Mercedes-Benz sort la Classe B F-CELL à pile à combustible : 100 % de plaisir de conduite, zéro émission

Classé dans : Actualités - Mercedes Benz (D) | 0


Mercedes-Benz  B-Klasse  F-Cell  2010.

 

Mercedes-Benz sort la Classe B F-CELL à pile à combustible : 100 % de plaisir de conduite, zéro émission

 

Dès la fin de cette année, Mercedes-Benz lancera la production en (petite) série de la Classe B F-CELL. 

Cette auto mue par une pile à combustion sera construite à 200 exemplaires dont les premières unités seront livrées aux clients en Europe et aux Etats-Unis dès le début de l’année prochaine.


Ci-joint, le communiqué de presse quant au lancement de la Classe B F-Cell.


Avec sa nouvelle Classe B F‑CELL, Mercedes-Benz met en circulation sa première voiture particulière à pile à combustible fabriquée en série. Ce véhicule électrique écologique convainc à la fois par de brillantes performances routières du niveau de celles d’une 2,0 litres à essence et par son aptitude totale à un usage quotidien. De surcroît, son système de propulsion sans émissions se contente d’une consommation NEDC (nouveau cycle de conduite européen) équivalente à 3,3 litres de carburant aux 100 kilomètres (équivalent diesel). La production de la Classe B F‑CELL commencera fin 2009 par une petite série.

Les premiers des quelque 200 exemplaires seront livrés au début de l’année prochaine à des clients d’Europe et des Etats-Unis.

Cette nouvelle voiture à pile à combustible offre tout ce que l’on attend d’une Mercedes-Benz : beaucoup de confort et de sécurité ainsi que de la place à volonté dans l’habitacle et le coffre. Et le client ne doit pas renoncer non plus au plaisir de conduite, car le moteur électrique développe une puissance de pointe de 100 kW/136 CV et un couple maximal de 290 newtons-mètres qui est disponible d’entrée de jeu. De ce fait, la Classe B F‑CELL peut démarrer avec une aisance souveraine et impressionne par des qualités routières qui sont en partie nettement supérieures à celles d’une voiture à essence à moteur de deux litres. Pourtant, la propulsion non polluante à pile à combustible se contente de l’équivalent de seulement 3,3 litres de carburant (équivalent diesel) aux 100 kilomètres en cycle NEDC. Grâce à sa grande autonomie (environ 400 kilomètres) et à des temps de ravitaillement courts (quelque trois minutes), la Classe B F‑CELL transpose aussi sur les longs trajets la mobilité locale sans émissions.

« L’année 2009 est celle où nous posons de nouveaux jalons sur la voie de mobilité durable. La Classe B F‑CELL assume à cet égard un rôle de pionnière en étant la première automobile à pile à combustible à être produite en série dans le monde », a déclaré Thomas Weber, membre du directoire de Daimler AG et responsable de la recherche et développement pour Mercedes-Benz Cars au sein du Groupe. La nouvelle génération du système compact et performant de pile à combustible en constitue la clef de voûte technologique. Stocké à bord à une pression de 700 bars, l’hydrogène gazeux y réagit avec l’oxygène en produisant le courant alimentant le moteur électrique et de la vapeur d’eau pure. Même à des températures de ‑25 °C, la pile à combustible de la Classe B F‑CELL se distingue par une très bonne aptitude au démarrage à froid. Par rapport à la Classe A F‑CELL présentée en 2004, le système de propulsion a été entièrement revu. Ainsi, les ingénieurs de Mercedes-Benz ont sensiblement amélioré la puissance, le couple, l’autonomie, la fiabilité, le comportement au démarrage et le confort. La Classe B F‑CELL offre désormais un plaisir de conduite et une aptitude à la circulation quotidienne dignes de Mercedes. Sans émissions locales.

Comme dans un véhicule hybride à moteur à combustion, une batterie lithium-ions d’une puissance de 35 kW et d’une capacité de 1,4 kWh assure la recharge rapide et la récupération de l’énergie de freinage. Par rapport aux batteries ordinaires, la technologie lithium-ions a l’avantage d’offrir des dimensions compactes, un niveau de prestations élevé, un grand rendement de charge et une grande longévité.

La Classe B F‑CELL est articulée autour d’un plancher dont l’architecture originale en sandwich a été introduite par Mercedes-Benz il y a dix ans déjà en vue d’intégrer également des motorisations alternatives dans la première génération de Classe A. Avantage : les composants de la traction sont logés dans le plancher où ils sont protégés et n’empiètent pas sur l’habitacle qui peut donc être exploité sans restrictions, ni sur le coffre qui met ainsi à disposition un volume de 416 litres.

Au rayon de l’équipement aussi, la Classe B F‑CELL mérite que l’on s’y intéresse. L’œil est attiré par la peinture spéciale en argent bonamite et par les roues en alliage léger à 10 rayons de grand standing. Et à l’intérieur, une sellerie cuir, des sièges chauffants, la climatisation automatique ou le système COMMAND, ainsi que d’autres éléments, sont, comme à l’habitude, le gage d’un confort élevé.

Un niveau de sécurité typique de Mercedes

La sécurité de fonctionnement de la Classe B F‑CELL se situe dans toutes les conditions au même niveau élevé que celui des véhicules à l’étoile animés par des moteurs à combustion classiques. Le concept de sécurité intégré à la Classe B F‑CELL prend en compte les spécificités de sa motorisation innovante. Il a pu entre autres bénéficier des longues années d’expérience de Mercedes-Benz dans le domaine des piles à combustible et des applications à haute tension. La sécurité des composants de la propulsion de la Classe B F‑CELL a été testée et améliorée par les ingénieurs de Mercedes au fil de plus de 30 essais de collision supplémentaires.

D’abord un réseau de stations-service spécifiques

Avec plus de 100 véhicules d’essai ayant parcouru plus de 4,5 millions de kilomètres, Daimler et Mercedes-Benz disposent de l’expérience la plus vaste au monde en matière de véhicules à pile à combustible. La Classe B F‑CELL apporte une nouvelle fois la preuve que cette technologie a déjà atteint un degré de maturité élevé dans le secteur automobile. A présent, pour que la conduite locale non polluante devienne réalité sur une plus grande échelle, il faut encore que l’on édifie un réseau étendu de stations-service à hydrogène. La société s’y attelle notamment dans le cadre de projets communs avec les pouvoirs publics, des producteurs d’énergie et l’industrie pétrolière, par exemple à Hambourg et Stuttgart, ainsi qu’en Californie.

Mercedes-Benz voit dans la mise au point de voitures électriques mues par batterie et pile à combustible pour la circulation locale non polluante de demain un complément aux véhicules à moteurs à combustion dernier cri. Les moteurs diesel et à essence modernes demeureront à relativement long terme aussi un mode de locomotion important pour l’automobile : dans le transport privé avec les voitures particulières, en particulier sur les longues distances, et surtout dans le transport de marchandises par camion. Les véhicules électriques sont de plus en plus employés dans le trafic urbain.

Fiche technique de la Mercedes-Benz Classe B F‑CELL

 

Propulsion Moteur électrique à pile à combustible
Puissance nominale (kW/CV) 100/136
Couple nominal (Nm) 290
Vitesse maximale (km/h) 170
Consommation NEDC (litres d’équivalent diesel/100 km) 3,3
CO2 émis (g/km min. – max.) 0 – 0
Autonomie (km) NEDC 385
Capacité/puissance de la batterie lithium-ions (kWh/kW) 1,4/35
Aptitude au démarrage à froid Jusqu’à ‑25 °C