LANCIA, SPONSOR PRINCIPAL DU 63ème FESTIVAL DU FILM DE VENISE

Classé dans : Actualités - Lancia (Italie) | 0

Lancia célèbre cette année son centenaire, un anniversaire dont peu de marques peuvent aujourd’hui s’enorgueillir. Différentes initiatives sont prises cette année afin que cet anniversaire demeure un événement inoubliable. Dans ce contexte, Lancia est le sponsor principal du 63ème Festival du Film de Venise.

Lancia Aurelia B24 Convertible.

Pour donner tout le lustre nécessaire à de telles célébrations, Lancia, qui est depuis toujours associé au glamour italien et à l’élégance, a décidé de rendre hommage à l’industrie cinématographique et ce, en tant que sponsor principal du Festival du Film de Venise. L’épopée de la marque Lancia est basée sur des innovations techniques de haut niveau, l’utilisation de matériaux originaux et de qualité pour l’équipement de ses véhicules, une classe élevée, beaucoup de raffinement, une certaine élégance et bien d’autres choses encore. Lancia est ainsi de manière certaine une icône du style italien.

Lancia Flavia Coupé.

Tout au long de son histoire, Lancia a toujours entretenu un rapport privilégié avec l’industrie cinématographique, une industrie qui remonte elle aussi au début de siècle passé. Dans les premiers films qui ont été réalisés à Turin, les vedettes de l’époque se déplaçaient déjà en Lancia.

Lancia Astura.

Au cours des années 40 et 50, les Lancia furent aussi souvent utilisées. Rappelons nous du film « Le petit monde de Don Camillo » avec en vedette le duo Fernandel et Gino Cervi et, parmi les protagonistes secondaires, une Lancia Astura.

Au début des années 60, on a pu découvrir à l’écran un véhicule qui est entre-temps devenu un mythe, l’Aurelia B24 Convertible. Elle apparaît en 1962 dans le film « Il sorpasso », en français, « Le Fanfaron», avec dans les rôles principaux Catherine Spaak, Vittorio Gassman et Jean-Louis Trintignant. Tout spectateur ayant vu le film se souviendra de ce cabriolet Aurelia conduit à tombeau ouvert par Vittorio Gassman et qui s’ouvre la route durant tout le film à grands coups de klaxon italien.

Lancia Artena Serie 3.
Lancia Thema.

Plus tard, on notera encore en 1966 le Coupé Flavia en version Rallye du film « Un homme et une femme » de Claude Lelouch, avec J.L. Trintignant (qui utilisera une Lancia Thema dans la suite de ce film sortie en 1986), la Lancia Artena en 1974 dans le film « The last days of Mussolini », les Lancia Beta Montecarlo et Stratos dans le film « Herbie à Monaco » (1977). Dans les années 80, Alain Delon conduira réguliè-rement des Lancia dans ses films, comme par exemple en 1981, une Lancia Delta (alors « Voiture de l’Année ») dans le film « Pour la peau d’un flic ».

Lancia Delta.

La participation de Lancia au Festival du Film de Venise en tant que sponsor principal est un moment idéal pour mettre l’histoire de la marque en exergue. Une raison suffisante pour se souvenir de ce centenaire mémorable, mais aussi pour jeter un pont vers le futur de la marque Lancia.

Lancia Stratos HF.