Opel célèbre le design au Techno Classica 2015

Classé dans : Actualités - Opel (D) | 0

Opel présentera dix prototypes qui sont devenus des classiques du design à l’occasion du salon de la voiture ancienne Techno Classica à Essen.

Opel GT2 Concept 1975

Ces modèles exclusifs exposés sur le stand Opel vont de l’Experimental GT au GTC Concept, en passant par la Diplomat A coupé ou le Genève Study, sans oublier – pour illustrer le tendance adoptée par le design actuel d’Opel – la nouvelle Corsa.


Le salon prouve que le design a toujours été au centre des préoccupations de la marque Opel. Un engagement visible dès 1964, date à laquelle Opel a ouvert le premier studio de design issu d’un constructeur automobile européen. C’est là que, pour la première fois, des designers et des modeleurs dont c’était la profession – et non plus des dessinateurs et des maquettistes comme c’était jusque-là l’habitude – ont commencé à créer et à développer la ligne des futurs véhicules.

Opel Design Studio opened in 1964, called N10 internally

Opel va accueillir avec plaisir tous les amis de la marque, ainsi que tous ceux qui s’intéressent à l’histoire de l’automobile, sur son stand de 650 m² située dans le Hall 2 du salon d’Essen.

 

Les débuts du design automobile

 

La collection de voitures anciennes d’Opel comprend quelque 500 véhicules qui illustrent plus de 150 ans d’évolutions technologiques au sein de la marque et embrassent différentes époques de style et de design.

Opel est arrivé dans le monde automobile en 1899 avec la Patent Motor Car « System Lutzmann ». Au début de l’automobile, l’inspiration de tous les constructeurs était encore directement issue du monde hippomobile. Mais immédiatement après le début du siècle, se firent rapidement jour les premières approches pour développer des caractéristiques spécifiques qui allaient marquer le design automobile.

Les ingénieurs Opel expérimentaient déjà des formes aérodynamiques et à l’époque, ces Opel portaient souvent le nom de « Torpedo », mot anglais signifiant torpille, pour mettre en valeur le design épuré de leur partie avant. L’influence de ce type de design sur la forme des futures voitures n’a ensuite cessé de croître.

En 1964, Opel, basé à Rüsselsheim, devenait le premier constructeur automobile européen à ouvrir son propre centre de design, que l’on appelait encore à l’époque « studio de style ».

Il s’agissait de la première structure de design dépendante d’un constructeur automobile en dehors des Etats-Unis.

Stand Opel IAA 1965

Un an seulement après le démarrage du bureau, le premier produit développé par l’équipe de designers et de modeleurs d’Opel faisait ses débuts au Salon de l’Automobile de Francfort (IAA) en 1965.

Opel GT Concept 1965

Leur superbe Opel Experimental GT devenait le premier véritable concept-car d’un constructeur automobile européen. Quasiment personne ne s’attendait à autant de sportivité de la part d’Opel. Et encore moins s’attendaient à ce que le constructeur de Rüsselsheim permette à une vision aussi avant-gardiste de devenir réalité.

Opel GT 1969

En 1968, Opel présentait ainsi la version de série de cette sportive, la GT. Aujourd’hui, l’Opel GT est l’une des Opel les plus recherchées sur le marché de la voiture ancienne.

Les modèles haut-de-gamme de la série KAD (Kapitän – Admiral – Diplomat) de Rüsselsheim sont maintenant tout aussi recherchés que l’Opel GT. Dans cette série, la Diplomat A Coupé 1965 occupe une place très particulière. Comme l’Experimental GT, elle fête son 50e anniversaire cette année et est devenue une perle rare. Seulement 347 de ces coupés, basés sur la berline Diplomat V8, ont été construits par le carrossier Karmann d’Osnabrück entre 1964 et 1968.

Opel Diplomat A V8 Coupé 1969

Opel fit encore une fois sensation avec un autre prototype qu’il présenta au Salon de Francfort 1969. L’Opel CD (Coupé Diplomat) fit forte impression auprès de tous les observateurs du monde automobile en s’affichant avec des formes particulièrement effilées.

Opel CD Concept 1969

La carrosserie en fibre de verre était basée sur une plateforme de Diplomat B raccourcie d’environ 30 centimètres, ce qui lui donnait un empattement de 2,5 mètres. Pour le show, la bulle qui lui servait de pavillon pouvait se relever dans sa totalité, avec le pare-brise. La version écorchée exposée à Techno Classica donne un aperçu des équipements très innovants pour l’époque dont disposaient l’Opel CD.

Opel Genéve Concept 1975

En 1975, un autre prototype à couper le souffle fut présenté au Salon de Genève : fort à propos, il s’appelait Genève Concept. Les designers de l’Advanced Engineering avaient à nouveau créé un coupé sport biplace, mais en adoptant cette fois une architecture à moteur central. Les formes étaient encore plus effilées et fluides, et il était bien sûr encore une fois équipé de projecteurs escamotables.

Par la suite, Opel a continué de présenter des concept-cars intéressants, mais dans le segment des petites voitures. Au Salon Automobile de Genève 1982 était dévoilée la Corsa Spider, un petit roadster biplace signé par le designer d’Opel Hideo Kodama.

Opel CORSA SPIDER Concept 1982

Il fut le précurseur d’une toute nouvelle gamme de citadines positionnée sous la Kadett. Cette gamme fut présentée à l’automne 1982 sous le nom de Corsa. Avec des ventes totalisant plus de 12,4 millions d’unités, cette gamme de modèles est aujourd’hui l’une des plus diffusées sur le segment des citadines.

Opel Insigna Concept 2003

Opel Insigna Concept 2003

Avec l’étude Insignia en 2003 et surtout la présentation du GTC Concept en 2007, Opel inaugurait une nouvelle ère de design, résumée par la phrase : « fusion de l’art de la sculpture et de la précision allemande ». Les formes aux surfaces très travaillées et les projecteurs 3D sont les codes stylistiques qui signent les prototypes du Chief Designer Mark Adams.

Opel GTC Concept 2007

Dernier exemple de ce nouveau style de design, la cinquième génération de l’Opel Corsa est exposée sur le stand du constructeur de Rüsselsheim.

Opel Corsa 2015

La nouvelle Corsa a des points communs avec l’Opel ADAM, petite citadine branchée, comme la calandre basse. Et avec ses phares en forme d’aile et la virgule emboutie sur le flanc, les nouveaux codes stylistiques d’Opel, elle représente la dernière évolution du design Opel.