Opel Insignia OPC dévoilée lors du prochain salon de l’auto de Barcelone.

Classé dans : Actualités - Opel (D) | 0

Opel Insignia OPC 2010 (Barcelona 2009)"© GM Corp."

 

Opel soigne son image de marque sportive.  En effet, la marque allemande se prépare à dévoiler la version OPC hautes performances de sa berline haut de gamme Insignia. 

 

Lors du prochain salon de Barcelone, l’Insignia OPC sera sous les feux de la rampe. 

Les premiers exemplaires devraient être disponibles dès l’automne.


La version locomotive de la gamme Insignia est pourvue d’un moteur V6 2,8 L avec Turbo.  Celui-ci développe 239 kW/325 CV et délivre un couple de 400 Nm.  Il est accouplé à une boîte manuelle à 6 rapports et dispose de la traction intégrale.


Le train roulant a été particulièrement bien retravaillé.


Vu la fiscalité peu favorables aux voitures à hautes performances dans notre pays, il ne faut pas s’attendre à voir  cette Insignia se retrouver dans le top dix des ventes en Belgique…


Ci-joint le communiqué de presse concernant l’Insignia OPC.

 


Opel Insignia OPC 2010 (Barcelona 2009)"© GM Corp."

 

Opel Insignia OPC : une première très chaude au Salon de Barcelone

 

• 239 kW/325 CV et 400 Nm ; le 0 à 100 km/h en six secondes
 

• Une mécatronique châssis spécialement adaptée avec transmission intégrale
 

• Premières livraisons dès cet automne

 

La version haute performance de la Voiture de l’Année 2009 sera dévoilée le 7 mai, quand l’Opel Insignia OPC sera présentée au Salon automobile de Barcelone, dix ans après le lancement du premier modèle OPC (Opel Performance Center).

Le cœur de l’Insignia OPC est son moteur 2.8 V6 Turbo. Dérivé du puissant moteur essence déjà disponible sur le haut de gamme Insignia, cette version atteint une puissance de 239 kW/325 CV. L’augmentation de puissance a été obtenue par une mise au point spéciale du moteur et un travail sur l’échappement, pour réduire de manière significative la contre-pression. Et parce que le son est très important pour apprécier un moteur, les spécialistes acoustiques ont travaillé l’échappement du V6 en adoptant des silencieux spécifiques centraux et arrière.

L’Insignia OPC est offerte avec une boîte manuelle à six rapports. Le couple important de 400 Nm garantit une belle puissance de traction dès les plus bas régimes. Avec de telles performances, l’Insignia OPC atteint une vitesse de 250 km/h (limitée) et franchit le 0 à 100 km/h en six secondes.

 

Opel Insignia OPC 2010 (Barcelona 2009)"© GM Corp."

Déjà performant, le châssis de l’Insignia a été encore retravaillé pour la version OPC, avec notamment un abaissement de l’assiette de 10 mm par rapport à l’Insignia (version Sport traction avant). Cette mécatronique châssis de conception récente s’est vu greffer de nouvelles épures pour le train avant. L’architecture des suspensions avant de l’Insignia OPC conserve le principe du McPherson, mais les techniciens de l’Opel Performance Center en ont proposé une évolution appelée HiPerStrut (jambe de force haute performance). Il en ressort une direction plus communicative, des effets de couple moins marqués car le couple est important et une meilleure perception des réactions de la voiture pour le conducteur.

L’Insignia OPC est également dotée de la suspension adaptative FlexRide, dont les lois varient non seulement de la situation et du style de conduite, mais aussi des préférences du conducteur. Si sur l’Insignia le système offre le choix entre un mode normal, un mode plus confortable et un mode sport, l’OPC s’adresse incontestablement à ceux qui apprécient une conduite plus sportive. Le conducteur d’une OPC se voit offrir le choix entre trois modes sport différents : un mode normal offrant le niveau de confort le plus élevé, un spécial Sport et un mode OPC, pour des performances optimales.

 

Opel Insignia OPC 2010 (Barcelona 2009)"© GM Corp."

Pour la première fois aussi dans la gamme OPC, le système Adaptive 4×4 et son différentiel arrière à glissement limité électronique (eLSD) sont montés de série. Le boîtier de gestion des quatre roues motrices a été recalibré pour adapter la distribution du couple à la philosophie sportive de l’OPC. Pour prendre en compte les performances plus élevées de l’OPC, un gros effort a été fait sur le système de freinage. Les connaisseurs repéreront immédiatement les étriers Brembo et les disques perforés de 355 mm des roues avant.

« Je mis suis personnellement impliqué dans le développement de l’Insignia OPC et j’ai beaucoup apprécié les essais intensifs sur le circuit le plus exigeant du monde, le Nürburgring et sa boucle nord. Notre objectif était de rivaliser avec la ‘crème de la crème’, » explique Hans Demant, Directeur général d’Opel.

 

Opel Insignia OPC 2010 (Barcelona 2009)"© GM Corp."

Une allure spécifique qui ne cache rien de ses ambitions sportives

La ligne très haut de gamme de la voiture est cette fois traitée dans un style sportif inspiré par le prototype GTC, qui avait été présenté en 2007, en restant toutefois fidèle à la philosophie de design de l’Insignia, fondée sur la rencontre de l’art de la sculpture et de la précision germanique.

Par rapport aux versions moins puissantes de l’Insignia, l’OPC se distingue par un nouvel avant spectaculaire marqué par deux grandes entrées d’air verticales et un bouclier arrière spécifique avec un double échappement intégré. En série la voiture reçoit des jantes de 19 pouces (pneus : 245/40) qui lui confèrent l’allure qu’elle mérite. De nouvelles jantes en alliage léger forgées de 20 pouces (avec pneus 255/35) sont disponibles en option.

La sportivité qui se dégage de l’extérieur est également présente dans l’habitacle. Dès l’ouverture de la porte, l’OPC parle sport, depuis les sièges uniques signés Recaro jusqu’au volant sportif à méplat en passant par le levier de vitesse spécifique. L’OPC dispose également d’un graphisme spécifique de ses compteurs.

« L’Insignia OPC marque le début d’une nouvelle ère dans notre gamme OPC ; toujours la même forte personnalité, mais désormais plus mature et plus raffinée, plus ambitieuse que jamais, aussi. L’OPC résume l’expérience Insignia : dynamique et raffinée », commente Alain Visser, Vice-président GM Europe Opel.
 

Opel Insignia OPC 2010 (Barcelona 2009)"© GM Corp."

Opel Insignia OPC 2010 (Barcelona 2009)"© GM Corp."