Jaguar F-Type dévoilée au Mondial de l’Automobile de Paris 2012

Classé dans : Actualités - Jaguar (GB) | 0

Jaguar F-Type 2013

La  Jaguar F-Type a été dévoilée à Paris, dans le cadre du Mondial de l’Automobile 2012.


La nouvelle sportive du constructeur britannique sera disponible en trois niveaux de puissance : V6 de 340 et 380 CV et V8 de 495 CV.  Les trois moteurs sont couplés à la boîte automatique QuickShift à 8 rapports.


Le prix de base minimum sur notre marché s’élève à 75.900 €.


Ci-après quelques extraits du dossier de presse relatif au lancement de la nouvelle F-Type de Jaguar.


 

Jaguar F-Type 2013

–  La F-TYPE est la toute nouvelle voiture de sport deux places de Jaguar.

–  La F-TYPE, voiture à propulsion avec moteur à l’avant, est conçue pour offrir un pur plaisir de conduite dynamique et des performances impressionnantes.

– Visuellement, l’extérieur de la Jaguar F-TYPE dispose d’un nouveau langage de conception pour la marque et affiche des lignes plus fluides grâce au recours subtil à certains éléments de technologie comme le becquet déployable ou les poignées de porte.

– L’habitacle de la F-TYPE est axé sur le bien-être du conducteur : différentes commandes d’activation sont logées dans une architecture exceptionnelle. Les matériaux de garniture uniques renforcent l’effet de double cabine de pilotage

– Trois modèles seront disponibles : la F-TYPE, la F-TYPE S et la F-TYPE V8 S, dotées respectivement du nouveau moteur essence V6 3.0 litres suralimenté de Jaguar avec des rendements de puissance de 340 ch et de 380 ch et le moteur essence V8 5.0 litres suralimenté avec un rendement de puissance de 495 ch.

Jaguar F-Type V8 2013

– La F-TYPE V8S, sportive haut de gamme, atteindra les 100 km/h en 4,3 secondes, et une vitesse maximale de près de 300 km/h. La F-TYPE S V6 380 ch atteindra les 100 km/h en 4,9 secondes et une vitesse maximale de 275 km/h; la F-TYPE atteindra quant à elle les 100 km/h en 5,3 secondes et une vitesse maximale de 260 km/h.

– Les moteurs sont contrôlés par une boîte de vitesse « QuickShift » à 8 rapports, un sélecteur SportShift monté sur la console centrale permettant une commande manuelle séquentielle complète également permise par les palettes au volant.

– Les deux modèles S sont équipés d’un différentiel à glissement limité – mécanique pour la V6 et électronique pour la V8 – pour optimiser la traction et le plaisir de conduite du conducteur

– Les modèles S possèdent un système d’Active Exhaust et disposent en option d’un programme de composants dynamiques configurable en option. Ceci permet au conducteur de régler un certain nombre de paramètres dynamiques selon ses préférences dont le chronomètre ou l’accéléromètre

– La F-TYPE est construite à partir de la quatrième génération de l’architecture légère en aluminium de Jaguar, encensée par la critique, qui utilise une technologie particulièrement innovante

– La priorité a été mise sur la rigidité latérale et de torsion afin d’optimiser la tenue de route et l’agilité. Autour de cette structure rigide en aluminium, chaque système (la direction, le freinage, la motopropulsion) a été optimisé pour réagir immédiatement aux actions du conducteur

– Les systèmes de la suspension avant et arrière, tout en aluminium et à double fourchette, permettent un contrôle précis du véhicule; le système d’amortissement adaptatif augmentant de plus ses capacités dynamiques.

– Le prix de base de la nouvelle F-TYPE sera de € 75.900

Jaguar F-Type V8 2013

En Bref

« Jaguar a largement contribué au développement du secteur des voitures de sport grâce à sa riche lignée de véhicules sportifs conçus par la marque au cours de ces 75 dernières années : avec la F-TYPE, nous avons ravivé la flamme. La F-TYPE n’est pas conçue pour être une voiture de sport comme les autres. C’est une Jaguar : ultra-précise, puissante, sensuelle, mais surtout, vivante. »

Adrian Hallmark, directeur mondial de la marque Jaguar.

 

La nouvelle Jaguar F-TYPE représente un retour aux sources pour l’entreprise : une voiture de sport à deux places décapotable visant la performance et l’agilité et mettant l’accent sur l’implication du conducteur. La F-TYPE s’inscrit dans la lignée des sportives, qui remonte à plus de 75 ans, et réunit les qualités de certaines des voitures les plus belles, les plus exaltantes et les plus attirantes jamais construites.

Le principe de construction de la F-TYPE repose sur l’expertise de pointe de Jaguar en matière d’utilisation de l’aluminium. Bénéficiant de l’utilisation la plus aboutie à ce jour de l’architecture en aluminium à la fois légère et rigide de Jaguar, la F-TYPE est une voiture équilibrée : la répartition idéale du poids permet de profiter au maximum des avantages du système de propulsion. L’extrême minutie apportée à la création de la F-TYPE, conçue à l’aide de programmes d’ingénierie assistés par ordinateur, a même amené au développement d’un nouveau soubassement avant en aluminium, plus léger.

Afin d’exploiter au mieux les avantages apportés par sa structure, la F-TYPE est équipée de la suspension avant et arrière, tout en aluminium et à double fourchette, ainsi que d’une crémaillère de direction « à rapport rapide » pour une réactivité optimale. La carrosserie en aluminium a été optimisée pour offrir le plus de rigidité possible à la suspension; la rigidité de certaines zones clés est 30 % supérieure à celle des autres véhicules Jaguar.

Jaguar F-Type V8 2013

Trois modèles seront proposés lors du lancement : F-TYPE, F-TYPE S et F-TYPE V8 S. Chacun d’eux se distingue par la puissance de son moteur essence suralimenté. Les trois moteurs, toutefois, disposeront de la technologie stop/start, pour une efficacité augmentée.

Un nouveau moteur V6 3.0 litres, développé à partir du moteur V8 5.0 litres à l’efficacité reconnue de Jaguar, est disponible avec un rendement de puissance de 340 ch pour la F TYPE ou de 380 ch pour la F-TYPE S. Les deux moteurs permettent au conducteur enthousiaste d’explorer pleinement l’étendue des leurs capacités.

Les moteurs V6 sont rejoints par le dernier venu de la famille des moteurs V8 de Jaguar. Grâce à son moteur, son rendement de puissance de 495 ch et son couple de 625 Nm, la Jaguar F-TYPE V8 S possède un rapport couple/poids remarquable de 375 Nm/t, atteint les 100 km/h en 4,3 secondes et présente une vitesse de pointe limitée électroniquement de 300 km/h tout en n’émettant que 259 g/km de CO2.

La F-TYPE S V6 380 ch passe de 0 à 100 km/h en 4,9 secondes et présente une vitesse de pointe limitée électroniquement de 275 km/h, avec un taux d’émission de CO2 de 213 g/km.

Jaguar F-Type V6 2013

La F-TYPE S V6 340 ch passe de 0 à 100 km/h en 5,3 secondes et présente une vitesse de pointe limitée électroniquement de 260 km/h, avec un taux d’émission de CO2 de 209 g/km.

Le système Active Exhaust disponible de série sur les modèles S et V8 S, ajoute une nouvelle dimension d’implication du conducteur. Les soupapes du système d’échappement s’ouvrent sous l’effet de la charge exercée à partir de 3000 t/min, le son, une fois la ligne rouge atteinte, produisant un crescendo envoûtant.

La boîte de vitesse QuickShift de la F-TYPE est dotée de huit rapports rapprochés pour une conduite sportive, soit le gage d’un plus grand contrôle pour le conducteur. Le modèle V6 S-comprend également une fonction Dynamic Launch d’optimisation de l’accélération au repos.

Le regard que porte l’entreprise sur l’avenir se reflète dans un langage de conception affirmé délibérément contraire aux idées reçues. Les voitures Jaguars se sont toujours démarquées par leurs formes sinueuses, leur allure musclée et leur simplicité. La F-TYPE ne fait pas exception, deux « lignes de cœur », ses ailes avant et arrière, définissant sa forme.

Jaguar F-Type V6 2013

Inspiré du concept C-X16 dévoilé en 2011, l’avant de la F-TYPE consiste en une nouvelle version de la calandre anguleuse au design audacieux de Jaguar, au niveau de laquelle les lignes robustes du capot en forme de coquillage et de son renflement caractéristique prennent naissance. La ligne de cœur, élément fondamental du design, débute sa course au niveau de la lame semblant disséquer les branchies de requin situées de part et d’autre de la calandre, avant d’amener le regard jusqu’à la partie supérieure de l’aile avant, mise en valeur par les phares Bi-Xénon et les feux diurnes à diodes électroluminescentes intégrales, au niveau de la portière puis, pour finir, de l’arrière de la voiture, où la ligne de cœur s’estompe avec grâce.

La deuxième ligne de cœur, à ce stade, prend le relais. Elle enfle et prend la forme de hanches musculeuses, avant de bifurquer au niveau de la partie arrière basse de la voiture, et ce grâce à l’intégration d’un aileron arrière actif dont le déploiement a lieu à pleine vitesse, réduisant l’effet de portance d’un maximum de 120 kg. Les feux arrière à DEL intégrales sont une nouvelle signature de la voiture de sport Jaguar, une réinterprétation des caractéristiques du passé. Enveloppant le bord de fuite de l’aile arrière, ils mettent en valeur la posture puissante de la voiture et son potentiel sportif de propulsion arrière.

L’accent mis sur l’implication du conducteur et la performance sportive est encore renforcé par la configuration « un plus un » de la cabine asymétrique. Une poignée descend le long de la console centrale, du côté passager, délimitant l’emplacement du conducteur. La différentiation est en outre assurée par l’utilisation de différents matériaux de garniture d’un côté et de l’autre de la cabine, les finitions revêtant, côté conducteur, un caractère plus technique.

Jaguar F-Type V8 2013

À l’instar des cabines de pilotage des avions de combat, les commandes sont regroupées par fonction par souci d’ergonomie. L’inspiration aéronautique se retrouve également au niveau du sélecteur SportShift en forme de levier de vitesse servant de commande de la boîte de vitesses à huit rapports. Le déploiement des grilles d’aération de la partie supérieure du tableau de bord n’a lieu que s’il est déclenché soit par le conducteur soit par des algorithmes complexes de commande, sans quoi elles demeurent, invisibles, dans leur logement.

« Avec la F-TYPE, l’équipe d’ingénierie de Jaguar s’est évertuée à créer une impression de dynamisme comme jamais auparavant. Chaque ingénieur s’est vu assigner des objectifs particulièrement délicats pour y parvenir : chacun de ces objectifs a été rempli voire, dans de nombreux cas, dépassé, faisant de la F-TYPE une voiture précisément dotée des principaux attributs sportifs que nous avions imaginés. »

Ian Hoban, Directeur de la gamme des véhicules de Jaguar

Jaguar F-Type V6 2013

Structure

L’expertise de Jaguar en matière d’architecture de véhicule en aluminium s’est avérée essentielle pour ce qui est de faire de la F-TYPE la voiture si spéciale qu’elle est. Pionniers de l’utilisation d’une construction monocoque en aluminium aux fins de production industrielle, les ingénieurs de Jaguar ont su tirer profit de plus d’une décennie d’expérience dans ce type de fabrication pour réaliser le double objectif, fixé pour la F-TYPE, d’atteindre une faible masse et une carrosserie extrêmement rigide.

La poursuite du développement de la technologie de l’alliage de Jaguar dans le but de renforcer l’intégrité structurelle et, dans le même temps, de réduire le poids, s’est avérée déterminante dans ce processus. L’AC300, un alliage aux propriétés d’écrasement améliorées de la série 6000, a été spécialement affiné pour l’application F-TYPE. Le but était d’atteindre des niveaux de robustesse comparables à ceux de la plateforme XK haute performance existante – pour laquelle elle a été développée à l’origine – et de réaliser de considérables économies de poids.

Ainsi le cœur de carrosserie nue de la F-TYPE ne pèse-t-il que 261kg. Il en découle d’évidents avantages pour ce qui est des niveaux d’ensemble d’agilité directionnelle, d’accélération, de freinage, d’économie et d’émissions de la F-TYPE. La concentration d’une masse plus importante dans l’empattement par la minimisation des porte-à-faux avant et arrière a également pour effet de conférer sa stabilité inhérente à la voiture : le conducteur se sent encore plus en confiance. La position de conduite de la F-TYPE est plus basse de 20 mm par rapport au modèle XKR-S, le centre de gravité s’en trouvant lui-même abaissé et procurant au conducteur le sentiment de faire corps avec la voiture.

Jaguar F-Type V6 2013

Afin d’obtenir le langage de conception désiré, Jaguar a mis au point, outre l’alliage structurel, un alliage de panneau de revêtement. Cet alliage AC600 offre la même robustesse et la même qualité de finition que celles du métal utilisé sur le modèle XK, mais des propriétés de façonnage nettement supérieures. Une plus grande clarté ainsi qu’une courbure et des lignes de fonctionnalité plus accentuées ont ainsi été obtenues.

Il en a par exemple résulté une diminution du rayon de plus de 50 %, celui-ci ne mesurant plus que 8 mm, ce qui a permis aux ingénieurs de reproduire exactement les « lignes de cœur » imaginées par les designers. De manière incroyable, le magnifique capot en coquillage, caractéristique exotique de la voiture, où la ligne de cœur avant prend naissance, a été obtenu par emboutissage d’une pièce d’un seul tenant au moyen d’une presse de 1000 tonnes.

Jaguar a également développé de nouvelles techniques à même de garantir l’intégrité de design et d’ingénierie attendue pour la F-TYPE. Le procédé dit de « formage à chaud » a par exemple été utilisé pour l’intérieur de la portière. Ce type de formage serait trop compliqué à effectuer via le procédé ordinaire d’emboutissage avec du métal froid. Dès lors, les ingénieurs de Jaguar ont développé une méthode, utilisée pour la première fois dans l’industrie de l’automobile, consistant à chauffer le métal à 260°C avant d’être embouti, afin d’obtenir la forme et la structure désirée en un emboutissage sur une large surface plutôt qu’en plusieurs fois sur des pièces de dimension plus réduite, ce qui aurait accru le poids.

Jaguar F-Type V8 2013

Des économies de poids ont été obtenues dans un certain nombre de domaines importants, à l’aide de différentes techniques. L’optimisation du modèle de carrosserie nue a permis une diminution globale du poids de 35 kg. Résultat d’une véritable obsession du détail, celui du pare-brise, de l’organe de refroidissement et du système d’induction a été diminué de 2 kg. Cinq kilos ont également été économisés sur les supports de moteur et la poutre de pare-choc respectivement, de même que 8 kg sur le train roulant. Le poids du soubassement, grâce à un nouvel alliage, a quant à lui été réduit de 5 kg par rapport à celui de son équivalent en acier.

La F-TYPE est par ailleurs dotée, sous le seuil et le hayon du coffre, construits à partir de matières plastique à haute résistance, d’une plus grande quantité de matériaux composites que n’importe laquelle des anciennes structures de prévention des chocs de Jaguar. Les autres économies de poids réalisées dans la construction de la F-TYPE proviennent, à hauteur de 12 kg, du système de capot et, plus impressionnant encore, pour 24 kg, de l’optimisation de la structure et des supports des sièges. Un poids total de 1597 kg en est le résultat.

Jaguar a en grande partie pu honorer son engagement de durabilité grâce à l’aluminium, et plus de la moitié du contenu de la voiture a été fabriqué à partir de métal recyclé. La structure de la F-TYPE est exclusivement rivetée et collée, ce procédé de fabrication émettant jusqu’à 80 % de CO2 en moins qu’en cas de soudage d’une structure en acier comparable. Jaguar travaille par ailleurs actuellement au déploiement de son système de recyclage en circuit fermé au bénéfice de ses fournisseurs, et fait en sorte que la totalité des chutes de métal résultant du processus de fabrication soient réutilisées.

Jaguar F-Type V6 2013

Performances

La F-TYPE constitue le parfait produit de vitrine pour la prochaine génération de moteurs essence suralimentés de Jaguar, combinant des valeurs de puissance et de couple extrêmement élevées et de formidables gains d’efficience.

La version 380 ch et 460 Nm du moteur V6 3.0 litres suralimenté dévoilée à l’occasion de la présentation des berlines XJ et XF de l’année-modèle 2013 sous la forme 340 ch et 450 Nm (un moteur 340 ch également compris dans l’offre de la F-TYPE) constitue une exclusivité de la F TYPE S. Le V6, émanation du moteur V8 5.0 litres qui en est actuellement à sa troisième génération, combine format de construction tout-alliage et bloc coulé léger renforcé à l’aide de chapeaux de paliers boulonnés latéralement, pour une rigidité et un raffinement accrus.

La culasse à quatre soupapes est construite en aluminium recyclé, les soupapes elles-mêmes étant commandées par un système de double arbre à came à calage interdépendant activé par les couples positifs et négatifs, eux-mêmes générés par le mouvement des soupapes d’admission et d’échappement. Avec des taux de déplacement de plus de 150 degrés par seconde, le système de chronométrage permet d’optimiser la puissance, le couple et l’économie, tout en conférant au V6 son exceptionnelle réactivité. Le conducteur est ainsi encouragé à utiliser la totalité de la plage de régime.

Jaguar F-Type V8 2013

Une puissance nerveuse et ininterrompue est rendue possible par l’utilisation d’un système d’injection directe par jet. Des quantités précisément mesurées de carburant alimentent directement le centre des chambres de combustion à des niveaux de pressions pouvant atteindre 150 bars. Il en résulte un mélange air-carburant plus homogène, pour une combustion plus propre et plus efficace.

Des bougies précisément orientées tant par rapport à l’injecteur qu’à l’intérieur de la chambre de combustion contribuent à ce résultat. Le taux de compression du moteur V8 suralimenté est également porté de 9.5:1 à 10.5:1, l’économie de carburant s’en trouvant encore accrue et les émissions de CO2 réduites.

Monté sur le moteur ‘V’, le Twin Vortex Supercharger de type Roots de dernière-génération constitue un facteur essentiel de la puissance élevée et de l’efficience du V6 S/C 3.0 litres. Le recours à la suralimentation permet d’éviter les pertes de pompage causées par la pression supplémentaire exercée dans les moteurs suralimentés de capacité supérieure et, ainsi, d’améliorer tant l’efficience que la réactivité. Un refroidisseur air-eau plus compact que le supercompresseur utilisé avec le V8 permet de réduire la température de l’air d’admission, optimisant la puissance et l’efficience.

Jaguar F-Type V8 2013

La commande de suralimentation du Supercharger est supervisée par le nouveau logiciel Bosch de gestion du moteur dont l’effet est d’optimiser l’efficience. Les principales mesures de performance de la 340 ch F-TYPE – soit une accélération de 0 à 100 km/h en 5,3 secondes et une vitesse de pointe électroniquement limitée de 260 km/h – sont complétées par une capacité d’accélération à régime modéré de 80 à 120 km/h en 3,3 secondes.

Dans sa version 380 ch, le V6 S/C 3.0 litres produit une puissance de motorisation remarquable jamais délivrée par un moteur Jaguar à ce jour : 127 ch par litre. La F-TYPE S permet une telle accélération de 80 à 120 km/h en 3,1 secondes, ce qui s’ajoute à des données de performance telles qu’une accélération de 0 à 100 km/h en 4,9 secondes et une vitesse de pointe électroniquement limitée de 275 km/h. Les données d’émission de CO2 de la F-TYPE et de la F-TYPE S s’élèvent respectivement à 209 g/km et à 213 g/km.

Le V8 S, alimenté par une nouvelle variante du V8 suralimenté 5.0 litres de Jaguar et réglé, pour cette version plus petite, plus légère et plus agile, pour une puissance et un couple de 495 ch et 625 Nm, constitue le modèle final de la gamme F-TYPE. Les données de performance les plus emblématiques le concernant sont les suivantes : accélération de 0 à 100 km/h en 4,3 secondes pour une vitesse de pointe électroniquement limitée de 300 km/h, le passage de 80 km/h à 120 km/h ne nécessitant que 2,5 secondes. Les émissions de CO2 sont de 259 g/km.

« Nos moteurs V6 et V8 suralimentés, étant donné leurs remarquables valeurs de puissance de motorisation et de couple, conviennent parfaitement à la nature sportive de la F-TYPE. Alliée à de tels moteurs, la boîte « QuickShift » à huit rapports faiblement espacés constitue le partenaire idéal pour profiter au mieux de la performance d’une voiture de sport.

Tim Clark, Spécialiste technique des attributs de performance et de maniabilité de Jaguar

Jaguar F-Type V8 2013

. . .



Boîte de vitesses automatique à huit vitesses

Grâce aux huit rapports faiblement espacés de la boîte de vitesses « QuickShift », le conducteur de la F-TYPE peut exploiter pleinement la plage de régime et s’assurer que le moteur demeure à l’intérieur de sa bande de puissance optimale à chaque changement de vitesse. La boîte de vitesses a été spécifiquement optimisée par les ingénieurs de Jaguar, pour une application de voiture, pour que la priorité soit donnée à l’accélération sur toute la plage de régime et de vitesse.

Pour une réponse la plus précise possible à chaque changement de vitesse, la totalité du système de transmission de la F-TYPE – jusqu’à la surface de contact des pneus – est réglée pour une rigidité optimale. Le but est ainsi que la puissance transitoire de couple soit produite beaucoup plus rapidement et que le moteur réponde de manière plus précise aux demandes de l’accélérateur. De plus, une fois la deuxième vitesse enclenchée, un dispositif de verrouillage de l’embrayage neutralise le convertisseur du couple, créant un lien mécanique direct entre le moteur et la propulsion arrière.

Le système de changements de vitesse lui-même a été revu pour favoriser cette sensation de fusion. Ceux-ci ont été rendus nettement plus rapides et plus immédiats grâce à un système connu sous le nom de « QuickShift ». Ce résultat est obtenu grâce à une intervention rapide et précisément synchronisée du couple moteur lors des passages à un rapport supérieur. Il en résulte un son beaucoup plus court et sec, l’inertie du moteur étant quant à elle utilisée afin de procurer une sensation d’accélération positive au conducteur pendant le changement de vitesse.

Jaguar F-Type V8 2013

Les paramètres de fonctionnement de la boîte de vitesses sont déterminés par la stratégie de changement de rapport adaptatif, qui consiste dans 25 programmes différents selon le style de conduite et l’état de la route. La boîte de vitesses peut détecter la manière dont la voiture est conduite, grâce au contrôle de l’accélération et du freinage, des embardées, de l’activité des pédales d’accélérateur et de frein, de la force de résistance au roulement et des demandes de rétrogradation. Elle est également capable de déterminer si la voiture se trouve dans une côte ou une pente. S’agissant de détecter un style de conduite plus nerveux, le changement de vitesses sera automatiquement rendu plus agressif et le point de passage au rapport supérieur sera amené à un niveau plus élevé de la plage de régime par la boîte de vitesses.

La boîte de vitesses est également dotée d’un certain nombre de fonctions de nature à permettre à la F-TYPE de réagir en fonction de l’enthousiasme avec lequel elle est conduite. Pour que l’équilibre de la voiture soit maintenu, en cas de rétrogradation, la boîte de vitesses transmettra automatiquement un ordre au système de gestion du moteur pour qu’il envoie une impulsion à l’accélérateur, de sorte que celui-ci s’adapte au régime du moteur. Cette fonction permettra également de multiples et très rapides passages à une vitesse supérieure par la boîte de vitesses en cas de freinage dur.

Jaguar F-Type V8 2013

La fonction Corner Recognition détecte l’entrée de la voiture dans un virage, la boîte de vitesses maintenant le rapport enclenché afin de garantir une vitesse adéquate pour la sortie du virage. La boîte de vitesses reconnaît également les séries de manœuvres de dépassement pour lesquelles un changement rapide de la position de l’accélérateur est requis. Cela ne déclenchera pas le passage à un rapport supérieur; la vitesse sera au contraire maintenue dans l’attente de la demande d’accélération suivante.

Le conducteur peut choisir à tout moment d’utiliser la commande manuelle de la boîte de vitesses via les palettes du volant ou le sélecteur SportShift central. Le déplacement du sélecteur vers la gauche permet d’accéder au mode manuel. En poussant le levier vers l’avant, le conducteur sélectionne une vitesse inférieure, tandis qu’en tirant, il déclenche le passage à un rapport supérieur. Si le Dynamic Mode est également sélectionné sur le Jaguar Drive Controller, la boîte de vitesses n’effectue pas automatiquement le passage à un rapport supérieur au moment où la ligne rouge est atteinte. La vitesse inférieure n’est déclenchée qu’afin d’empêcher le moteur de caler, le conducteur demeurant pleinement maître des commandes.

. . .

Jaguar F-Type V8 2013



Différentiel à glissement limité

Un différentiel à glissement limité mécanique est monté en série sur la F-TYPE S. Le système mécanique a été choisi pour son authenticité et son caractère adapté à une voiture de sport à propulsion arrière. Le conducteur peut ainsi profiter pleinement du superbe équilibre de la voiture et la pousser jusqu’aux limites de son adhérence à l’intérieur d’une enveloppe progressive et tactile de maniabilité.

Le modèle V8 S est doté du différentiel électronique actif de Jaguar dont la fonction est de limiter le patinage des roues, de maximiser la traction et d’améliorer encore la qualité de la conduite. Le différentiel actif de Jaguar est commandé par un moteur électrique. Celui-ci agit sur un embrayage multidisque par lequel le transfert du couple à la roue peut être effectué, pour une adhérence optimale. Le système, entièrement automatique, peut actionner un verrouillage intégral de couple presque instantanément. Les systèmes de traction et ABS fonctionnent en conjonction avec le mécanisme de stabilité, offrant une commande de puissance très fine et la possibilité de maximiser l’adhérence.

Jaguar F-Type V8 2013

Freinage

Les trois variantes de la F-TYPE sont dotées de systèmes de freinage progressifs de nature à mettre le conducteur en confiance; elles permettent toutes les trois la conduite sportive escomptée d’une Jaguar. La réactivité des pédales requise pour une modulation précise est assurée.

Le système Jaguar Performance dont la 340 ch F-TYPE est équipée possède des disques de frein avant et arrière de 354 mm et 325 mm respectivement, avec étreins couleur argent. La F-TYPE S bénéficie quant à elle du système Jaguar High Performance et de disques de frein avant de plus grande dimension – 380mm – en noir ou en rouge.

La F-TYPE V8 S utilise le Super High Performance, avec le jeu de disques de frein les plus grands que l’on puisse trouver sur une Jaguar de série – soit 380 mm à l’avant et 376 mm à l’arrière –, avec étriers noirs ou rouges. Toutes les voitures de série sont équipées d’un système ABS, d’un répartiteur électronique de force de freinage (EBFD) et d’une assistance au freinage d’urgence (EBA).

Le recours au calcul de dynamique des fluides (CFD) a permis aux ingénieurs de Jaguar d’optimiser le refroidissement des freins : l’air froid est canalisé vers les disques de frein via les admissions d’air situées sur les flancs de la calandre. Des composants de la suspension de forme aérodynamique par lesquels le flux d’air est acheminé sous la voiture sont également utilisés.

Jaguar F-Type 2013

Fonction de Stop/Start intelligent

La F-TYPE est également proposée en série avec le système Intelligent Stop/Start de Jaguar par lequel le moteur est éteint automatiquement lorsque la voiture se retrouve à l’arrêt et que le conducteur pose son pied sur la pédale de frein. Lorsque le frein est relâché, le système peut redémarrer le moteur en moins de temps qu’il n’en faut au conducteur pour passer son pied du frein à l’accélérateur.

Une fonction permettant au conducteur de réaccélérer est disponible, y compris en phase de rétrogradation, grâce à la vitesse de fonctionnement du double système solénoïde, si le conducteur s’arrête à un carrefour, par exemple, et que l’occasion se présente de s’immiscer dans le flux du trafic. Le système permet de réaliser des économies de carburant et de réduire les émissions d’un maximum de 5 %.

Jaguar F-Type V6 2013

Dynamique

Les efforts d’ingénierie déployés pour le développement du dessous de carrosserie en aluminium de la F-TYPE ont abouti à la création de la meilleure base possible pour que le conducteur puisse éprouver les sensations de connexion au terrain et d’agilité, et vivre l’expérience de conduite gratifiante qu’il est en droit d’attendre d’une voiture de sport Jaguar. La voiture a été conçue avec toute l’attention nécessaire pour que les réactions de la direction à chacune des commandes de changement de vitesse, de pédale d’accélérateur, de frein et de suspension soient les plus adaptées et les plus précises possibles.

« Une grande voiture de sport est fondamentalement une voiture que vous avez envie de conduire pour le plaisir, et la F-TYPE remplit incontestablement ce critère. Nous avons travaillé dur pour que ses réactions à chacune des commandes de direction, de pédale d’accélérateur et de frein soient absolument immédiates, ce que facilite la structure en aluminium rigide de la base de la voiture. La conduite de cette voiture d’une grande précision constitue une expérience passionnante. Vous ne résisterez pas à l’envie de la conduire en solo. Et sa sonorité est sublime ! »

Mike Cross, Ingénieur en chef en charge de l’intégrité des véhicules de Jaguar

La nouvelle structure en alliage utilisée pour la construction de la F-TYPE a pour effet une rigidité accrue, celle-ci offrant la meilleure base possible pour un système de suspension finement réglé et la sensation inégalée, pour le conducteur, de faire corps avec la voiture.

Jaguar F-Type 2013

La rigidité en torsion globale de la F-TYPE est de 10 % supérieure au modèle XKR-S tout-aluminium. Mais, plus important encore, les niveaux de mobilité de point local ont été augmentés. La mise en œuvre de programmes d’ingénierie assistée par ordinateur (IAO) a permis d’améliorer jusqu’à 30 % la rigidité latérale dans des domaines clés tels que les points de montage de la suspension avant. Plus la structure sous-jacente est rigide, plus l’optimisation de la suspension pour l’amélioration de l’agilité, de la sensation de connexion au terrain et de la précision des réactions aux commandes est efficace.

La F-TYPE se caractérise par une silhouette bien plantée, quatre roues très proches des coins et une stabilité accrue de nature à susciter la confiance totale du conducteur. Ces attributs sont favorisés par sa suspension à double triangle intégrale avec empattement de 2622 mm et voies avant et arrière de 1585 et 1627 mm.

La réduction des porte-à-faux avant et arrière contribue également à la concentration de la masse à l’intérieur de l’empattement, à la diminution de la durée du moment d’inertie et à l’amélioration de l’efficacité de la prise de virage. Pour en tirer le meilleur bénéfice, les ingénieurs de Jaguar on accordé une attention particulière à l’optimisation de la répartition du poids entre l’avant et l’arrière du véhicule. Cette obsession de l’équilibre des masses se retrouve dans le fait que non seulement la batterie mais également le réservoir du liquide lave-glace ont été placés dans le coffre plutôt que sous le capot.

Jaguar F-Type 2013

La direction constitue le lien de communication le plus immédiat et le plus évident entre la voiture et le conducteur. La présence, sur la F-TYPE, d’un faux cadre frontal en alliage grâce auquel le poids à l’avant est réduit, a pour effet de maximiser le sentiment de connexion, tandis qu’un essieu avant plus robuste, également en aluminium, permet la plus grande exactitude de réaction et de retour de direction. La crémaillère la plus rapide dont une Jaguar ait jamais été équipée a ainsi pu être montée. Le conducteur bénéficie ainsi d’une formidable réactivité tout en étant informé du comportement exact des roues avant.

Chaque Jaguar a été conçue et réglée pour qu’un équilibre inégalé entre conduite et maniabilité puisse être obtenu. En ce qui concerne la F-TYPE, cet équilibre trouve naturellement son prolongement dans une plus grande implication du conducteur et une maniabilité accrues, sans que jamais, toutefois, la fluidité de la conduite n’en pâtisse. Le Dynamic Mode dont la F-TYPE est équipée permet au conducteur – d’une simple pression sur un bouton – de mettre davantage en valeur encore le caractère sportif de la voiture. Cette fonction a pour effet d’affiner la réactivité de la pédale d’accélérateur, en effectuant le changement de vitesses plus rapidement et à un niveau supérieur de la plage de régime, et en autorisant un plus grand dérapage de la voiture avant que la commande de stabilité ne se déclenche. La sélection du Dynamic Mode permet également d’éviter tout passage automatique à un rapport supérieur lorsque la boîte de vitesses est utilisée en mode manuel.

Jaguar F-Type 2013 avec Lana Del Rey

De plus, les modèles F-TYPE S et V8 S sont dotés du système d’amortissement variable en continu (Adaptive Dynamics) de Jaguar, qui commande activement le mouvement vertical de la carrosserie ainsi que les taux de tangage et de roulis. Le système assure une supervision continue des impulsions du conducteur et du comportement de la F-TYPE sur la route, ajustant le taux d’amortissement en conséquence (jusqu’à 500 fois par seconde), afin d’optimiser la stabilité et l’agilité. L’Adaptive Dynamics assure une meilleure fonctionnalité du Dynamic Mode des modèles F-TYPE S et V8 S, pour une conduite plus précise. Il est également le gage, sur ces modèles, d’un contrôle amélioré de la carrosserie, grâce à une plus grande fermeté de l’amortissement.

L’option Configurable Dynamics constitue une autre première pour une Jaguar. Elle permet au conducteur de sélectionner les éléments du Dynamic Mode requis de sorte, par exemple, que le poids de la direction et la réactivité de l’accélérateur puissent être accrus sans affecter le style de conduite.

Le système Configurable Dynamics contribue également à améliorer la fonction du contrôle du fonctionnement de la voiture de l’écran tactile central. Outre l’enregistrement des durées de tour et des temps intermédiaires, le système fournit au conducteur des informations sur les impulsions de pédale d’accélérateur et de frein ainsi que sur les forces G générées.

. . .
. . .

Jaguar F-Type 2013