Véhicules utilitaires légers : Arctic Van Test : Les Mercedes-Benz Citan et Vito se distinguent

Classé dans : Actualités - Mercedes Benz (D) | 0

« Vans : Born to run » : les camionnettes Mercedes-Benz Vans ont récemment eu l’occasion de réaffirmer cette ambition dans des conditions hivernales particulièrement rudes. Dans le froid finlandais, Mercedes a décroché une double victoire à l’Arctic Van Test avec le Citan et le Vito.

Un défi encore plus difficile attendait les participants en Amérique du Nord : le Sprinter Arctic Drive. Cette fois, la longue randonnée à destination de l’Alaska a permis au Sprinter de faire la preuve de ses qualités.

 


Mercedes-Benz Citan lors de l'Arctic Van Test

Arctic Van Test : le Citan devance nettement ses concurrents dans le segment des petites camionnettes

Le nouveau Mercedes-Benz Citan a clairement distancé ses adversaires dans la catégorie. Il prenait pour la première fois le départ de l’Arctic Van Test. Ses qualités dynamiques, en particulier, ont convaincu tous les juges. En effet, les concepteurs de la petite camionnette Mercedes-Benz ont consacré toute leur attention à ces aspects : en digne représentant de la marque, le Citan allie performance, sécurité et confort. Le système ESP, par exemple, fait partie de l’équipement de série.

Outre les trajets urbains et les longues distances, le test finlandais comportait des épreuves sur une glace parfaitement lisse et des mesures de la puissance calorifique après démarrage à froid. À des températures pouvant descendre à moins 25 degrés Celsius, le Citan a laissé ses rivaux loin derrière. L’Arctic Van Test était organisé par des magazines de plusieurs pays européens, spécialisés dans les véhicules utilitaires.

Vito : numéro 1 de sa catégorie à l’issue de l’Arctic Van Test

Après les camionnettes de distribution urbaine, le jury de l’Arctic Van Test s’est aussi penché sur leurs homologues compactes. Cette fois encore, les épreuves ont distingué une camionnette de la marque à l’étoile.

Sprinter : l’Alaska à 50 degrés sous zéro

Côté gros gabarits, neuf Mercedes-Benz Sprinter affrontaient le jugement des journalistes en Amérique du Nord. Ils ont accompli un périple de 5.300 kilomètres entre la ville canadienne d’Edmonton et Anchorage, capitale de l’Alaska (Anchorage est la ville la plus importante d’Alaska, Juneau en étant la capitale, ndlr), en passant par la Colombie britannique et le Yukon, prouvant que le Sprinter ne craint pas les conditions les plus hostiles. Démarrage à froid à près de 50 degrés Celsius sous zéro, rues verglacées et enneigées, chaussée dégradée par le gel, cols escarpés : de quoi mettre à rude épreuve les véhicules et leurs conducteurs.

Les essayeurs indépendants ont apprécié la puissance convaincante du V6 CDI, un faible niveau de bruit et de bonnes caractéristiques dynamiques en toutes circonstances. Fonctionnelle et confortable, la cabine du Mercedes-Benz Sprinter offrait un contraste saisissant avec les rigueurs climatiques régnant à l’extérieur.