Opel : Nouvelle motorisation à essence.

Classé dans : Actualités - Opel (D) | 0

Puissance en hausse de 14%, consommation en baisse de 4%, souplesse améliorée, fonctionnement plus soyeux : voici quelques-uns des avantages offerts par le nouveau moteur essence Opel ECOTEC 1,8 litre de 103 kW/140 ch si on le compare à son prédécesseur de même cylindrée développant 125 ch au maximum.

Ce quatre cylindres à fort rendement fera ses débuts dès cet été sous le capot du nouvel Opel Zafira, et sera proposé également sur la Vectra et le Signum avant de l’être dans un avenir proche sur d’autres modèles encore.

Ce nouveau moteur à quatre soupapes par cylindre est doté de nombreux raffinements techniques : deux arbres à cames en tête à déphasage en continu (DCVCP – Double Continuous Variable Cam Phasing) pour optimiser les cycles moteur ; admission à double étage avec vanne à boisseau, au lieu d’un papillon, pour réduire les pertes de charge ; échangeur huile-eau à fort rendement ; thermostat à régulation cartographique ; et collecteur d’échappement en métal embouti intégrant un pot catalytique.

Avec une puissance au litre de 57 kW/l, le nouveau 1.8 ECOTEC est l’un des plus puissants de cette cylindrée. 90% des 175 Nm de couple sont disponibles sur une large plage de régime s’étendant de 2.200 à 6.200 tr/mn. Cette caractéristique devrait garantir de bonnes reprises depuis les plus bas régimes du compte-tours, et permettre une conduite détendue au quotidien.

Opel Vectra 1.8 Ecotec 2005

Selon Opel, ce moteur monté sur une Opel Vectra a atteint une consommation mixte en cycle européen MVEG de 7,3 l/100 km, soit 0,3 litre ou 4% de moins que le 1.8 litre actuel de 90 kW/122 ch. La vitesse maxi (213 au lieu de 205 km/h) et les accélérations (le 0 à 100 km/h en 10,5 au lieu de 11,2 secondes) seraient également en nette amélioration.

Le poids a pu être réduit grâce à un travail approfondi sur la conception, qui a eu aussi des répercussions sur le rendement. En dépit de l’adjonction d’organes comme le DCVCP, les ingénieurs ont pu abaisser le poids du moteur de 3% par rapport à la version précédente, et renforcer sa structure grâce à une panoplie complète de mesures visant à rigidifier la culasse et le bloc. Le bloc cylindres gagne à lui seul 20% de poids par rapport à son prédécesseur. Grâce à son concept de bâti creux, le bloc en fonte grise ne pèse que 27 kg avec les chapeaux de palier. Le nouveau moteur 1.8 complet se contente de 118 kg selon la norme DIN 70020, donnant un excellent rapport poids-puissance de 1,14 kg/kW.

Une distribution variable pour s’adapter à toutes les situations

Dans les moteurs conventionnels, le vilebrequin et le ou les arbres à cames sont synchronisés mécaniquement dans un angle déterminé (CA – Crank Angle) par l’intermédiaire d’une courroie crantée ou d’une chaîne. Sur le nouveau moteur 1,8 litre, les arbres à cames d’admission et d’échappement peuvent se décaler par rapport au vilebrequin. Cette variation est continue grâce à un déphaseur d’arbre à cames hydraulique extrêmement compact et léger. Il est capable d’offrir un décalage de 60° CA côté admission, et de 45° CA côté échappement.

Selon le régime moteur et les conditions de fonctionnement, le calage des soupapes peut évoluer de la recherche de performances optimales à la plus faible consommation possible. L’avantage de pouvoir faire varier le calage des deux arbres est d’offrir une puissance et un couple élevés sur une vaste plage de régimes grâce à une utilisation optimisée de chaque cycle du moteur. Les émissions sont réduites par un fort taux de recyclage des gaz, et la consommations est abaissée car le fonctionnement moteur n’est plus dépendant de l’ouverture du papillon des gaz.

Opel Zafira 1.8 Ecotec 2005.

Principales caractéristiques techniques.

Cylindrée 1.796 cc
Alésage 80.5 mm
Course 88.2 mm
Taux de compression 10.5 : 1
Puissance maximale 103 kW (140 CV) à 6.300 t/min
Couple maximal 175 Nm à 3.800 t/min
Opel Signum 1.8 Ecotec 2005.