Mercedes-Benz G 63 AMG 6×6

Classé dans : Actualités - Mercedes Benz (D) | 0

Mercedes-Benz G 63 AMG 6X6

Vous cherchez une auto qui soit à la fois extrêmement puissante, hyperluxueuse, suréquipée, et apte, grâce à sa traction intégrale, à vaincre toutes les dunes qui jouxtent votre propriété en bordure de désert?

Mercedes-Benz vous propose désormais le jouet idéal.


Mercedes-Benz G 63 AMG 6X6

Il ne s’appelle pas Unimog ni Zetros, mais Mercedes G 63 AMG 6×6.

Une version 6×6 du célèbre Mercedes G, qui parcourt tous les sentiers du monde, qui, comme la proverbiale caravane, passe, même lorsque les routes et sentiers brillent par leur absence.

Mercedes-Benz G 63 AMG 6X6

Il y a 34 ans déjà, le Mercedes-Benz Classe G a fait son apparition sur le marché.

A l’époque, c’était une nouvelle vision du 4×4 tout-terrain, essentiellement utilitaire et aussi (surtout, comme ses illustres prédécesseurs, par ailleurs) militaire.

En fait, Mercedes-Benz et Steyr-Daimler-Puch (A) avaient annoncé en 1972 une collaboration en vue de concevoir, développer et produire un 4×4 capable de remplacer avantageusement les célèbres et iconiques Jeep et Land Rover.  Entre temps, la Classe G est devenue tout aussi légendaire que ses illustres prédecesseurs.

A l’origine du projet, une requête pressante du Shah d’Iran, grand amateur d’automobiles d’exception et, à cette lointaine époque, chef suprême des forces armées iraniennes, et accessoirement, également actionnaire chez Mercedes-Benz.

Mercedes-Benz G 63 AMG 6X6

Aujourd’hui encore, toutes les versions de la Classe G sont produites dans la ville autrichienne de Graz.

C’est au sein de cette unité de production, que se trouve le centre de compétence G, responsable pour tous les projets et développements ayant trait au légendaire baroudeur de Mercedes-Benz (et de Steyr-Daimler-Puch quand même un peu aussi . . .).

Rappelons également qu’il fût assemblé en Grèce chez Elbo et que Peugeot a construit une version destinée aux forces armées françaises, connue sous le nom Peugeot P4 VLTT.

Cette version était équipée de moteurs, de boîtes et de trains roulants Peugeot.

Aujourd’hui, c’est Panhard General Defense (ex-PSA Peugeot Citroën) qui reconditionne ces autos.

Mercedes-Benz G 63 AMG 6X6

Les arrangements entre Mercedes-Benz et Steyr-Daimler-Puch prévoyaient que la Classe G serait commercialisée en Autriche, Suisse, au Liechtenstein, sur le territoire de l’ex-Yougoslavie et dans certains pays africains, sous le nom Puch G.  Partout ailleurs, la nouvelle gamme porterait l’étoile de Stuttgart.  Aujourd’hui, la Classe G n’est plus distribuée que sous la bannière Mercedes-Benz.

En 1983, notre Jacky Ickx national, associé à l’acteur français Claude Brasseur, ont remporté le Paris-Dakar au volant du Mercedes-Benz Classe G.

1983 : Victoire de l'équipage Ickx-Brasseur sur Mercedes-Benz Classe G au Paris-Dakar

Outre les 2 variantes d’empattement, le Classe G de Mercedes est produit en 2 séries bien distinctes : le SUV/VUS G que nous connaissons, et la gamme G Professional, réservée, comme son nom l’indique bien, aux professionnels et aux autorités de tout bord.

Ces dernières versions sont plutôt rares en Belgique, mais on peut les apercevoir sur les routes de nombreux pays alpins, dans les couleurs orange communale, rouge pompier ou encore kaki soldatesque.

Mercedes-Benz G 300 CDI 6X6  destiné aux forces armées

Mercedes-Benz G 63 AMG 6×6

En présentant la G 63 AMG 6×6, Mercedes-Benz n’innove pas vraiment, car la firme allemande (autrichienne ??) a déjà conçu, développé et produit une version à 6 roues motrice de la Classe G pour l’armée australienne.

Bien sûr, en y ajoutant le déterminant AMG, on pénètre dans une toute autre catégorie de véhicules, plutôt destinée à parader dans les immenses bacs à sable que l’on peut trouver dans les pays du Golfe Persique.

L’auto qui a été dévoilée est un « show car », que les responsables de la marque prétendent être « proche du modèle définitif ».

Une production en petite série pourrait être envisagée si la réaction du public est favorable.

Mercedes-Benz G 63 AMG 6X6

Le moteur qui anime ce SUV/VUS « extrême » est le V8 biturbo AMG bien connu qui développe la bagatelle de 400 kW/544 chameaux chevaux, et délivre un couple de 760 Nm.

La boîte de vitesse est bien connue également.

Il s’agit de la boîte AMG SPEEDSHIFT PLUS 7G-TRONIC, couplée au pont avant du G 63 AMG.

Le double pont arrière est déjà en service sur les G 6×6 de l’armée australienne.

Les essieux proviennent de la production militaire spécifique.

Mercedes-Benz G 63 AMG 6X6

Des pneus de 37 (!!!) pouces, une boîte de transfert, 5 blocages de différentiel et un système de contrôle de pression de pneus, qui permet d’ajuster en roulant les pressions en fonction des nécessités (comme les camions des armées de feu le pacte de Varsovie)  font que le G 63 AMG 6×6 soit capable de venir à bout des dunes les plus élevées et qu’il se comporte comme une « chèvre de montagne » (mountain goat, sic).  En outre, le passage de gués jusqu’à 1 m de profondeur ne pose aucun problème à cette version d’exception de la Classe G.

Précisons que pour conduire (en Belgique …) ce véhicule exceptionnel, il vous faudra être en possession d’un permis C, car le PTS s’élève à 3.850 kilos.

Mercedes-Benz G 63 AMG 6X6

Si une bonne partie des composantes utilisées pour la réalisation de ce « show car » sont issues de la production courante (même si certaines sont spécifiquement militaires), le châssis et les suspensions, par contre, ont subi d’importantes modifications.

Mercedes-Benz G 63 AMG 6X6

L’intérieur a été traité avec grand soin.

Quatre fauteuils individuels, chauffants, à commande électrique, accueillent les passagers.

Les sièges sont, bien sûr, recouverts de cuir, et le ciel de toit ainsi que les montants sont recouverts d’Alcantara.

Mercedes-Benz G 63 AMG 6X6

Et maintenant, il suffit d’attendre de voir le premier exemplaire de cet engin (presque) gigantesque (5,87 m de long, 2,1 m de large et presque 2,3 de haut) débarquer sur l’avenue Louise ou la « Place m’as-tu-vu » à Knokke.

Mercedes-Benz G 63 AMG 6X6