Opel Mokka LPG : faibles coûts, faible empreinte de CO2, plaisir intact !

Classé dans : Actualités - Opel (D) | 0

Communiqué de presse


Opel Mokka LPG  année-modèle 2014

Grâce à la bicarburation, l’autonomie est augmentée sans impact sur le coffre


Moins cher de 50% que l’essence, avec des émissions de CO2 inférieures de 13%

L’Opel Mokka, le SUV urbain à succès, sera disponible dès l’an prochain en une variante version fonctionnant au gaz de pétrole liquéfié (LPG), qui vient s’ajouter aux versions classiques essence et diesel. La variante LPG sera disponible en Belgique pour un surcoût de 1.950 euros par rapport à la version 1.4 Turbo (1.855 euros au grand-duché de Luxembourg). Le nouveau Mokka 1.4 LPG est optimisé pour un fonctionnement au gaz de pétrole liquéfié, mais peut également fonctionner à l’essence : le conducteur choisit simplement le type de carburant qu’il souhaite utiliser.

En fonctionnement au LPG, le moteur 103 kW/140 ch consomme 7,7 litres de gaz aux 100 kilomètres (cycle mixte) en n’émettant que 124 g/km de CO2. Respectueux de l’environnement, le Mokka LPG répond d’ores et déjà aux normes d’émission européennes à venir (Euro 6). De plus, par rapport à son équivalent essence, le budget carburant du Mokka 1.4 LPG baisse d’environ 50%.

L’élégant petit SUV progresse dans toute l’Europe, et s’impose dorénavant comme leader de son segment en Finlande et en Norvège alors qu’il se classe n°2 du segment en Allemagne, au Royaume Uni, en Autriche, en Belgique, en Irlande, en Italie et en Suisse. Avec 145.000 Mokka commandés à ce jour, Opel se voit dans l’obligation de développer la production du Mokka, et va en conséquence relocaliser au second semestre 2014 la fabrication en Espagne, à Saragosse.

La production d’une version LPG du Mokka fait partie d’une stratégie transversale de gamme d’Opel, qui permet d’offrir à la clientèle une version LPG sur neuf modèles : Insignia (berlines quatre et cinq portes, Sports Tourer), Astra (cinq portes et Sports Tourer), Corsa (trois et cinq portes), Meriva et Mokka.

Opel Mokka LPG  année-modèle 2014

La bicarburation offre plus de sécurité et une autonomie plus grande

Le moteur 1.4 Turbo 103 kW/140 ch LPG fonctionne en mode bicarburation grâce à un réservoir à essence conservé, tandis que le réservoir de LPG contient jusqu’à 34 litres. Le réservoir d’essence contient lui 53 litres. En mode bicarburation, il est ainsi possible de parcourir jusqu’à 1.300 kilomètres. Le réservoir LPG est parfaitement intégré dans le logement de la roue de secours, permettant de pouvoir disposer de la pleine capacité du compartiment à bagages. Sur simple pression sur un bouton, le conducteur peut très vite passer d’un fonctionnement au LPG à l’essence.

Performante et responsable : une offre de motorisations nerveuses et sobres

L’Opel Mokka sera ainsi proposé dès 2014 avec quatre groupes motopropulseurs nerveux et sobres : 1.6 essence de 85 kW/115 ch, 1.4 Turbo essence de 103 kW/140 ch, le turbo diesel 1.7 CDTI 96 kW/130 ch et la nouvelle variante 1.4 LPG, développant également 103 kW/140 ch. Ces motorisations se montrent performantes tout en faisant preuve d’une sobriété qui figure parmi les meilleures du segment des SUV urbains. Cela permet au SUV de fabrication allemande de se montrer dynamique et puissant sur la route, tout en restant économique quelles que soient les circonstances.

Opel Mokka LPG  année-modèle 2014

LPG : abaisser les coûts de carburant et l’empreinte carbone

L’Italie sera de loin le marché principal de cette version LPG, suivie de quelques autres marchés importants comme l’Allemagne. Dans toute l’Europe, la clientèle considère de plus en plus le LPG comme une alternative pratique et rentable aux modèles essence et diesel. Car le LPG coûte 50% de moins que le super sans plomb, et affiche également des émissions de CO2 en ville de seulement 158 g/km et non 177 g/km, ce qui représente un gain de 11%. Les émissions mixtes en mode LPG sont de 124 g/km au lieu de 142 g/km sur la version essence, ce qui réduit l’empreinte carbone de 13%. Et pas d’inquiétude pour faire le plein de gaz : un vaste réseau de stations de ravitaillement LPG s’est constitué dans toute l’Europe, qui regroupe quelque 35.000 stations-service équipées de pompes LPG (dont 600 stations en Belgique).