Porsche au salon de l’auto de Bruxelles 2014.

Classé dans : Actualités - Porsche (D) | 0

Communiqué de presse. 

A la lecture de celui-ci, on remarquera la présence au programme d’importation pour la Belgique, de quelques versions spéciales, adaptées à notre système fiscal.

Maquette du stand Porsche au salon de l'automobile de Bruxelles 2014



L’European Motorshow Brussels 2014 pour Porsche

Une fois encore, les amateurs de belles mécaniques seront à la fête sur le stand Porsche du Salon de l’Auto, dont la 92ième édition se tiendra entre le 16 et le 26 janvier 2014. Ils pourront en effet y admirer pas moins de dix modèles de la marque, dont deux présentés en première européenne.

 

Porsche Boxster S (2014)

Porsche Boxster (2014)

Porsche Boxster (2014)

La dernière génération du Boxster, le roadster à moteur central de Porsche

La nouvelle Porsche Boxster présente une carrosserie inédite qui répond aux principes de la construction légère et un châssis entièrement remanié. Un poids en nette baisse, un empattement plus long, des voies plus larges et des roues plus grandes accentuent encore la dynamique de roulage de cette sportive à moteur central qui dispose de la nouvelle servodirection électromécanique. Les Boxster affichent tout à la fois des performances en hausse et une consommation en baisse.

Le nouveau Boxster existe dans la double déclinaison Boxster/_Boxster S chère à Porsche. Les deux versions sont propulsées par un moteur boxer six cylindres à injection directe d’essence dont l’efficacité énergétique a encore été accrue grâce au recours à la récupération d’énergie pour le réseau électrique de bord, à la gestion thermique et à la fonction « Stop-Start ». Le nouveau moteur du modèle de base tire 265 ch (195 kW) de ses 2,7 l, soit 10 ch de mieux que son prédécesseur, à la cylindrée plus forte. Il existe également une version « belge » de ce modèle, avec une puissance de 211 ch (155 kW). Le moteur 2,7 l est désormais basé du point de vue technique sur le moteur boxer de 3,4 l du Boxster S, qui développe 5 ch de plus qu’auparavant. Les Porsche Boxster et Boxster S sont dotées de série d’une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports, la boîte automatisée Porsche à double embrayage (PDK) et 7 rapports étant disponible en option. Dotées de cette transmission, elles consomment respectivement 7,7 l/100 km et 8 l/100 km en moyenne et accélèrent de 0 à 100 km/h en 5,7 s et 5 s.

Afin d’augmenter encore la dynamique de roulage, Porsche propose en option pour le Boxster le pack « Sport Chrono », qui comprend pour la première fois des paliers de boîte à fermeté variable. Autre nouveauté pour le Boxster : le Porsche Torque Vectoring (PTV) avec verrouillage transversal mécanique sur le train arrière.

Porsche Boxster S (2014)

 

Porsche Cayman (2014)

Porsche Cayman S (2014)

Porsche Cayman S (2014)

Plus légère, plus basse, plus vive : la nouvelle Porsche Cayman

Le Cayman de la troisième génération est à la fois plus bas et plus étiré, plus léger et plus rapide, plus efficace sur le plan énergétique et plus puissant que jamais. Un empattement allongé, une voie plus large et des roues plus grandes améliorent encore le comportement dynamique de cette voiture de sport à moteur central pour le porter à un niveau inégalé dans cette catégorie de véhicules. La nouvelle deux-places est, après la 911 Carrera et le Boxster, la troisième série de modèles sportifs de Porsche à être dotée d’une carrosserie innovante qui répond aux principes de la construction légère. Selon la version et son niveau de finition, le nouveau Cayman affiche, par comparaison avec le modèle précédent, jusqu’à 30 kg en moins et une consommation dont la baisse peut atteindre 15%, et ce, malgré une puissance et des performances dynamiques en hausse.

La dernière génération de cette sportive biplace fait ses débuts dans les deux versions – classiques pour Porsche – Cayman et Cayman S. La version de base, animée par un moteur boxer six cylindres de 2,7 l qui développe 202 kW (275 ch), accélère de 0 à 100 km/h en 5,4 s et atteint la vitesse de pointe de 266 km/h. Selon la boîte de vitesses, la consommation (cycle NCCE) oscille entre 7,7 l/100 km et 8,2 l/100 km en moyenne. Il existe également une version « belge » de ce modèle, avec une puissance de 211 ch (155 kW). Le moteur de 3,4 l qui propulse le Cayman S revendique 239 kW (325 ch) et permet un sprint de 0 à 100 km/h en 4,7 s avec le même équipement. La vitesse maximale du Cayman S est de 283 km/h, tandis que sa consommation moyenne varie entre 8 l/100 km et 8,8 l/100 km selon la transmission. Les deux coupés sportifs sont livrés de série avec une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports. La boîte automatisée PDK à 7 rapports, disponible en option, autorise à la fois une accélération plus franche et une consommation plus basse.

Le design du nouveau Cayman est marqué par la précision des lignes et le fil acéré des arêtes, qui soulignent sa longue silhouette, avec le pare-brise déplacé vers l’avant et la ligne de toit qui se prolonge loin vers l’arrière. Impressionnante et caractéristique, l’échancrure dynamique des portes guide l’air d’admission vers les prises d’air ménagées dans les ailes arrière et, de là, directement vers le moteur. Nulle part ailleurs, le concept de base de la voiture de sport à moteur central n’est aussi visible. De l’avant, le nouveau Cayman se reconnaît à ses imposantes entrées d’air de refroidissement, qui vont en s’évasant. Le hayon très incliné en aluminium est tout aussi spécifique de la nouvelle génération du coupé sport. Assurant une transition coulée avec le hayon, le fin déflecteur arrière est plus haut et forme un angle plus prononcé que celui du Boxster. Dans l’ensemble, le Cayman apparaît encore plus exclusif qu’auparavant et se différencie clairement de son prédécesseur.

Porsche Cayman S (2014)

 

50th Anniversary Edition

911 Carrera S « 50th Anniversary Edition »

Porsche a fêté le cinquantième anniversaire de la 911 à l’occasion du Salon automobile de Francfort (IAA) en y présentant un modèle tout à fait exclusif. À l’instar de la « Onze » originelle, la déclinaison anniversaire de la 911 Carrera S est un coupé mû par un six cylindres à plat implanté à l’arrière dont la puissance est transférée à la route via les roues arrière. Les performances doublées d’efficacité énergétique, le châssis sport et la carrosserie unique illustrent pour leur part ce que la marque propose de plus actuel.

La 911 Carrera S « 50th Anniversary Edition » est caractérisée par la partie arrière d’une largeur frappante habituellement réservée aux modèles à transmission intégrale. Sa production est limitée à 1.963 exemplaires, soit le chiffre correspondant à l’année de la présentation en première mondiale de la 911.

La série spéciale 911 Carrera S, qui développe 294 kW (400 ch), est dotée d’un système de gestion active de la suspension (PASM) spécialement adapté aux voies larges et qui seconde encore davantage l’excellente dynamique transversale de la 911. La ligne d’échappement sport veille quant à elle à émettre une sonorité fascinante de circonstance. Exécutées en noir mat avec un centre poli brillant, les jantes spéciales de 20 pouces rendent hommage aux légendaires jantes « Fuchs ». Des baguettes chromées au niveau de l’admission d’air avant, sur les lamelles de la grille du compartiment moteur et du bandeau entre les feux arrière soulignent l’élégance du modèle. Le « Porsche Dynamic Light System » (PDLS), composé de phares Bi-Xenon avec éclairage dynamique des virages, constitue une autre caractéristique technologique saillante.

Porsche 911 Carrera S « 50th Anniversary Edition »

L’habitacle abrite des références à la « Onze » originelle. Comme il y a cinquante ans, les instruments présentent des inscriptions en vert, des aiguilles blanches et des axes recouverts d’un cache argenté. Autre particularité : le bandeau central en tissu des sièges en cuir et tissu rappelle le motif à carreaux « Pepita » caractéristique des années 1960.

Les performances de la série spéciale 911 Carrera S « 50th Anniversary Edition » n’ont rien à envier à celles de la 911 Carrera S. La « Onze » anniversaire accélère de 0 à 100 km/h en 4,5 s (4,3 s avec la boîte PDK) et atteint la vitesse de pointe de 300 km/h (298 km/h). Sa consommation moyenne, mesurée selon le cycle NCCE, est de 9,5 l/100 km (8,7 l/100 km), à quoi correspondent des émissions de CO2 de 224 g/km (205 g/km).

50th Anniversary Edition

Plus légère, plus rapide et plus agile : la nouvelle 911 Carrera 4.

La nouvelle Porsche 911 Carrera 4 allie les performances et l’efficacité énergétique de premier ordre de la nouvelle génération de 911 Carrera avec les avantages en termes de dynamique de la version la plus moderne de la transmission intégrale intelligente PTM (« Porsche Traction Management »). Cette dernière, dont la distribution typique de Porsche privilégie l’arrière, garantit à la dernière variante de la 911 une dynamique de roulage maximale sur les revêtements les plus différents, et ce, par tous les temps. Les nouveaux modèles 911 Carrera 4 offrent une motricité et une dynamique « puissance quatre ».

La nouvelle 911 à transmission intégrale existe en quatre variantes : 911 Carrera 4 et 911 Carrera 4 S, chacune étant déclinée dans une version Coupé et une version Cabriolet. Elles possèdent un patrimoine génétique identique à celui des versions à propulsion : les carrosseries et châssis à construction allégée ainsi que les moteurs et boîtes de vitesses sont les mêmes, exception faite des modifications liées à la transmission intégrale. Cela signifie que, malgré des moteurs caractérisés par des performances en hausse, chacun des quatre modèles consomme nettement moins de carburant que son prédécesseur. Selon les versions, l’économie de carburant peut atteindre 16%. En outre, la nouvelle 911 Carrera 4 affiche un poids en recul de jusqu’à 65 kg.

L’élément distinctif le plus caractéristique de la 911 à transmission intégrale reste sa large partie arrière : par comparaison avec les modèles 911 Carrera à deux roues motrices, les 911 Carrera 4 sont plus larges de 44 mm. Le bandeau lumineux rouge qui réunit traditionnellement les deux feux arrière présente également une nouvelle forme.

L’ensemble des nouveaux modèles disposent d’une boîte de vitesses à 7 rapports : manuelle de série, automatisée et à deux embrayages en option. La version Cabriolet de la 911 Carrera 4 S est animée par un moteur boxer de 3,8 l et 400 ch (294 kW) implanté à l’arrière qui lui permet d’accélérer de 0 à 100 km/h en 4,3 s et d’atteindre la vitesse maximale de 296 km/h. Les chiffres de consommation en combinaison avec la boîte PDK sont en moyenne de 9,2 l/100 km (217 g/km de CO2) pour le Cabriolet.

La nouvelle 911 Carrera 4 est dotée d’un nouveau menu dans le combiné d’instruments qui informe en temps réel le conducteur sur la manière dont la transmission intégrale PTM distribue la force motrice. Le lancement des 911 Carrera à quatre roues motrices a aussi été l’occasion pour Porsche de mettre à la disposition de l’ensemble de sa gamme de modèles le système optionnel « Adaptive Cruise Control » (ACC), un régulateur de vitesse adaptatif qui gère également la distance inter-véhicules. En combinaison avec la boîte PDK, l’ACC est enrichi de la fonction de sécurité « Porsche Active Safe » (PAS), qui contribue à éviter les collisions par l’arrière. Les 911 dotées d’une boîte manuelle et du pack « Sport Chrono » sont à l’origine de sensations de conduite encore plus sportives : lorsque le mode « Sport Plus » est activé, des coups d’accélérateur sont donnés automatiquement à chaque rétrogradage.

Porsche 911 Turbo Cabriolet

Performantes, sobres et délicieusement ouvertes : les nouvelles 911 Turbo Cabriolet.

La dynamique des nouveaux modèles 911 Turbo multipliée par le plaisir de conduite d’une voiture de sport découverte : voici la recette des nouvelles versions phares de la 911 Cabriolet. Ces deux nouvelles 911 de pointe permettent à Porsche de doubler son offre de modèles haut de gamme en la portant à quatre variantes.

La 911 Turbo Cabriolet et la 911 Turbo S Cabriolet offrent le même mélange de dynamique, de performances et d’efficacité énergétique que les versions coupés dévoilées il y a quelques mois. Traduction en chiffres : le six cylindres suralimenté de 3,8 l développe 383 kW (520 ch) dans la 911 Turbo Cabriolet, une puissance portée à 412 kW (560 ch) dans le cas de la « S ». Les deux versions accélèrent de 0 à 100 km/h en respectivement 3,5 et 3,2 s, leur vitesse de pointe s’établissant à 318 km/h. Selon le NCCE, ces deux nouveaux cabriolets haut de gamme se contentent en moyenne de 9,9 l/100 km (émissions de CO2 de 231 g/km). Par comparaison avec leurs devanciers respectifs, ils affichent une puissance en hausse de 30 ch, un temps inférieur de 0,2 s pour l’accélération de 0 à 100 km/h et une consommation réduite dans une mesure qui peut atteindre 15%.

Porsche 911 Turbo Cabriolet

Dotées de la boîte automatisée PDK de série et de la nouvelle transmission intégrale PTM, ainsi que du train arrière directionnel et de l’aérodynamisme actif, les nouveaux modèles 911 Turbo découvrables imposent la technologie Porsche dominante aussi dans le segment des voitures supersportives décapotables. Si l’adoption du train arrière directionnel améliore encore significativement la maniabilité des deux nouvelles Porsche, l’aérodynamisme actif permet au conducteur d’adapter d’une simple pression sur un bouton les caractéristiques aérodynamiques de la 911 Turbo à ses souhaits en privilégiant soit une efficacité énergétique optimale, soit une dynamique de roulage sans égale.

Caractéristiques, les ailes arrière extrêmement saillantes de la nouvelle génération de modèles 911 Turbo ont encore été élargies de 28 mm par comparaison avec celles des 911 Carrera 4. Cette impression de largeur est encore plus manifeste lorsque la capote est ouverte. Comme pour les modèles précédents, le toit s’ouvre et se ferme en 13 s environ, et ce, jusqu’à la vitesse de 50 km/h.

Porsche 911 Turbo Cabriolet

L’habitacle des nouveaux cabriolets s’inspire de celui des coupés 911 Turbo. Pour la première fois, une installation audio Burmester est disponible en option. Par ailleurs, le catalogue des options reprend désormais aussi le régulateur de vitesse avec régulation de la distance inter-véhicules assisté par radar, un système de reconnaissance des panneaux de signalisation et des limitations de vitesse assisté par caméra, ainsi qu’une caméra de recul.

Porsche 911 GT3 2013 2014

L’athlète de la gamme 911, la nouvelle 911 GT3.

La cinquième génération de la 911 GT3 occupe la position de tête parmi les sportives « pur-sang » de Porsche à moteur atmosphérique produites en série. Le moteur boxer et la transmission, de même que la carrosserie et le châssis sont entièrement inédits et constituent une évolution du concept de la 911 GT3, avec un bond impressionnant en termes de performances à la clé.

Sur le plan technique, elle se signale par le premier système actif de roues arrière directrices monté dans une Porsche de production, ainsi que par des phares dont toutes les fonctions incombent à des DEL (en option). La nouvelle 911 GT3 conserve toutes les qualités d’une voiture de sport apte à s’aligner en compétition, auxquelles elle ajoute une dynamique de roulage toujours supérieure, une plus grande compatibilité encore avec une utilisation au quotidien et un plaisir de conduite à la dimension émotionnelle considérable.

Porsche 911 GT3 2013 2014

La chaîne cinématique de la nouvelle 911 GT3 se compose d’un moteur boxer de 3,8 l qui développe 350 kW (475 ch) à 8.250 tr/min et d’une boîte automatisée à double embrayage PDK. La propulsion est caractérisée par une motricité élevée. Le bloc six cylindres est dérivé de celui de la 911 Carrera S, même si les deux moteurs n’ont que peu de pièces communes. Tous les autres composants ont été spécialement adaptés ou conçus pour la GT3. Comme l’on peut s’y attendre, notamment en raison de son rapport poids/puissance de 3 kg/ch, la nouvelle 911 GT3 établit des records en termes de performances. Départ arrêté, elle atteint en pleine accélération les 100 km/h en 3,5 s, et les 200 km/h en moins de 12 s. En septième vitesse, le dernier rapport de la boîte PDK, elle affiche une vitesse de pointe de 315 km/h.

Outre le système actif de roues arrière directrices, source d’une précision de guidage et d’une dynamique latérale encore plus élevées, le différentiel arrière à régulation électronique 100% variable et les paliers de moteur dynamiques sont d’autres nouveaux modules à l’origine d’une amélioration du comportement routier. Le nouveau châssis tout aluminium est toujours entièrement réglable (hauteur, carrossage et pincement). Le contact avec le sol est assuré par les nouvelles jantes de 20 pouces en alliage léger forgé à fixation centrale.

Porsche 911 GT3 2013 2014

La caisse à construction hybride acier/aluminium de la 911 GT3 est dérivée de celle, à la fois légère et rigide en torsion, de la génération actuelle de la 911 Carrera, mais elle présente cependant des éléments avant et arrière distincts. En outre, la 911 GT3 est plus large de 44 mm qu’une 911 Carrera S dans la zone du train arrière. Une fois de plus, on la reconnaît clairement grâce à son grand aileron arrière fixe. Ce dernier contribue de manière décisive à l’aérodynamisme exemplaire de la nouvelle 911 GT3, qui conjugue une faible résistance à la pénétration dans l’air avec une déportance encore plus élevée.

Porsche Panamera S Hybrid 2013 2014

Panamera S E-Hybrid : la première propulsion hybride « plug-in » au monde du segment des voitures de prestige.

Avec la deuxième génération de sa GT, Porsche introduit la première propulsion hybride « plug-in » au monde dans le segment des voitures de prestige, la Panamera S E-Hybrid de 416 ch.

La Panamera S E-Hybrid impose de nouveaux standards en termes d’efficacité énergétique, de performances et de confort d’utilisation. Dotée d’un moteur électrique plus puissant, d’une batterie plus performante et capable d’emmagasiner plus d’énergie et d’une possibilité de recharge externe au réseau, elle est le fruit d’une évolution systématique du principe de l’hybride intégral parallèle. Avec 70 kW (95 ch), le moteur électrique est plus de deux fois plus puissant que celui de sa devancière, qui développait 34 kW (47 ch). Il tire son énergie d’une nouvelle batterie lithium-ion dont la capacité (9,4 kWh) est plus de cinq fois supérieure à celle de l’actuelle batterie nickel-hydrure de métal de 1,7 kWh.

Porsche Panamera S Hybrid 2013 2014

La Panamera S E-Hybrid affiche des performances nettement supérieure à celles de sa devancière. Cela s’accompagne d’une baisse de 56% de la consommation, qui passe de 7,1 l/100 km à 3,1 l/100 km (émissions de CO2 de 71 g/km). Simultanément, la performance électrique s’améliore sensiblement, qu’il s’agisse de la capacité d’accélération, de l’autonomie ou de la vitesse de pointe. Dans les conditions d’utilisation quotidienne, une autonomie électrique réaliste se situerait entre 18 et 36 km. Elle pourrait même être supérieure si les conditions sont particulièrement avantageuses. En mode exclusivement électrique, la Panamera dotée de la nouvelle propulsion hybride atteint 135 km/h. La Panamera S E-Hybrid s’acquitte du 0 à 100 km en 5,5 s, « boost » électrique à l’appui du moteur à combustion. Le « boost » peut aussi être déclenché par « kick-down », par exemple lors d’une manœuvre de dépassement. La vitesse de pointe est de 270 km/h. Le concept « hybride intégral parallèle » permet au véhicule de rouler sur son élan en roue libre (moteur à combustion coupé) et de transformer son énergie cinétique en électricité à la décélération (processus de récupération).

Porsche Panamera S Hybrid 2013 2014

La Panamera S E-Hybrid offre un vaste éventail de fonctions confort qui peuvent également être activées et appelées par l’intermédiaire d’une application pour smartphone. C’est le cas, par exemple, de l’affichage de l’état de charge de la batterie. Via Porsche Car Connect, l’hybride « plug-in » permet aussi une climatisation stationnaire de l’habitacle (en option). La programmation du pré-chauffage ou du pré-refroidissement se fait dans la voiture ou, en tout confort, au moyen de l’application pour smartphone. La gestion de la batterie ou l’interrogation à distance quant à l’autonomie restante ou quant au chemin à suivre pour arriver à son véhicule stationné est aussi possible au moyen du smartphone. Toutes les fonctions non spécifiques au modèle hybride sont disponibles en option pour les autres Panamera via l’application pour smartphone de Porsche Car Connect.

Porsche Macan  MY 2014

La nouvelle Porsche Macan. Intensément Porsche.

Le Macan est le premier modèle Porsche à faire son apparition dans le segment des SUV compacts et il combine les caractéristiques typiques affichées par la marque dans le domaine du comportement routier : des valeurs d’accélération et de freinage maximales, un moteur à la puissance généreuse, une maniabilité extrême et une précision directionnelle optimale. Qui plus est, toutes ces caractéristiques vont de pair avec un confort de haut niveau et un grand agrément d’utilisation au quotidien. L’ADN sportif du Macan, dont la carrosserie est complètement réalisée en aluminium, est immédiatement reconnaissable à son design.

Porsche Macan  MY 2014

Le dernier stade de l’évolution de la transmission intégrale permanente, connue sous le nom de « Porsche Traction Management » (PTM), est à l’origine de l’un des systèmes d’entraînement les plus puissants et au temps de réponse le plus rapide au monde. Le Macan bénéficie en série d’un mode « Offroad » qui s’active sur simple pression d’un bouton et d’un mode « Sport » qui permet d’influer sur la dynamique de roulage. Trois châssis sont proposés pour le Macan. Dans le cas de la version à ressorts en acier, le train avant présente une architecture à cinq bras par roue, tandis qu’à l’arrière, on trouve des trapèzes. À l’arrière, les ressorts et amortisseurs sont montés indépendamment l’un de l’autre. Le deuxième châssis, de série sur le Macan Turbo et en option sur les autres variantes, combine les ressorts en acier et le système PASM. La troisième déclinaison du châssis, une exclusivité proposée en option dans ce segment de véhicules, recourt à la suspension pneumatique. Celle-ci inclut le correcteur d’assiette, le réglage de la hauteur et le PASM. La direction électromécanique – une première dans un SUV Porsche – garantit en toute situation la réactivé typique des Porsche tout en permettant une économie de carburant qui peut atteindre 0,1 l/100 km. Par ailleurs, elle permet au véhicule d’être équipé en option d’un assistant au maintien de cap caractérisé par des interventions actives de la direction.

Porsche Macan  MY 2014

La série Macan comprendra dès sa commercialisation trois déclinaisons. Le Macan S Diesel est, des trois versions du Macan, celle qui est la plus apte à parcourir des longues distances à moindre coût. Son moteur diesel V6 turbo de 3,0 l revendique une consommation moyenne (selon le cycle NCCE) comprise entre 6,1 et 6,3 l/100 km, à quoi correspondent des émissions de CO2 de 159 et 164 g/km. Malgré cela, le Macan S Diesel accélère de 0 à 100 km/h en à peine 6,3 s (ou 6,1 s avec le pack « Sport Chrono ») grâce à son moteur de 190 kW (258 ch) et atteint la vitesse de pointe de 230 km/h. Il existe aussi une variante belge de 155 kW (211 ch).

Porsche Macan  MY 2014

Le Macan S est propulsé par un moteur V6 biturbo de 3,0 l qui développe 250 kW (340 ch) et dispose, comme les autres déclinaisons du modèle, d’une transmission intégrale active à embrayage multidisque géré électroniquement et cartographiquement. Une boîte de vitesses à double embrayage et 7 rapports transfère la puissance, permettant à la voiture d’accélérer de 0 à 100 km/h en 5,4 s (ou 5,2 s avec le pack « Sport Chrono » disponible en option). Le véhicule atteint la vitesse de pointe de 254 km/h et affiche une consommation moyenne (mesurée selon le cycle NCCE) comprise entre 8,7 et 9 l/100km, à quoi correspondent des émissions de CO2 de 204 et 212 g/km.

Porsche Macan  MY 2014

Version phare de la série Macan, le Macan Turbo s’apprête à devenir le véhicule le plus puissant dans le segment des SUV compacts. Son moteur V6 biturbo de 3,6 l, implanté pour la première fois dans un modèle Porsche, affiche une puissance inégalée de 294 kW (400 ch) et catapulte la voiture de 0 à 100 km/h en 4,8 s. Avec le pack « Sport Chrono », il est même possible d’effectuer ce sprint en 4,6 s. Malgré sa vitesse de pointe de 266 km/h, le Macan Turbo ne consomme en moyenne qu’entre 8,9 et 9,2 l/100 km selon le cycle NCCE, des chiffres auxquels correspondent des émissions de CO2 de 208 et 216 g/km.

Les trois versions du Macan feront leur apparition dans les Porsche Centres dès le 5 avril 2014.

La Porsche Cayenne Platinum Edition : élégante, exclusive et sophistiquée.

Porsche enrichit la famille de modèles Cayenne à moteur six cylindres d’une série limitée Platinum Edition. Le Cayenne Diesel (211ch/_258ch) et le Cayenne Platinum Edition sont particulièrement bien équipés et proposent de série déjà certaines des options les plus prisées. Leur statut particulier se reconnaît extérieurement à l’exécution dans la finition Argent Platine métallisé de nombreux éléments, et dans l’habitacle à l’ambiance particulièrement raffinée et à un équipement bicolore exclusif. Porsche attribue la dénomination « Platinum Edition » uniquement à une sélection de véhicules de série élégants qui ne sont disponibles que pendant une période limitée dans le temps.

La dotation enrichie bénéficie principalement au confort et à la sécurité. Les Cayenne Platinum Edition disposent ainsi de série de la boîte de vitesses Tiptronic S à 8 rapports, des phares Bi-Xenon, de la technologie « Servotronic Plus », ainsi que du système d’aide au stationnement avec capteurs à l’avant et à l’arrière. Le rétroviseur intérieur avec fonction anti-éblouissement automatique limite l’aveuglement du conducteur par les phares des voitures qui le suivent, tandis que le vitrage assombri « Privacy » (également de série) protège les passagers arrière des regards indiscrets. Des jantes de 19 pouces Cayenne Design II avec emblème Porsche coloré parachèvent le look de la voiture. Le système multimédia « Porsche Communication Management » (PCM) avec module de navigation est lui aussi de série. Il comprend notamment un écran tactile TFT de 7 pouces à haute résolution et un système audio avec onze haut-parleurs d’une puissance totale de 235 W.

Le Cayenne Diesel Platinum Edition à moteur V6 de 3 l développe 180 kW (245 ch) ou 155 kW (211 ch – pour la Belgique uniquement) selon la version et consomme en moyenne 7,2 l/100 km (189 g/km de CO2). Le Cayenne Platinum Edition à moteur V6 à essence revendique quant à lui 220 kW (300 ch). Combiné à la boîte Tiptronic S, il affiche une consommation moyenne (selon le NCCE) de 9,9 l/100 km, à quoi correspondent des émissions de CO2 de 236 g/km.

Porsche 911 Turbo Cabriolet