Opel réfute les allégations de la VRT : Suite

Classé dans : Actualités - Opel (D) | 0

Communiqué de presse.


Aucune intervention mystérieuse : Opel réfute les allégations de la VRT

Rüsselsheim. En nous référant à une recherche détaillée effectuée au cours des dernières 48 heures sur l’historique des deux véhicules Opel Zafira Tourer identifiés dans le reportage de la VRT, Opel Belgium peut dès à présent confirmer une nouvelle fois qu’aucune intervention mystérieuse n’a été effectuée comme l’affirme la chaîne de télévision VRT. Le reportage de la VRT affirme que les véhicules présentent des valeurs d’émissions différentes avant et après une visite auprès du Concessionnaire, suggérant ainsi qu’Opel procède à des mises à jour secrètes et délibérées pour améliorer le niveau des émissions. Dans les faits, Opel a constaté lors des deux visites aux concessionnaires, que chacun des véhicules présentaient des caractéristiques telles qu’ils nécessitaient un ajustement technique afin de rétablir leurs fonctionnalités techniques normales.

Le Véhicule 1, appartenant à une société de location, a été présenté auprès d’un Concessionnaire dans la région d’Anvers le 7 décembre avec la demande de le soumettre d’urgence à un diagnostic, compte tenu du fait que le véhicule affichait le message « opération de maintenance urgente ». Le client a signé une fiche de travail et la réparation a été effectuée le 8 décembre. Après inspection, il est apparu que le câblage du capteur de température des émissions d’échappement était endommagé, plus que probablement des œuvres d’une martre. Le capteur a une influence directe sur le niveau d’émissions. Le capteur a été remplacé. Aucune opération de remise à jour n’a été effectuée sur le système de gestion du moteur. Ce véhicule ne faisait l’objet d’aucun rappel technique depuis sa première mise en circulation.

Le véhicule 2, appartenant à une société de leasing, a été présenté chez un Concessionnaire dans la région bruxelloise le 7 décembre avec une plainte du client « témoin lumineux moteur allumé ». Le client a signé la fiche de travail et la réparation a été effectuée le 8 décembre. Lors de cette inspection, les techniciens ont détecté neuf codes de défaut dans le boîtier électronique du moteur. Chacun de ces codes peut indiquer une erreur de fonctionnement éventuelle du moteur ou du système de contrôle des émissions du véhicule. Le Concessionnaire a suivi les instructions de réparation et a reprogrammé le boîtier électronique afin de rétablir les fonctions normales du véhicule. Ce véhicule a subi un rappel technique préalablement à la visite auprès de ce Concessionnaire, mais celui-ci n’est pas lié au système de contrôle des émissions.

« Nous espérons que cette enquête vient éliminer les derniers doutes qui ont été créés par le reportage de la VRT » affirme Johan Willems, Vice President Communication d’Opel. « Nos clients sont toujours placés au centre de ce que nous faisons. »