Première mondiale pour la Lamborghini Veneno : 750 CV et seulement 3 exemplaires prévus outre le prototype exposé à Genève

Lamborghini Veneno Genève 2013

A l’occasion de son cinquantième anniversaire, Lamborghini présente au salon de l’automobile de Genève, la supercar exclusive et extrême, la Veneno.


Comme le veut la tradition, le nom de la voiture a été puisé dans l’histoire de la tauromachie.


L’auto exposée à Genève est destinée à rester en possession de la firme.  Trois exemplaires seront produits et livrés aux clients, cette année encore.


La Veneno coûte 3 millions d’euros, et les 3 exemplaires sont déjà vendus.  Crise ?   Qui parle de crise ??


Ci-joint, le communiqué de presse de Lamborghini Belux.


Lamborghini Veneno Genève 2013

La Lamborghini Veneno : un prototype de course doublé d’une voiture supersportive homologuée pour la route en hommage au 50ième anniversaire d’Automobili Lamborghini

L’année de son 50ième anniversaire, Automobili Lamborghini présente un modèle des plus exclusifs au Salon international de l’automobile de Genève 2013. Seulement trois exemplaires supplémentaires de la Lamborghini Veneno seront fabriqués et commercialisés. Son design est rigoureusement axé sur une aérodynamique et une stabilité en virage optimales, conférant à la Veneno un comportement dynamique qui n’a rien à envier à celui d’un prototype de course, bien qu’elle soit entièrement homologuée pour la route. Développant une puissance maximale de 552 kW (750 ch), la Veneno accélère de 0 à 100 km/h en 2,8 s à peine et revendique une vitesse de pointe de 355 km/h. Cette voiture de course avec laquelle on peut faire ses courses est affichée au prix de trois millions d’euros (hors TVA) et les trois autres exemplaires prévus ont déjà trouvé acquéreur !

Lamborghini Veneno Genève 2013

La Lamborghini Veneno présente un moteur douze cylindres d’une cylindrée de 6,5 L secondé par une boîte de vitesses ISR ultra-rapide à 7 rapports avec cinq modes de fonctionnement et transmission intégrale permanente, ainsi qu’un châssis de course avec suspension à poussoirs et combinés ressort/amortisseur horizontaux. Mais, pardessus tout, la Veneno bénéficie du savoir-faire tout particulier que possède Automobili Lamborghini dans le développement et la fabrication de matériaux renforcés de fibres de carbone. Ainsi, le châssis complet est une monocoque en plastique renforcé de fibres de carbone (PRFC), tout comme l’« enveloppe extérieure » de cette sportive de l’extrême. L’habitacle recourt lui aussi à des matériaux innovants brevetés par Lamborghini, à l’instar du « Forged Composite® » et du « CarbonSkin® ».

Conformément à la tradition de la marque, le nom de la Veneno provient du monde de la tauromachie. Veneno est le nom d’un taureau de combat légendaire parmi les plus forts et les plus agressifs à avoir foulé le sol d’une arène.

Il est aussi connu pour avoir été l’un des taureaux les plus rapides de toute l’histoire de la corrida. Son nom devint célèbre en 1914, quand il blessa mortellement le fameux torero José Sánchez Rodríguez lors d’un combat dans l’arène de Sanlúcar de Barrameda, en Andalousie.

Lamborghini Veneno Genève 2013

Le design

La Lamborghini Veneno confère à une voiture homologuée pour la route l’efficacité aérodynamique d’un prototype de course. Chaque détail de sa forme répond à une fonction claire : une dynamique exceptionnelle, une déportance maximale alliée à une résistance à l’avancement minimale et un refroidissement parfait du moteur à hautes performances.

Et cependant, la Veneno est indubitablement une Lamborghini : elle adhère fermement à la philosophie de design rigoureuse qui caractérise l’ensemble des voitures supersportives conçues à Sant’Agata Bolognese. Cela comprend les proportions extrêmes, ainsi que la partie avant puissante en forme de flèche et l’interaction entre les lignes acérées comme un rasoir et les surfaces précises.

La partie avant tout entière de la Lamborghini Veneno a été conçue pour générer un écoulement d’air et une déportance parfaits. La partie avant fait office de grande lèvre aérodynamique. De grandes écopes guident l’air vers les sorties ménagées dans le capot avant et devant le pare-brise, ainsi que vers les roues avant. La forme en Y des phares anguleux, qui mordent sur les ailes, et les portes en élytre sont caractéristiques de Lamborghini.

La séparation des ailes de la caisse de la voiture est une référence au monde des sport-prototypes et optimise dans le même temps le flux aérodynamique. La silhouette de la Veneno est dès lors dominée par des bas de caisse énormes et les puissantes arches de roue avant et arrière. Ici aussi, un peaufinage aérodynamique sophistiqué assure un écoulement d’air parfait vers les grandes prises d’air destinées au refroidissement du moteur et à l’alimentation.

Lamborghini Veneno Genève 2013

Tout comme la partie avant, l’arrière de la Veneno a été optimisé au service de l’aérodynamique du soubassement et de la stabilité dans les virages négociés à vitesse élevée. Le soubassement lisse assure la transition avec un important diffuseur qui encadre les quatre immenses embouts d’échappement, divisés par un « splitter » destiné

à augmenter le niveau de déportance maximal. De grandes ouvertures servent à ventiler le compartiment moteur et guident le flux d’air vers l’aileron arrière. La seule zone obturée à l’arrière accueille la plaque d’immatriculation. Les feux arrière, feux stop, clignotants et antibrouillards compris, adoptent également la signature lumineuse en Y. Le couvercle du moteur présente six ouvertures en forme de coin, l’accent étant mis, ici aussi, sur une dissipation optimale de la chaleur du moteur.

Le capot moteur se prolonge par un grand « aileron de requin » central qui accroît l’efficacité au freinage et la stabilité de l’arrière du véhicule en fournissant une déportance supplémentaire dans les angles de lacet élevés, augmentant ainsi les performances dans les virages négociés à grande vitesse.

La conception de l’aileron arrière ajustable est le fruit de l’expérience en sport automobile et d’un peaufinage aérodynamique poussé destiné à garantir une parfaite interaction du spoiler arrière avec le flux d’air du diffuseur arrière.

Lamborghini Veneno Genève 2013

Les jantes exclusives en alliage léger présentent un diamètre de 20 pouces à l’avant et de 21 pouces à l’arrière et sont dotées de fixations centrales. Leur design est également déterminé par la fonctionnalité aérodynamique : un anneau de fibres de carbone autour de la jante de la roue fait office de turbine et envoie un surcroît d’air de refroidissement vers les disques de frein en carbone-céramique.

La Veneno est peinte dans une toute nouvelle teinte « gris métallisé », certains éléments

étincelant dans le noir de la structure visible de la fibre de carbone.

La seule voiture à arborer les trois couleurs du drapeau italien, dans un trait en forme de « s » sur ses flancs, pour souligner son pays d’origine est exposée à Genève et restera la propriété de Lamborghini.

Les trois autres exemplaires prévus, déjà vendus à des clients, présenteront chacun l’une des couleurs du drapeau national italien, formant ensemble un triptyque vert-blanc-rouge et constituant séparément une pièce unique au monde.

Lamborghini Veneno Genève 2013

La technologie

La Veneno est une preuve supplémentaire des compétences uniques d’Automobili Lamborghini dans le domaine de la construction allégée basée sur le recours au plastique

renforcé de fibres de carbone (PRFC). La structure de la Veneno repose sur une monocoque en polymères renforcés de fibres de carbone très similaire à celle de l’Aventador – tout comme le sont les berceaux avant et arrière en aluminium –, même si sa forme a été adaptée au nouveau design. Toutes les pièces extérieures sont réalisées en PRFC. La Veneno répond à toutes les normes d’homologation et de sécurité du monde entier et comprend également un véritable arsenal de sécurité, depuis des airbags jusqu’au programme électronique de stabilisation ESP adapté.

La fibre de carbone est le matériau dominant dans l’habitacle également. La monocoque

en fibres de carbone est visible à l’intérieur de la voiture dans la zone du tunnel central et des seuils de porte. Les deux sièges-baquets légers sont réalisés en « Forged Composite® », un matériau composite forgé breveté par Lamborghini. Le poste de pilotage dans son ensemble, différentes parties des sièges et le ciel de toit sont revêtus de « CarbonSkin® », un tissu composé de fibres de carbone tissées. Ce matériau unique est imprégné d’une résine époxy très spéciale qui stabilise la structure de la fibre et conserve sa souplesse au matériau. Comme un tissu high-tech, les nattes en fibres de carbone tissées, extrêmement agréables à l’oeil, épousent chaque forme à la perfection et contribuent à la réduction du poids.

Lamborghini Veneno Genève 2013

Le combiné d’instruments trahit lui aussi le tempérament sportif de la Veneno. Complètement redessiné, il présente un design agressif et offre désormais, grâce à l’introduction de nouveaux équipements comme un g-mètre, toutes les informations nécessaires au conducteur pour que ce dernier puisse contrôler son bolide.

Le recours systématique à la fibre de carbone à des fins de construction légère est non seulement visible, mais aussi tangible : avec un poids à sec de 1.450 kg seulement, la Veneno est même plus légère de 125 kg que l’Aventador, déjà extrêmement svelte.

Le rapport poids/puissance des plus favorables de 1,93 kg/ch qui en résulte garantit des performances qui ne sont rien moins que stupéfiantes.

Même le chiffre incroyable de 2,8 s pour l’accélération de 0 à 100 km/h ne peut le décrire de façon adéquate. Malgré une aérodynamique conçue pour offrir une déportance extrême, la Veneno présente une résistance à la pénétration dans l’air exceptionnellement faible qui lui permet d’atteindre la vitesse de pointe de 355 km/h.

Le douze cylindres de 6,5 L qui anime la Lamborghini Veneno combine de manière palpitante les sensations uniques d’un moteur à régime élevé avec une puissance de traction phénoménale. Sa puissance a été portée à 552 kW (750 ch) grâce à des conduits d’admission plus grands, une thermodynamique optimisée, un régime nettement

plus élevé et un système d’échappement à la contre-pression encore plus basse. La boîte de vitesses manuelle ISR, la transmission intégrale permanente et la suspension à poussoirs ont toutes été spécifiquement adaptées pour répondre aux exigences de la Veneno.

Lamborghini Veneno Genève 2013

La Lamborghini Veneno est dévoilée pour la première fois au public au Salon international de l’automobile de Genève 2013. Le modèle exposé est le numéro 0, soit le véhicule-test de Lamborghini. Son avenir n’est pas encore connu avec certitude, mais il va permettre à Lamborghini de poursuivre ses activités d’essai et d’innovation à la fois sur les routes ouvertes à la circulation et sur les circuits.

Le triptyque des trois autres exemplaires uniques sera réalisé dans le courant de cette année, avant que ces trois voitures ne soient livrées à leurs futurs acquéreurs respectifs.