Nissan Juke-R : Le « super » crossover compact

Classé dans : Actualités - Nissan (Japon) | 0

Il y a quelque temps, des rumeurs commençaient à circuler quant à une version musclée de la Juke. 

Plus que musclée même, car on faisait état d’un croisement entre le crossover compact Juke et la Nissan GT-R, redoutablement efficace.


Aujourd’hui, Nissan Europe confirme et dévoile quelques informations à propos de ce projet intéressant.


Malheureusement, il ne faut pas rêver, la Juke-R n’est pas destinée à la série, et seulement 2 exemplaires seront produits.


Mais, sait-on-jamais, s’il y a suffisamment de candidats à posséder une auto qui sort vraiment du commun, peut-être, éventuellement que chez Nissan et RML on  pourrait revoir sa copie . . .



Ci-joint le communiqué de presse de Nissan Europe relatif au développement du Juke-R.

Nissan Juke-R


Le JUKE et la GT-R s’unissent pour créer le Crossover compact « ultime »

 

Un concept pour étudier la réaction du public face à un JUKE réellement sportif

 

Souligne le facteur « plaisir » du Crossover compact

 

Homologué pour la route avec la mécanique de la GT-R

 

Mis au point pour Nissan par RML avec la contribution du «Nissan Technical Centre for Europe» (NTC-E)

 

Voiture en cours de développement dont la première phase d’essais devrait être bouclée en novembre


Nissan Juke-R

Question : Qu’obtient-on lorsque l’on croise un Nissan JUKE et une Nissan GT-R ?

Réponse : Le plus rapide, le plus audacieux et le plus excitant des Crossovers compacts de la planète.

Nissan, loin de se contenter de réinventer le marché automobile avec le Crossover dont la marque a été pionnière – un succès si l’on en juge par l’envolée des ventes du QASHQAI et du JUKE -, a décidé de créer le Juke-R, le tout premier « super » Crossover.

Actuellement en cours de développement, le design de ce JUKE est incomparable. Cependant, ses ailes encore élargies, ses boucliers avant et arrière redessinés et son aileron en deux parties le montrent clairement, il ne s’agit pas tout à fait d’un Crossover standard.

En fait, c’est un Juke qui se prend pour un GT-R… et il a raison.

Calmons tout de suite les esprits, ce n’est pas une voiture de série, même si elle est homologuée pour un usage routier ; c’est un concept développé par Nissan et construit par RML, un atelier spécialisé en sport automobile, en collaboration avec le Nissan Technology Centre for Europe (NTC-E).

Le capot moteur du Juke-R abrite un V6 double turbo de 3,8 litres directement issu de la célèbre supercar de Nissan.

Sous le plancher arrière se niche la boîte transaxle à six rapports de la GT-R avec arbre, renvois et cardans, le tout formant une transmission intégrale de GT-R modifiée pour la circonstance.

Enfin, les trains roulants reçoivent de belles jantes trapues, des RAYS en alliage forgé de 20 pouces.

Nissan Juke-R

L’intérieur marie ambiance Crossover et supercar avec finesse.

Le tableau de bord du JUKE a été adapté pour accueillir les jauges, les cadrans et l’écran LCD sept pouces personnalisable de la GT-R.

En revanche, la fameuse console centrale du JUKE, qui s’inspire du réservoir d’essence d’une moto, a été conservée.

Le reste de l’habitacle affiche un look très « course ».

Deux sièges racing avec harnais cinq points ont été logés dans un arceau cage visible, aux normes de sécurité FIA, qui participe à la rigidité de l’ensemble et contribue aux performances extraordinaires de cette voiture.

« Le Nissan JUKE est l’une des automobiles les plus passionnantes du moment.

Son design de Crossover, très audacieux, a frappé l’imaginaire d’un grand nombre d’acquéreurs de voitures dans toute l’Europe ; après un an à peine, nous en avons fêté la vente de plus de cent mille exemplaires, » s’exclame Paul Willcox, Senior Vice President, Ventes et Marketing chez Nissan Europe, qui poursuit :

« Le JUKE se prête parfaitement à un dérivé sportif et le Juke-R a pour mission d’explorer ce territoire.

Aussi à l’aise sur route que sur circuit, le Juke-R rappelle deux des automobiles les plus excitantes de notre gamme et souligne la grande motivation de Nissan : l’innovation technologique.

Cette voiture sera la vitrine du dynamisme que nous insufflons à tous nos produits.

Nissan Juke-R

Pour de plus amples détails sur le Juke-R et pour suivre sa mise au point, veuillez vous rendre sur : https://www.facebook.com/NissanJukeOfficial


Informations complémentaires

Seuls deux (2) Juke-R seront assemblés, l’un avec volant à gauche, l’autre avec volant à droite.

Nissan est engagée en sport automobile depuis les années 1960.

La marque court actuellement en Championnat du Monde FIA GT1, en Super GT, en LMP2 et participe à bien d’autres épreuves dans le monde entier.

Nissan a également fondé avec Sony la GT Academy, une compétition intégrée au jeu Gran Turismo, sur Playstation, qui offre aux joueurs l’occasion unique de devenir «vrais»

Nissan Juke-R

Nissan et RML

En 21 ans, Nissan a plusieurs fois fait appel à l’expertise de RML.

Quelques dates clés :

1984 – Fondation de Ray Mallock Limited (RML) par le pilote et ingénieur spécialisé en moteur, Ray Mallock.

L’entreprise commence par construire et faire courir des prototypes en Championnat du Monde des Voitures de Sport.

1990 – Premier engagement de RML avec Nissan : le team fait courir aux 24 Heures du Mans un prototype R90C d’usine.

La voiture leader s’empare de la pole position, mène la course pendant cinq heures et réalise le meilleur tour avant de renoncer.

1998-1999RML fait courir des Nissan Primera d’usine en British Touring Car Championship, remportant les titres Team et Constructeur en 1998 comme en 1999, Laurent Aïello s’emparant du titre Pilote en 1999.

2003 – RML crée pour Nissan un « loup déguisé en agneau » qui fera sensation lorsque les deux partenaires le dévoileront !

C’est la Micra-R, une version « sauvage » de la gentille petite citadine équipée d’un moteur Nissan Primera d’usine à la place des sièges arrière.

Ce moteur sera remplacé plus tard par un V6 de Nissan 350Z.

Nissan Juke-R