Nissan très présent aux prochains 24 H du Mans, ces 16 et 17 juin

Classé dans : Actualités - Nissan (Japon) | 0

Le deuxième constructeur japonais sera très présent lors des prochains 24 H du Mans, qui se dérouleront ces 16 et 17 juin.


D’abord, la firme fournit des moteurs à 25 % des voitures engagées.  Ensuite, Nissan participe directement à l’épreuve (hors réglement Automobile Club de l’Ouest) avec son véhicule expérimental DeltaWing, et finalement, les écuries Signatech et Greaves Motorsport bénéficieront du soutien particulier du géant japonais.


Ci-joint, le communiqué de presse de Nissan Belgium.


Nissan DeltaWing 2012

La puissance Nissan anime les 24 Heures du Mans 2012

Les moteurs Nissan, qui équipent notamment la moitié des LMP2 ainsi que la Nissan DeltaWing, domineront le grand classique d’endurance disputé sur 24 heures sans interruption.

En bref :

Les moteurs Nissan utilisés par 25% des voitures engagées; c’est davantage que tout autre constructeur;

Le véhicule expérimental Nissan DeltaWing, qui consomme moitié moins de carburant que les voitures de course classiques, est le fer de lance des engagés aux 24 Heures;

Plus de la moitié des voitures LMP2 (13 voitures sur 20) ont choisi Nissan.

Nissan DeltaWing 2012

La Nissan Deltawing :

Fer de lance de la participation de Nissan à la célèbre course d’endurance des 16 et 17 juin prochains, la Nissan DeltaWing, voiture de course expérimentale truffée d’innovations, entend changer la face du sport automobile en participant à la course du Mans avec moitié moins de carburant et de pneumatiques que les voitures LMP classiques.

Commentaires de Paul Willcox, Senior Vice President, Nissan Europe : « Cette année marque notre plus importante participation au Mans et la Nissan DeltaWing montre notre orientation pour l’avenir en matière de technologies de sport automobile. Nous détenons déjà une position dominante en LMP2, où les écuries savent que nous pouvons contribuer à leur victoire, tandis que le projet DeltaWing est le genre d’expérience, en termes de conception et de technologies, que seule une entreprise aussi audacieuse et animée d’une vision de l’avenir que Nissan pouvait prendre en charge. Comme banc d’essai des futures innovations destinées à la compétition et aux modèles de série, il n’y a pas meilleur laboratoire, au vu de tous, que la Nissan DeltaWing aux 24 Heures du Mans. Et le concept démontrera que cette technologie dédiée à un avenir plus performant est viable dès à présent, que la voiture termine ou non la course ».

Nissan DeltaWing 2012

La Nissan DeltaWing constitue le véhicule le plus révolutionnaire de sa génération à avoir fait son apparition en compétition. L’objectif, c’est de démonter qu’il est possible de réaliser d’énormes gains d’efficacité grâce au downsizing moteur et à un pack aérodynamique foncièrement novateur.

Tout, sur la Nissan DeltaWing, a été conçu dans un souci d’efficacité : sa forme inédite avec une traînée aérodynamique moitié inférieure à celle d’une voiture de course classique, toutes ses pièces et organes – à commencer par son moteur 1,6 L DIG-Turbo downsizé – de plus faibles dimensions et d’un poids inférieur à celui des autos traditionnelles du Mans.

La voiture est tellement unique qu’elle concourt hors règlement ACO, avec le dossard n°0 dans le « Stand 56 », réservé en exclusivité aux voitures de course expérimentales.

Nissan DeltaWing 2012

Caractéristiques techniques de la Nissan DeltaWing :

Moteur Nissan 4 cylindres 1,6 litre DIG-T (Injection Directe Essence – Turbo)

Puissance maxi 300 ch à 7400 tr/min

Couple maxi 310 Nm en continu de 4000 à 6750 tr/min

Boîte de vitesses Séquentielle à 5 rapports

Châssis Monocoque en fibre de carbone homologué FIA

Roues avant 15″ de diamètre – 4″ de large

Roues arrière 15″ de diamètre – 12,5″ de large

Pneus avant 10/31/15 Michelin

Pneus arrière 310/620/15 Michelin

Poids 475 kg sans carburant ni pilote/575 kg avec carburant et pilote

Répartition 28% sur l’avant, 72% sur l’arrière

Longueur 4,65 m

Largeur avant 0,76 m

Largeur arrière 2,08 m

Empattement 3,05 m

Capacité du réservoir 40 litres

Carrosserie Composite à base de carbone

Aérodynamique Fond avec système d’appui à double vortex –

                       BLAT (Boundary Layer Adhesion Technology)

Vitesse maxi 315 km/h

Accélération 0-100 km/h 3,3 secondes

Consommation de carburant 230-250gm/kWh (estimation)

Nissan DeltaWing 2012

Les pilotes de la Nissan DeltaWing :

Marino Franchitti

Marino Franchitti a eu une belle et longue carrière en sport automobile. En raison de son expérience et de son histoire avec Highcroft Racing, c’était l’homme de la situation pour piloter la Nissan DeltaWing.

Michael Krumm

Dans sa carrière de pilote, Mickael a parcouru le monde mais c’est surtout le Japon, où il est pilote Nismo sous contrat, qu’il s’est épanoui.

Satoshi Motoyama

La carrière de Satoshi s’est déroulée essentiellement dans son pays d’origine, le Japon, où il est devenu multiple champion de formule Nippon et de Super GT. Il a également couru les 24 Heures du Mans pour Nissan.

Nissan en LMP2

Côté LMP2, où Nismo est maître d’œuvre de plus de la moitié des moteurs des véhicules en compétition, on retrouve les écuries partenaires de Nissan, à savoir Signatech et Greaves Motorsport.

Parmi les pilotes se disputant la victoire en LMP2 cette année, figurent deux lauréats de l’inédite initiative GT Academy, qui ont entamé une vraie carrière en compétition automobile à l’issue d’une expérience de joueur de jeux vidéo sur PlayStation 3 : Lucas Ordonez, qui partagera sa voiture avec l’ancien pilote de F1 Martin Brundle et Jordan Tresson, le second champion de GTA.

L’engagement de Nissan en LMP2 est tout autant décoiffant, en raison de la présence des lauréats de la GT Academy, l’Espagnol Lucas Ordoñez et le Français Jordan Tresson.

Lauréat de la première GT Academy Nissan en 2008, Lucas Ordoñez a terminé second en LMP2 au Mans en 2011 et courra cette année avec l’écurie Greaves Motorsport aux côtés du vainqueur du Mans en 1990 et ancien pilote de F1 Martin Brundle, et de son fils Alex.

Aspirant également à être le premier joueur vidéo devenu pilote professionnel à remporter le Mans haut la main, Jordan Tresson – lauréat de la seconde GT Academy en 2010 -, a rejoint le vainqueur du Mans en LMP2, Olivier Lombard et le second, Franck Mailleux, dans l’écurie Signatech.

Le moteur V8 Nissan VK45DE :

Le moteur Nissan V8 atmosphérique de 4,5 L type VK45DE développé par Nismo a été fourni à dix écuries pour 13 voitures LMP2 engagées aux 24 Heures du Mans.

Ce moteur est une évolution du VK45DE développé à l’origine pour les voitures GT500 cars du Championnat japonais Super GT. Ses performances, sa longévité et sa fiabilité sont éprouvées en compétition.

En 2011, une voiture motorisée par Nissan a remporté toutes les épreuves des Le Mans Series ainsi que le titre Le Mans Series, le titre Intercontinental Le Mans Cup et les première et seconde place de la catégorie LMP2 aux 24 Heures du Mans.

Pour proposer les moteurs LMP2 VK45DE aux teams privés en Europe et offrir une assistance rapide et efficace, Nissan a conclu un partenariat avec Zytek Motorsport Limited et Oreca Magny Cours SAS qui assemblent les moteurs précisément selon les spécifications de Nissan.

Caractéristiques techniques du moteur Nissan VK45DE :

Type  Nissan VK45DE

Bloc aluminium, V8 de 90°, atmosphérique

Cylindrée 4494 cm3

Alésage x course 93 mm x 82,7 mm

Puissance 450 ch/_331 kW (DIN) avec étrangleur d’air de 40 mm

Couple 58 mkg/_570 Nm (DIN)

Poids 145 kg environ

Greaves Motorsport - Zytek Z11SN Nissan

Greaves Motorsport – Zytek Z11SN Nissan :

Pilotes

Alex Brundle

Alex Brundle a couru à la fois en monoplace et en voitures de sport au cours des dernières années. En 2012, il fait équipe avec son père, Martin, pour relever le défi des 24 Heures du Mans. Il disputera également l’ensemble des épreuves de l’European Le Mans Series avec Greaves Motorsport.

Martin Brundle

Martin Brundle apporte une vaste expérience à l’écurie Greaves Motorsport. Il a couru 9 ans en F1 et a également remporté les 24 Heures du Mans après avoir raflé la pôle position.

Lucas Ordoñez

Lucas préparait un MBA lorsqu’il est tombé sur une annonce de la GT Academy. Il s’est inscrit et a remporté le concours inaugural en 2008. Depuis lors, il a gravi tous les échelons du pilotage automobile avec Nissan, à travers le GT4 et l’ILMC, avant sa première participation, l’an dernier, aux 24 Heures du Mans où il a terminé second en LMP2.

Signatech Nissan - Oreca 03 Nissan

Signatech Nissan – Oreca 03 Nissan :

Les pilotes

Franck Mailleux

Franck a en fait débuté sa carrière en deux-roues, remportant les principaux championnats de BMW et de VTT. Le succès a suivi en monoplace, avant qu’il ne passe en 2009 à la course en voitures de sport.

Jordan Tresson

Lauréat de la seconde GT Academy en 2010, le Français Jordan Tresson a emboîté le pas à Lucas Ordoñez et gravi tous les échelons du programme Nissan de formation de pilotes, remportant l’an dernier la catégorie GT4 du Blancpain Endurance Series.

Olivier Lombard

Olivier Lombard est apparu sur le devant de la scène en 2011, en rejoignant l’écurie Greaves Motorsport et en remportant Le Mans dans la foulée !