Land Rover Defender à propulsion électrique

Classé dans : Actualités - Land Rover (GB) | 0

Land Rover Defender électrique (Genève 2013)

L’emblématique Land Rover Defender passe à la propulsion électrique.  N’exagérons rien…

La marque britannique dévoile au salon de Genève, qui ouvre ses portes ce jeudi au grand public, une version électrique du Defender.  Il s’agit d’un véhicule purement expérimental, et il n’est pas question de le produire en série.  Mais chez Land Rover, comme partout ailleurs, on surveille l’évolution du véhicule électrique de près . . .  pour être prêt . . .   Sait-on jamais.


Le véhicule présenté à Genève ne sera pas une pièce unique.  En effet, sept véhicules de ce type seront construit pour être mis à rude épreuve lors d’essais et également pour quelques applications très particulières.

Il ne reste plus qu’a décorer les bois et les chemins de campagne de bornes de recharge (vertes, de préférence . . .)


Ci-après, le communiqué de presse de Land Rover Belux.


Land Rover Defender électrique (Genève 2013)

• Land Rover continue de défendre l’ingénierie de pointe et de développer des solutions

  mobiles durables

• Conçu pour ne pas produire d’émissions tout en conservant ses légendaires aptitudes

  tout-terrain

• Motorisation innovante combinant un moteur électrique de 70 kW avec une batterie

  lithium-ion

Land Rover Defender électrique (Genève 2013)

Land Rover continue de défendre l’innovation et l’ingénierie automobile de pointe britanniques en dévoilant sept modèles Defender électriques d’essai qui seront présentés à l’occasion du Salon de Genève. Ces véhicules expérimentaux ne produisent pas d’émissions tout en conservant leurs solides aptitudes tout-terrain.

« Investir dans l’innovation technologique a toujours été la pierre angulaire de notre entreprise ; nos équipes d’ingénieurs travaillent sans relâche au développement de nouvelles technologies novatrices capables de fournir des solutions mobiles durables », déclare John Edwards, directeur international de la marque Land Rover.

Land Rover Defender électrique (Genève 2013)

Le traditionnel moteur diesel et sa boîte de vitesses ont été remplacés par un moteur électrique de 70 kW (94 ch) et 330 Nm jumelé à une batterie lithium-ion de 300 volts d’une capacité de 27 kWh, lui garantissant une autonomie de plus de 80 km. En conduite hors route à basses vitesses, la durée de fonctionnement peut atteindre jusqu’à huit heures avant de devoir recharger la batterie. Celle-ci se recharge complètement en quatre heures avec un chargeur rapide de 7kW, ou en 10 heures avec un chargeur portable de 3 kW.

Les véhicules électriques (VE) conservent le légendaire système à quatre roues motrices du Defender, ainsi que le blocage de différentiel. Puisque le moteur électrique délivre son couple maximal dès le démarrage, il n’est nul besoin d’un changement de vitesse, tandis que la transmission comporte une boîte de réduction à une seule vitesse à rapport de transmission 2.7:1, combinée à l’actuel système à quatre roues motrices du Defender. Une version modifiée du système Terrain Response® de Land Rover a également été incorporée.

Land Rover Defender électrique (Genève 2013)

Les véhicules ont été mis au point par l’équipe d’Ingénierie avancée de Land Rover dans la foulée des essais réussis du véhicule électrique basé sur le Defender, le Leopard 1. Les performances des véhicules ont été testées en conditions extrêmes et sur des terrains écosensibles, démontrant des aptitudes dont sont dépourvus les véhicules électriques routiers classiques. Les essais incluaient le tractage d’un « train routier » de 12 tonnes sur une pente ascendante à 13 pour cent et un passage à gué d’une profondeur de 800 mm.

En accord avec la philosophie « Tread Lightly » de Land Rover, les aptitudes basses vitesses tout en douceur de la propulsion électrique rendent les Defender particulièrement aptes à franchir les obstacles sans endommager inutilement les sols.

La batterie pèse 410 kg et est montée à l’avant du Defender, à la place du moteur diesel. Le poids à vide est de 100 kg supérieur à celui d’un Defender 110 de base et varie entre 2055 kg et 2162 kg selon le type de carrosserie : pick-up, hard top ou station wagon.

Land Rover Defender électrique (Genève 2013)

Les principaux composants du groupe propulseur électrique, dont la batterie, le convertisseur et le moteur, sont refroidis par air plutôt que par fluide, ce qui permet de réduire considérablement le poids et la complexité du véhicule, tout en renforçant sa robustesse. Le freinage à récupération a été à ce point optimisé qu’en utilisant le Hill Descent Control le moteur est capable de produire 30 kW d’électricité. La technologie de la batterie permettant une charge ultra rapide à un régime deux fois supérieur à sa puissance de 54 kW sans réduire la durée de vie de la batterie, la quasi-totalité de l’énergie générée peut être récupérée et stockée. Il est ainsi possible de récupérer jusqu’à 80 pour cent de l’énergie cinétique du véhicule, selon les conditions de conduite.

Land Rover Defender Electric 2013 Antony Harper

« Ce projet constitue un véritable laboratoire mobile permettant à Land Rover d’évaluer ses véhicules électriques, y compris dans les conditions tout-terrain les plus difficiles. Il nous permet d’évoluer et de tester quelques-unes des technologies susceptibles d’être un jour introduites sur les futurs modèles Land Rover », commente Antony Harper, directeur du département Recherche de Jaguar Land Rover.

Bien qu’une production en série ne soit pour l’instant pas envisagée pour le Defender électrique tout-terrain, les sept véhicules électriques seront utilisés pour des applications particulières dans le courant de l’année.

Land Rover Defender électrique (Genève 2013)