IMPERIA GP. Une voiture nouvelle pour un plaisir nouveau

Classé dans : Actualités - Imperia (B) | 0

Imperia GP. 

 

Depuis quelques mois, un nouveau chapitre de l’automobile belge s’est ouvert, et cet évennement est également la renaissance d’un grand nom de l’histoire de l’automobile belge et plus particulièrement liégeoise : IMPERIA.


En effet, la première IMPERIA GP de (très petite) série devrait bientôt sortir.



Et dans ce cas-ci, le patronyme GP ne signifie pas Grand Prix, mais Green Propulsion, nom de la société liégeoise spécialisée dans la technologie des moteurs hybrides qui propose cet intéressant petit roadster sportif à mécanique hybride de style «Néo-Rétro».




 

 Imperia GP.

 

L’Histoire n’oublie jamais

Entre 1900 et 1950, Imperia écrivait une des plus belles pages de l’histoire de l’automobile belge. Des ventes flatteuses, des succès probants dans différentes courses internationales permirent à la marque liégeoise d’occuper une place enviable dans le créneau des voitures de prestige.

En 2001, naît Green Propulsion. Spécialisée dans le développement de véhicules automobiles propres, Green Propulsion devient rapidement une référence européenne incontournable dans son domaine.

Green Propulsion conçoit ses propres motorisations (une moto électrique, un Microbus électrique et hybride, une Renault Kangoo et un bus urbain hybrides), mais collabore aussi avec de grands constructeurs dans le développement de prototypes encore tenus secrets.

L’expérience et le savoir-faire accumulés ont fait naître une nouvelle envie chez les responsables de la société : développer un projet personnel qui apporte une solution résolument novatrice et pertinente aux problèmes d’environnement.

Green Propulsion a su se souvenir que dès 1907, Imperia prenait son essor dans les ateliers Pieper, inventeur de l’Auto-Mixte, le premier véhicule hybride, aussi appelé à l’époque moteur « pétroléo-électrique ». Ressusciter la marque Imperia est donc une manière de créer l’avenir en rappelant un passé prestigieux.

 

Imperia GP.

 

Un projet propre. Au sens propre

Imperia entend créer un nouveau concept d’automobile. Ce concept radical met en oeuvre des technologies inédites et adhère aux préoccupations environnementales en même temps qu’il induit une nouvelle approche de la conduite et du plaisir qu’elle procure.

En 2008, le roadster Imperia GP voit le jour.  Et c’est un projet qui tient très bien la route.

La propulsion « PowerHybrid »

La motorisation du roadster Imperia constitue sa principale innovation. Elle repose sur une technologie exclusive, développée spécifiquement pour ce véhicule : la propulsion «PowerHybrid».

Celle-ci combine en parallèle des moteurs électrique et thermique avec une harmonie jamais atteinte. Au-delà de son autonomie en mode électrique, l’Imperia GP offre ainsi un rayon d’action illimité.

Le moteur thermique prend en effet la relève lorsqu’une recharge des batteries est souhaitée. Grâce à cette motorisation hybride, le roadster Imperia rejette remarquablement peu de CO2 (zéro rejet direct en mode électrique) et participe ainsi efficacement à la lutte contre le réchauffement climatique.

Autre exclusivité inédite :

elle est la seule voiture hybride qui puisse se recharger sur le réseau, à l’aide d’une simple prise de courant. Une charge complète est alors effectuée en 3 heures, pour un rapport coût/_km sans équivalent (2,10 €/_100 km en tarif de jour, 1,10 €/_100 km en tarif de nuit).

 

Imperia GP.

 

Performances sportives et environnementales

On peut donc dire de l’Imperia GP qu’elle affiche une consommation et des émissions de CO2 comparables à celles d’une Smart ForTwo tout en assurant des performances remarquables (*), rivalisant sans peine avec des Ferrari ou autres Porsche. Elle démontre brillamment qu’une démarche citoyenne et écologique peut également s’accompagner d’un plaisir rare.

Dans l’air (pur) du temps

L’esthétique ne pouvait être en reste pour une voiture qui se place dans le créneau étroit des « exclusive cars ».

Le roadster Imperia s’inscrit dans le style Design Néo Rétro, résolument dans l’air du temps. Se démarquant des standards actuels qui banalisent les véhicules courants avec ses ailes indépendantes du capot moteur et ses lignes fluides, l’Imperia célèbre le retour à un concept où l’élégance n’est plus sacrifiée à l’efficacité.

Sereinement agressive, sa calandre verticale pourrait laisser supposer une faiblesse aérodynamique. En fait, elle recèle un dispositif d’ouïes mobiles qui régulent le flux d’air à l’intérieur du véhicule et lui confèrent un coefficient de pénétration dans l’air supérieur à bien des voitures contemporaines.

Une communication basée sur le « buzz »

L’Imperia est une voiture produite en petite série. On la croisera rarement sur les routes et jamais sur des affiches de 20m².

Elle entend installer sa notoriété en prenant là aussi une voie différente. Ses qualités lui permettant de parcourir sans fin les « autoroutes de l’information », – façon elle aussi Néo Rétro d’évoquer Internet – c’est sur le web que l’on pourra la croiser. Et faire sa connaissance. Il ne fait aucun doute à ses créateurs qu’elle ira très loin.

 

Site officiel de la marque: www.imperia-auto.be

 

Imperia GP.

 

Performances

Accélération :
0 à 100 km/h :
7,1 secondes en mode électrique pur
                         4,8 secondes en mode hybride.

Km départ arrêté : 22 secondes.

 

Moteur thermique :
 

Type : Essence
Configuration : V4
Cylindrée : 2.0 L
Couple maxi : 200 N.m
Puissance maximale : 130 kW (env. 177 CV)
Boîte de vitesses : 5 rapports

Moteur électrique :

Type : Asynchrone
Couple : maximum 350 N.m
Puissance maximale : 100 kW

Batteries

Type : Li-Polymère
Configuration : 1P72S
Tension nominale : 266 V
Capacité : 31 Ah

Chargeur de batteries

Puissance maximale : 3 kW
Connexion réseau : 220 V 16 A
Temps de charge : 85% en 3h & 100% en 4h

Châssis : Tubulaire acier incluant cellule de sécurité
Carrosserie : Composite
Suspensions : Double triangle superposés
Roues : Alliage 17 pouces