General Motors Belgium vend son site d’Anvers aux Autorités portuaires de la ville

Classé dans : Actualités - Opel (D) | 0

Après la fermeture de l’usine d’assemblage de la GM à Anvers, le site est resté un bon bout de temps inoccupé.  Finalement, General Motors Belgium et les autorités portuaires de la grande métropole belge, sont arrivés à se mettre d’accord sur la reprise des terrains par le Gemeentelijk Havenbedrijf Antwerpen. 


Les choses n’étaient, comme on peut s’en douter, pas simples, car le gouvernement de la région flamande voulait également récupérer une partie des aides accordées à la GM, avant la décision de la fermeture. 


Finalement, les protagonistes se sont entendus, et, tant Anvers que le gouvernement flamand, peuvent espérer attirer un nouvel investisseur industriel dans le port.


Ci-joint, le communiqué de presse de GM Belgique.


GM

À l’issue d’entretiens constructifs avec le Gouvernement flamand et les Autorités portuaires d’Anvers, General Motors Belgium a signé aujourd’hui un accord portant sur la vente de son ancien site de production anversois aux Autorités portuaires d’Anvers.

Cet accord va permettre au Port d’Anvers de prendre possession de ce terrain et de développer de nouvelles opportunités en vue d’attirer de nouveaux investisseurs avec les opportunités d’emploi allant de pair. En parallèle, General Motors Belgium et le Gouvernement flamand se sont également accordés sur la question des aides reçues par le passé par l’ancienne usine d’Anvers.

Michael Lohscheller, Vice President Finance et Membre du Board d’Opel, a déclaré: «Nous sommes très heureux d’être parvenus à cet accord, qui constitue une condition préalable à l’arrivée de nouveaux investisseurs à Anvers et à la création de nouveaux emplois. Nous avons apprécié ces négociations constructives et avec nos concessionnaires et nos employés nous nous réjouissons de continuer à être un acteur important sur le marché belge.»

Opel demeure l’une des marques automobiles les plus populaires en Belgique avec 66 concessionnaires et 194 points de service et quelque 37 000 véhicules immatriculés l’an dernier. Avec près de 3 000 emplois liés en Belgique à GM, la marque reste un acteur important de l’économie belge.