90ième salon de l’automobile et de la moto de Bruxelles : Nissan exposera 2 premières européennes

Classé dans : Actualités - Nissan (Japon) | 0

Récemment, Nissan Belgique a organisé une conférence de presse, au cours de laquelle le constructeur japonais a expliqué sa nouvelle stratégie globale. Par la même occasion, la firme a commenté ses résultats commerciaux de 2011 (chiffres incomplets, bien sûr) et elle a également levé le voile sur les nouveautés exposées au prochain salon de Bruxelles, le 90ième du nom.

Nissan GT-R MY 2012


Le nouveau plan stratégique de Nissan a reçu le nom « Nissan Power 88« .  Chacun des chiffres se réfère à un objectif précis.  Ainsi, le premier 8 fait allusion aux 8 % de parts de marché que le constructeur veut atteindre en 2016.  Le second 8 se réfère au COP durable de 8 %.  Les chiffres actuels étant respectivement 5,8 et 6,1 %.

Le grand constructeur nippon présentera d’ici 2016 un nouveauté toutes les 6 semaines.  En clair, on doit s’attendre à 51 nouveautés.  Précisons que ces nouveautés ne sont pas

toutes destinées à l’Europe.

D’autre part, sur l’ensemble de cette période, Nissan prévoit de présenter pas moins de 90 nouveautés technologiques (15 par an).

En Europe, l’ambition de Nissan est de devenir le premier constructeur asiatique (remarquez : asiatique, et non pas japonais).

Il faut dire que Nissan est déjà premier constructeur asiatique sur certains marchés importants, tels le Royaume-Uni, l’Espagne et la France.

Les crossovers de Nissan 2012


Quid de la Belgique ?

En 2007, Nissan a repris pour son compte l’importation de ses produits sur notre marché.  Entre 2007 et 2011, sa part de marché a évolué de 1,73 vers 3,22 %.

En 2011, Nissan a immatriculé en Belgique 17.294 véhicules (chiffres fin octobre) dont 9.044 crossovers (Juke, Qashqai et Murano).

En Belgique, Nissan a fortement progressé sur le marché « fleet » (plus 46 %) et dans le secteurs des véhicules utilitaires légers (VUL/LCV) où les ventes ont progressé de 30 %.

Nissan Leaf

100 exemplaires de la Leaf ont d’ores et déjà été commandés en Belgique.  80 exemplaires sont destinés aux firmes et aux autorités, tandis que 20 particuliers « pionniers » ont opté pour la »voiture de l’année 2011″.

En janvier prochain, le réseau spécialisé en VE, passera de 5 concessions à 11.  En-déans les 15 mois à venir, le réseau entier sera à même de distribuer et entretenir la gamme de voitures électriques.

Nissan Belux espère pouvoir écouler 300 exemplaires de la Leaf en 2012.  Cela dépendra des chiffres de production au Japon.  En 2013, la Leaf sera aussi produite en Europe, ce qui facilitera les choses.

En 2013, le constructeur japonais lancera une version « électrifiée » de son utilitaire NV 200.

Entre temps, Nissan mettra 400 bornes QC (Quick Charge) à disposition de ses partenaires.  30 de ces station de charge seront situées sur le territoire Belux.  En 2015, ce reseau devrait compter plus de 10.000 points de charge rapide dans l’ensemble de l’Europe.

Pour l’heure, il faudra « éduquer » l’utilisateur d’une auto électrique.  La recharge « rapide » peut, à la longue, s’avérer nocive pour la longévité de la batterie.  Il faut donc privilégier la recharge complète, lente, à domicile. 

Outre l’aspect pratique, le réseau de points de charge rapide (80 % en 30 minutes), a également une fonction psychologique, celui de rassurer l’utilisateur, de le liberer de la crainte de tomber à court de « jus » et de ne pas pouvoir faire le ‘plein ».

Nissan Leaf 2012

Salon de Bruxelles

Innovation & Excitement.  Tel est le slogan avec lequel Nissan se présente au prochain salon de l’auto et de la moto de Bruxelles, qui se tient traditionnellement au cours du premier mois de l’année.

Afin de promouvoir les avantages de la voiture électrique, Nissan a déployé d’importants moyens, en créant sur le stand la possibilité de faire plus amplement connaissance avec l’univers de l’auto électrique (Leaf Experience).

Nissan GT-R MY 2012

Nissan Belux exposera en première européenne la formidable GT-R, dont la puissance vient de passer à 550 CV et la série spéciale Juke Shiro.

Les crossovers Murano année-modèle 2012 et Qasqai 1,6 dCi feront leur première belge au salon.

Autre première belge : la version VP (voiture particulière) de l’utilitaire LV 200, l’Evalia.

Nissan dévoilera également au public belge le prototype de voiture de course électrique Leaf Nismo RC.

Ci-joint, quelques extraits du dossier de presse réalisé à l’occasion de la récente conférence de presse Nissan Belux.



Leaf Experience

Plongez dans le monde de la LEAF

« Pour la première fois en Belgique, le grand public découvrira la généreuse LEAF sous toutes ses facettes ».

A l’occasion du 90ième Salon de l’Auto et de la Moto de Bruxelles, le grand public est invité à faire plus ample connaissance avec l’univers de la Nissan Leaf, le premier modèle de série de vraie voiture électrique.

Sur le stand Nissan du hall 6, plus de 100 m² sont dédiés à cette Leaf Experience. « Pour la première fois en Belgique, le grand public découvrira la généreuse eaf sous toutes ses facettes », explique Marie-Louise Van Dyck, Communications Director de Nissan Belux.

Le stand Leaf Experience est subdivisé en quatre zones : cinéma 3D, zone techno, hall d’opinion et espace permettant aux visiteurs du salon d’explorer la nouvelle Leaf de façon informative et interactive.

Nissan Leaf Nismo RC



Nissan LEAF Nismo RC, le zéro émission est désormais possible, même en compétition

 

« Le prototype construit sur mesure intègre les composants et les technologies de la Nissan Leaf de série, le tout dans une spectaculaire carrosserie en fibre de carbone prête pour la course. »

Le nom inscrit sur le bandeau noir, juste en dessous de l’imposant aileron arrière réglable, indique Nissan LEAFTM. Le groupe motopropulseur est zéro émission 100 % électrique avec des batteries lithium-ion de dernière génération, tout comme le premier véhicule électrique de grande série produit par la marque. L’air de famille est bien visible même si cette version affutée pour le circuit se passe de portes et sièges arrière, de coffre, de système audio, de navigation et autres commodités diverses. Mais les similitudes entre la Nissan Leaf de série et la Nissan Leaf Nismo RC s’arrêtent là.

Comme le suggère le sigle «RC» (pour Racing Competition), ce nouveau véhicule électrique a été conçu à dessein pour donner un nouveau sens aux mots «Racing Green» (« Course Verte »).

Déjà chef de file mondial des véhicules zéro émission produits en grande série la Nissan Leaf a été lancée fin 2010, aux Etats-Unis, en Europe et au Japon. Nissan considère désormais l’univers de la compétition comme une manière d’attirer l’attention sur le potentiel apparemment non exploité des véhicules électriques.

« En réunissant les talents de NISMO, la division sport automobile, très réputée, de Nissan, et les ingénieurs attachés aux écuries des championnats de Super GT et FIA GT1, la Nissan Leaf Nismo RC servira de laboratoire roulant pour accélérer la mise au point de systèmes pour véhicules électriques et de dispositifs aérodynamiques. Elle constituera en même temps une plate-forme de développement pour les nouvelles séries de sport automobiles vertes », a expliqué Carlos Tavares, Chairman Nissan Americas.

Nissan Leaf Nismo RC

La Nissan Leaf Nismo RC est conçue et construite comme une véritable machine de course, à commencer par sa carrosserie intégrale en fibre de carbone. La carrosserie en trois parties comporte des sections avant et arrière amovibles, des glaces fixes, des projecteurs avant et des feux arrière à LED, ainsi qu’un aileron arrière réglable depuis le poste de pilotage.

Construite sur la base du style unique de la Nissan Leaf de série, la version de course 2-portes a été conçue par le Centre de Design Nissan au Japon. Une peinture spéciale Blanc Perlé à 4 couches et un logo bleu « Nismo/Zéro Emission » finalisent le look extérieur.

Quant aux dimensions, la voiture de course repose sur un empattement raccourci de 9,9 cm, tout en s’allongeant de 2,03 cm et en s’élargissant de 17 cm. La différence la plus spectaculaire réside dans la hauteur avec, sur la Nismo RC, une assise abaissée de 35,05 cm par rapport à la Nissan Leaf de série. La garde au sol est limitée à 6 cm, à comparer aux 16 cm du modèle destiné à la route. Et, à 938 kg, la voiture de course est environ 40% plus légère que le modèle de série.

L’architecture de la Nismo RC est aussi sensiblement différente de celle de la berline de série, avec une implantation centrale du pack batterie, du moteur électrique et de l’inverseur le tout configuré en mode propulsion, contrairement à la Nissan Leaf de série qui est une traction. La Nismo RC fait également appel à des suspensions avant/arrière à double triangulation et dispose d’un répartiteur de freinage réglable depuis le poste de pilotage. Elle est chaussée de pneus compétition P225/40R18 montés sur des jantes à 6 branches.

Comme la Nissan Leaf de série, la Nismo RC est propulsée par un moteur synchrone à courant alternatif à réponse élevée de 80 kW alimenté par une batterie lithium-ion composée de 48 modules compacts, qui délivre une puissance de 109 ch et un couple de 280 Nm. La batterie se recharge en 30 minutes à 80 % de sa capacité maxi via la prise de charge rapide placée dans le carénage arrière. Et, contrairement aux autres véhicules de compétition, la Nismo RC ne possède pas de tubulure d’échappement ; elle n’émet en roulant ni CO2, ni autres gaz à effet de serre, ni sonorités d’échappement.

Lors des essais préliminaires, la Nismo RC a été chronométrée à 6,85 secondes sur le 0-100 km/h et à 149,6 km/h en vitesse de pointe. On estime à environ 20 minutes l’autonomie de fonctionnement dans des conditions de course.

« Certains ont le sentiment que les véhicules électriques s’inscrivent au bas de l’échelle de la passion automobile. Ce n’est assurément pas le cas aussi bien pour la Nissan Leaf de série que pour cette Nissan Leaf Nismo RC électrisante », a ajouté Carlos Tavares.

Nissan Juke Shiro 2012


Première européenne pour la série spéciale Juke Shiro

Après la version limitée du Juke Kuro (qui s’est vendue en un rien de temps), Nissan Belux présente une nouvelle série spéciale en avant-première européenne au Salon de l’Auto et de la Moto de Bruxelles : le Juke Shiro.

Avec cette version, le constructeur nippon s’inscrit toujours plus profondément dans la tendance très en vogue des crossovers compacts. Le Juke Shiro se démarque par plusieurs modifications importantes et à nouveau par une série limitée à 400 unités. Le consommateur ravi à l’idée de prendre possession de ce crossover compact devra donc se montrer très prompt.

Le Juke Shiro est basé sur le niveau d’équipement Tekna, qui comprend entre autres l’intérieur plein cuir, les vitres teintées, la caméra de recul, la clé I-key et le Nissan Connect.

L’équipement supplémentaire offert sur le Shiro lui garantit caractère et tempérament et comprend la peinture de caisse exclusive Night Shade Blue, les jantes sport 17 pouces en métaux légers, les boîtiers de rétroviseurs et poignées extérieures en teinte argentée. Même l’intérieur présente un cachet supplémentaire grâce à la console centrale blanche et aux coutures blanches de l’intérieur en cuir.

Mais ce qui se révélera l’atout le plus décisif du Juke Shiro est peut-être son prix, car le client, pour ce surcroît d’équipement alléchant, ne dépensera que … 530 € supplémentaires.

Depuis son lancement en novembre 2010, le Juke a beaucoup séduit. Le premier crossover compact de Nissan a été accueilli avec ferveur et suscite partout la sympathie. Avec son Juke Shiro spécial, le constructeur japonais est bien décidé à poursuivre sur sa lancée.

Nissan Evalia 2012



Evalia

Le champion familial : « Le confort et l’habitabilité d’une berline pour sept passagers »

« Moyen de transport abordable » rime souvent avec « modèle de base ». Ce n’est pas le cas du Nissan Evalia. Il ne se contente pas d’accueillir jusqu’à 7 passagers dans un environnement spacieux, il se conduit comme une berline et en offre l’agrément. Il est richement doté, avec des niveaux d’équipements et de confort dignes d’une voiture particulière.

Le Nissan Evalia dispose d’une base très solide : le Nissan NV200, Fourgon International de l’Année 2010. Malgré ses dimensions compactes, le NV200 affiche un espace intérieur sans égal, avec un mélange imbattable de praticité et de confort.

« On retrouve sur l’Evalia les mêmes qualités qui ont conduit à sacrer le NV200 Fourgon International de l’Année, » explique Sebastien Danvel, General Manager, Marketing, LCV BU, Nissan Europe. « Il est compact, facile à conduire et extrêmement pratique, tout en offrant en plus l’avantage de pouvoir transporter confortablement jusqu’à 7 passagers, tout cela dans une ambiance digne d’une voiture particulière. »

« Et surtout, on se croirait vraiment dans une voiture particulière, avec des équipements et prestations de qualité, comme un tissu spécifique et des entourages de compteurs et console centrale façon aluminium. ».

Bien qu’elle partage ses dimensions extérieures avec le NV200, l’Evalia se démarque par une esthétique vraiment singulière. La calandre est mise en valeur par des éléments chromés qui distinguent l’Evalia, comme le font aussi les pare-chocs, poignées de portes et rétroviseurs extérieurs couleur carrosserie. Même si tous ses panneaux latéraux sont vitrés, l’Evalia partage bien entendu les doubles portes coulissantes avec le NV200.

Disponible en 5 ou 7 places, l’Evalia offre une habilité généreuse pour 7 passagers et leurs bagages. Même les deux sièges de la 3ième rangée peuvent accueillir des passagers dans d’excellentes conditions. Avec tous les sièges utilisés, le compartiment à bagages affiche encore 900 litres. Et, avec les sièges arrière rabattus, sa contenance atteint la valeur de 2.900 litres.

A l’instar du NV200, l’Evalia propose un choix entre trois moteurs : deux Diesel et un bloc essence. Ces blocs sont conformes à la norme Euro 5 et conjuguent parfaitement performances et frugalité.

Nissan Evalia 2012