Première mondiale : l’Opel GTC Paris

Classé dans : Actualités - Opel (D) | 0



 

Voici le cahier de charges que Mark Adams, Vice-président du Design Opel, a donné à son équipe :

« Montrez-moi l’aspect le plus sensuel du nouveau vocabulaire de design d’Opel, l’art de la sculpture rencontrant la précision allemande. »

Opel GTC Paris Concept (Paris 2010)

Le résultat, le prototype GTC Paris, sera exposé pour la première fois au Mondial de l’Automobile 2010 (du 2 au 17 octobre).


Suivant de près la nouvelle génération de l’Astra Sports Tourer, présentée également au salon de l’automobile de Paris, le GTC Paris marque une nouvelle étape audacieuse dans la gamme aux lignes nouvelles proposée par Opel.

Opel GTC Paris Concept (Paris 2010)

L’inspiration qui a guidé le concept est venue en partie d’une phrase tirée du célèbre roman de Richard Bach, Jonathan Livingston le Goéland : « … et la vitesse était beauté pure. » Cette expression se retrouve dans l’ensemble des caractéristiques de la voiture, qui offre des lignes fuselées et dynamiques, un traitement magnifiquement sculpté des surfaces et une allure très musculeuse.

Cette compacte trois portes affiche beaucoup de personnalité sans perdre sa pureté, avec une allure très emblématique. Le GTC Paris est conçu pour être une voiture de rêve accessible, bénéficiant tout à la fois de la précision et de l’innovation techniques allemandes, mais aussi d’un design qui capte le regard.

« Nous avons voulu exprimer le côté le plus sensuel de la marque Opel, et nous pensons que cette voiture crée un impact visuel bienvenu qui va renforcer notre caractère sportif et dynamique.» a expliqué Mark Adams.

 

Une toute nouvelle Opel:  témoignage sensuel de performance

 

Opel GTC Paris Concept (Paris 2010)Mesurant 4,46 mètres, le GTC Paris possède une taille idéale pour une compacte sportive, offrant assez de place pour cinq passagers. La plupart des voitures mythiques ont été dessinées à partir d’un profil. Elles peuvent se résumer à deux ou trois lignes très tendues.

Il en est de même avec le nouveau prototype Opel : de profil, les designers ont porté la tension au maximum en limitant le nombre de lignes du GTC Paris. Comme les tendons d’un sprinter, ces traits donnent de la tension et sculptent les volumes. Ils sont la base qui va permettre aux reflets d’interagir sur les surfaces, et ils s’appuient sur les roues d’une façon très sportive.

La virgule caractéristique d’Opel est présente et prend la même orientation que sur l’Insignia – une fine nervure courant le long du bas de caisse. Un deuxième pli de tôle court de la poignée de porte à l’arrière, donnant une tension spectaculaire à la voiture en déployant les surfaces jusqu’à une fine nervure et un fort épaulement. La troisième ligne suit la silhouette du toit et se pare d’aluminium brossé pour souligner le graphisme du vitrage, et guide l’œil jusqu’au spoiler intégré adoptant un angle marqué.

Opel GTC Paris Concept (Paris 2010)

L’avant est sobre, et pourtant il est plein de caractère ; il reprend la nervure centrale typique d’Opel. Il est encore souligné par des projecteurs très minces, intenses, en œil d’aigle, formant des parenthèses entre le jonc chromé raffiné portant le logo et l’impressionnante calandre trapézoïdale basse qui laisse deviner le caractère sportif de l’auto. Les lampes de l’éclairage diurne à diodes sont soulignées d’inserts chromés finement travaillés que l’on pourrait prendre en soi pour des œuvres d’art.

Opel GTC Paris Concept (Paris 2010)

La grande empreinte au sol est encore plus visible de l’arrière, où la ligne de la voiture est la plus imposante. Elle reçoit l’aide de feux arrière à DEL, qui présentent un graphisme de nuit en aile développé en longueur.

 

L’innovation technologique au service de la performance

 

Toute la maîtrise technologique d’Opel dans le domaine des compactes a été déclinée à son niveau plus sportif sur le GTC Paris.

Opel GTC Paris Concept (Paris 2010)

Le châssis reçoit un dessin spécifique, avec des voies extra-larges. Il dispose d’un essieu de torsion combiné avec le système exclusif à Opel de parallélogramme de Watt, d’une nouvelle définition de la suspension mécatronique adaptative FlexRide et d’un différentiel avant électronique à glissement limité. Le GTC Paris est rivé au sol sur ses jantes dynamiques de 21 pouces.

Le moteur du GTC Paris est le quatre cylindres Turbo de 2,0 litres à injection directe, offrant un maximum de puissance et de couple. Il est équipé du système Start/Stop, montrant que l’on peut disposer sur la route de hautes performances tout en bénéficiant aussi en milieu urbain d’une consommation minimum. La transmission passe par une boîte manuelle à six vitesses.