Hyundai présente sa voiture électrique à pile à combustible, le ix35

Hyundai ix35 FCEV concept (Geneva 2010)

 

Tous les constructeurs planchent furieusement sur différentes solutions pour réduire les rejets des gaz à effet de serre. 

A l’heure actuelle, les véhicules hybrides et électriques ont la côte.


On avait presque oublié l’hydrogène.  Voilà que Hyundai vient de présenter à Genève le ix 35 FCEV. 

Ce véhicule expérimental, équipé d’une pile à combustible  nouvelle , représente -selon Hyundai- un pas en avant important vers la production en série de tels véhicules.


Ci-joint, le communiqué de presse de Korean Motor Company, importateur Hyundai pour la Belgique et le Grand-Duché du Luxembourg, quant à la présentation du ix 35 FCEV lors du salon de Genève.


Hyundai ix35 2010

 

Hyundai a dévoilé son véhicule électrique à pile à combustible (FCEV), le ix35, à l’occasion du salon international de l’automobile 2010 de Genève, franchissant un nouveau palier vers la commercialisation des véhicules électriques à pile à hydrogène.

En tant que dernière nouveauté de Hyundai dans la gamme croissante de véhicules écologiques issus du programme Blue Drive, le ix35 FCEV se distingue par plusieurs innovations importantes par rapport au Tucson FCEV de la génération précédente. Forte de ces améliorations, la marque coréenne devrait atteindre son objectif de porter la production de ce type de véhicule à plusieurs milliers d’unités d’ici 2012, fournissant ainsi la toute dernière solution automobile au problème des émissions de gaz à effet de serre et de réchauffement climatique.

Les principales innovations sont les suivantes :

· l’adoption de séparateurs métalliques (plaques bipolaires) dans la pile à combustible de

Hyundai, le « moteur » ou principal composant produisant l’électricité. les séparateurs métalliques remplacent le graphite qui est très difficile et cher à fabriquer. les séparateurs métalliques réduisent considérablement le coût de la pile à combustible et simplifient le processus de fabrication des cellules à combustible.

· des avancées dans la modularisation qui simplifient l’assemblage final : les ingénieurs ayant conçu la pile à combustible au centre de recherche et de développement Eco-Tech de l’entreprise basé à Mabuk, en Corée du Sud, sont parvenus à associer des ensembles complexes de composants en des modules simplifiés, améliorant ainsi l’extensibilité de la production. les heures de travail nécessaires à l’assemblage d’un FCEV ont par conséquent été réduites, ce qui en fait une solution économiquement viable pour atteindre une production de milliers d’unités.

· l’adoption d’une batterie de stockage électrique lithium-ion-polymère de 21 kW en lieu et place de supercondensateurs : les batteries de stockage Lithium-ion-polymère sont déjà au stade de production industrielle et avec de meilleures économies d’échelle, la technologie LiPoly peut désormais être appliquée aux FECV efficacement et à moindre coût afin de réduire leur coût global.

· l’adoption d’un moteur à induction en lieu et place d’un moteur de type magnétique afin de réduire les coûts. même avec la légère baisse de l’efficacité globale du véhicule liée aux moteurs à induction, leur utilisation compensera le risque de frais élevés lié aux moteurs magnétiques qui sont tributaires de matériaux dont les prix ont flambé ces dernières années en raison de leur rareté et d’une forte demande.

En 2012, Hyundai prévoit de commencer à produire plusieurs milliers de FCEV et de les proposer aux clients professionnels en Corée.

Performances

Vitesse max.  160 km/h

Autonomie  650 km

Transmission

Type Pile à combustible Hyundai PEMFC

Moteur

Type  Moteur à induction CA

Puissance max.  100 kW

Couple max.  300 Nm

Batterie

Puissance  21 kW

Combustible (hydrogène comprimé)

Pression max.  70 MPa

Capacité du réservoir  5,6 kg


Liens vers article concernant la nouvelle Hyundai ix35 2010:

/fr/auto/page-4530/hyundai-actualites/hyundai-ix35-prix-et-equipements-sur-le-marche-belge

/fr/auto/page-4530/hyundai-actualites/hyundai-devoile-le-nouvel-ix35-successeur-du-tucson