Landwind CV9 au 90ième salon de Bruxelles

Classé dans : Actualités - Landwind (Chine) | 0

Landwind CV9 2012


Les voitures chinoises ne trouvent pas aisément le chemin vers les marchés européens.

 

En effet, si plusieurs constructeurs chinois ont exposé leurs modèles sur différents salons européens, on ne peut pas dire que le succès commercial soit au rendez-vous, du moins en Europe de l’Ouest.

 

En Russie et, sur certains marchés du sud-est européen, la situation semble différente et certaines marques de la république populaire de Chine y enregistrent des bons chiffres de vente, que ce soit au niveau des voitures, des camions et même des autobus et autocars.

 

Parmi les « bides » chinois en Europe, nous mentionnerons Brilliance et Landwind.

Bien que le premier ait exposé ses produits à plusieurs reprises sur les plus importants salons européens, les ventes n’ont jamais décollé et l’histoire s’est terminée par la faillite de la société de distribution européenne.

Le Landwind SUV/VUS a été la première voiture chinoise de l’ère « post-Mao » à avoir été introduite sur le marché européen et, le 4 juillet 2005, les 200 premiers exemplaires débarquaient à Anvers.

 

Landwind avait constitué un réseau de distribution dans le Benelux, en France et en Allemagne.

 

Le jour de la présentation de la voiture (un SUV/VUS basé sur l’Opel Frontera, lui-même un clone du VUS/SUV Isuzu Rodeo) au salon de Francfort, l’ADAC publia les résultats destructeurs (c’est le cas de le dire) des crashs tests du Landwind.

Les effets dévastateurs ne se sont pas fait attendre et, le distributeur indépendant belge bien connu, Cardoen, qui avait obtenu la distribution exclusive du Landwind en Belgique, se désistait aussitôt.

Très peu de temps après, la vente du modèle a été interrompu en Europe.

 

La firme chinoise et son importateur européen ont appris la leçon et, aujourd’hui, Landwind revient à la charge et, propose le CV9 (Fashion), un monospace compact à 4 ou 6 places.

Aux dires de LWMC Europe B.V., le Landwind CV9 est la première auto chinoise à avoir obtenu l’homologation européenne qui lui permet d’être immatriculée dans les 27 pays de l’Union.

Précisons que l’homologation européenne et les étoiles EuroNCAP sont 2 choses différentes.

Landwind CV9 2012

A l’occasion du 90ième salon de l’auto de Bruxelles, le CV9 effectue ses débuts face au public belge.


Le CV9 mesure 4,45 m de long, 1,77 m de large et 1,64 m de haut.

Le CV9 est équipé d’un moteur à essence de 1,6 L de 97 CV.  On peut aussi opter pour un 2.0 L de 141 CV.  Comme le constructeur chinois ne peut pas proposer une motorisation diesel, il suggère une option GPL (LPG) sur le CV9.

Le CV9 est disponible en 2 niveaux d’équipement (Base et Confort).

Comme toutes les marques asiatiques, Landwind ne propose qu’un nombre très limité d’options, dans le cas présent, la peinture métallisée et l’option 6 places.

 

Bien que conçu par la société italienne I.DE.A., esthétiquement, le Landwind CV9 se distingue par sa banalité,

Comme on pouvait s’y attendre, son prix s’avère extrêmement compétitif et, le rapport prix/volume habitable est étonnant.

Nous avons apprécié l’aisance avec laquelle les sièges de la troisième rangée de la version à 6 places se replient.

Quant à la modularité de la banquette de la deuxième rangée, elle est franchement décevante par rapport à ce que les monospaces européens, coréens et japonais actuels offrent.

La finition et l’aspect de certains matériaux utilisés dans l’habitacle nous apprennent qu’il y a encore du travail à faire avant d’atteindre le niveau auquel nous sommes habitués.

Chez Landwind on en est bien conscient, mais on y croit.  La firme chinoise affirme, non sans un certain optimisme (pour ne pas dire un optimisme certain) que, ce que les japonais ont obtenu en 30 ans, les coréens en 20, les chinois y arriveront en 5 ans à peine.


Le CV9 devrait d’abord séduire les pragmatiques pour qui seul le prix est l’argument décisif pour le choix d’une auto.


Ensuite, il faut laisser le temps à Landwind pour construire son image de marque et sa réputation de fiabilité.

Ci-joint, le communiqué de presse relatif à la présentation du CV9 au 90ième salon de Bruxelles.

Landwind CV9 2012


Landwind est de retour

La marque automobile chinoise Landwind revient en Europe après une absence de plus de cinq ans. Le lancement est prévu avec un seul modèle, le midi-MPV CV9, qui est arrivé sur le marché néerlandais et belge l’annee passé.

Le reste de l’Europe suivra dans les prochaines années.

Cette année encore, Landwind présentera également une version  à propulsion électrique du CV9.

Landwind CV9 2012

Landwind est une marque appartenant au producteur chinois d’automobiles Jiangling Motors Holding, qui fabrique un million de voitures particulières par an sous ce nom.

A côté de cela, le groupe produit aussi des camionnettes et des camions sous diverses marques.

LWMC Europe B.V., établie à Helmond, se charge de la distribution pour l’Europe. Cette entreprise est dirigée par son PDG Peter Bijvelds, qui avait déjà introduit la marque en Europe vers le milieu de l’année 2005 avec un SUV de luxe à traction intégrale

La vente de ce modèle a été interrompue après des résultats mitigés (?? Réd) dans un crash test de l’ADAC.

M. Bijvelds: “A présent nous revenons en force avec le Landwind CV9, qui est complètement adapté aux strictes exigences européennes.

Beaucoup d’argent a été investi dans la sécurité et la qualité du CV9, en partie grâce à

de puissants actionnaires dont la famille Van der Valk bien connue dans les milieux de l’horeca.

Nous sommes entièrement convaincus que nous allons prendre pied sur le marché européen avec ce modèle.

C’est une belle auto offrant beaucoup d’espace pour des prix très attrayants (prix à partir de 12.995 euros pour le Base , TVAC; la version Comfort débute à 14.995 euro). D’autres modèles suivront à l’avenir.”

La version CV9 bi-carburant est elle très intéressante.

Elle peut fonctionner à l’essence et au GPL. Cette version est élaborée en collaboration avec Eurogas/Renzo Landi. A partir de 8.000 km par an (au prix d’environ 0,55 euros par litre), le GPL devient déjà moins cher que l’essence.

De plus, il s’agit d’un combustible plus propre.

Le bi-carburant se montre alors une alternative intéressante pour des voitures diesel.

Landwind CV9 2012

Des préparatifs approfondis

Landwind a préparé soigneusement l’introduction en Europe du CV9. Des améliorations techniques ont été apportées en collaboration avec TÜV Rheinland, RDW et TNO Automotive à Helmond.

La voiture possède à présent le certificat d’homologation de type européen, donc elle

est immédiatement agréée dans 27 pays de l’Union Européenne.

La conception provient du bureau italien de design I.DE.A.

Les moteurs et la transmission ont été conçus en collaboration avec le constructeur allemand F.E.V. qui développe aussi des moteurs pour des fabricants européens.

Le CV9 offre un riche équipement comprenant notamment des airbags, l’ABS, la répartition électronique du freinage (EBD), la climatisation semi-automatique, un système intelligent de ceinture et le système d’aide au stationnement arrière.

Landwind CV9 2012

Les premiers véhicules devraient circuler dès ce mois de janvier 2012.

L’importateur LWMC Europe B.V. dispose d’un réseau de 10 concessionnaires.

Des candidats concessionnaires peuvent s’inscrire sur http://www.landwind.eu/.

Pour cette année, LWMC vise un total de 250 – 500 voitures.

PDG Bijvelds: “Ces dernières années, Jiangling Motors Holding a consenti de gros investissements en automatisation, ce qui permet d’adapter la production à la demande de manière rapide et flexible.”

Landwind CV9 2012

Pour visualiser la fiche technique du Landwind CV9, cliquez ICI.

Landwind CV9 2012