En 2014, la branche européenne de la GM a pu écouler près de 1,1 millions de véhicules.

Classé dans : Actualités - Opel (D) | 0

En 2014, la branche européenne de General Motors a pu vendre pas loin de 1.100.000 véhicules.


Ci-après, le communiqué de presse.

Opel Insignia 2015


Opel/Vauxhall : presque 1,1 million de véhicules vendus en 2014

Les ventes et la part de marché progressent en Europe en 2014 en dépit d’une conjoncture difficile


Le constructeur s’attend à une nouvelle hausse cette année grâce à son offensive produit


Déjà 85.000 commandes pour la nouvelle Corsa

Opel Corsa 2015

En dépit d’un contexte économique difficile, 2014 s’est terminé sur une bonne note pour Opel/Vauxhall : le constructeur automobile a enregistré, en Europe, ses meilleurs chiffres de ventes des dernières années. Selon des chiffres préliminaires, l’entreprise a livré environ 1,076 million de véhicules l’année dernière. Ce qui correspond à une augmentation de 35.000 voitures, ou trois pour cent. Opel réalise ainsi une meilleure performance que l’ensemble du marché européen, qui n’a enregistré qu’une croissance de 2%. La part de marché Opel est en hausse pour la deuxième année consécutive sur l’ensemble du marché européen de véhicule : 0,1 point de mieux, pour atteindre 5,74%. Opel obtient ses meilleurs chiffres de ventes et sa meilleure part de marché depuis 2011.

« Nous avons enregistré une croissance sur plus de 15 marchés. Notre gamme de voitures parfaitement au goût du jour a rencontré un très bon écho, en particulier sur les marchés européens les plus importants, » note Peter Christian Küspert, Vice President Sales & Aftersales d’Opel Group. Entre autres, Opel a progressé en Allemagne, au Royaume-Uni, en France, en Italie et en Espagne. Opel a enregistré ses plus fortes progressions de ventes en Pologne (+42%), en Irlande (+33%) et au Portugal (+28%). La part de marché a augmenté dans plus de douze pays européens.

La situation économique en Russie, où le marché toutes marques a chuté considérable­ment en 2014, a eu un impact négatif sur le résultat global. « La Russie est l’un de nos principaux marchés. Opel souffre évidemment de la dévaluation du rouble et des réticences de la clientèle. Le fait que nous ayons pu parvenir à augmenter nos ventes sur le plan européen en 2014 nous rend optimistes pour cette année. Nous n’allons pas nous reposer sur nos lauriers, » ajoute Christian Küspert.

Opel va poursuivre son offensive modèle cette année. La nouvelle Corsa, pour laquelle ont déjà été enregistrées 85.000 commandes, est actuellement visible chez les concessionnaires. Suivra dès cet été le nouveau modèle d’accès à la gamme, la Karl, et la compacte Astra arrivera à la fin de l’année.

Opel Adam 2015

« Nous serons en mesure d’offrir à nos clients la meilleure offre de petits modèles jamais proposée par Opel avec la Karl, la Corsa et l’Adam. Et nous allons renouveler nos modèles les plus vendus, la Corsa et l’Astra, qui représentent ensemble quelque 50% de nos ventes, » explique Küspert.

La vaste offensive produit d’Opel verra la commercialisation de 27 nouveaux modèles et 17 nouveaux moteurs d’ici 2018, et l’entreprise a l’intention de poursuivre l’essor de ses ventes dans les années à venir. Le constructeur s’est fixé l’objectif d’une part de marché de 8% en Europe de 2022.

Opel Karl 2015