Opel investit encore 8 millions d’euros dans la production de l’Adam

Classé dans : Actualités - Opel (D) | 0

Modernisation de l'Usine Opel d'Eisenach (Thüringen) (2013)

Opel investit 8 millions d’euros dans son usine d’Eisenach, afin d’agrandir et de moderniser les installations existantes.  C’est surtout l’atelier de peinture qui doit être remis au goût du jour, car les peintures bi-tons dont se pare volontiers la petite Adam, posent des exigences bien particulières.


Rappelons que Eisenach est connu pour le célèbre château Wartburg, où Martin Lüther traduisit pour la première fois la Bible en Allemand.  C’est également la ville où furent construites les premières voitures portant l’emblème BMW, et où étaient construites les célèbres Wartburg à moteur deux-temps pendant la grande époque de la DDR (RDA).


L’usine Opel d’Eisenach est une des plus récentes implantations de GM en Europe.  La première pierre fut posée en 1990.


Ci-joint le communiqué de presse.


Opel Adam (Site de production Eisenach, 2013)

Usine Opel d’Eisenach : modifications pour augmenter la capacité de production


Atelier de peinture : vaste extension et modernisation


Made in Germany : qualité la plus élevée grâce à une technologie de peinture performante

Opel Adam (Site de production Eisenach, 2013)

La demande pour l’Adam, la citadine chic d’Opel, est si élevée qu’Opel a du mal à subvenir à la production de la petite superstar dans son usine d’Eisenach. Les élégantes finitions bi-tons remportent un tel succès qu’elles représentent les deux tiers de l’ensemble des commandes de l’Adam. Pour répondre encore plus rapidement à la demande des clients, l’atelier de peinture et d’autres secteurs de la fabrication sont en cours d’agrandissement et de modernisation. Opel investit environ 8 millions d’euros dans l’usine d’Eisenach pour ces modifications. Une somme qui s’ajoute à l’investissement de 190 millions d’euros effectué dans les bâtiments et les outils de production afin que l’usine soit initialement prête à fabriquer l’Adam.

Opel est le seul constructeur automobile qui a non seulement conçu une petite voiture en Allemagne, mais qui la construit également en Allemagne.

« Nous investissons ici sans cesse, pour améliorer la bonne performance de nos installations d’Eisenach, » souligne Stefan Fesser, Directeur de l’usine Opel d’Eisenach. « Pour répondre encore plus rapidement à la forte demande d’Opel Adambicolores, nous pourrons bientôt produire dans l’atelier de peinture 17 Adam bi-tons par heure au lieu de 13 précédemment. »

Modernisation de l'Usine Opel d'Eisenach (Thüringen) (2013)

Augmenter les capacités avec une nouvelle ligne de masquage

Les clients Opel recherchent une petite citadine chic qui sache se démarquer par son design. C’est ce qui fait le charme de l’Adam, avec son toit, son jonc de calandre et ses rétroviseurs extérieurs qui peuvent être traités dans une autre couleur que la carrosserie. Pour produire une voiture bicolore avec une très haute qualité, la petite citadine doit passer une seconde fois par le processus de peinture, pour que les parties spécifiques de la carrosserie puissent être laquées dans le deuxième ton. Toutes les pièces à peindre dans cette deuxième teinte sont démontées et le reste de la carrosserie est masqué. Cette dernière opération se fait sur la ligne de masquage. Afin d’augmenter les capacités, une nouvelle ligne de masquage est en cours d’installation à Eisenach. Elle dégagera également plus d’espace pour l’expansion d’une autre ligne de production, où les portes et le hayon de l’Adam seront enlevés puis remontés.

Ce n’est pas la seule mesure prise pour améliorer la productivité. Dans l’atelier de pose de la couche d’apprêt, six nouveaux robots de peinture remplacent leurs prédécesseurs et l’atelier « seuil de portes » bénéficie désormais des dernières technologies grâce à une gestion moderne des robots. Et en août, un nouveau système de contrôle a été introduit qui se charge de gérer la plus grande complexité des approvisionnements sur chaine. Toutefois, la modification structurelle la plus importante, et la plus volumineuse, consiste dans le remplacement de cinq oxydateurs thermiques. Ces tours géantes de 13 tonnes, mesurant jusqu’à huit mètres de long pour un diamètre de trois mètres, servent à nettoyer l’air sortant de l’atelier de peinture. Ces oxydateurs fonctionnent à des températures dépassant 700 degrés. La modernisation de ce retraitement a nécessité de couper et de purger les conduites de gaz, de démonter l’outillage proche et de pratiquer des ouvertures dans les murs extérieurs du hall. Une fois les anciens équipements sortis, il a fallu reprendre toutes les opérations dans l’ordre inverse pour installer le nouveau système d’oxydation.

« Nous faisons exactement ce qu’il faut faire, » dit le Directeur de l’usine Stefan Fesser. « La modernisation en profondeur de notre atelier de peinture nous permet bien sûr d’augmenter nos capacités de production, mais aussi de garantir que toutes les voitures construites à Eisenach continueront de répondre dans le futur aux plus hauts standards de qualité grâce à un outillage dernier cri. Nos clients, qui conduisent une ADAM, sont gagnants sur les deux tableaux. »

Modernisation de l'Usine Opel d'Eisenach (Thüringen) (2013)