Offensive moteurs annoncée chez Opel (GM Europe)

Classé dans : Actualités - Opel (D) | 0

Opel va présenter dans le courant des 12 prochains mois trois nouvelles familles de moteurs, tant diesel qu’à essence.


Le premier moteur à être annoncé, est un 4 cylindres à injection directe d’essence et suralimentation.  Ce groupe de 1.598 cc est équipé de l’incontournable système start/stop.  La production du nouveau moteur ECOTEC SIDI (Spark Ignition Direct Injection) débutera à la fin de cette année (2012) à l’usine de Szentgotthardt (H).


Ci-joint le communiqué de presse relatif à la refonte des gammes de motorisations chez Opel (GM Europe).


Opel ECOTEC SIDI 1,6 Turbo 2012

Nouveau groupe 1.6 Turbo annonce une vague de nouvelles motorisations chez Opel

Moteur 1.6 Turbo à injection directe avec système Start/Stop

Baisse de 13% du CO2 et de la consommation par rapport au moteur précédent

Un concept de couple à bas régime qui optimise l’agrément

Trois nouvelles familles de moteurs au cours des 12 prochains mois

Opel renouvelle profondément sa gamme de moteurs. Trois familles de motorisations totalement nouvelles, essence et diesel, vont remplacer le cœur de l’offre actuelle. L’objectif est de se classer en tête, non seulement sur le plan de la consommation et des émissions, mais aussi du silence de fonctionnement et du couple spécifique.

Première nouveauté dans cette nouvelle famille de moteurs : un quatre-cylindres essence suralimenté à injection directe de 1.598 cm3 équipé du système Start/Stop. Ce nouveau moteur ECOTEC SIDI (Spark Ignition Direct Injection, moteur à allumage commandé et injection directe) sera disponible en différentes puissances et sera monté dans différentes gammes de modèles. La production de cette nouvelle famille de moteurs débutera dans l’usine de Szentgotthardt en Hongrie à la fin de l’année 2012.

Son cahier des charges lui imposait d’offrir d’excellentes reprises, beaucoup de couple, d’avoir de faibles niveaux de bruit et de consommer peu. L’accent mis sur le couple a permis aux ingénieurs d’atteindre une valeur spécifique de 187,5 Nm par litre de cylindrée, une référence pour les moteurs à essence de grande série. Le couple maximal pourra atteindre 300 Nm et sera disponible dès 1.700 tr/min. La puissance maxi atteindra 200 ch au régime de 4.700 tr/min. Comparé au groupe turbo essence de 1,6 litre précédent, la consommation et les émissions de CO2 ont été réduites de 13%.

« En seulement douze mois, nous allons lancer trois familles de moteurs complètement nouveaux. Cela montre la vitesse à laquelle nous sommes capables de lancer de nouveaux produits, » affirme le CEO d’Opel, Karl-Friedrich Stracke.

« Notre nouveau moteur 1,6 litre à injection directe offre un couple véritablement géant. La puissance est délivrée sur toute la plage de régimes, régulièrement et dans un grand silence, » explique Thomas Johnen, Directeur des moteurs essence.

Le premier moteur Opel à allumage commandé disposant d’un système d’injection directe fut le « 2.2 ECOTEC Direct » de 114 kW/155 ch, qui a équipé en premier les Opel Signum et Vectra en 2003, suivies par le Zafira.

En 2007, le roadster GT s’offre le premier moteur à essence turbocompressé à injection directe d’Opel, un bloc de 2,0 litres offrant 194 kW/264 ch. Un an plus tard, ce moteur était lancé sur l’Insignia où il est maintenant disponible en deux déclinaisons : 162 kW/220 ch et 184 kW/250 ch.

La nouvelle Astra OPC sera animée par la dernière version de ce moteur, offrant une puissance de 206 kW/280 ch.