Cure de jouvence pour la Classe B de Mercedes-Benz

Classé dans : Actualités - Mercedes Benz (D) | 0

 

Mercedes Classe B 2008.

 

Trois ans après l’introduction de la Mercedes-Benz Classe B, les dirigeants de Stuttgart ont estimé nécessaire de rajeunir quelque peu le modèle. 

La Classe B 2008 a subi un subtile facelift.  Le capot moteur, la grille du radiateur et le pare-chocs ont été légèrement modifiés. 

A l’intérieur, les sièges reçoivent de nouveaux tissus de revêtement et de nouveaux dessins.


Les moteurs ont été revus afin de réduire la consommation et les rejets nocifs.  Lors de conditions idéales de circulation, les moteurs diesel pourraient consommer jusqu’à 7 % de carburant de moins. 

Les modèles B 150 et 170 peuvent recevoir en option un nouveau système ECO start/stop. 

Ce système permettrait d’économiser jusqu’à 9 % de carburant. 

D’autre part, une nouvelle version, la B 170 NGT BlueEFFICIENCY, permet de rouler soit à l’essence, soit au gaz naturel.  Cette version ne sera disponible sur le marché belge que sur  demande  spéciale.

En option, un système d’aide au parking aide le conducteur à trouver un emplacement adéquat et l’aide lors de la manoeuvre (le créneau).

Ci-dessous, le communiqué de presse complet concernant la Mercedes-Benz Classe B, année-modèle 2008.
 


 

Mercedes Classe B 2008.

 

Après trois années de succès, Mercedes-Benz a actualisé le design et la mécanique de la Classe B.

Le programme de modernisation porte sur la compatibilité environnementale, l’efficacité économique et le confort, avec de nouvelles avancées significatives dans chacun de ces domaines.

Grâce à une série d’améliorations judicieuses, les moteurs à quatre cylindres consomment aujourd’hui jusqu’à 7 % de carburant en moins que leurs prédécesseurs et ils se distinguent par des émissions de gaz d’échappement remarquablement faibles qui sont inférieures de plus de 90 % aux limites actuelles de l’UE.

Mercedes-Benz a développé une nouvelle fonction ECO Start/Stop pour les modèles B 150 et B 170. Celle-ci coupe le moteur lors des arrêts aux feux par exemple, ce qui, dans la pratique, permet d’économiser jusqu’à 9 % de carburant.

Parmi les autres développements novateurs, on peut citer la motorisation à bicarburation essence/gaz naturel dans le modèle B 170 NGT BlueEFFICIENCY (disponible en Belgique uniquement sur demande), ainsi qu’une assistance active au stationnement qui aide le conducteur à trouver une place de stationnement adéquate, puis à y manœuvrer.

Depuis son lancement sur le marché durant l’été 2005, la Classe B est devenue l’archétype d’un nouveau genre de voiture qui réunit les atouts de plusieurs concepts de véhicules :

le modèle à quatre portes réunit le design dynamique d’une berline sportive, les dimensions extérieures d’une voiture compacte, le confort spacieux d’un break, la polyvalence d’un petit monospace et, naturellement, la sécurité légendaire d’une Mercedes-Benz.

Les chiffres des ventes de Classe B à ce jour démontrent qu’à l’évidence les concepteurs de produits Mercedes-Benz ont atteint leur but avec un concept qui répond aux besoins en motorisation de la société moderne actuelle :

depuis le deuxième semestre 2005, plus de 325.000 automobilistes dans le monde entier ont été conquis par les Sports Tourer.

L’avant restylisé confère à la Classe B toujours plus de maintien et d’assurance. Cet apport est surtout visible dans les détails de la grille de calandre, avec ses trois lamelles chromées peintes en gris métallisé et l’étoile Mercedes-Benz enchâssée en son centre.

Pourtant, la particularité la plus remarquable de la Classe B réside dans son pare-chocs modernisé – dont le design met en valeur la grande arrivée d’air dans la partie inférieure – et dans son nouveau capot.

 

Mercedes Classe B 2008.

 

Design : l’avant restylisé inspire une très forte présence.

Ce nouveau modèle de design élargit l’allure générale de l’avant et la rend par conséquent particulièrement imposante, ce qui symbolise les attributs sportifs de la Classe B encore plus nettement qu’avant.

En plus de son fort potentiel de performance et de puissance, la Classe B a pour elle sa souplesse et sa poussée, ce qui est en outre souligné par la forme plus effilée du capot, de la grille de calandre et du pare-chocs.

Elle a pour effet de donner l’impression que l’ensemble de la partie avant plonge vers l’avant en un mouvement dynamique – il s’agit là d’un élément de style hautement significatif dans l’actuel modèle de design de Mercedes-Benz, que l’on percevra mieux qu’auparavant dans la version 2008 de la Classe B.

La forme effilée de l’avant se prolonge vers l’arrière en une ligne discrète mais bien réelle remontant au centre du capot.

Les éléments caractéristiques classiques du style Mercedes-Benz actuel sont également très nettement mis en évidence dans le profil latéral de la Classe B, qui présente un très riche mariage de formes dépouillées et de lignes nettes.

 

On relèvera tout particulièrement la ligne de caisse qui remonte progressivement de l’aile avant au feu arrière, ce qui crée une séparation remarquable entre les surfaces concaves et convexes le long des flancs de la carrosserie.

De plus, cette ligne souligne la forme plongeante de la carrosserie, ce qui produit un effet supplémentaire montrant la nature puissante et athlétique des Sports Tourer.

Dans la version 2008 de la Classe B, le design sur les côtés semble encore plus harmonieux et élégant qu’auparavant car les logements des rétroviseurs extérieurs, les poignées des portières et les panneaux de jupe sont désormais peints de la couleur de la carrosserie dans toutes les variantes du modèle.

Les enjoliveurs restylisés et les roues en alliage léger ajoutent encore une touche de classe aux finitions extérieures.

 

Mercedes Classe B 2008.

 

Le style de l’arrière reprend le flux dynamique des lignes de l’avant et des côtés. Les blocs optiques arrière créent un lien visuel direct et leurs bords supérieurs rejoignent sans rupture la ligne de caisse sur les côtés du véhicule.

Les feux arrière mettent en relief la nouvelle allure très attirante et dirigent le regard sur le grand hayon arrière qui comporte désormais une bande de poignée en chrome à l’ergonomie améliorée.

Le pare-chocs arrière a également été redessiné et comprend désormais, de série, un insert en plastique à grain noir sur sa surface supérieure, qui protège le seuil de chargement.

Si vous commandez la Classe B avec le pack Sport ou Chrome, cet insert est en acier inoxydable poli de manière à ajouter encore une pointe d’éclat au design de l’arrière.

 

Mercedes Classe B 2008.

 

Intérieur : Aménagements de luxe avec nouvelles garnitures et nouvelles décorations.

Une première impression de grande classe, une attention au détail et un sens de l’espace – ces qualités ont toujours été intrinsèques à la Classe B.

Le mélange judicieux des formes, des couleurs et des matières se marie parfaitement avec l’habitabilité de l’intérieur, l’agrément de toutes les matières de surface et les vastes fenêtres, de façon à créer une ambiance des plus chaleureuses.

Elle est favorisée par la position d’assise haute – qui, soit dit en passant, améliore également la visibilité du conducteur – tandis que la hauteur d’appui relativement élevée développe le sentiment de sécurité sans que les occupants se sentent enfermés.

L’équipe de design de Mercedes-Benz a en outre remis l’intérieur au goût du jour avec un nouveau tissu de sellerie et un nouveau motif de tissu pour les coussins des sièges.

Si vous commandez la Classe B avec le Pack Sport, les coussins des sièges latéraux sont décorés de cuir ARTICO et les panneaux centraux sont en tissu. De même, les revêtements intérieurs des portières présentent une nouvelle décoration en tissu.

La console centrale reste bordée des deux côtés par des baguettes décoratives mais elles sont désormais en un aluminium brossé en diagonale dans une finition gris fumé.

On retrouve la même baguette méticuleusement intégrée à proximité de la boîte de vitesses et dans les panneaux des portières, ce qui donne à l’intérieur une apparence accrue de raffinement.

Ces fines touches montrent à quel point le constructeur a eu le souci du détail, même pour la version de base de la Classe B, et rappellent les normes supérieures selon lesquelles elle a été conçue.

 

Mercedes Classe B 2008.

 

Moteurs diesel : une consommation de carburant réduite de plus de 7 %.

La Classe B est toujours disponible en six motorisations – deux moteurs diesel à injection directe (80 kW/109 CV et 103 kW/140 CV) délivrant un couple pouvant atteindre 300 Nm et quatre moteurs à essence ayant une puissance de sortie maximale pouvant atteindre 142 kW/193 ch et un couple maximal de 280 Nm.

Les moteurs à quatre cylindres ont bénéficié d’une série d’améliorations subtiles visant à réduire encore la consommation de carburant.

En ce qui concerne les modèles diesel, cela signifie que la consommation de carburant en cycle mixte NEDC des modèles B 180 CDI et B 200 CDI a baissé de 7 % – selon la taille des pneus – jusqu’à 5,2 – 5,4 et 5,4 – 5,6 litres aux 100 kilomètres respectivement.

Aussi verra-t-on désormais encore plus rarement les deux modèles diesel aux stations-service : le modèle B 180 CDI peut parcourir plus de 1000 kilomètres avec un seul plein (54 litres).

Modèles à essence : nouvelle fonction ECO Start/Stop économique en carburant.

Selon le modèle et la puissance du moteur, les quatre variantes à essence de la Classe B présentent des chiffres de consommation oscillant entre 6,6 et 8,1 litres aux 100 kilomètres sur le cycle de conduite NEDC.

A partir de l’automne 2008, la conduite sera encore plus économique avec la sortie des modèles B 150 et B 170 BlueEFFICIENCY qui intégreront la fonction ECO Start/Stop (en option).

Cette toute nouvelle fonction coupe automatiquement le moteur quand le conducteur revient au point mort à faible vitesse tout en appuyant sur la pédale de frein. Si les critères d’arrêt du moteur sont satisfaits, un témoin spécifique s’affiche dans le combiné d’instruments afin d’en informer le conducteur.

Dès que le conducteur appuie sur l’embrayage ou relâche la pédale de frein, le moteur redémarre quasiment sans bruit et en une fraction de seconde.

Cette capacité du moteur à redémarrer rapidement et en douceur confère à la fonction ECO Start/Stop un avantage décisif sur les autres systèmes de ce type.

A cette fin, Mercedes-Benz monte une génératrice de démarrage qui est reliée au vilebrequin par la courroie de transmission.

Ceci permet au moteur de démarrer bien plus rapidement et beaucoup plus discrètement qu’avec le démarreur conventionnel. En cours de trajet, la génératrice de démarrage alimente en énergie le système électrique de la Classe B.

Dans la pratique, la fonction ECO Start/Stop permet de substantielles économies de carburant pouvant atteindre 9 %, en particulier en conduite urbaine avec de fréquents arrêts aux feux ou dans les bouchons.

 

Mercedes Classe B 2008.

 

La conduite au gaz naturel : une alternative propre et économique.

Une autre innovation encore de la Classe B porte les initiales "NGT" apposées à droite du hayon arrière. Elles signifient « Natural Gas Technology » (« Technologie au gaz naturel ») et identifient une variante de la gamme qui aussi économique que respectueuse de l’environnement grâce à sa motorisation à bicarburation :

le modèle B 170 NGT BlueEFFICIENCY peut rouler à la fois au gaz naturel et à l’essence super tout en produisant une puissance maximale identique de 85 kW/116 CV DIN. En Belgique, ce modèle est disponible uniquement sur demande.

En plus du réservoir d’essence, ce modèle est équipé de cinq réservoirs de gaz naturel d’une capacité totale de 16 kilogrammes, pour une autonomie de plus de 300 kilomètres.

Avec des chiffres de consommation NEDC globale de 7,3 litres d’essence super et de 4,9 kilogrammes de gaz naturel aux 100 kilomètres, le nouveau modèle B 170 NGT BlueEFFICIENCY peut donc parcourir une distance totale de plus de 1000 kilomètres.

Le conducteur choisit la source de puissance du moteur en appuyant sur un bouton sur le volant multifonction ; une unité de commande électronique réalise instantanément le basculement sans la moindre secousse – même en cours de déplacement.

Le moteur à quatre cylindres a été modifié par Mercedes-Benz de façon à comporter des injecteurs de gaz supplémentaires sur la face inférieure de la tubulure d’admission.

Un régulateur de pression à couplage étroit, équipé d’une soupape d’arrêt électromagnétique, régule l’alimentation en gaz naturel et maintient la pression à l’intérieur du système à un niveau constant.

L’installation des réservoirs de gaz, situés derrière et sous l’espace pour les jambes du passager avant, réduit le volume du coffre de la Classe B de 128 litres, le ramenant à 422 litres (selon la méthode de mesure VDA) mais il reste encore suffisamment de place pour transporter tous les bagages de la famille.

Les émissions inférieures de dioxyde de carbone et les moindres coûts en carburant font du gaz naturel une alternative intéressante à l’essence et au diesel, tant d’un point de vue écologique qu’économique. Sur le cycle NEDC, les émissions de CO2 sont inférieures de 17 % au modèle B 170 fonctionnant à l’essence :

135 grammes par kilomètre. Si la quantité de 4,9 kilogrammes (7,5 m3) de gaz naturel consommée aux 100 kilomètres par le nouveau modèle B 170 NGT BlueEFFICIENCY était convertie en quantité équivalente d’énergie d’essence, le coût du carburant au kilomètre serait inférieur d’environ 50 % au fonctionnement à l’essence.

 

Mercedes Classe B 2008.

 

Chiffres-clés des moteurs, des performances et de la consommation de la Classe B

 

Modèle B 180 CDI B 200 CDI
Cylindrée 1.991 cc 1.991 c
Puissance 80 kW/109 CV 103 kW/140 CV
Couple 250 Nm entre 1.600 et 2.600 tr/mn 300 Nm entre 1.600 et 3.000 tr/mn
0 à 100 km/h 11,3 sec 9,6 sec
Vitesse maximale 183 km/h 200 km/h
Consommation NEDC* 5,2-5,4 L/100 km 5,4-5,6 L/100 km
Rejets CO2 ** 137-140 g/km 140-148 g/km

 

B 150 B 170 B 200 B 200 TURBO
1.498 cc 1.699 cc 2.034 cc 2.034 cc
70 kW/95 CV 85 kW/116 CV 100 kW/136 CV 142 kW/193 CV
140 Nm entre 3.500 et 4.000 tr/mn 155 Nm entre 3.500 et 4.000 tr/mn 185 Nm entre 3.500 et 4.000 tr/mn 280 Nm entre 1.800 et 4.850 tr/mn
13,2 sec 11,3 sec 10,1 sec 7,6 sec
174 km/h 184 km/h 196 km/h 225 km/h
6,6-6,8 L/100 km 6,8-7,1 L/100 km 7,2-7,5 L/100 km 7,9-8,1 L/100 km
158-163 g/km 163-171 g/km 173-180 g/km 190-195 g/km

  
 

Modèle B 170 NGT
Cylindrée 2.034 cc
Puissance 85 kW/116 CV
Couple 165 Nm entre 3.500 et 4.000 tr/mn
Accélération de 0 à 100 km/h 12,4 sec
Vitesse maximale 184 km/h
Consommation * 7,5 m3
Rejets CO2 ** 135 g/km

*consommation combinée ; **Cycle NEDC

Certificat écologique : évaluation du cycle de vie, une première pour une motorisation NGT.

Pour la première fois, les ingénieurs Mercedes-Benz ont élaboré un bilan écologique de la motorisation au gaz naturel.

Il est un des éléments du Certificat écologique décerné à la Classe B par l’organisme indépendant d’inspection technique allemand TÜV.

Mercedes-Benz est la seule marque automobile au monde à arborer ce certificat qui repose sur la norme internationale stricte ISO 14062 « Eco-conception ».

Voilà qui vient confirmer l’engagement total de la marque de Stuttgart dans tous les aspects de la protection environnementale.

Par rapport à la simple mesure standardisée des émissions de gaz d’échappement et de la consommation de carburant sur le dynamomètre à cylindres, les ingénieurs Mercedes-Benz analysent la compatibilité environnementale des véhicules sur l’ensemble de leur cycle de vie – en partant de leur fabrication, puis en continuant par leurs nombreuses années d’utilisation, et pour finir par leur mise au rebut en fin de vie.

Au total, plus de 40.000 processus individuels sont passés en revue. Leur analyse, calcul et évaluation génère in fine un éco-profil complet.  Ce profil est à son tour à la base du certificat écologique de la Classe B.
 

Les résultats de cette analyse intégrée sur une distance totale parcourue de 150.000 kilomètres mettent par exemple en évidence un certain nombre d’avantages manifestes de la motorisation au gaz naturel.

Les émissions totales de CO2 sont réduites de quelque 20 % par rapport au modèle à moteur à essence comparable. Les émissions d’oxyde d’azote sont inférieures de 11 %, tandis que les experts ont calculé une différence de 54 % en matière d’émissions de monoxyde de carbone sur l’ensemble du cycle de vie au bénéfice de la motorisation au gaz naturel.

Le coût écologique supérieur du processus de fabrication de la nouvelle B 170 NGT est dès lors contrebalancé après une distance parcourue de 17.300 kilomètres.

Le concept écologique de la Classe B ressort clairement de l’utilisation de plastiques recyclés de grande qualité, par exemple, ou encore de ses composants fabriqués à partir de matières naturelles, comme le lin, le coton, la fibre de noix de coco, le plaquage bois et des fibres d’abaca.

Protection des occupants : des systèmes de sécurité complets encore perfectionnés.

En matière de sécurité, la Classe B est un exemple à suivre pour tous les autres modèles présentant ces dimensions : le programme d’essais Euro-NCAP a attribué la meilleure cote de cinq étoiles au Sports Tourer.

Les caractéristiques de sécurité exhaustives, à savoir airbags frontaux adaptatifs, rétracteurs de ceinture aux places avant et arrière extérieures, limiteurs d’effort et appuie-tête actifs à l’avant, points d’ancrage pour siège-enfant ISOFIX et airbags latéraux tête/thorax, ont désormais été complétées par un éclairage d’urgence dans le compartiment passagers en cas d’accident.

Suite à un accident d’une gravité préétablie, l’éclairage est activé automatiquement afin de permettre aux occupants de s’orienter plus facilement dans le noir et accélérer le travail des services de secours.


Sécurité active : feux stop intermittents pour prévenir les autres automobilistes.

La prévention des accidents est la priorité première du concept de sécurité Mercedes – un concept adapté à la réalité automobile.

Afin de les aider à maîtriser les situations critiques en toute sécurité et facilité, les conducteurs de la Classe B peuvent compter sur une technologie standard très efficace qui a recours à des systèmes tels que l’ABS, le freinage d’urgence assisté BAS et l’ESP®.

Les ingénieurs Mercedes-Benz ont toutefois poussé la réflexion encore un peu plus loin en cherchant à accroître aussi la sécurité des autres automobilistes.

Le résultat ? Une méthode simple, mais très efficace pour éviter les collisions arrière : des feux stop intermittents. Cette technologie de sécurité équipe de série la Classe B modèle 2008.

Pendant les essais, les ingénieurs Mercedes-Benz ont constaté que le temps de réaction au freinage des automobilistes était réduit de 0,2 seconde lorsqu’ils voyaient un signal d’avertissement rouge intermittent plutôt que les feux de stop traditionnels en cas de situation de freinage d’urgence.

Cela réduit la distance de freinage d’environ 4,40 mètres à une vitesse de 80 km/h, et d’à peu près 5,50 mètres en cas de freinage à partir d’une vitesse initiale de 100 km/h. Les feux stop qui s’allument à une intermittence élevée s’avèrent être une solution efficace pour prévenir les automobiles du risque de collision.

Les feux de stop intermittents sont activés automatiquement en cas de freinage d’urgence à partir d’une vitesse de 50 km/h ou plus. Et lorsque la Classe B doit freiner à fond à partir d’une vitesse supérieure à 70 km/h, les feux de détresse s’allument eux aussi.

L’Electronic Stability Program a été élargi et accueille une nouvelle fonction standard : l’aide au démarrage en côte automatique. Ce système empêche la Classe B de reculer lorsque le conducteur passe de la pédale de frein à celle de l’accélérateur lors d’un démarrage en côte. Dans ce cas, l’ESP® maintient pendant un court instant la pression des freins afin de faciliter le démarrage.

 

Mercedes Classe B 2008.

 

Systèmes d’assistance : aide au stationnement automatique par ultrasons et direction assistée électrique.

Dorénavant, le stationnement en marche arrière posera moins de problème aux automobilistes. Le nouveau système d’aide active au stationnement (option) cherche un emplacement approprié sur le côté de la route lors du passage de la Classe B, puis se charge de toutes les manœuvres de pilotage lorsque le conducteur fait marche arrière.

Le principe ?

A des vitesses inférieures à 35 km/h, des capteurs à ultrasons situés sur les côtés de la voiture sondent les zones à proximité gauche et droite de la Classe B et mesurent la longueur et la profondeur de tout emplacement de stationnement potentiel. Lorsqu’un emplacement approprié a été découvert, le système en informe le conducteur en faisant clignoter un message à l’écran.

Lorsque le conducteur engage la marche arrière, confirme l’affichage et appuie sur la pédale d’accélérateur, l’aide active au stationnement prend le contrôle de la direction et manœuvre pour stationner automatiquement la Classe B dans l’emplacement.

Le conducteur doit simplement actionner les pédales d’accélérateur et de frein ; les capteurs à ultrasons du système PARKTRONIC apportent une aide supplémentaire en indiquant l’espace disponible à l’avant et l’arrière de la Classe B.

Pour pouvoir utiliser le dispositif de stationnement automatique, l’emplacement doit seulement être 1,30 mètre plus long que la Classe B – preuve de l’extraordinaire précision de cette technologie.

Ce système d’assistance récemment mis au point comprend au total dix capteurs à ultrasons situés dans les pare-chocs avant et arrière, ainsi qu’une unité de contrôle électronique qui traite les signaux des capteurs et calcule la meilleure manœuvre pour s’insérer dans l’emplacement de stationnement.

Ces renseignements sont communiqués à la direction assistée électromécanique de la Classe B, permettant à son moteur électrique d’effectuer les manœuvres de pilotage nécessaires.

 

Mercedes Classe B 2008.

 

Infotainment : nouveaux systèmes de plaisir d’écoute numérique et de navigation pour l’Europe entière.

Le plaisir de voyager à bord de la Classe B ne se limite pas à l’intérieur spacieux, aux matériaux haut de gamme et au contrôle automatique de la climatisation de série : la nouvelle génération de systèmes d’infotainment (en français, infodivertissement) y joue aussi un rôle important.

Vous avez le choix entre quatre options : Audio 5, Audio 20, Audio 50 APS et système COMAND APS. Toutes les unités à partir de l’Audio 20 proposent une radio avec double tuner, affichage couleur, interface Bluetooth pour téléphones mobiles, lecteur CD, réglage du volume automatique, plus une connexion pour équipements audio externes dans la boîte à gants.

L’Audio 50 APS propose en outre un système de navigation par DVD pour l’Europe et un lecteur DVD, tandis que le système haut de gamme COMAND APS offre encore plus de fonctions, dont un système de navigation par HDD encore plus rapide, le Music Register, un emplacement pour cartes mémoires SD et le contrôle vocal.

Pour satisfaire les automobilistes qui ont enregistré leurs compilations de musique personnelles sur un lecteur MP3, un stick USB ou tout autre appareil audio externe, Mercedes-Benz a mis au point une interface médias interactive.

Elle peut être spécifiée en option et permet de connecter iPod & Co au système infotainment du Sports Tourer. Il est ainsi possible de commander les appareils audio externes en utilisant tout simplement les boutons du volant multifonctions, tandis que les titres des chansons s’affichent à la fois dans le groupe d’instrumentation et sur l’écran couleur de la console centrale.

Les systèmes infotainment perfectionnés peuvent être combinés, en option, avec le système surround sound « Logic 7 », qui transforme l’espace passagers de la Classe B en salle de concert sur roues.

 

Mercedes Classe B 2008.