Avant-première mondiale à Genève pour la nouvelle Lancia Delta.

Classé dans : Actualités - Lancia (Italie) | 0

 

Lancia Delta 2009.

 

Delta est un nom historique qui incarne un des moments forts dans l’histoire automobile de Lancia. Mais aussi un symbole mathématique qui signifie changement, différence, évolution.


La Lancia Delta, c’est la première voiture de la nouvelle philosophie Lancia.


La Delta est la première voiture qui démarre le deuxième centenaire de la marque, et son design novateur est un merveilleux hommage aux efforts prodigués par les collaborateurs de la marque.


Par ses spécificités produit, les efforts de développements et les ambitions du lancement prévu mi-2008, la Delta représente un tournant significatif pour la marque et constituera la pierre angulaire d’un plan stratégique prometteur.

 


 

Lancia Delta 2009.

 

Exercice de style parfait pour la Lancia du futur.

Un premier « delta » évolutif est concrétisé par la capacité de concilier la tradition d’élégance de Lancia, le caractère sportif et le confort d’une berline. Ceci grâce aux solutions originales d’architecture.

Dessinée par le « Centro Stile » Lancia, la nouvelle Delta transpose la tradition des Lancia de prestige dans le futur (de l’Aprilia à l’Appia, de la Fulvia à la Beta, de la Prisma à la Dedra jusqu’à la Lybra) et se place à la pointe du segment des berlines moyennes.

 

La Delta mesure 4,5 mètres de long pour une largeur de 1,8 mètre et une hauteur de 1,5 mètre.  Dimensions qui, avec un empattement de 2,7 mètres, assurent une habitabilité exceptionnelle pour sa catégorie.

L’avant de la Lancia Delta est puissant. Il est doté de pare-chocs et d’une calandre imposants qui perpétuent les caractéristiques de la marque.

Les lignes du coffre élégamment sculpté et les lignes fluides des ailes arrière s’entrecroisent avec élégance alors que le caractère dynamique de la voiture est souligné par l’entrée d’air inférieure qui augure du tempérament du moteur de la nouvelle Lancia Delta.

L’aspect général évoque la sportivité et la technologie grâce notamment aux phares, véritables bijoux de design et d’ingénierie. Ils sont sertis, dans la partie inférieure, d’une rangée de LED.

La vue latérale de la Lancia Delta prolonge cet incroyable sentiment de dynamisme au regard de la ligne supérieure et le montant arrière en forme de trapèze qui supporte naturellement le toit appelé « flying bridge », d’inspiration nautique. Cette « ligne filante » est encore accentuée par les chromes parfaitement intégrés aux caoutchoucs des vitres, ainsi que par le contraste des couleurs du rebord extérieur qui reprend les deux couleurs du toit, dans la plus pure tradition Lancia.

La grande surface vitrée est impressionnante et elle s’intègre parfaitement dans le spoiler. Cette même originalité stylistique se retrouve dans la partie arrière où les feux verticaux à LEDS, exaltent davantage encore les lignes élégantes de la Delta.

 

Lancia Delta 2009.

 

Une ligne fascinante et neuve, qui trouve un équilibre parfait avec l’habitacle silencieux, lumineux, riche de matériaux soignés et de couleurs harmonieuses. Un habitacle qui assure un confort sans pareil pour les longs comme les courts voyages. Des matériaux isolants et absorbants réduisent l’effet des bruits extérieurs, alors qu’une riche luminosité est assurée par les grandes vitres latérales et, par le très grand toit translucide « Gran Luce » qui occupe 80% de la superficie totale.

Ceci donne vie à un intérieur exclusif, spacieux et rassurant: signe caractéristique des habitacles Lancia.

Et dans le plus pur respect de la tradition Lancia, l’intérieur est doté de surfaces revêtues de matériaux riches et souples (cuir et Alcantara) et d’un tableau de bord impressionnant réalisé en Benova®, un matériau innovant produit en polyuréthane qui donne les mêmes sensations tactiles et visuelles que le cuir véritable (Benova® est un produit enregistré par Benecke-Kaliko et employé jusqu’à présent sur des modèles haut de gamme comme les Maserati).

 

Lancia Delta 2009.

 

La console centrale est particulièrement attrayante, comme une plateforme de technologie, elle semble flotter dans les airs. Cette position idéale est encore mise en valeur par l’éclairage blanc original qui émane de la console pour éclairer les boutons tridimensionnels.

De plus, tous les éléments de commande (console, volant, climatisation et « infotainment ») sont intégrés par le choix des couleurs et des matériaux homogènes, avec un effet métallique et technologique qui ressort sur toute la planche pour souligner leur importance fonctionnelle.

Le style inimitable Lancia se retrouve aussi dans les détails chromés des commandes allant des poignées de la climatisation, de la radio, des poignées des portes aux touches de la console. Par ailleurs le volant de la nouvelle Delta rappelle, en version actuelle, celui historique « à quatre branches » et le même style est repris sur l’élégant pommeau de la boîte de vitesse.

Confort et bien-être sont aussi une réalité pour les passagers à l’arrière de la Delta.

Non seulement parce qu’il s’agit de vrais fauteuils qui assurent un excellent soutien, mais aussi parce que l’habitabilité à l’arrière de la nouvelle Lancia Delta (qui, pour rappel, a un empattement de 2,7 m) se place parmi les meilleurs du segment. Par ailleurs, le fauteuil arrière est coulissant et inclinable ce qui fait de l’habitacle un véritable salon pour la plus parfaite relaxation comme dans un fauteuil business d’un vol intercontinental. D’autre part le système permet d’augmenter le volume déjà important du coffre.

 

Innovation technologique pour le plus grand confort à bord.

Au comble de la recherche et de la perfection italienne, l’habitacle de la Lancia Delta est un véritable salon capable d’accueillir les passagers dans une atmosphère au style et au confort exclusifs sans aucune concession à la technologie.

En effet, grâce à la collaboration des meilleurs partenaires de chaque secteur, la nouvelle Lancia Delta propose les dispositifs et les systèmes les plus avancés dans le domaine des divertissements. Par exemple, il est possible de vivre l’émotion musicale offerte par la radio Blaupunkt ou, en option, par l’installation Hi-fi Bose® avec lecteur CD et MP3 avec commandes au volant. Il est possible de jouir des nombreuses fonctions du Blue&Me®, système réalisé avec Microsoft qui propose un dispositif mains libres avec interface Bluetooth® et reconnaissance vocale, port USB, lecteur MP3 et traducteur SMS (disponible aussi en version Nav).

Enfin, un tout nouveau système GPS équipera la Lancia Delta. Étudié en collaboration avec Magneti Marelli, le dispositif d’avant garde assure des performances multimédia de haut niveau, d’une grande simplicité d’utilisation et une intégration parfaite de nombreuses fonctions dans un système unique (interface USB aux commandes vocales, gestion des cartes sur cartes SD, écran à haute résolution).

 

Lancia Delta 2009.

 

 

Moteurs et mécanique sous le signe de l’élégance et du tempérament.

La Lancia Delta exprime son leitmotiv – Elégance et Tempérament – aussi dans les moteurs et la mécanique.

Avant tout, le « Tempérament » de ses moteurs essence et diesel disponibles dès le lancement, tous suralimentés et associés à une boîte à 6 rapports (manuelle, robotisée ou automatique), seront au nombre de trois:

– 1.4 TurboJet de 120 CV et 150 CV essence

– 1.6 turbodiesel MultiJet de 120 CV (Euro 5), qui sera associé aussi à une boîte robotisée
 

Suivi de deux nouveautés en motorisation diesel et en avant-première :
 

– 2.0 MultiJet de 165 CV
 

– 1.9 Twinturbo MultiJet de 190 CV.

Par la suite, la gamme sera complétée par un autre moteur tout à fait innovant : le 1.8 Di Turbojet de 200 CV (moteur à essence à injection directe associé à une boîte automatique moderne à 6 rapports). Tous Euro 5, ces trois moteurs participeront à bâtir la réputation du retour de la marque Lancia en tête dans les classements des marques innovantes et technologiquement avancées.

Élégance ensuite, dans les formes et les matériaux, mais aussi « élégance » dans le rapport avec le monde extérieur. En ce qui concerne l’environnement, la Lancia Delta devance les limites imposées par les futures règles Euro 5 pour ses moteurs diesel, ce qui lui donnera sûrement un « delta » de plus par rapport à la concurrence.

Les performances des moteurs sont complétées par une série de systèmes améliorant considérablement le confort, la conduite et la sécurité et ce, avec une longueur d’avance sur la plupart des voitures du segment.

Tout d’abord l’ESC (Electronic Stability Control), système de contrôle de la stabilité évolué qui, conformément aux dispositifs disponibles jusqu’ici, ajoute de nombreuses fonctions importantes comme, par exemple, le LTF (Linearization Torque Feedback) qui améliore nettement la sensation de contrôle de la voiture dans les virages, surtout à grande vitesse, et le TTC (Torque Transfer Control), fonction innovante qui – en simulant électroniquement la présence d’un différentiel autobloquant – améliore la traction dans les virages évitant considérablement le sous-virage pour un plus grand plaisir de conduite.

Le tout nouveau système de contrôle ESC intervient toujours de manière « discrète » grâce à sa combinaison du DST (Drive Steering Control). En effet, la « direction électronique active » effectue automatiquement les corrections et contrôle aussi le survirage sur route glissante.

Toujours sous le signe de la technologie d’avant-garde, La Lancia Delta adopte les suspensions SDC (Synaptic Damping Control) qui d’une part, améliorent considérablement le confort de route, en élevant en particulier le filtrage sur des parcours difficiles et d’autre part, exaltent encore plus le plaisir de conduire en améliorant activement l’assiette selon le type de route et les sollicitations de conduite.
 

Pour compléter l’équipement de la Delta, signalons le système de parking semi-automatique SPS (Semiautomatic Parking System) qui commande la direction en laissant au conducteur le rôle d’actionner le frein et l’accélérateur pour terminer la manœuvre – et le système HALF (Haptic Line Feedback) qui, en agissant sur le volant, avertit le conducteur s’il sort de la route.

Tous ces dispositifs ont pour but de simplifier et améliorer l’expérience de conduite, et ensemble peuvent se résumer en un seul concept : Le « VIP Driving ».

 

Lancia Delta 2009.

 

Plus de 1.000 personnalisations « faites sur mesure ».

Pour les conducteurs qui aiment se distinguer, la nouvelle Delta réunit le style par ses matériaux exclusifs et le soin apporté aux détails, ainsi que l’innovation technologique à la sportivité, et ce, dans le plus pur respect de l’ADN centenaire de Lancia.

De cette association de couleurs, tissus et matériaux est née l’exclusivité du modèle. En effet le client pourra choisir parmi plus de 1.000 personnalisations. Une gamme extraordinaire qui se décline par la combinaison de 3 intérieurs, 4 différents habillages de siège, 3 couleurs d’habitacle, 5 types de jantes en alliage, 12 teintes de carrosseries et 12 assortiments « bicolores ».

Quel que soit le niveau de personnalisation, la Lancia Delta reste fascinante et originale, dans le respect du style italien réputé dans le monde entier. La Delta perpétue et régénère la tradition Lancia en jouant avec les contrastes, mettant en exergue de nombreux détails et en magnifiant le travail des artisans. En offrant de telles performances combinées à des intérieurs multiples et raffinés, la Delta devient un véritable costume taillé sur mesure pour le plus élégant des conducteurs.

 

Lancia Delta 1979.

 

Delta : un nom immortalisé dans l’histoire mondiale de l’automobile.

La Lancia Delta est née en automne 1979 et fut élue « voiture de l’année » en 1980 par un jury de journalistes spécialisés. Avec une carrosserie moderne, une forte personnalité, et des moteurs à haut rendement, le modèle représentait une réelle avancée, un saut de génération, aussi bien pour sa conception globale que pour ses prestations techniques, son aspect esthétique et ses qualités en général.

Ce n’est pas le fruit du hasard si parmi le public le succès fut également immédiat, car dans la nouvelle Delta, il retrouvait les excellentes prestations, le soin apporté aux finitions et les matériaux typiquement utilisés dans les Lancia de prestige.

La ligne à deux volumes a été conçue par Giorgetto Giugiaro, qui donne vie à une forme trapézoïdale aux contours très angulaires. Parmi les caractéristiques inédites, les logos avant et arrière qui comprennent les pare-chocs et sont réalisés en résine polyester renforcée avec des fibres de verre.

L’architecture mécanique est à traction avec moteur transversal, suspensions à quatre roues indépendantes, système de freins à deux circuits croisés et direction à crémaillère. Pour le lancement, deux propulseurs sont disponibles : un 1.3 de 75 CV et un 1.5 de 85 CV. Tous les deux ont la distribution avec arbre à came en tête commandée par une sangle dentelée et la tête en alliage léger.

La Delta est, dans l’ensemble, une auto élégante et compacte, de moins de quatre mètres de long.

 

Lancia Delta GT 1.6ie (1986)

 

Nous sommes en 1979 et la Delta, voiture moyenne, offre de série l’équipement d’une auto de classe (elle a, par exemple, les lève-vitres à commande électrique).

Avec cette voiture au style totalement neuf et aux contenus typiques des segments les plus élevés, Lancia introduit un nouveau concept de berline compacte qui est approuvé immédiatement par la critique et le public.

La production qui avait, dans un premier temps commencé dans l’usine turinoise du Lingotto, est ensuite transférée à l’usine de Chivasso, qui a un atelier de peinture parmi les plus modernes du monde. De là sont sorties les versions « personnalisées » LX et, en 1982, la Delta GT avec un moteur 1.6 de 105 CV, la voiture a quatre freins à disque avec freins assistés et qui atteint alors 180 km/h.

En 1983, quatre ans après ses débuts, naît la Delta HF Turbo, première automobile Lancia de série suralimentée avec turbocompresseur.  Le moteur est encore celui de 1.585 cc, mais développe une puissance de 130 CV qui permet une vitesse maximale de 190 km/h.

 

Lancia Delta HF Turbo (1986)

 

Trois ans plus tard, en 1986, la gamme du modèle est rajeunie et agrandie avec la Delta GT à injection électronique de 108 CV, la Turbodiesel 2.0 de 80 CV, la HF Turbo à injection (140 CV) et la HF 4WD.

Cette dernière marque, avec la Prisma 4WD, l’entrée de Lancia dans le secteur des berlines de tourisme à 4 roues motrices. Elle est équipée d’un moteur de deux litres de 165 CV (208 km/h de vitesse de pointe) et d’une mécanique d’avant-garde.

 

Lancia PRISMA  4WD 2.0  (1986-87)

 

Le système de traction est formé d’un différentiel avant libre, d’un différentiel central de type épicycloïdal qui répartit le couple de manière asymétrique (56% sur l’essieu avant et 44% sur celui arrière), d’un visco-coupleur central de type Ferguson  et d’un différentiel arrière Torsen (contraction des mots « torque sensing » qui signifient «sensible au couple »), un dispositif « intelligent » qui permet de répartir le couple sur les deux rouesconsernées suivant l’adhérence disponible sans jamais bloquer tout à fait les deux semi-axes.

 

Lancia DELTA HF  4WD   (1986-87)

 

De cette manière, la Delta HF 4WD peut transférer correctement à terre toute la puissance du moteur. Le résultat est une voiture avec une grande motricité sur les chaussées à adhérence basse ainsi qu’une stabilité directionnelle et une tenue de route excellente à grande vitesse.

Par la suite, celle qui deviendra rapidement la Delta Integrale (Octobre 1987) s’enrichit de toute une série d’améliorations techniques et stylistiques. Ses versions sportives remportent entre 1987 et 1992, six titres mondiaux de rallye.

Entre 1979 et 1994, la dernière année où elle a été produite, la Delta fut construite à 480.000 exemplaires.

 

Lancia DELTA Integrale 16V  (1989-91)

 

 

Lancia DELTA Integrale  (1991)

 

Lancia DELTA Integrale  (1992)

 

 

Lancia DELTA Integrale  (1994)