Nissan Murano 2011: Désormais également disponible avec motorisation diesel

Classé dans : Actualités - Nissan (Japon) | 0

Nissan Murano Diesel 2011

 

En Europe, le marché des Crossover de luxe est dominé par les motorisations Diesel.


Le Nissan Murano était, jusqu’à présent, uniquement disponible en version essence.  Ce qui n’a pourtant pas empêché le public d’être séduit par ce modèle alliant design, performance et confort.


Avec l’introduction d’un moteur Diesel puissant au sein de la gamme, le Murano entend séduire un nombre nettement supérieur d’adeptes et renforcer le leadership de Nissan sur le marché des Crossover.

« Le Murano a été à juste titre qualifié de précurseur sur le marché des Crossover de luxe en termes de confort et de design.

Mais l’absence de version Diesel l’empêchait jusqu’à présent de déployer son potentiel.

Tout ceci est sur le point de changer ». (Simon Thomas, Senior Vice President Sales and Marketing, Nissan Europe)

 


Nissan Murano Diesel 2011



*  Premier Murano avec motorisation Diesel

*  Couple de 450 Nm

*  Conforme à la norme Euro 5

*  Excellentes performances et faibles niveaux d’émissions

*  Nouvelle face avant

*  Aérodynamisme amélioré

*  Système de récupération d’énergie au freinage

*  Version essence toujours disponible

*  Objectif : plus de 80 % des ventes en Diesel

*  Premières livraisons prévues en septembre

Nissan Murano Diesel 2011

Généralités

Un nouveau chapitre de l’histoire du Nissan Murano s’ouvre aujourd’hui. Pour la première fois, le Murano est disponible en version Diesel, permettant ainsi à Nissan de se présenter à armes égales sur le marché européen des Crossover de luxe.

La niche de marché à laquelle s’attaque le Murano devrait représenter plus de 212.000 immatriculations en Europe en 2010. Or, près de 90 % des véhicules de ce segment sont Diesel.

Grâce à l’arrivée de ce nouveau modèle Diesel, conçu tout spécialement pour l’Europe avec la précieuse contribution d’ingénieurs du NTCE (Nissan Technical Centre Europe), le Murano est dorénavant en mesure de déployer pleinement son potentiel.

Ce nouveau modèle Diesel est équipé d’une version éprouvée et améliorée du moteur quatre cylindres 2,5 L équipé de la technologie Common Rail. Le moteur a connu des changements en profondeur afin que ses performances soient en adéquation avec les attentes des consommateurs dans ce segment de marché. Dorénavant en parfaite conformité avec la norme Euro 5, qui impose une réduction des émissions polluantes, le Murano présente davantage de puissance et de couple qu’auparavant (450 Nm), tout en étant plus économique et en présentant un niveau d’émissions plus faible.

Des économies de carburant sont désormais permises grâce à l’amélioration de l’aérodynamisme du véhicule ainsi qu’au système de freinage à récupération d’énergie, permettant d’alimenter la batterie du véhicule. L’alternateur étant ainsi moins sollicité, la charge exercée sur le moteur diminue.

De manière tout aussi significative, le moteur a été revu dans son intégralité, pour une plus grande efficacité mais également dans le but d’atteindre le haut niveau de raffinement attendu sur un véhicule de ce type.

Parmi ces modifications, on note le passage d’un entraînement par chaîne à un entraînement par courroie de la pompe de direction assistée en vue d’une meilleure isolation phonique ainsi que l’ajout d’un cinquième point de fixation moteur afin de réduire les vibrations et le niveau sonore. Un dispositif supplémentaire d’absorption acoustique a également été ajouté au compartiment moteur afin d’améliorer encore davantage l’isolation phonique de l’habitacle.

Dans le cadre des modifications effectuées pour les besoins du flux d’air de refroidissement du moteur Diesel et des radiateurs, l’avant du Murano a été considérablement remanié afin d’accentuer son design. Doté d’une calandre et d’un pare-chocs redessinés, il est désormais encore plus raffiné et affirmé.

Par ailleurs, le nouveau Murano Diesel conserve le degré d’excellence propre au modèle essence originel. Lors de son lancement aux États-Unis en 2003, le Murano première génération avait immédiatement marqué l’avènement d’un nouveau type de véhicule – le Crossover.

En mariant savamment les caractéristiques d’une berline sportive de luxe aux avantages d’un SUV, Nissan inaugure une nouvelle niche, avec un véhicule à mi-chemin entre les deux genres, tout en conservant les meilleurs attributs de chacun.

Lorsque le Murano seconde génération a fait son apparition en 2008, Nissan était en train d’établir son leadership sur le marché des Crossover avec le QASHQAI et le QASHQAI 2. Cette suprématie s’apprête d’ailleurs à être confortée par l’arrivée, du Juke, le turbulent petit frère de la famille des Crossover Nissan !

 

En dépit de l’absence d’un moteur Diesel, le Murano seconde génération a continué à attirer une clientèle appréciant l’alliance entre une bonne tenue de route et une ligne séduisante avec les qualités d’un SUV (sécurité, espace et praticité). Non seulement ce modèle était plus performant et plus économique que le précédent mais il était aussi plus raffiné, grâce à un intérieur moderne et élégant.

Les modifications apportées au moteur essence V6 ont permis d’augmenter la puissance à 256 ch et le couple à 334 Nm. La transmission CVT a, quant à elle, été revue en profondeur. La diminution de 20% de la friction ainsi obtenue a permis en retour d’optimiser les économies de carburant.

L’alliance entre la plate-forme D et le dispositif de suspension arrière multibras, permet une conduite plus réactive et offre davantage de confort. Quant au ALL-MODE 4×4-i à quatre roues motrices de Nissan, il garantit un agrément de conduite à chaque instant.

Les propriétaires de Murano bénéficient d’une longue liste d’équipements, parmi lesquels des jantes alliage 18 ou 20 pouces et le combiné audio navigateur Nissan Connect Premium nouvelle génération à disque dur et écran tactile comprenant un lecteur DVD et une « music box », le tout agrémenté d’une connectique USB et d’une connectivité Bluetooth®.

Le Murano Executive dispose d’une installation audio haut de gamme BOSE® dotée de 11 haut-parleurs et d’un amplificateur dix canaux adapté à l’intérieur du véhicule afin de procurer une expérience musicale exceptionnelle.

Les vitres arrière surteintées, les feux bi-xenon, le régulateur de vitesse et les fameux sièges arrière du Murano, pliables électriquement font également partie des équipements du véhicule.

A son premier lancement, le Murano faisait déjà figure de précurseur avec sa caméra de recul. Le Murano seconde génération y a ajouté une deuxième caméra au rétroviseur passager permettant d’afficher une vue latérale basse à proximité du véhicule, afin de faciliter et de sécuriser au maximum les manœuvres de stationnement et de conduite à vitesse réduite.

Le Murano diesel est disponible en deux versions : Pack ou Executive. La version essence du Murano est seulement disponible en version Executive.

« Le Murano V6 est incontestablement un véhicule exceptionnel. Précurseur d’un genre nouveau, le Crossover, il est largement considéré comme l’alliance idéale entre des performances dynamiques et la conduite, le luxe, le raffinement et le côté rassurant, caractéristiques propres aux SUV.

Avec l’arrivée de ce modèle Diesel, les acheteurs seront en mesure d’ajouter à cette équation de plus faibles émissions de CO2 ainsi qu’une optimisation des consommations de carburant. Il s’agit là d’une solution gagnante à tous les niveaux », déclare Simon Thomas, Senior Vice President for Sales and Marketing, Nissan Europe

Nissan Murano Diesel 2011

Le nouveau Murano Diesel

Le moteur du nouveau Murano Diesel, même s’il a conservé un air familier, a été considérablement retravaillé pour ce nouveau modèle. Le bloc YD25 dCi est un moteur Diesel Common Rail quatre cylindres 2,5 L (cylindrée : 2.488 cm3) utilisé sur plusieurs modèles Nissan, dont le Pathfinder et le Navara. Il comprend un bloc moteur en fonte, une tête de cylindre en aluminium et un DOHC avec entraînement par chaîne. Pour le nouveau Murano, les ingénieurs du NTCE (Nissan Technical Centre Europe), basés à Cranfield au Royaume-Uni et à Barcelone en Espagne, ont effectué un certain nombre de modifications significatives pour atteindre toujours plus de performances et une réduction des émissions.

Les objectifs de ce nouveau moteur étaient relativement simples. Le marché européen haut de gamme étant composé principalement de véhicules Diesel, il apparaissait vital de proposer le Murano dans cette motorisation Diesel.

Pour autant, toutes les caractéristiques du Murano V6 essence devaient se retrouver dans ce nouveau modèle Diesel, soient de hauts niveaux de performance et de raffinement, ainsi que les caractéristiques propres à tout véhicule Diesel, à savoir une faible consommation de carburant et des émissions polluantes réduites.

Les objectifs en termes de conception comprenaient la mise en conformité avec les normes d’émission Euro 5 – soit pas plus de 210 g d’émission de CO2/km -, une économie de carburant en cycle combiné pour une consommation de 8,0 L/100 km ; ainsi que d’excellentes performances tout en gardant son raffinement.

Afin d’atteindre ces objectifs, le moteur a été revu et ses caractéristiques améliorées. La modification la plus significative est sans doute l’adoption d’une nouvelle culasse qui augmente l’efficacité du processus de combustion, lissant les flux à l’admission et à l’échappement.

S’ajoute une nouvelle injection directe fonctionnant sous 2.000 bars au lieu de 1.800, reliée à des injecteurs modifiés. Cette pression d’injection majorée et les injecteurs de troisième génération garantissent une combustion plus complète et plus homogène. Ces modifications ont permis de réduire le taux de compression de 16.5:1 à 15.0:1 en vue d’optimiser la puissance, la consommation et les émissions.

Par ailleurs, Nissan a adopté un nouveau turbocompresseur à géométrie variable (VNT, Variable Nozzle Turbocharger) à commande électrique plutôt qu’hydraulique (pour des temps de réponses plus rapides). L’adoption d’une soupape au sein du système de recyclage des gaz d’échappement (EGR) permet à ce dernier de monter en température rapidement après un démarrage à froid, tout en réduisant les émissions. Parmi les autres systèmes permettant de limiter les émissions figurent un « piège » à NOx (LNT, Loan NOx Trap) et un filtre à particule Diesel (DPF, Diesel Particulate Filter) de pointe utilisant une combinaison d’alumine activée, de magnésie et de dioxyde de silicium, ou de silice, afin d’absorber les particules à la place du filtre à base de carbure de silicium utilisé précédemment.

Les résultats se traduisent non seulement par une amélioration des performances de 11 % (de 171 ch à 190 ch avec un couple augmentant de pas moins de 47 Nm pour atteindre 450 Nm) mais également par de plus faibles émissions, davantage d’économies et par un fonctionnement plus silencieux. Le couple maxi est atteint à 2.000 tr/mn mais dès 1.500 tr/mn 400 Nm sont déjà disponibles et ce, jusqu’à 3.200 tr/mn.

En cycle mixte, le Murano consomme 8,0 L/100 km, les émissions de CO2 s’élevant quant à elles à 210g/km.

Le véhicule est également plus agréable, grâce à une modification de la conception de la pompe de direction assistée, dorénavant entraînée par courroie et non plus par chaîne, ainsi que par l’utilisation de tubes souples à la sortie du turbocompresseur. Un petit joint type soufflet aide à absorber l’excès de vibrations et à favoriser le fonctionnement tout en douceur du moteur, que celui-ci tourne au ralenti ou qu’il soit sollicité. Ces modifications ont permis d’obtenir une diminution importante du bruit de combustion (- 2,5 dB) et du bruit de chaîne (-7 dB).

Transmission

De série, le nouveau Murano Diesel dispose d’une boîte automatique à 6 vitesses. Basée sur la transmission JG lancée en 2007 et disponible sur plusieurs modèles Nissan dont le QASHQAI et le X-Trail, l’accent a été mis pour ce modèle sur la réduction des pertes de charges internes. La transmission compacte compte moins de pièces mobiles – un embrayage unidirectionnel a été supprimé – et utilise une huile à faible viscosité, ce qui permet d’améliorer les émissions de CO2 de 2,0g/km.

Il dispose également de la fonction Clear Neutral Control (CNC) qui offre un meilleur niveau de patinage d’embrayage lorsque le véhicule est à l’arrêt en mode D (Drive) plutôt qu’en N (Neutre). Le CNC réduit la charge du moteur lorsque le véhicule est à l’arrêt ce qui, en retour, réduit encore les émissions de 3,0g/km et contribue une fois encore, à une diminution des consommations.

La transmission inclut également le contrôle adaptatif du passage des vitesses ASC (Adptative Shift Control) qui permet d’harmoniser les changements de rapports en fonction de l’environnement de conduite et des habitudes de conduite. Par ailleurs, la transmission permet au véhicule d’adopter une vitesse optimale pour réduire la consommation de carburant sans compromettre les performances du véhicule. En rétrogradant automatiquement en phase de décélération, l’ASC permet également à la transmission d’activer la fonction d’aide au freinage, tandis que le module électronique DESC (Direct Electronic Shift Control) garantit des changements de vitesses sans heurts en toutes situations.

Récupération d’énergie au freinage

Si les gains d’économie de carburant découlent principalement des modifications apportées au moteur et à la transmission, la récupération de l’énergie en phase de décélération permet également de réduire la consommation de carburant.

Lorsque le Murano est en phase de ralentissement ou de freinage, non seulement le moteur n’est plus alimenté en carburant, mais l’énergie générée est conservée et stockée dans la batterie du véhicule. Lorsque le véhicule accélère à nouveau, la puissance électrique stockée est utilisée en priorité, avant que l’alternateur ne soit sollicité. L’alternateur étant moins sollicité, cela permet de diminuer la charge du moteur et d’optimiser les économies de carburant.

Nissan Murano 2010

Design extérieur

L’installation d’un moteur Diesel sous le capot du Murano a nécessité quelques modifications au niveau du design avant du véhicule afin de répondre aux nouveaux besoins liés au refroidissement et au flux d’air. Ce fut l’occasion idéale de procéder à une refonte de l’avant du Murano. Doté d’une nouvelle calandre et d’un nouveau pare-chocs, celui-ci gagne encore en élégance et en virilité.

Pour répondre aux goûts des conducteurs européens, la calandre a été revisitée. Plus sobre et plus raffiné, elle est plus proéminente et présente un motif traditionnel en nid d’abeilles ; ce qui confère à l’avant du véhicule une allure sportive.

Sous la calandre principale, la calandre inférieure du Murano Diesel est désormais plus visible et est divisée en deux par une barre horizontale. Les feux anti brouillard sont un peu plus écartés, ce qui confère au Murano plus d’assurance. Un déflecteur aérodynamique plus large, facilitant la circulation des flux d’air sous le véhicule, constitue la principale différence entre la version essence et la version Diesel. En effet, la version essence dispose également d’une maille en nid d’abeilles sous la calandre inférieure, ainsi que d’un becquet avant mais celui-ci est légèrement moins profond.

Toujours à l’extérieur, de nouvelles jantes de 20 pouces confèrent encore plus d’envergure au Murano et ne feront que renforcer son élégance sur la route.

Améliorations aérodynamiques

L’amélioration de l’aérodynamisme permet également de consommer moins de carburant et d’obtenir davantage d’agrément. Le nouveau Murano Diesel bénéficie d’une protection du soubassement, situé en-dessous du compartiment moteur. En plus d’optimiser les flux d’air sous la carrosserie, ce renfort améliore également l’isolation phonique au sein du cockpit. Enfin, un becquet a été ajouté sous le pare-chocs avant. L’ensemble de ces modifications permet de réduire le Cx en le faisant passer de 0,37 à 0,34.

Raffinement

Les niveaux de bruit, de vibration et de dureté (NVH) ont également pu être atténués à l’aide d’un nouveau système d’insonorisation, d’un pare-brise acoustique et grâce à l’ajout d’un cinquième support moteur.

L’ajout d’un point de fixation supplémentaire près du centre du bloc-moteur, en complément des points de fixation traditionnels aux quatre coins du moteur, permet d’éviter grand nombre de vibrations inhérentes à l’utilisation d’un moteur Diesel quatre cylindres à couple élevé. Le support supplémentaire permet également de réduire le bruit de manière significative au moment du démarrage et en cas de forte accélération.

Le pare-brise se compose de trois couches distinctes dont une fine pellicule entre deux éléments de verre. Le verre d’isolation permet d’améliorer de 10 dB les intrusions sonores au sein de l’habitacle, sans pour autant être plus lourd qu’un pare-brise traditionnel.

Des matériaux insonorisants, notamment des couches de Thinsulate, ont été ajoutés dans les passages de roues avant, sous le moteur et sous le capot. Dans l’habitacle, le matériel d’absorption sonore, habituellement en feutre et situéderrière le tableau de bord, a été remplacé par du Thinsulate.

« Les performances du moteur ressemblent davantage à celles d’un moteur Diesel V6 2,5 qu’à celles d’un moteur à quatre cylindres » », remarque Pierre Loing, Vice Président, Product Planning, Nissan Europe. « Non seulement notre nouveau moteur Diesel allie sans efforts hautes performances et bons niveaux d’économies et d’émissions, mais il est surtout d’un grand raffinement ».

Essence

Le moteur V6

L’équipe technique ayant concentré ses efforts sur le nouveau moteur Diesel, le moteur essence V6 reste inchangé, mais les nombreuses modifications apportées à la version de seconde génération lui permettent de demeurer plus que compétitif dans sa catégorie.

Les dimensions compactes du moteur VQ permettent une répartition optimale du poids, une excellente absorption de l’énergie de collision ainsi qu’un espace optimal pour les passagers. L’utilisation de l’aluminium au niveau du bloc et des têtes réduit le poids, permettant ainsi d’optimiser à la fois la consommation de carburant et les performances. Parmi les autres techniques de diminution de poids figurent l’utilisation de pistons plus légers et de bielles, ainsi que d’arbres à cames creux, qui contribuent à réduire les pertes d’énergie. Le moteur peut ainsi tourner encore plus librement, ce qui le rend plus réactif.

Le moteur comprend deux arbres à cames, 24 soupapes ainsi que des dispositifs NICS (Nissan Induction Control System ; Système de contrôle d’induction de Nissan) jumeaux et un calage variable des soupapes en continu (CVTC, Continuous Valve Timing Control). Parmi les améliorations apportées au Murano de seconde génération, on note une optimisation de l’efficacité de refroidissement et une diminution de la friction interne. Deux capteurs de cognement et l’ajout d’un trou au bloc cylindre permet une amélioration des mesures du comportement antidétonant tandis qu’un collecteur d’admission en résine permet quant à lui de réduire le poids global.

La puissance atteint 256 ch et le couple 334 Nm. Résultat : de meilleures performances et une moindre consommation de carburant. La consommation de carburant en cycle mixte est de 10,9 l/100 km. Les émissions de CO2 sont de 261 g/km. De son côté, le moteur 3,5 litres respecte à présent les normes Euro 5.

Transmission

Le système de transmission à variation continue (CVT, Continuously Variable Transmission) du Murano, offre un certain nombre d’avantages par rapport aux transmissions automatiques ou manuelles traditionnelles. Les changements de rapports facilités constituent l’avantage le plus évident, le moteur pouvant fonctionner au niveau le plus proche possible de son régime optimal. En maintenant la vitesse idéale du moteur, la transmission CVT permet elle aussi d’optimiser les performances en matière d’économie de carburant et d’émissions.

Châssis

Les deux modèles Murano ont recours à la plate-forme D de Nissan. Elle utilise davantage d’acier très haute résistance, dispose de traverses supplémentaires ainsi que d’autres mesures de renfort de la caisse (notamment une surface 3D novatrice destinée au plancher du véhicule) permettant d’obtenir une rigidité torsionnelle.

Une suspension arrière multibras vient compléter le système à jambes de force monté sur un sous-cadre situé à l’avant. L’utilisation étendue de l’aluminium réduit le poids, tandis qu’une géométrie optimisée couplée à des barres anti-roulis avant et arrière de gros diamètre contribue à donner au Murano des allures de voiture de sport.

Sur route, le nouveau MURANO se comporte parfaitement, entre autres grâce à des amortisseurs à double circulation de fluide, tandis que sa direction Nissan TOPS asservie à la vitesse (TOPS qui signifie Twin Orifice Power Steering) – offre une réponse linéaire à vitesse élevée et se montre beaucoup plus douce et plus assistée à faible vitesse et en manœuvre.

Propulsion à quatre roues motrices

Le nouveau MURANO est équipé de la toute dernière version de la transmission intégrale « intelligente » : Nissan ALL MODE 4×4-i. Au sein de ce système à quatre roues motrices intelligent, le couple moteur est toujours optimal. En condition de conduite normale, l’essentiel du couple est transmis aux roues avant. Si les circonstances l’exigent, le couple peut être réparti jusqu’à 50 % vers le train arrière.

Le système ALL-MODE 4×4-i interroge constamment tous les capteurs répartis sur la voiture et fait appel notamment à un détecteur de lacet pour assurer une distribution idéale du couple moteur entre les trains avant et arrière. Le conducteur peut verrouiller l’entraînement de l’ensemble des roues lorsqu’il se trouve dans des conditions difficiles en appuyant sur l’interrupteur de la console centrale.

Jusqu’à 80 km/h, la transmission ALL MODE 4×4-i opère de manière prédictive, anticipant le risque de patinage après analyse de la position du papillon des gaz et du couple moteur disponible. Puis elle transfère une partie de ce couple vers l’arrière, avant que les roues avant ne commencent à perdre de l’adhérence. Au-dessus de 80 km/h, le système réagit en fonction du patinage réel des roues, envoyant du couple vers l’arrière si nécessaire pour retrouver de l’adhérence.

Tout cela rend le nouveau MURANO encore plus passionnant à conduire. Son comportement est plus linéaire, le sous-virage ayant été pratiquement éliminé quelle que soit la vitesse. De même, la stabilité à haute vitesse et le rendu de la direction ont également été améliorés. Cette transmission à quatre roues motrices est évidemment très efficace lorsque l’adhérence disponible est très faible ou très changeante sous les roues, la surveillance permanente de tous les capteurs garantissant une réaction immédiate en cas de besoin

Design extérieur

Doté d’une assise haute pour une position de conduite dominante, le Murano offre toutefois un grand dynamisme esthétique avec sa ligne de caisse montante et sa ligne de pavillon fluide rappelant un coupé quatre portes. Ses dimensions principales sont les suivantes : longueur : 4.860 mm, largeur : 1.885 mm, hauteur : 1.720 mm, empattement : 2.825 mm.

Les passages de roues bénéficient de jantes en alliage de 18 ou 20 pouces (selon version). Ces « épaules » et ces « hanches » musclées sont reliées, au bas de chaque porte, par un profond pli sculpté en contraste avec le reste de la voiture, tout en courbes naturelles. Une ligne de caisse rehaussée souligne encore davantage le côté « coupé » du Murano.

La forme très caractéristique du vitrage latéral a été conservée ; la dernière vitre arrière en pointe et relevée fait partie des spécificités propres au design des Crossover de Nissan et permet de maintenir un lien esthétique entre les deux générations de MURANO ainsi qu’un lien visuel entre le Murano et le QSAHQAI.

Au niveau des feux arrière triangulaires se trouvent des feux stop et des feux arrière à diodes ainsi que des clignotants. À cheval sur le hayon et les ailes, ces feux confèrent à la poupe un look plus enveloppant et plus harmonieux. Un feu stop, lui aussi à diodes, est monté au-dessus de la vitre de hayon et intégré dans le becquet arrière. Quant au hayon lui-même, il mord largement dans le bouclier afin d’abaisser le seuil de chargement.

La version essence bénéficie également de modifications effectuées à l’avant au niveau de la calandre.

La sobriété est de rigueur ; les parties chromées – poignées de portes, grille de calandre, rails de toit – arborent un bel effet « fumé ». Les vitres arrières sur teintées sont disponibles en fonction de version. Le côté sophistiqué de son look est marié à un brin d’agressivité. Les solides boucliers avant et arrière, de même que la garde au sol généreuse rappellent constamment que le Murano a quelque chose d’un SUV dans ses gènes.

Nissan Murano 2010

Luxe intérieur

L’accent étant mis sur le luxe et la qualité, des inserts chromés en aluminium mettent en valeur les surfaces au grain discret. Le Murano comprend également de nombreuses surfaces au toucher très doux, particulièrement là où les mains, les bras, les coudes et les genoux sont susceptibles d’entrer en contact.

L’ensemble de la planche de bord et la console centrale sont celles d’une berline de luxe. Les cadrans, disposant d’un lettrage blanc sur fond noir discrètement cerclé de rouge, sont faciles à lire.

Un bouton stop/start distinct fonctionne conjointement avec le très apprécié système Intelligent Key de Nissan : il suffit que la clef se trouve quelque part dans l’habitacle – dans une poche, un sac à main ou un porte-documents, par exemple – et le moteur peut être démarré et arrêté tout simplement en appuyant sur ce bouton.

Nissan Connect Premium

Certaines commandes destinées au système audio, au téléphone et au régulateur de vitesse (cruise control) ont été regroupées sur la partie centrale en forme de « V » du volant cuir. Ces interrupteurs permettent de commander en toute simplicité le système audio-navigation Nissan Connect Premium. Ce système, équipé d’un disque dur de 40 Gb, dispose d’un écran tactile haute résolution avec affichage Birdview tridimensionnel et d’une couverture géographique incluant désormais la Russie, la Turquie et l’Europe de l’Est. Le système inclut également une nouvelle commande multi-fonctions intuitive, des mises à jour en temps réel du trafic grâce au kit de réception RDS-TM ainsi qu’un contenu très riche signé Michelin.

Côté divertissement, on compte une « Music Box » d’une capacité de 9,3 Gb, capable de contenir l’équivalent de 300 CD, ainsi que des connexions iPod, USB et auxiliaires permettant de brancher des lecteurs MP3. Le streaming audio par Bluetooth® est également possible. En plus des CD, le lecteur CD est en mesure de lire les DVD, ces derniers pouvant être visionnés sur l’écran central lorsque le frein à main est activé.

Les menus et le système de navigation sont disponibles en huit langues et le système de reconnaissance vocale en sept langues (dont le français). Le système audio BOSE® doté de 11 haut-parleurs a été adapté au Murano et offre un rendu audio puissant et limpide.

Les commandes du système de navigation ont été placées sur une platine quasiment horizontale juste en dessous de l’écran. Cette position ergonomique est plus naturelle au quotidien. La partie verticale de la console abrite quant à elle le système audio-CD ainsi que les commandes de la climatisation.

La nuit, l’éclairage ambiant baigne l’intérieur d’une lueur chatoyante qui permet aux passagers de localiser les interrupteurs et les commandes audio sans avoir à allumer la lumière intérieure.

La très belle sellerie cuir à doubles coutures et panneaux centraux plissés offre à la fois un excellent soutien et un merveilleux confort. Electriques à l’avant, les sièges disposent d’une fonction mémoire située côté conducteur comprenant les paramètres favoris du siège, du volant et les positions des rétroviseurs extérieurs pour deux conducteurs. Le siège conducteur compte huit réglages tandis que le siège passager en compte quatre et tous les sièges sont chauffants.

Les deux coloris intérieurs disponibles – Noir et Beige – s’harmonisent à merveille avec les sept teintes extérieures et bénéficient du fini innovant de la peinture Scratch Shield « anti micro-rayures ».

Espaces de rangement

Le Murano est un véhicule très fonctionnel grâce à son vaste coffre et à son très grand hayon. Afin de garantir un chargement et un déchargement aussi simples que faciles, le hayon peut être ouvert et fermé à l’aide de la télécommande, via l’interrupteur au tableau de bord ou via le bouton présent sur le hayon lui-même.

Sept et neuf secondes suffisent pour respectivement ouvrir et fermer le hayon, un signal sonore avertissant que l’opération est en cours. On notera également la présence d’un mécanisme anti-pincement empêchant la porte de se fermer en cas d’obstacle situé dans le passage. Ce système peut être désactivé par le conducteur pour une ouverture et une fermeture plus traditionnelle.

Avec 402 L (VDA), le coffre est de taille généreuse et intègre un diviseur de charge intelligent permettant de ranger des bagages de taille réduite. Une partie du plancher, près du hayon, est articulée.

Les dossiers arrière peuvent être repliés – suivant une division 60/40 – afin d’augmenter le volume dévolu aux bagages. Pour faciliter les choses autant que possible, des leviers sont installés de chaque côté du coffre près du hayon : une simple action sur le levier et le siège arrière correspondant se plie vers l’avant. Mieux encore, les sièges peuvent retrouver automatiquement leur position initiale à l’aide d’un bouton de commande. Il ne faut que 8 secondes aux petits (mais puissants) moteurs électriques pour placer à nouveau les sièges en position verticale : les interrupteurs se situent sur le tableau de bord et dans le coffre. Une fois les sièges arrière repliés, la capacité d’accueil des bagages atteint 1.510 L.

De plus petits objets peuvent être stockés dans la grande boîte à gants (9 L de contenance). Par ailleurs, le rangement situé entre les sièges avant peut accueillir jusqu’à 20 CD. Les vides poches des contreportes sont profonds et les lunettes se rangent dans un grand porte-lunettes.

Equipement

La gamme du Murano est simple mais chaque modèle est bien équipé. La version Executive compte notamment le grand toit ouvrant en deux parties. Ce large toit en verre, doté de vitres opaques teintées, s’étend du haut du pare-brise directement aux sièges arrière. Tandis que la partie arrière est composée d’un panneau fixe, la partie frontale peut elle s’ouvrir ou s’entrebâiller. Des volets électriques sont disponibles à la fois à l’avant et à l’arrière.

En plus des équipements de série traditionnels, le Murano dispose d’une caméra installée dans le hayon qui transmet en temps réel des images de l’arrière de la voiture à chaque fois que le véhicule recule et d’une autre caméra latérale pour faciliter les manœuvres.

Montée dans le rétroviseur extérieur côté passager, cette caméra transmet des images du sol à côté de la voiture, mettant ainsi en évidence la proximité des murs, des bords de trottoirs et d’autres obstacles. L’image s’affiche sur l’écran de navigation et disparaît automatiquement dès que la vitesse du véhicule atteint 18 km/h.

Son BOSE®

Le Murano Executive dispose d’un lecteur CD intégré au tableau de bord et doté d’une radio AM/FM ainsi que d’un système audio BOSE® haut de gamme spécialement conçu pour l’acoustique de l’habitacle. Ce système doté de 11 enceintes et d’un amplificateur à 10 canaux, possède une égalisation réglable et un système de traitement numérique permettant de recréer une ambiance sonore digne des meilleurs concerts. Ce système inclut deux woofers BOSE® RichbassTM montés dans le puit de la roue de secours, permettant d’apprécier la musique avec intensité sans pour autant perdre de l’espace dans l’habitacle.

Sécurité

En plus de bénéficier de niveaux élevés de sécurité active inhérents à un châssis à transmission

ALL MODE 4×4-i,leMurano n’est pas en reste en termes de sécurité passive. Sa carrosserie très résistante offre une plus grande protection en cas d’impacts frontaux ou latéraux. L’avant du véhicule, quant à lui, comprend un dispositif d’absorption des chocs pour davantage de sécurité à l’égard des piétons.

Un ensemble complet d’équipements de sécurité standard comprend un dispositif de contrôle du comportement dynamique, un correcteur de trajectoire avec anti patinage et six airbags standard dotés du système d’airbag Nissan (Advanced Air Bag System – AABS) ainsi que des airbags frontaux supplémentaires avec fonction « Dual Stage ». Par ailleurs, des airbags latéraux ont été disposés au niveau du pavillon pour protéger la tête des occupants des sièges avant et arrière.

Le Murano est équipé de ceintures de sécurité à faible frottement dotées de prétensionneur et de limiteur d’effort. Sont également présents : des points d’ancrage ISOFIX pour siège d’enfant à l’arrière, des sièges avant dotés d’appuie-têtes actifs ainsi qu’une structure Zone Body avec des zones de déformation à l’avant et à l’arrière pour absorber l’énergie due à un accident et la canaliser loin de l’habitacle.

« Il est évident que le possesseur d’un Murano ne demande pas grand-chose de plus… Surtout maintenant que nous proposons une version Diesel du Crossover originel. Le nouveau modèle conserve toutes les caractéristiques du premier – confort, raffinement sophistiqué, équipements complets, performances et comportement – et y ajoute les avantages d’un moteur Diesel à faible consommation de carburant et à faibles émissions de CO2.Toutes ces qualités, associées à un design modernisé ainsi qu’à la disponibilité de roues en alliage 20 pouces, renforcent le statut de Crossover haut de gamme de référence du Murano », déclare Simon Thomas.

 

Nissan Murano 2010