Trois Hyundai sous les feux de la rampe lors du salon de Francfort 2007.

Le CrossWagon i30 vient compléter la gamme i30.

Le i30 CW est l’unique break dans le segment C avec ESP de série

Le i-Blue Concept est un véhicule muni d’une pile à combustible de la troisième génération

Le Veloster Concept traduit l’intérêt constant de Hyundai pour le segment des coupés

Lors du salon international de l’automobile de Francfort qui ouvre ses portes le 12 septembre, Hyundai ne dévoilera pas moins de 3 « premières ». La plus importante d’entre elles est sans conteste le CrossWagon (CW) i30 grâce auquel Hyundai propose une version break de classe moyenne pour la première fois depuis longtemps.

Le CrossWagon i30

Après l’introduction du hatchback 5 portes i30, Hyundai en présente une version break et renoue ainsi avec une vieille tradition de la marque. Le Crosswagon i30 a été conçu, tout comme la version 5 portes, dans le centre de design européen de Hyundai (à Rüsselsheim, en Allemagne) qui symbolise à lui seul, l’ancrage et les ambitions européennes du constructeur coréen.

A l’arrière, la i30 CW se distingue par l’originalité de ses blocs optiques verticaux. La i30 CW joue clairement la carte de l’élégance, notamment grâce à ses rétroviseurs extérieurs avec clignoteurs intégrés et à ses rails de toit intégrés.

Plus long de 23 cm par rapport à la version hatchback (4.475 mm de longueur), la i30 CW dispose également d’un empattement supérieur de 50 mm qui se traduit bien entendu par un gain en habitabilité et en fonctionnalité.

Avec ses 1.423 mm de longueur de coffre (821 mm en configuration 5 places assises), le i30 CW offre un volume de charge allant de 415 à 1.395 litres avec banquette arrière rabattue.

La gamme de moteurs du Crosswagon i30 est calquée sur celle du modèle hatchback et offre notamment un bel éventail de choix pour ce qui est des motorisations diesel :

1.6 CRDi de 90 ou 115 CV ou 2.0 CRDi de 136 CV. En ce qui concerne l’essence, le client choisira à sa guise entre les 1,6 ou 2,0 Litres CVVT développant respectivement 115 ou 143 CV. Une boîte automatique est disponible sur la version 1,6 CRDi de 115 CV ou sur le 1,6i.

L’unique break dans le segment C avec ESP de série

L’importateur belgo-luxembourgeois avait déjà décidé d’équiper toutes les versions i30 du programme électronique « ESP » de série. Cette décision s’applique bien évidemment aussi pour la i30 CW qui devient ainsi le seul break de son segment à être équipé de série de cet ange gardien électronique.

L’ABS, les 6 airbags, le système de contrôle de traction, le port d’accès pour iPod et le système autoradio CD intégré viennent compléter la dotation de série.

Le i-Blue muni d’une pile à combustible

Le Concept-car baptisé i-Blue dévoilé en première mondiale, permet à Hyundai de mettre en avant le produit de sa recherche constante en matière d’énergies alternatives. Il s’agit du premier modèle Hyundai développé à partir d’une feuille blanche et destiné à intégrer une pile à combustible.

Le i-Blue peut être considéré comme une avancée majeure vers la commercialisation de véhicules à moteur électrique munis d’une pile à combustible (FCEV). Hyundai envisage d’ailleurs cette possibilité dès la prochaine décennie.

Le i-Blue succède aux Santa Fe et Tucson FCEV, et fait appel à une pile à combustible de la troisième génération. Lors des programmes de tests en conditions extrêmes, la pile à combustible de Hyundai a prouvé ses aptitudes à être utilisée à très basse température. Sa grande autonomie lui permet d’ores et déjà de rivaliser en utilisation quotidienne avec un véhicule équipé d’un moteur à combustion classique.

Après deux SUV, Hyundai utilise pour la première fois une carrosserie propre pour présenter sa propulsion alternative. Le i-Blue se définit comme un CUV (Crossover Utility Vehicle) 2+2 et constitue une alternative intéressante aux véhicules du segment D.

Le Veloster

Après une première apparition en Corée, le Veloster est présenté en première européenne à Francfort.

Son nom est issu de la contraction de « velocity » (rapidité) et de « roadster ». Ce concept-car, prouve l’attachement de la marque coréenne au segment des Coupés et son intention de continuer à innover en matière de design, afin de toucher une clientèle jeune.

Avec une longueur de 4,1 mètres, le Veloster reste donc compact. Son design dégage beaucoup d’énergie et se caractérise notamment par des jantes surdimensionnées de 20 pouces et un toit panoramique en verre.

A l’intérieur, le caractère « high-tech » du Veloster se renforce entre autres, par le design aplati du volant, le recours à l’aluminium et la présence d’une véritable « station d’écoute » pour iPod.