Peugeot se donne une licence pour tuer…la concurrence.

Classé dans : Actualités - Peugeot (F) | 0

Jusqu’à présent, le double zéro suivi d’un chiffre avait une connotation très British, puisque ce sigle est le synonyme d’un super héro au service de sa très gracieuse Majesté. Bientôt, elle sera aussi liée à Peugeot, mais contrairement au personnage, le double zéro sera aussi précédé d’un chiffre, selon la numérotation habituelle des gammes Peugeot.


 

Depuis 1929, l’identification des 31 modèles de voitures particulières Peugeot (de la 201 à la toute nouvelle 407) s’est faite par une numérotation avec un 0 central. Cependant avant la fin de l’année, sans doute au Mondiale de l’Automobile qui ouvrira ses portes du 25 septembre au 10 octobre 2004, une nouvelle numérotation apparaîtra.

Pour identifier clairement ses modèles spécifiques, Peugeot a choisi d’ouvrir son système de numérotation. Pour cela, la Marque attribuera à ces modèles un numéro à quatre au lieu de trois, autour d’un zéro central dédoublé.

 

Cette ouverture de la numérotation -au sens propre- a été testée en 2003 avec la Peugeot 4002 dans le cadre du 2e Concours de Design Peugeot.

Peugeot profitera de la sortie du nouveau modèle, remplaçant de la 106, pour lancer la première application, sur un modèle de série, de cette numérotation à quatre chiffres.

 

Issu du Peugeot « Sésame », concept car à architecture monovolume présenté au Mondial de l’automobile de Paris en 2002, ce véhicule, arborera, dans sa livrée définitive, un numéro avec un o central dédoublé, précédé du 1 qui se justifie par sa taille et désigne sa famille d’appartenance, et suivi du 7 qui indique sa génération dans la chronologie.

Comme vous avez pu le deviner, cette voiture s’appellera 1007 et devrait illustrer l’accélération de l’offre produit que Peugeot annonce pour 2004.