Le SUV/VUS selon Automobili Lamborghini : L’Urus

Lamborghini Urus (Beijing 2012)

On en parlait depuis bien longtemps . . .  Enfin, il est arrivé . . . le SUV/VUS vu et revu par Lamborghini.


C’est au salon de l’auto de Beijing que la firme italienne a présenté sa plus récente réalisation.  Rien d’étonnant, car, malgré un tassement, le marché chinois semble encore très prometteur, surtout pour les marques de prestige. . .


Avec le SUV/VUS Urus, Automobili Lamborghini vise surtout les marchés britannique, américain, russe, chinois et le moyen-orient.


Dans le communiqué de presse, Lamborghini prétend que l’Urus soit la Lamborghini conviviale (amis et famille) et, surtout, utilisable au quotidien, comme véhicule principal.


Les services de marketing de la marque estiment qu’environ 3.000 exemplaires de l’Urus pourraient trouver annuellement un acquéreur de par le monde.


Attendons de voir la version définitive de l’auto . . .


Ci-après, le communiqué de presse de Lamborghini Belux quant à la présentation du conceptcar Urus. 


Lamborghini Urus (Beijing 2012)



Lamborghini Urus : le SUV « bodybuildé »

– Lamborghini présente un concept-car de SUV aux performances extrêmement élevées


– Design unique et puissamment dynamique, habitacle doté de matériaux innovants à base de fibres de carbone comme le Forged Composite®


– Dynamique époustouflante grâce aux 440 kW/600 ch du moteur et au principe de construction légère ; meilleures émissions de CO2 du segment

Lamborghini Urus (Beijing 2012)

Automobili Lamborghini présente à l’édition 2012 du Salon de l’Auto de Pékin le nec plus ultra en termes de sportivité dans le segment des SUV.

Avec le concept-car Urus, Lamborghini redéfinit complètement les critères de dynamique et de design dans cette catégorie.

L’Urus marie un design unique, un habitacle fascinant et des performances exceptionnelles avec la polyvalence et la facilité d’usage au quotidien.

Une puissance d’environ 440 kW/600 ch et le remarquable savoir-faire de Lamborghini dans le domaine des technologies de construction légère garantissent une dynamique époustouflante.

Dans le même temps, l’Urus offrira les émissions de CO2 les plus basses parmi tous les véhicules comparables.

Concept-car de SUV doté de quatre sièges aux dimensions généreuses, d’un coffre modulable, d’une garde au sol variable et, naturellement, d’une transmission intégrale permanente, l’Urus procure un plaisir de conduite unique et pour ainsi dire illimité.

L’habitacle est lui aussi à la hauteur de ce SUV « bodybuildé » grâce au recours à des matériaux innovants à base de fibres de carbone comme le Forged Composite® (matériau composite forgé) breveté.

Le segment des SUV de prestige connaît un succès mondial et affiche une forte croissance qui n’est pas près de s’arrêter.

Un SUV luxueux et puissant est le moyen le plus émotionnel de conduire un véhicule à quatre portes équipé de manière à répondre à toutes les exigences de la mobilité quotidienne tout en bénéficiant d’un plaisir de conduite exquis.

Lamborghini Urus (Beijing 2012)

L’Urus apporte la preuve qu’une Lamborghini peut désormais être utilisée comme voiture principale par un ménage.

Ce qui élargit considérablement la base de consommateurs du constructeur italien, séduisant les familles et des conducteurs de voitures supersportives Lamborghini qui ont conduit jusqu’à présent des SUV d’autres marques.

Les marchés visés sont essentiellement les U.S.A., le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Russie, le Moyen-Orient et la Chine. Le volume de production annuel pourrait tourner autour des 3.000 exemplaires.

Lamborghini Urus (Beijing 2012)

«L’Urus est une idée très concrète pour le futur de Lamborghini, puisqu’elle incarneune troisième série de modèles et le complément parfait de nos voitures supersportives», déclare Stephan Winkelmann, président et CEO d’Automobili Lamborghini.

« Les SUV sont synonymes de liberté et d’émotion.

Ils constituent l’un des segments de marché les plus florissants de par le monde.

L’Urus est l’interprétation la plus extrême de l’idée d’un SUV.

C’est la Lamborghini des SUV.»

Lamborghini Urus (Beijing 2012)

Lamborghini  LM 002  (1986-92)Lamborghini LM002 (1986-92)

Héritage et nom

La transmission intégrale permanente fait partie de l’ADN de Lamborghini.

Mais la marque de Sant’Agata Bolognese n’est pas non plus une étrangère dans le segment des SUV :

Lamborghini a créé le segment des SUV super-prestigieux avec le légendaire LM002.

Lorsqu’il a été dévoilé, en 1986 au Salon de Bruxelles, le LM002 était un véhicule absolument révolutionnaire.

Lamborghini  LM 002  (1986-92)Lamborghini LM002 (1986-92)

Disposant de réelles aptitudes au tout-terrain, il était animé par un 12 cylindres de 450 ch qui lui permettait de dépasser les 210 km/h, possédait un habitacle luxueux et, surtout, se démarquait par un look stupéfiant.

Un défi à l’imagination pour l’époque. La Lamborghini LM002 a été produite jusqu’en 1992. Et, bien qu’à peine plus de 300 exemplaires aient été construits, elle a marqué de son empreinte l’histoire de l’automobile.

Lamborghini  LM 002  (1986-92)Lamborghini LM002 (1986-92)

En créant l’Urus, les designers et ingénieurs de Lamborghini ont indéniablement façonné une nouvelle légende automobile.

Comme c’est la tradition chez Lamborghini, son nom provient une fois de plus du monde de la tauromachie :

l’urus, aussi appelé aurochs, est l’un des grands ancêtres sauvages du boeuf domestique.

Les urus pouvaient mesurer 1,8 m au garrot.

Les taureaux de combat espagnols, tels qu’élevés au cours des 500 dernières années, présentent une apparence très proche de celle des urus.

Lamborghini Urus (Beijing 2012)

Concept et technologie

L’Urus est la Lamborghini des SUV.

Son concept met le design, les performances et le plaisir de conduite fermement et résolument à l’avant-plan tout en imposant de nouveaux critères à la concurrence. Elle n’en offre pas moins un généreux espace à ses quatre occupants et permet de ranger de nombreux bagages ou sacs de commissions.

L’Urus est la Lamborghini de tous les jours pour les familles ou les activités de loisirs entre amis.

Mais, plus important que tout, c’est une vraie Lamborghini.

L’Urus possède un look unique qui ne passe pas inaperçu.

Elle dégage un sentiment de puissance.

Elle est tout en muscles et des plus athlétiques, mais aussi élégante.

Lamborghini Urus (Beijing 2012)

Longue de 4,99 m, elle s’intègre parfaitement dans le segment sportif des SUV.

Avec sa hauteur d’à peine 1,66 m, elle s’avère cependant nettement plus basse que ses concurrentes.

Large de 1,99 m, la Lamborghini Urus revendique les proportions parfaites pour la référence sportive du segment.

Ses performances sont principalement à mettre sur le compte de son moteur, le coeur de toute Lamborghini. L’objectif a été fixé : il tourne autour de 440 kW/600 ch.

La transmission intégrale permanente avec antipatinage est, bien sûr, une donnée de base.

Lamborghini Urus (Beijing 2012)

Le but est clairement défini : la Lamborghini Urus sera imbattable dans son segment en termes d’émissions de CO2.

Un poids contenu est un prérequis important à cet égard.

Résolument fidèle à la philosophie de construction allégée de Lamborghini, l’Urus sera nettement plus légère que ses concurrentes.

L’obtention de ce résultat implique la mise en pratique de différentes mesures comme l’emploi intelligent de différents matériaux pour la structure et la carrosserie et, pour la première fois, l’application dans l’habitacle également d’une conception qui repose sur l’allégement systématique. 

Le recours constant à des technologies innovantes de la fibre de carbone est un fait établi, Automobili Lamborghini possédant un savoir-faire unique dans ce domaine spécifique.

Une construction légère est la condition sine qua non non seulement d’une consommation modérée, mais aussi d’une dynamique et d’une maniabilité élevées. 

Ici aussi, l’Urus imposera de nouvelles références.

Un centre de gravité bas et une hauteur de caisse variable à grande amplitude comptent parmi les solutions adoptées.

Le SUV de Lamborghini se signale également par son innovante aérodynamique adaptative.

De concert avec la hauteur de caisse variable, le spoiler avant réglable en hauteur facilite un bon angle d’approche et un excellent franchissement d’obstacles.

Dans sa position la plus basse, en revanche, il augmente la stabilité à vitesse élevée.

Sa forme a naturellement été peaufinée du point de vue aérodynamique.

Monté sur l’arête supérieure de la lunette arrière, un déflecteur de vent dévie l’écoulement d’air le long de la lucarne arrière et sur le spoiler réglable.

En combinaison avec le spoiler arrière, également adaptatif, l’équilibre aérodynamique de la Lamborghini Urus peut être modifié pour correspondre aux conditions de conduite du moment.

Lamborghini Urus (Beijing 2012)

Design

Le design de Lamborghini est unique en son genre.

Chaque Lamborghini est une oeuvre d’art avant-gardiste, une sculpture technique en mouvement rapide.

Chaque Lamborghini est épurée et minimaliste, mettant clairement l’accent sur ce qui compte vraiment.

Le concept-car Lamborghini Urus adhère à cette logique avec la même conviction que la supersportive Aventador.

Des lignes extrêmement tendues et acérées définissent une précision qui est à la pointe du design automobile.

Quant aux surfaces sobres, tendues et finement exécutées, elles montrent l’exceptionnel degré de compétence et d’expérience acquis par Lamborghini dans les domaines du design, de la construction et de la fabrication de carrosseries.

Le résultat est un langage stylistique extrêmement précis et à la forte séduction technique qui s’avère à la fois incroyablement fougueux et léger dans son expression.

Lamborghini Urus (Beijing 2012)

Cela commence à l’avant, déjà reconnaissable à son air de famille manifeste.

Le caractère tridimensionnel évident avec des lignes acérées, une forme de flèche claire, une grande prise d’air à gauche et à droite, la forme en Y dans les phares, la fonction des éléments peaufinée aérodynamiquement et les lignes qui partent du capot vers l’arrière du véhicule en passant par le toit :

autant de caractéristiques du langage stylistique de Lamborghini qui sautent aux yeux dans l’Urus.

Pourtant, le moindre petit détail a été revisité. Par exemple, les phares prennent maintenant une forme horizontale et heptagonale et recourent entièrement à la technologie DEL au moyen de deux rangées de chaque fois trois DEL à hautes performances.

Des guides optiques à DEL confèrent aux feux de jour leur forme en Y caractéristique, tandis que les antibrouillards à DEL sont positionnés en dessous des énormes prises d’air.

Le spoiler avant adaptatif prend place entre elles.

Caractéristique du profil de l’Urus, l’étroit bandeau vitré s’effile vers l’arrière.

Avec la ligne de toit très dynamique et les arches de roue arrière extrêmement musclées, ils sont à l’origine d’un look tendu et puissamment sportif.

L’ouïe ménagée à l’arrière des arches de roue avant crée une rupture stylistique dans les flancs de l’Urus.

Lamborghini Urus (Beijing 2012)

Toute Lamborghini qui se respecte est campée sur des roues aux dimensions généreuses, spécialement si elle redéfinit la notion de dynamique dans le segment des SUV. 

Les toutes nouvelles jantes de 24 pouces présentent un design à doubles branches et sont en aluminium forgé à finition mate.

Cinq ailettes en fibres de carbone optimisent la ventilation.

L’Urus est peinte dans un rouge riche et légèrement chatoyant qui offre un contraste idéal avec les nombreux éléments de carrosserie réalisés en polymère renforcé de fibres de carbone.

Une grande partie du spoiler avant, les seuils de porte complets et le puissant diffuseur arrière revendiquent tous clairement leur origine en fibres de carbone.

En lieu et place de rétroviseurs extérieurs classiques, de petites caméras au coefficient aérodynamique avantageux surveillent les conditions de circulation à l’arrière du véhicule.

Les images sont affichées sur deux écrans TFT placés à la gauche et à la droite du poste de conduite, à des endroits parfaits du point de vue ergonomique.

Lamborghini Urus (Beijing 2012)

La partie arrière de l’Urus est étonnamment ronde pour une Lamborghini : massive, elle n’est pas pour autant «lourde».

Les feux arrière étroits à la signature lumineuse en forme de Y sont reliés par un bandeau noir qui souligne la largeur de la voiture.

L’attention au détail accordée par les designers de Lamborghini est partout manifeste, même en examinant le système d’échappement.

Les quatre embouts pentagonaux sont soigneusement cerclés de garnitures chromées.

Lamborghini Urus (Beijing 2012)

Habitacle

La Lamborghini Urus redéfinit complètement le terme «sportif» au sein du segment des SUV, et ce, sans restreindre en rien la facilité d’utilisation au quotidien.

Il suffit pour s’en convaincre de jeter un coup d’oeil à l’habitacle, «ajusté» avec soin et confortable.

Le conducteur et jusqu’à trois passagers s’y sentent comme dans un costume fait sur mesure.

Et pourtant, il ne plane aucun doute sur le fait que cette voiture est bien le SUV sportif de tous les superlatifs.

Pratiquement tout l’habitacle est, conformément à la stratégie de construction légère de Lamborghini, exécuté en polymère renforcé de fibres de carbone.

Lamborghini Urus (Beijing 2012)


Automobili Lamborghini possède dans l’utilisation des matériaux en carbone une expertise unique qu’elle affiche dans le concept-car Urus.

Le tunnel central – une structure ouverte et squelettique en fibres de carbone réalisée en Forged Composite® – mérite particulièrement le détour.

Il traverse tout l’habitacle et n’est que partiellement recouvert de cuir capitonné.

Les quatre sièges-baquets sont garnis de coussins séparés.

La position d’assise est plus basse que dans n’importe quel autre véhicule du segment.

La coque des quatre sièges-baquets est également en Forged Composite®.

Lamborghini Urus (Beijing 2012)

Le concept-car Lamborghini Urus se signale aussi par une philosophie de commande simplifiée à l’extrême.

Derrière le volant, on ne trouve que les palettes de la transmission à deux embrayages.

Toutes les autres commandes, comme celles des clignotants, des phares et des essuie-glaces, sont intégrées soit dans le volant multifonction, soit dans la console centrale.

Le conducteur est informé via un écran TFT librement programmable logé derrière le volant.

Des fonctions secondaires comme la navigation, le divertissement et la climatisation sont pilotées au moyen d’un écran tactile sur le tunnel central.

Un écran tactile supplémentaire est disponible pour les occupants des sièges arrière.

Lamborghini Urus (Beijing 2012)

Lamborghini Urus (Beijing 2012)

Lamborghini Urus (Beijing 2012)