Peugeot 1007 : 2 portes coulissantes qui vont faire du bruit dans le segment B.

Classé dans : Actualités - Peugeot (F) | 0

Assemblée à partir de la plate forme 1 dans le centre de production PSA Peugeot Citroën de Poissy, la 1007 sera produite à plus de 130 000 unités en année pleine.

L’investissement global que représente ce projet s’élève à 560 millions d’euros.

Sa commercialisation débutera en France au cours du premier trimestre 2005, puis se poursuivra dans l’ensemble européen au cours du premier semestre.

L’univers automobile ne cesse de se transformer, bouleversé par les courants sociologiques, enrichi par les évolutions techniques, il est le reflet changeant des mutations de notre société.

L’enjeu permanent pour un constructeur automobile est d’anticiper les attentes des clients potentiels. Pour cela, il lui faut constamment analyser les courants d’évolution, afin d’en percevoir les tendances profondes qui peuvent conduire à la création de nouveaux concepts automobiles.

La 1007 est un exemple concret de cette démarche. En effet, l’observation du mouvement des marchés démontre une progression de plus de 72 % du segment des petites voitures (segment B) entre 1983 et 2003.

Il représente aujourd’hui plus de 35 % du marché européen et devrait continuer à s’accroître. Ainsi, sur les dix prochaines années, avec une croissance attendue de l’ordre de 17 %, le segment B devrait rester un marché beaucoup plus dynamique que le marché total.

Accompagnant cette croissance, un mouvement de fragmentation de l’offre se fait jour. Il a été, d’une part, amorcé par la multiplication des modèles dans le marché des berlines, ainsi que de leurs dérivés forts (Peugeot a joué un rôle moteur dans cette évolution avec les versions CC et SW), et, d’autre part, amplifié par l’offensive des constructeurs asiatiques et l’apparition de nouveaux acteurs, notamment celle des spécialistes dans ce segment.

Ce courant est appelé à s’intensifier avec l’arrivée de concepts inédits, adaptés à la petite voiture avec une part prépondérante pour les architectures monocorps.

Cette architecture, qui est restée longtemps l’apanage de voitures à vocation familiale appartenant aux segments supérieurs, a progressivement investi les différentes strates du marché tout en élargissant son positionnement marketing à d’autres profils de client.

Appliquée à la petite voiture, l’architecture monocorps autorise des partis pris produits forts et innovants, elle permet de privilégier les bénéfices d’usage :

Position de conduite haute, grande visibilité associée à une importante luminosité,

Volume intérieur généreux et possibilités multiples en termes de modularité.

Fort de ces réflexions, Peugeot a imaginé un concept car original présenté sous le nom de Sésame au Mondial de l’Automobile de Paris en 2002. Ce concept car a fait l’objet de tests attentifs durant ce salon et les résultats obtenus ont largement confirmé l’intérêt du public.

Il restait à lui trouver un numéro !

Nouveau concept automobile, en extension de la gamme classique existante, il était digne, avec, entre autres, ses portes coulissantes électriques, d’inaugurer la nouvelle identification à quatre chiffres, avec le zéro central dédoublé, réservée aux modèles inédits.

Sa taille (3,73 m) le positionnait d’évidence dans la première famille de la gamme, tandis que la période retenue pour son apparition commerciale le destinait à appartenir à la génération des « 7 ».

1007 était née !

Sympathique et gaie,robuste et dynamique, astucieuse et modulable, aussi à l’aise en ville que sur route, telle est l’ambition de la 1007!

La silhouette sympathique et compacte (3,73 m) se montre également rassurante par la robustesse apparente de sa construction.

Son architecture monovolume offre des bénéfices essentiels pour les passagers :

Placer le conducteur dans une position de conduite haute, particulièrement appréciable pour la visibilité et le sentiment de sécurité qu’elle procure en conduite urbaine.

Proposer un volume intérieur généreux, lumineux, plus librement modulable, dégageant une impression d’évasion et de bien-être grâce à la hauteur importante du véhicule (1,61 m), à son pare-brise avancé ainsi qu’à son agencement intérieur.

Le « Sésame » de la réussite ?

Ses portes coulissantes électriques, appelées Sésame, permettent une accessibilité inédite et se font oublier au moment de se garer sur une place étroite. Elles constituent l’un des traits dominants de ce plaisir automobile d’un nouveau type.

Une simple pression sur le bouton dédié de la télécommande et la porte « Sésame » coulisse vers l’arrière sans dépasser la longueur hors tout du véhicule. Elle détermine, alors, un libre accès de 920 mm de largeur, comme s’il n’y avait pas de rupture entre l’extérieur et l’intérieur.

Les passagers accèdent aux sièges avant sans aucune entrave. Ils peuvent, suivant leur morphologie, s’installer directement aux places arrière grâce au pied milieu particulièrement reculé ou prendre place après avoir basculé les sièges avant. Cette seconde possibilité facilite aussi grandement, par rapport à un véhicule à deux portes, l’installation d’un enfant dans son siège spécifique.

Ouvertes, les portes Sésame n’exigent qu’un débattement latéral faible, de l’ordre de l’encombrement des rétroviseurs. Elles autorisent ainsi un stationnement sur des places très étroites, inaccessibles aux véhicules à portes battantes, tout en simplifiant l’entrée et la sortie des utilisateurs de la 1007.

Vis à vis de l’environnement extérieur, avec une cinématique incluse dans l’encombrement du véhicule, les portes coulissantes Sésame préservent la sécurité des deux-roues en évitant les conséquences de l’ouverture inopinée d’une portière classiquement battante.

Depuis l’intérieur, sous l’effet conjugué de la grande surface vitrée de la porte et du pied milieu reculé, le conducteur dispose d’un angle de visibilité latérale dégagé de 105° à gauche et de 49° à droite. La sécurité en est renforcée et les passagers profitent d’un effet panoramique.

Les ordres de fonctionnement des portes peuvent s’effectuer à partir de différentes sources :

1° : Par la télécommande HF à quatre boutons « en croix », chacun dédié à une fonction :

Ouverture/_fermeture de la porte gauche,

Ouverture/_fermeture de la porte droite,

Verrouillage du véhicule,

Déverrouillage du véhicule.

2° : Par des interrupteurs, de type « poussé/tiré », situés sur la planche de bord (un par porte, côté conducteur et un pour la porte passager, côté passager).

Par la poignée d’ouverture extérieure.

Par la poignée d’ouverture intérieure.

Cette facilité au quotidien s’accompagne de nombreux dispositifs de sécurité qui témoignent de la grande attention réservée à cette voiture innovante :

Ouverture impossible au-delà de 5 Km/h.

Stratégie anti-pincement, qui, lors d’une fermeture, lorsque la porte rencontre un obstacle, inverse le mouvement jusqu’à l’ouverture totale de la porte, ou l’arrête, lors d’une ouverture.

Commande d’ouverture inhibée en cas de choc. L’ouverture et la fermeture manuelles restant néanmoins possibles.

Commande d’ouverture électrique inhibée lorsque la trappe à carburant est ouverte.

La porte dispose de trois rails fixes guidant trois chariots, permettant son coulissement sur la caisse, et d’un moteur relié au chariot inférieur par un câble qui en assure son entraînement. Des joints en caoutchouc assurent sur son pourtour les différents types d’étanchéité et la gâche motorisée implantée dans le pied central assure l’assistance à la fermeture et la pression sur les joints.

Un contacteur « piano » sur le pied avant dialogue avec le contacteur mobile sur le chant de porte et assure la liaison.

Quatre groupes motopropulseurs

Les groupes motopropulseurs animent la 1007 et privilégient sa vivacité et sa réactivité en ville, son terrain de prédilection, tout en lui assurant de bonnes aptitudes sur des parcours routiers et autoroutiers.

1.4 Litres essence :

Boîte mécanique à cinq vitesses

Boîte « 2 Tronic »

1360 cm3 – 54 kW (75 CV) – 118 Nm à 3400 tr/mn

1.6 Litres essence :

Boîte « 2 Tronic »

1587 cm3 – 80 kW (110 CV) – 147 Nm à 4000 tr/mn

1.4 Litres Diesel HDi :

Boîte mécanique à cinq vitesses

1399 cm3 – 50 kW (70 CV) – 160 Nm à 2000 tr/mn

Une gamme 1007 à trois niveaux :

Les deux premiers niveaux s’inscrivent sur l’échelle du confort.

Le troisième niveau privilégie une ambiance sport aisément identifiable à l’extérieur (projecteurs à masque noir, traitement de pièces de carrosserie en nid d’abeilles), comme à l’intérieur (pédalier et traité de certains équipements en aluminium).

Longueur: 3731 mm – Largeur: 1686 mm

Hauteur: 1610 mm – Empattement: 2315 mm

Volume du coffre : de 178 dm3 à 364 dm3 (norme VDA).

La palette des couleurs extérieures qui habillera la 1007 est composée de 11 coloris, dont 3 teintes nouvelles (*):

Jaune Tacoma (*),Rouge Aden, Orange Salamanque (*), Gris cendré, Gris Cérianthe (*), Gris fer, Noir obsidien, Bleu de Chine, Gris aluminium, Vert Maori, Bleu Recife.