Jaguar XF et XJ V6 3 L 2013 également disponibles avec la traction intégrale

Classé dans : Actualités - Jaguar (GB) | 0

Les Jaguar XF et XJ équipées du moteur 3 L Turbo de 340 CV pourront recevoir une ransmission intégrale.  L’option ne sera proposée que sur un nombre limité de marchés.  C’est ainsi qu’elle ne sera pas disponible au Royaume-Uni.


Ci-joint le communiqué de presse de Jaguar quant à la disponibilité de versions à traction intégrale de ses modèle XF et XJ.

Jaguar XF et XJ année-modèle 2013 disponibles avec la traction intégrale


En bref

• Jaguar présente un nouveau système de traction intégrale (AWD) à variation continue sur ses gammes de berlines XF et XJ de l’année-modèle 2013.

 

• Le système de traction intégrale de Jaguar fonctionne « intelligemment », en surveillant continuellement les niveaux d’adhérence et les ordres du conducteur de manière à anticiper le patinage d’une roue et à réagir en conséquence, garantissant ainsi une motricité maximale dans toutes les conditions.

 

• La répartition de couple anticipative permet au système d’anticiper activement le patinage des roues et de l’éviter, ce qui procure une plus grande confiance au conducteur et renforce la stabilité du véhicule dans des scénarios de faible niveau d’adhérence. La répartition du couple peut atteindre un rapport avant/arrière de 50:50.

 

• Dans des conditions d’adhérence normales, le système de traction intégrale transmet principalement la puissance aux roues arrière, offrant ainsi l’expérience de conduite dynamique qui fait la réputation de toutes les Jaguar, tout en maximisant l’efficacité du groupe motopropulseur.

 

• Les systèmes de suspension et de direction ont également été redéfinis afin de permettre aux modèles XF et XJ, équipés d’un système AWD, de fournir la dynamique de conduite tant appréciée de leurs homologues à propulsion.

 

• Le système de traction intégrale est exclusivement accouplé au nouveau moteur 3.0 litres V6 turbo essence de 340 ch avec transmission automatique à huit rapports et technologie Stop/Start de Jaguar.

Jaguar XF et XJ année-modèle 2013 disponibles avec la traction intégrale

Introduction

Un nouveau système de traction intégrale (AWD) a été développé par Jaguar pour sa berline sportive XF et son modèle phare, la XJ, dans le but précis d’améliorer leurs capacités et leur polyvalence dans des conditions météorologiques susceptibles de compromettre l’adhérence.

Le système a été créé afin de répondre à la demande de clients désireux de conduire des modèles Jaguar associant l’implication et les réactions du conducteur qui font la réputation de la marque, mais de pair avec le sentiment de confiance que procure la traction intégrale dans des conditions de faible adhérence.

Le système, mis au point avec l’expertise de Jaguar Land Rover dans le domaine des systèmes AWD, s’appuie sur le nouveau moteur 3.0 litres V6 turbo essence de 340 ch, accouplé à la très réputée transmission automatique à huit rapports ZF et au système Jaguar Stop/Start intelligent. Ce nouveau moteur se combine à la perfection au système AWD grâce à sa grande puissance spécifique qui garantit un raffinement imperturbable ainsi qu’une transmission régulière et sûre de la puissance et du couple quelles que soient les conditions.

Jaguar XF et XJ année-modèle 2013 disponibles avec la traction intégrale

Et pour attiser l’attrait essentiel des conducteurs Jaguar, le système privilégie le mode de

propulsion et a subi 18 mois d’essais complets et intensifs dans le froid, sur toutes les surfaces et ce, pour veiller à maintenir intacts l’intégrité de la direction et le raffinement de la suspension. L’implantation longitudinale du moteur a permis aux ingénieurs Jaguar de conserver l’essieu arrière en tant que chemin moteur primaire, avec un embrayage multidisques installé dans la boîte de transfert afin de répartir le couple entre l’essieu avant et l’essieu arrière en fonction des conditions d’adhérence et des ordres du conducteur.

Le principal avantage de ce système est que les XF et XJ AWD restent tout aussi agiles et

communicatives que leurs homologues à propulsion, sans perte de sensibilité à la direction ou de réaction durant une conduite énergique. Sur un revêtement sec, le système offre une conduite principalement axée sur la propulsion tout en surveillant constamment les niveaux d’adhérence, la direction et l’accélérateur, ce qui lui permet d’intervenir discrètement et presque instantanément s’il détecte l’éventualité d’un patinage de roue, en transmettant le couple nécessaire à l’essieu avant en vue de maximiser la motricité.

Le système AWD fonctionne en parallèle avec le Jaguar Drive Control pour conférer davantage de sécurité et de confiance en permettant au conducteur de choisir le mode Hiver qui avertit préalablement le système que la motricité risque d’être compromise et qu’il doit transmettre un surcroît de couple à l’essieu avant. L’intégration avec le système Dynamic Stability Control et le système de freins antiblocage permet un freinage de chaque roue individuelle et une répartition gauche/droite du couple entre les essieux de manière à renforcer la sécurité.

La seule différence extérieure par rapport aux modèles XF et XJ à propulsion réside dans

l’ajout du badge « 3.0 AWD » sur le couvercle du coffre. Le système AWD est disponible avec la XJ à empattement standard et long.

Comme l’explique Ian Hoban, Vehicle Line Director chez Jaguar Cars : « Ce dont nous sommes les plus fiers est le fait que notre système de traction intégrale préserve toutes les qualités dynamiques de nos berlines Jaguar à propulsion en termes de maniabilité, de qualité de direction et de raffinement de conduite, tout en ajoutant une nouvelle dimension aux conditions de faible adhérence. Le système offre tous les avantages que vous êtes en droit d’attendre sur le plan de la motricité, mais les XF et XJ AWD restent des voitures très épanouissantes à conduire- ce qui était précisément notre intention. »

Jaguar XF et XJ année-modèle 2013 disponibles avec la traction intégrale

Moteur 3.0 litres V6 turbo essence

La puissance du système de traction intégrale provient du tout nouveau moteur Jaguar 3.0 V6 S/C essence à 340 ch entièrement en aluminium, qui se distingue par de nouvelles combinaisons de technologies modernes permettant de développer une puissance régulière, raffinée et saisissante de 340 ch à 6500 tr/min. L’élément le plus important pour la variante AWD est le couple phénoménal de 450 Nm produit entre 3500 et 5000 tr/min, avec un couple de 400 Nm disponible juste au-dessus de 2000 tr/min pour de magnifiques performances de ralentissement et de traction à bas régime.

Le 3.0 V6 S/C à 340 ch fait appel à un calage variable de la distribution (DIVCT) et à une

injection directe par pulvérisation (SGDI), en combinaison avec une nouvelle orientation des bougies alignant précisément l’électrode à l’intérieur de la chambre de combustion pour une efficacité renforcée. Ces caractéristiques, associées à un taux de compression de 10,5:1, optimisent la puissance, le couple et l’économie sur toute la plage de régimes.

Le tout dernier turbocompresseur à double tourbillon du type Roots est monté dans le « V » du moteur et possède une commande de pression de suralimentation à gestion électronique qui génère des gains de fonctionnement pouvant aller jusqu’à 20 pour cent.

Grâce à un système innovant de poids d’équilibrage contrarotatifs avant et arrière conçu par les ingénieurs de Jaguar, le raffinement du V6 se montre parfaitement à la hauteur des moteurs 5.0 litres V8 essence, qui font la réputation de la marque.

Le 3.0 V6 S/C est complété par la transmission automatique à huit rapports de ZF, mise au point par Jaguar. Le large étagement des rapports de la transmission permet au système AWD de pleinement exploiter la puissance et le couple prodigieux du moteur, tout en optimisant les économies de carburant et les émissions de CO2. La commande manuelle est possible via des palettes au volant.

L’efficacité est également renforcée par le système Jaguar Stop/Start intelligent qui améliore la consommation de carburant de cinq pour cent en cycle combiné européen. Grâce à un démarreur à double solénoïde, le système est capable de redémarrer le moteur en moins de temps qu’il n’en faut au conducteur pour déplacer son pied de la pédale de frein vers l’accélérateur.

Jaguar XF et XJ année-modèle 2013 disponibles avec la traction intégrale

Mécanisme de traction intégrale

Le système de traction intégrale fait appel à la transmission automatique à huit rapports, de série sur tous les modèles XF et XJ pour l’année-modèle 2013, mais qui a été modifiée de manière à supporter le montage d’une boîte de transfert avec accouplement actif dirigeant le couple vers un nouvel arbre de transmission avant, un nouveau différentiel avant et des nouveaux demi-arbres de roue en fonction des besoins.

L’accouplement de l’embrayage multidisques à huile transmet le couple via l’arbre de transmission avant et ce, sur ordre du module de commande de la boîte de transfert (TCCM), qui surveille les niveaux d’adhérence et les ordres du conducteur afin de répartir correctement le couple entre l’avant et l’arrière.

Afin d’équiper les XF et XJ de ce mécanisme de traction intégrale, toute une série de nouvelles pièces a été développée : un faux-châssis avant, une traverse, des supports moteur et un système d’échappement. Dans ce système agencé de manière optimale, les arbres de transmission avant traversent le carter moteur afin d’abaisser le centre de gravité.

Le moteur lui-même bénéficie d’une ECU recalibrée afin de lui permettre de communiquer avec la boîte de transfert active tandis que les durites de carburant, les flexibles, la prise d’air et l’échappement ont été modifiés sous le capot afin d’intégrer les nouveaux systèmes. Un nouveau fond plat de moteur et un nouvel écran thermique incorporent un module d’insonorisation du tunnel de transmission afin de garantir un raffinement identique à celui des modèles à propulsion.

Plusieurs autres composants clés ont été redéfinis afin de préserver les qualités dynamiques essentielles de Jaguar sur les modèles XF et XJ. Des flexibles de direction assistée haute pression et un nouveau design de fusée avant permettent de reproduire la directionnalité et les réactions des systèmes de direction des voitures à propulsion.

Les systèmes de suspension avant ont été considérablement améliorés, et se dotent à présent de nouveaux ressorts, amortisseurs et barres antiroulis. Les ressorts et amortisseurs de suspension arrière ont été modifiés tandis que la XJ est également munie d’une nouvelle barre antiroulis.

Le logiciel contrôlant le système de suspension Adaptive Dynamics (de série sur la XJ AWD, en option sur la XF) a été réétalonné sur les deux modèles.

Jaguar XF et XJ année-modèle 2013 disponibles avec la traction intégrale

Un fonctionnement discret

Un principe directeur appliqué tout au long du développement du système AWD a été, d’une part, qu’il ne fallait pas pénaliser la qualité de conduite, l’agilité ou le plaisir du conducteur quelles que soient les conditions de conduite et, d’autre part, que les modèles XF et XJ AWD devaient offrir la même maniabilité entraînante que les variantes à propulsion.

Pour obtenir ce résultat, les ingénieurs de Jaguar ont passé 18 mois à tester le système dans diverses conditions, dont par exemple les lacs gelés et les surfaces à adhérence mixte du centre de développement Jaguar Land Rover basé en Suède.

Le système de traction intégrale a été soigneusement intégré aux programmes de dynamique et de sécurité électroniques existants, en vue d’améliorer la fonctionnalité de chacun d’eux et de créer un ensemble global possédant une bonne adhérence, contrôlé par le TCCM.

Sur les revêtements secs, le système de traction intégrale fonctionne de manière à préserver les qualités dynamiques des modèles à propulsion en transmettant prioritairement le couple à l’essieu arrière. L’exception à cette règle est le démarrage à l’arrêt, quand un couple préchargé est toujours appliqué aux roues avant afin de garantir une accélération initiale régulière, en douceur et homogène.

Celui-ci est contrôlé par l’élément anticipatif des algorithmes de gestion, qui prédit et tient compte des situations susceptibles d’engendrer un patinage de roue en transmettant du couple aux roues avant, à titre préventif, afin d’écarter la possibilité d’une perte d’adhérence.

Comme il s’agit d’une méthode de transmission de couple active et non passive, la fonction d’anticipation permet à la voiture d’offrir une sécurité AWD en toute discrétion, tout en conservant les caractéristiques de maniabilité dynamique de la propulsion.

Le système surveille continuellement l’état de la route, l’accélérateur et les ordres de direction et, s’il détecte un patinage entre les essieux avant et arrière, le TCCM appliquera automatiquement un couple de rétroaction réactif en vue d’annuler les différences éventuelles de vitesse de rotation entre les roues avant et arrière. La répartition maximale du couple entre l’avant et l’arrière est de 50:50.

En mode Hiver – qu’il est possible de sélectionner via les boutons Jaguar Drive Control -, la fonction anticipative est renforcée en vue de prévenir la possibilité du patinage de roue. En outre, le système Dynamic Stability Control surveille constamment le patinage des roues sur chaque essieu et fait appel au système de freins antiblocage pour freiner sélectivement chacune des quatre roues en cas de besoin et éviter un patinage.

Le Jaguar Drive Control propose également au conducteur enthousiaste l’option du mode Dynamique qui avive la réaction de l’accélérateur et ordonne à la transmission de passer les rapports plus rapidement et à des régimes plus élevés. Le mode Dynamique durcit aussi les tarages d’amortissement sur les véhicules équipés de l’Adaptive Dynamics afin de procurer des mouvements de caisse plus précis et mieux contrôlés et améliorer la tenue de route. En mode Dynamique, le système de traction intégrale fonctionne de la même manière qu’en mode Normal.

Caractéristiques techniques*

 

  XF 3.0 V6 S/C AWD XJ (SWB) 3.0 V6 S/C AWD
Moteur  3.0 litres V6 turbo 3.0 litres V6 turbo
Cylindrée (cm³)  2995 2995
Alésage/_course (mm)  84,5/89 84,5/89
Puissance max. (ch/kW à tr/min)

340/250 à 6500

340/250 à 6500
Couple max. (Nm à tr/min) 450 à 3500-5000 450 à 3500-5000
Boîte de vitesses

Automatique, à 8 rapports, ZF

Automatique, à 8 rapports, ZF
Transmission Intégrale Intégrale
Stop/Start intelligent Oui Oui
 Rapport de pont 2,56:1 2,56:1
 Accélération 0-100 km/h (s)  6,4 6,4
Vitesse de pointe (km/h) 250 (limitée) 250 (limitée)
Consommation en cycle combiné (l/100km) 9,8 9,8
Émissions de CO2 (g/km) 234 234

* Valeurs estimées du constructeur.

Jaguar XF et XJ année-modèle 2013 disponibles avec la traction intégrale

Essais dans des conditions hivernales

Afin de minutieusement développer et tester les systèmes de traction intégrale sur les modèles XF et XJ, l’équipe d’ingénieurs a utilisé des infrastructures d’essai spécialisées de Jaguar Land Rover aux confins du cercle polaire arctique. Le complexe d’essais, situé à proximité de la ville d’Arjeplog dans le nord de la Suède, connaît des températures hivernales moyennes qui ne grimpent jamais au-delà de zéro, ce qui en fait le lieu idéal pour tester des véhicules dans des conditions d’utilisation extrêmes.

Le site d’essai se déploie autour d’un lac gelé qui, avec une épaisseur de glace d’un demi mètre à certains endroits, offre une surface homogène et sûre pour tester les limites du système de traction intégrale. En outre, des tronçons spécialement construits en macadam chauffé permettent aux ingénieurs d’évaluer et de peaufiner le comportement des voitures quand elles abordent une surface à adhérence mixte avec, par exemple, les roues d’un côté de la voiture sur le macadam et celles de l’autre côté, sur la neige ou la glace.

Les voitures sont contrôlées en permanence, y compris lors de trajets anodins comme la route menant aux magasins locaux. Les essais se déroulent sur plusieurs mois afin de couvrir une palette de conditions allant de la neige profonde au coeur de l’hiver, au dégel printanier.

Jaguar XF et XJ année-modèle 2013 disponibles avec la traction intégrale