Essai : Mercedes-Benz R 350 4MATIC.

Classé dans : Actualités - Mercedes Benz (D) | 0

La Mercedes-Benz Classe R a été présentée en 2005 à l’occasion du salon de l’automobile de New York. Selon ses concepteurs, la Classe R est un Crossover qui combine les caractéristiques d’une berline, d’un break et d’un véhicule de loisirs (SUV).

Basé sur le concept Grand Sports Tourer, exposé pour la première fois au Salon de Detroit en janvier 2002, la version définitive de la Classe R a été dévoilée au Salon de New-York en mars 2005 et lancée sur le marché américain en automne 2005, alors que la version européenne a été introduite début 2006.

Comme le SUV Classe M qui utilise la même base mécanique, le Crossover Classe R, qui lui s’adresse essentiellement au marché américain, est fabriqué à l’usine Mercedes-Benz de Tuscaloosa (USA).

Le design de la Classe R trahit ses racines américaines. Les dimensions imposantes et ses lignes originales font que la Classe R ne passe pas inaperçue dans la circulation. La ligne de toit courbée, qui relie les montants A et D, et surtout le dessin des vitres latérales, procurent à l’auto une élégance dynamique et originale.

Il est à noter que la gamme Classe R va subir des modifications dans les jours qui viennent.

Gamme.

La Classe R est proposée en 2 longueurs de châssis, mais n’existe qu’en version 5 portes. Le client peut choisir entre 2 motorisations diesel (280 et 320 CDI) et 3 moteurs à essence (350, 500 et 63 AMG). Toutes les versions sont équipées de la boîte automatique à 7 rapports 7G-TRONIC (7G-TRONIC SPEEDSHIFT AMG sur la R63 AMG) et disposent de série de la traction intégrale permanente.

A l’exception de la R 280 CDI 4MATIC, qui n’est livrable qu’en version courte, toutes les autres motorisations sont disponibles en version courte (empattement 2.980 mm) et longue (empattement 3.215 mm).

La gamme comprend au total 9 versions différentes dont les prix s’échelonnent entre 52.030 (R 280 CDI 4MATIC) et 108.900 € TVAC pour la R 63 AMG L 4MATIC, fleuron de la Classe R.

Même si l’équipement standard de la Classe R est complet, Mercedes-Benz propose une longue liste d’options et d’accessoires qui peut faire déraper dangereusement le prix final.

Au niveau du budget, il faut également tenir compte d’une TMC de 4.957 € et d’une taxe de roulage annuelle de 1.272,22€. Les prix communiqués sont exacts à la date de la première publication.

Voiture d’essai.

DaimlerChrysler Belgium Luxembourg a mis à notre disposition une R 350 4MATIC. Le prix de base de l’auto s’élève à 55.660 € (TVA de 21 % comprise). Elle était richement dotée d’équipements optionnels dont, entre autres, la peinture métallisée, l’aide au stationnement (Parktronic), le Memory Pack (mémoire pour siège conducteur, rétroviseurs, position du volant, …), les coussins gonflables latéraux à l’arrière, PRE-SAFE®, appuie-tête adaptatifs NECK-PRO aux sièges avant, la suspension semi active Airmatic Dual Control avec ADS, COMMAND APS (radio/CD et système de navigation DVD), conditionnement d’air à réglage digital à 3 zones Thermotronic, conditionnement d’air à l’arrière, chargeur 6 CD compatible mp3, Entertainment Pack ( 2 écrans, lecteur DVD et 2 casques) à l’arrière et les Packs Sport intérieur et extérieur. Ceci et de nombreux autres éléments ont fait grimper le prix final à 80.233 € TVAC.

La voiture d’essai était chaussée de pneus Pirelli P Zero Rosso MO 255/50 R19 103 W. Lors de la prise en mains, elle avait parcouru 9.139 km.

Intérieur et équipement.

L’accès à la Classe R est aisé. Conducteur et passager avant sont confortablement installés et l’espace aux jambes, aux coudes et aux épaules est amplement suffisant. La garde au toit est un peu moins généreuse et la présence du toit ouvrant panoramique de notre voiture d’essai lui ôtait encore quelques précieux centimètres. Les sièges à commande électrique sont des plus confortables.

L’accès aux places de la deuxième rangée de sièges (2 sièges individuels) est facile. Notre véhicule d’essai était pourvu de la console centrale optionnelle, dans laquelle se trouvait le lecteur DVD de l’Entertainment Pack (équipement optionnel). L’espace disponible y est des plus généreux.

L’accès à la troisième rangée de sièges est un peu moins aisé, surtout pour des personnes grandes et/ou corpulentes. Comme sur la quasi-totalité des voitures équipées de la sorte, et du moins sur la version courte de la Classe R, ces places sont plus indiquées pour des personnes de petite taille ou des enfants. Par contre, nous avons apprécié le système simple, intelligent et pratique qui permet de rabattre aisément les sièges de la troisième rangée.

Lorsque les six sièges sont occupés, le coffre à bagage offre un volume utile plutôt restreint (244 L ). Mais lorsque la troisième rangée de siège est rabattue, on peut disposer de 888 L de volume utile et lorsque tous les sièges sont rabattus, on dispose alors d’un volume utile gigantesque de 1.950 L (Toutes les mesures selon les normes VDA). Dans ce cas, la longueur du compartiment de charge est également assez impressionnante : 1.982 mm.

Nous ne pouvons cependant pas nous défaire de l’impression que le rapport encombrement extérieur/dimensions intérieures ne soit pas des plus favorables.

Malgré des montants A plutôt épais, la visibilité vers l’avant est satisfaisante. Les montants B, C et surtout D réduisent la visibilité latérale et ¾ arrière, ce qui ne facilite pas vraiment les manœuvres de parc. De plus, l’avant très plongeant ne permet pas à la Classe R de se faufiler au millimètre. En résumé, comme son gabarit le suggérait, la Classe R n’est pas la voiture idéale pour les déplacements rapides dans les méandres de la circulation des grandes villes européennes.

Bien que nous ayons perçu des bruits parasites au niveau du toit ouvrant et du mobilier de la deuxième rangée de sièges (console centrale), la finition nous a semblé très acceptable, même si globalement nous pouvons affirmer que les Mercedes produites en Allemagne restent dotées d’une finition supérieure.

L’équipement de série de la Classe R est plutôt complet et comprend entre autres d’un accoudoir central à l’avant, d’airbags frontaux et latéraux à l’avant, d’airbags rideaux, tant à l’avant qu’à l’arrière, de conditionnement d’air bizone automatique Thermatic, d’un volant multifonctions en cuir et réglable en hauteur et en profondeur, d’un système de contrôle de pression de pneus, d’un indicateur dynamique de maintenance ASSYST (calcul des intervalles de service en fonction des conditions d’utilisation), d’un verrouillage centralisé des ouvrants avec télécommande, de cruise control (Tempomat) avec limitateur de vitesse (Speedtronic), de vitres électriques sur les 4portes, d’un ordinateur de bord, de systèmes ABS et ESP®/4ETS (régulation de comportement dynamique et contrôle électronique de motricité aux 4 roues).

L’isolation phonique de la Mercedes R350 est remarquablement efficace.

Comme toujours, Mercedes-Benz propose à ceux qui désirent individualiser leur Classe R une longue liste d’options et d’accessoire. Précisons que parmi ces options se trouvent des équipements de sécurité qui dans un futur plus ou moins proche pourraient bien figurer dans l’équipement de série de la plupart de voitures et qui sont pour l’instant encore réservés à une élite.

Comme nous le mentionnions plus haut, notre auto d’essai était richement dotée d’équipements optionnels pour une somme assez impressionnante, pour les profanes, de plus de 24.500 €. Par profanes, nous voulons parler des personnes qui n’ont jamais acheté une voiture dans les marques « Premium », où la liste des options peut aisément dépasser le prix d’une voiture de taille moyenne.

Moteur et transmission.

La R 350 est mue par un V6 de 3.498 cm³ avec double arbre à cames en tête et 4 soupapes par cylindre.

L’interaction entre les 24 soupapes peut être gérée librement en fonction de la charge du moteur grâce à la distribution variable en continu. Cette technologie garantit des échanges gazeux extrêmement rapides dans les cylindres. Les angles des deux arbres à cames d’admission et d’échappement peuvent varier en continu de 40 degrés, ce qui permet d’ouvrir ou de fermer les soupapes au meilleur moment en fonction de la charge du moteur.

Un module d’admission réalisé en magnésium selon une technologie déjà éprouvée permet de faire varier l’admission selon la charge et le régime du moteur. La longueur des tubulures d’admission menant aux cylindres est modifiée par le biais de clapets : à hauts régimes (à partir d’environ 3500 tr/mn) ces clapets sont ouverts et l’air emprunte la voie la plus courte pour atteindre les chambres de combustion, produisant une puissance supérieure.

A bas régime, les clapets sont fermés, ce qui augmente la longueur de la tubulure d’admission. Les ondes de pression ainsi créées permettent d’optimiser l’admission et accroissent surtout le couple généré à bas régime.

Pas moins de 305 Newton-mètres de couple sont ainsi déjà disponibles à 1500 tr/mn, ce qui correspond à environ 87 % du couple maximal.

Ce moteur développe 272 CV/200 kW à 6.000 tr/mn et délivre un couple maximal de 350 Nm entre 2.400 et 5.000 tr/mn. Tant au niveau du couple que de la puissance, il s’est toujours montré disponible, malgré une masse de 2.155 kg à vide !!! De plus, il se montre toujours très silencieux.

La Classe R est équipé de série d’une transmission intégrale permanente. La puissance est transmise aux roues motrices par l’intermédiaire d’une boîte automatique à 7 rapports (7G-TRONIC). Cette boîte est un exemple de douceur. Elle est particulièrement bien adaptée au caractère du véhicule. Le conducteur sportif peut changer lui-même de rapport au moyen d’un discret levier derrière le volant.

Personne ne sera étonné avec un tel poids et un moteur à essence d’une telle puissance, si la R 350 n’est pas une auto particulièrement sobre. Nous avons réalisé une consommation moyenne de 12,16 L/100 km. Précisons que pour arriver à ce résultat, nous avons assez bien respecté les limitations de vitesse et nous avons évité le plus souvent les accélérations trop intempestives et brutales. Ce qui nous permet de croire qu’il doit être facile de consommer plus encore.

Comportement.

La direction à crémaillère est plutôt précise et est pourvue d’une assistance asservie à la vitesse qui adapte l’effort nécessaire sous les 100 km/h. Ceci est rendu possible grâce à l’utilisation d’une soupape à commande électronique.

Les ingénieurs de Mercedes-Benz ont développé une suspension avant composée de triangles inférieurs réalisés en aluminium, de triangles supérieurs (Assemblage des bras de carrossage en tôle d’acier et bras diagonaux/radiaux en acier forgé), les bras de guidage logés derrière l’axe de rotation de la roue et une structure tubulaire soudée.

L’essieu arrière à quatre bras est associé à une suspension pneumatique, des amortisseurs monotubes séparés et une barre de torsion.

Notre voiture d’essai était en outre équipée des suspensions pneumatiques AIRMATIC (option) sur les 4 roues, qui réduisent automatiquement la hauteur de caisse de 20 mm à partir de 120 km/h. Lorsque la vitesse redescend en dessous de 60 km/h, la garde au sol revient automatiquement à la valeur initiale. Les suspensions pneumatiques bénéficient aussi d’une fonction de correction d’assiette automatique qui permettent de garantit des débattements constants même lorsque la Classe R est lourdement chargée.

Les suspensions AIRMATIC sont associées au système ADS d’amortissement adaptatif. Le système ADS adapte en une fraction de seconde l’amortissement en fonction du revêtement, de la conduite et de la charge. Grâce à des valves solénoïdes intégrées aux amortisseurs, la détente et la compression peuvent être régulées, ce qui limite sensiblement les mouvements de caisse.

La R 350 dispose de suspensions particulièrement confortables et efficaces. Roulis et tangage sont très bien contrôlés.

Au moyen d’un bouton poussoir, le conducteur peut choisir entre 3 modes : Auto, Sport et Confort. En mode Auto et Confort, quel que soit le type de revêtement, les inégalités sont remarquablement filtrées. En mode Sport, les suspensions se durcissent et la tenue de route gagne en efficacité. Lors du choix du mode d’amortissement, nous avons été sidérés par la vitesse de réaction du système. Dans la pratique, le système semble réagir instantanément, quelque soit le type de revêtement. La suspension pneumatique AIRMATIC couplée à l’ADS (Adaptative Demping System) est incontestablement un fleuron de la technologie Mercedes-Benz.

Garantie.

Selon les directives européennes en vigueur, Mercedes-Benz offre une garantie totale de 2 ans, quel que soit le kilométrage parcouru. Rien de bien transcendant à ce niveau.

Par contre, Mercedes-Benz ne lésine pas quant à la perforation due à la corrosion et accorde30 ans de garantie.

Le premier propriétaire bénéficie d’une assurance assistance gratuite d’une durée de 2 ans.

Conclusion.

Nous avons trouvé la Mercedes-Benz R 350 4MATIC impressionnante à tous niveaux : dimensions, design, poids, consommation et contenu technologique.

Les atouts de la Classe R sont sa modularité, l’espace intérieur et l’étonnante suspension AIRMATIC avec l’ADS (Adaptative Demping System). L’auto est très confortable et jouit d’une tenue de route des plus sûres.

Comme on n’a rien sans rien, le prix de la Classe R est plutôt élevé, surtout avec l’équipement de notre voiture d’essai (même si elle n’était pas « full options »).

La R 350 n’est pas très économe en carburant, mais les versions à essence ne représentent certainement pas la majorité des Classe R qui seront vendues en Belgique, la R 320CDI est très certainement plus raisonnable au niveau de la consommation mais également un peu moins performante.

Principales données techniques Mercedes-Benz R 350.

Dimensions principales

Mercedes-Benz R 350 Court Long
Longueur 4.922 mm 5.157 mm
Largeur 1.922 mm 1.922 mm
Hauteur 1.659 mm 1.661 mm
Empattement 2.980 mm 3.215 mm
Voie avant 1.665 mm 1.665 mm
Voie arrière 1.658 mm 1.658 mm
Diamètre de braquage 11,7 m 12,4 m
Volume du coffre selon VDA De 244 à 1.950 L De 314 à 2.385 L

Poids

Poids en ordre de marche 2.155 kg 2.205 kg
Masse maximum autorisée 2.810 kg 2.860 kg

Performances, consommations et rejets CO2

Vitesse maximum 230 km/h 230 km/h
Accélération de 0 à 100 km/h 8,3 sec 8,4 sec
Consommation en cycle urbain 15,5 L/100 km 15,6 L/100 km
Consommation cycle extra-urbain 9 L/100 km 9,1 L/100 km
Consommation cycle mixte 11,4 L/100 km 11,5 L/100 km
Consommation lors de l’essai 12,16 L/100km
Rejets CO2 271 g/km 274 g/km

Moteur

Type 350
Puissance fiscale (Belgique) 18 CV
Carburant Essence
Nombre de cylindres 6 en V
Nombre de soupapes par cylindre 4
Alésage x course 92,9 x 86 mm
Cylindrée 3.498 cm³
Taux de compression 10,7 : 1
Alimentation Injection d’essence à commande électronique avec capteur d’air massique à film chaud
Puissance maximum 272 CV/200 kW à 6.000 t/min
Couple maximum 350 Nm entre 2.400 et 5.000 t/min

Transmission

Transmission Transmission permanente sur les 4 roues à répartition 50/50
Boîte de vitesses Boîte automatique 7G-Tronic à 7 rapports

Rapports de transmission

Première 4,377
Deuxième 2,859
Troisième 1,921
Quatrième 1,368
Cinquième 1,000
Sixième 0,820
Septième 0,728
Rapport final 3,7

Châssis

Direction A crémaillère, assistance asservie à la vitesse, amortisseur de direction
Suspension avant Indépendante à double triangulation, bras McPherson, fonction antiplongée, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs à gaz et barre stabilisatrice.
Suspension arrière Indépendante, quatre bras, suspension pneumatique anti-écrasement et anti-levée, amortisseurs à gaz et barre stabilisatrice
Diamètre de braquage entre bordures 11,7 m (12,4 m L)
Système de freinage ESP avec ABS, répartiteur électronique de force de freinage (EBD) et aide au freinage d’urgence et 4ETS
Freins avant Disques ventilés
Freins arrière Disques
Pneus 235/65 R 17 (Monte standard)
Jantes 7,5J x 17 ET 56 (Equipement standard
Contenance du réservoir de carburant 80 L

Teintes de carrosserie.

Teintes standard : Noir, Blanc Albâtre,

Teintes métallisées (+ 981,31 € TVAC 21 %) : Noir Obsidienne, Bleu Tanzanite, Rouge Cornaline, Beige Travertin, Argent Cubanite, Argent Iridium, vert Andradite.

Peintures spéciales : Noir Chromite, Bleu Lazurite.