Hyundai au salon de l’automobile de Paris

Lors du dernier salon de l’automobile de Paris, Hyundai a présenté de nombreuses nouveautés intéressantes :

la nouvelle i20, qui succède à la Getz,

la i20 Blue, version "verte" de la nouvelle i20,

le Santa Fe Blue Hybrid,

le ix55, qui, équipé d’un moteur diesel V6 CRDi de 3,0 L de cylindrée, spécialement conçu pour l’Europe, se positionne au dessus du Santa Fe, 

la Genesis, berline de haut de gamme

et la Genesis Coupé, qui devrait  -selon Hyundai- concurrencer les Nissan 350 Z et autres BMW M3.


 

Hyundai  i20 2009.

 

Hyundai dévoile la nouvelle i20.

Avec son style novateur qui fait tourner les têtes, son habitacle versatile, un niveau de
sécurité à la pointe du segment et une conduite dynamique, l’éblouissante i20 accapare
les feux de la rampe. Conçue et développée en Europe pour répondre aux attentes des
conducteurs européens, la i20 sera parfaitement armée pour conquérir le marché
européen ultra-concurrentiel des ultracompactes. Disponible initialement en version 5
portes, une version 3 portes plus sportive sera lancée au début de l’année 2009.

 

Hyundai  i20 2009.

Intérieur.

Plus basse, plus longue et plus large que la Getz à laquelle elle succède, la i20 5 portes repose sur un empattement allongé de 2.525 mm dont profite son habitacle spacieux. Le luxe et la versatilité se mélangent harmonieusement dans l’habitacle spacieux et généreusement équipé de la i20.
 

L’équipement de série de la i20 la place bien au-dessus de la plupart de ses rivales. Entre les équipements disponibles on note la climatisation, une radio puissante à quatre haut-parleurs, un système audio CD/MP3 avec écran intégré, un volant multifonctions, un système de contrôle de la pression des pneus, un siège conducteur réglable en hauteur, un système d’accès sans clé et des vitres et rétroviseurs électriques.
 

L’habitacle à 5 places de la i20 facilite la vie quotidienne avec une banquette arrière rabattable 40:60 et un seuil de chargement bas permettant d’accéder plus facilement au coffre de 295 litres.
 

L’habitacle de la i20 possède de nombreux espaces de rangement intelligents, dont une grande boîte à gants réfrigérée et deux porte-gobelets.
 

Hyundai  i20 2009.

 

Suspension, confort et bruit.
 

Conformément à son style dynamique, la i20 est basée sur une toute nouvelle plateforme équipée d’une suspension avant McPherson et de suspension arrière sur barres de torsion qui assure un comportement dynamique répondant aux attentes du marché européen.
 

La nouvelle direction à crémaillère a également été configurée pour plus de précision et de vivacité, ce qui la rend idéale en ville. L’utilisation de matériaux d’isolation sonore avancés tout au long du processus de développement – notamment sur les modèles diesel – permet un niveau de bruit particulièrement bas.
 

 

Hyundai  i20 2009  CRDi  16V.

 

Moteur et transmission.
 

La nouvelle Hyundai i20 peut recevoir 3 moteurs essence et 4 diesel modifiés en profondeur pour améliorer les performances, réduire la consommation et diminuer plus encore les émissions. La gamme de motorisations essence, entièrement compatible Euro IV, comprend un 1.2 de 78 CV, un 1.4 de 100 CV et un 1.6 de 126 CV. Tous reçoivent une transmission manuelle à cinq rapports, avec la possibilité d’une transmission automatique à quatre rapports sur les modèles 1.4 et 1.6. Fort de valeurs d’émission de CO2 d’à peine 124 g/km et d’une consommation de 5,2 l/100 km en cycle combiné, le tout nouveau moteur 1.2 tout en alliage offre une excellente combinaison de performance et d’économie.
 

Conçue pour répondre à la demande européenne en motorisations diesel, la i20 reçoit 4 moteurs turbodiesel compatibles Euro IV, avec un filtre à particules de série pour le moteur diesel 1.6. Le diesel 1.4 développe 75 ou 90 CV, alors que le 1.6 est disponible avec 115 ou 128 CV. Économique et propre, la variante de 115 ch présente des chiffres parmi les meilleurs de sa catégorie : 115 g de CO2/km, 4,3 l/100 km en cycle combiné. Les deux variantes 1.4 reçoivent une transmission manuelle à cinq rapports, alors que le 1.6 est associé à une transmission manuelle à six rapports.
 

 

Hyundai  i20 2009.

 

Sécurité.
 

L’agilité et le dynamisme de la i20 contribuent largement à tenir la voiture hors de danger. Si toutefois le pire devait arriver, les occupants de la i20 sont protégés par l’utilisation importante d’acier à haute limite élastique dans le châssis, par six airbags (frontaux, latéraux, rideaux), par des appuie-tête actifs, des ceintures avant avec prétensionneurs mais aussi par des freins ABS de dernière génération, par le programme de stabilité électronique et par des freins à répartition électronique.
 

Cet équipement de sécurité est complété par un système de contrôle de la pression des pneus, par des points d’ancrage Isofix aux places arrière et par des rappels d’oubli de ceinture pour tous les occupants. Hyundai ne doute pas d’obtenir cinq étoiles pour la protection des occupants et des enfants lors du crash test Euro NCAP de la i20.
 

 

Hyundai  i20 Blue  2009.

 

i20 Blue
 

Basée sur le tout nouveau modèle du segment B la i20 Blue, une variante « Blue »
intégrant toute une série de modifications, améliore encore les performances écologiques
déjà impressionnantes de la voiture de série. Le pack « vert » comprend des
modifications apportées au train roulant de la i20, à l’aérodynamisme et au châssis,
dans le but de réduire considérablement les émissions de CO2 et la consommation de
carburant sans faire de compromis sur les performances, la fiabilité et le plaisir de
conduite.
 

Malgré les excellentes performances de la i20 de base en termes de consommation et d’émissions le CO2, la i20 Blue permet encore de réduire de 15 % les émissions de CO2 (99 g/km) et la consommation (3,75 litres/100 km).
 

 

Hyundai  i20 Blue  2009.

 

La i20 Blue est équipée du moteur diesel 1.4 CRDi hyper efficace, qui développe 90 CV et 220 Nm de couple. Ce moteur est associé à une boîte manuelle à 6 rapports (au lieu de la transmission à cinq rapports de série), avec des démultiplications modifiées sur les 3e, 4e et 5e rapports. La i20 Blue présente des performances tout à fait respectables, avec une vitesse maximale de 176 km/h et une accélération de 0 à 100 km/h en environ 13 secondes.
 

Le logiciel électronique du moteur, qui gère le cycle moteur, la pression d’injection et la vitesse de ralenti, a été optimalisé pour réduire les émissions tout en assurant des performances élevées. Les performances sont améliorées grâce à une réduction des frottements de transmission et à l’utilisation d’une huile moteur à hautes performances et faible frottement.
 

Le changement le plus remarquable du point de vue du conducteur est l’utilisation d’un système « Start-stop » ISG. Produit par Bosch et modifié spécialement pour la i20 Blue, cette innovation coupe le moteur lorsque la voiture est à l’arrêt et au point mort, et relance le moteur lorsque le conducteur enfonce la pédale d’embrayage. Cette approche est particulièrement efficace pour minimiser les émissions dans la circulation urbaine lente.
 

La réduction des traînées aérodynamiques contribue aux chiffres de consommation et d’émissions particulièrement bas de la voiture. La garde au sol a été réduite de 15 millimètres, alors qu’un fond plat sur toute la longueur de la voiture améliore encore l’efficacité aérodynamique.

L’utilisation de pneumatiques Michelin Energy à faible résistance et des modifications subtiles apportées au design de la calandre et de la carrosserie contribuent également à améliorer les performances.
 

 

Hyundai  Santa Fe BlueHybrid  Concept (Paris 2008).

 

Hyundai Santa Fe Blue Hybrid.
 

Le Santa Fe Blue Hybrid Concept Car garde le design et le dynamisme global du Santa Fe, mais sous le capot se cache un tout autre véhicule. Les ingénieurs de Hyundai ont
développé un nouveau système de transmission hybride en parallèle qui associe le
puissant mais économique moteur Theta de 2,4 litres (156 CV/200 Nm) à une transmission automatique à six vitesses et à un moteur électrique de 41 CV. pour assurer une consommation minimale et des émissions de CO2 considérablement réduites.

Cette architecture hybride en parallèle propre à Hyundai servira de base à tous les véhicules hybrides développés par Hyundai.

 

Hyundai  Santa Fe BlueHybrid  Concept (Paris 2008).

 

Technologie hybride avancée.

Développée au centre de recherche de Namyang en Corée, la technologie hybride
essence/électricité qui équipe le Santa Fe Blue Hybrid réduit les émissions de CO2 à 148 g/km seulement (cycle combiné) et affiche une consommation de 6,2 l/100 km (cycle combiné). Avec une vitesse maximale estimée de 170 km/h et de 0 à 100 en 10,6 secondes, les performances ne sont presque pas modifiées.
 

Pour maximiser les économies de carburant, tous les principaux composants de transmission et de refroidissement du moteur Theta ont été optimisés pour réduire les frottements. Le carter reçoit également de l’huile basse friction. Le logiciel de contrôle coupe automatiquement le moteur lorsque le véhicule s’arrête, ce qui réduit les émissions à zéro. Dès que le conducteur appuie sur la pédale d’accélérateur, le démarreur intégré (Integrated Starter Generator, ISG) relance immédiatement le moteur. Le logiciel de contrôle du moteur Theta, qui règle la pression d’injection, le cycle moteur et le traitement des gaz d’échappement, a été modifié pour réduire encore plus la consommation. La direction à assistance électrique de dernière génération utilise moins de puissance, et des pneus à très faible résistance au roulement contribuent encore à améliorer encore la consommation.

 

La propulsion électrique du Santa Fe Blue Hybrid est assurée par un moteur électrique de 41 CV. (205 Nm) associé directement à la transmission automatique à six rapports. Les trois rapports supérieurs ont été allongés pour diminuer le régime moteur et améliorer encore la consommation.
 

L’électricité est stockée dans une batterie rechargeable de 270V au lithium-polymère (5.3Ah/270V). Celle-ci présente des avantages considérables par rapport aux batteries au lithium-ion, notamment en termes de densité énergétique et de coûts de production. La batterie « Li-Poly » est également plus résistante aux chocs et peut subir un plus grand nombre de cycles de
chargement/déchargement avant que sa capacité ne commence à se dégrader.
 

 

Hyundai  Santa Fe BlueHybrid  Concept (Paris 2008).

 

Un palmarès reconnu dans le domaine des véhicules à faibles émissions.
 

Hyundai a développé son premier véhicule électrique hybride en 1995 : le Future Green Vehicle, dévoilé lors du Seoul Motor Show. En 1999, le constructeur a dévoilé un véhicule électrique hybride (Hybrid Electric Vehicle, HEV) Elantra lors du Seoul Motor Show et, en 2000, un HEV Accent – tous deux équipés de systèmes de propulsion électrique en parallèle « en dur » et de la technologie ISG.
 

Mais ces véhicules de recherche et de développement non pas été produits en série.
En 2004, la compagnie a lancé une production à petite échelle de ses véhicules HEV et a livré 50 exemplaires de Getz hybrides essence/électricité (véhicules du segment B, commercialisés en Corée sous le nom de Hyundai Click) à des agences gouvernementales coréennes dans le cadre d’un projet de démonstration de flotte. Il s’agissait de systèmes hybrides « doux » équipés de moteurs de 16 CV. et de batteries au métal hydride.

Le programme de développement de technologie hybride a continué son développement et, en 2005, Hyundai et sa filiale Kia Motors Corp. ont livré 350 exemplaires supplémentaires à la flotte de démonstration. Ceux-ci furent suivis de 730 unités supplémentaires en 2006 et 1.682 exemplaires en 2007, y compris des HEV Accent.
 

Hyundai prévoit de lancer la commercialisation de son premier véhicule hybride électrique en juillet 2009.

Destiné tout d’abord au marché domestique coréen sous le nom d’Avante, l’hybride Elantra LPI sera le premier véhicule hybride au monde équipé d’un moteur au gaz de pétrole liquéfié (GPL), et le premier à utiliser des batteries avancées Li-Poly.
 

 

Hyundai  ix55 2009.

 

ix55
 

Le porte-étendard ix55 se positionne au-dessus des modèles Tucson et Santa Fe actuels
pour parachever la gamme dynamique et attrayante de SUV de Hyundai. Basé sur le
Veracruz déjà réputé sur le marché nord-américain, le ix55 a subi un programme de
redéveloppement complet pour le préparer au marché européen. Un habitacle spacieux,
somptueusement équipé et à la configuration intelligente vient compléter les capacités
tous chemins de ce véhicule de route. Avec son système sept places tout en souplesse, il
offre une réelle versatilité aux familles qui bougent.
 

 

Hyundai  ix55 2009.

 

Style et Design.
 

Le Hyundai ix55 suit les traces audacieuses du design des nouvelles i10, i20 et i30, avec un style moderne et tendu aux accents clairement européens. Avec ses phares au Xénon et sa calandre imposante, ses flancs musclés, sa ligne de toit audacieuse, ses roues en alliage 18 pouces, ses optiques arrière suivant le galbe de la carrosserie et ses sorties d’échappement intégrées, le ix55 associe robustesse, modernité de style et équilibre des proportions.
 

 

Hyundai  ix55 2009.

 

Intérieur.
 

Utilisant avec goût le bois et le cuir, l’habitacle spacieux, versatile et élégant du ix55 est au sommet du luxe. L’équipement de série exceptionnel comprend des sièges en cuir, une radio RDS et un système audio de luxe Infinity compatible MP3, un ordinateur de bord multifonctions, des vitres obscurcies à l’arrière, une instrumentation à éclairage bleuté, une climatisation bizone avec commandes séparées pour les passagers arrière, un volant multifonction gainé de cuir et réglable dans toutes les directions, un régulateur de vitesse, l’accès sans clé, des essuie-glace automatiques et un radar d’aide au stationnement.
 

 

Hyundai  ix55 2009.

 

L’habitacle 7 places est la clé de l’exceptionnelle polyvalence du ix55 pour les familles. Lorsqu’ils ne sont pas utilisés, les sièges de la dernière rangée se replient à plat dans le plancher du coffre pour donner un coffre énorme de 598 litres (VDA). En cas de besoin, les deux sièges de la troisième rangée, dotés de ceintures à trois points, se déplient facilement et rapidement. Les sièges de la deuxième et la troisième rangée se replient séparément, et la capacité maximale du coffre est de 1.746 litres.

 

Hyundai  ix55 2009.

 

Hyundai  ix55 2009.

Suspension, confort et bruit.
 

Basé sur le Hyundai Veracruz, réputé sur le marché nord-américain, le nouvel ix55 a subi une transformation dynamique complète pour le préparer au marché européen. Sa suspension avant à jambes de force et sa suspension arrière multi-bras ont reçu des amortisseurs et des ressorts renforcés pour une tenue de route plus dynamique. La géométrie et l’assistance de la direction ont été réglées pour la rendre plus communicative.
 

 

Hyundai  ix55 2009.

 

Moteur et transmission.
 

Le ix55 présente une combinaison exceptionnelle de performances et d’économie. La transmission intégrale avec répartition de couple est reliée à une boîte automatique à six rapports – une première Hyundai – avec possibilité de passage manuel des rapports grâce à Shiftronic.

L’arrivée du ix55 marque également la première mondiale du tout nouveau moteur turbodiesel CRDi 3.0 litres V6. Ce moteur propre et musclé a été conçu spécialement pour l’Europe. Avec ses 240 CV à 3.800 t/min. et 451 Nm de couple entre 1.750 et 3.500 t/min, il permet au ix55 d’accélérer de 0 à 100 km/h en 10,4 secondes à peine et d’atteindre une vitesse maximale limitée électroniquement de 200 km/h. Et ces performances sont réalisées en maintenant une consommation très raisonnable de 9,4 L/100 km en cycle combiné et en émettant 249 g de CO2 au km.
 

 

Hyundai  ix55 2009.

 

Sécurité
 

Avec sa cellule de sécurité des passagers optimalisée par ordinateur, sa transmission intégrale agile, ses phares au Xénon perçants, ses freins puissant et la visibilité qu’offre la position de conduite élevée, le ix55 offre à ses passagers un niveau de sécurité exceptionnel.
 

À cela s’ajoute une liste complète d’équipements de sécurité de série, comme par exemple six airbags, un programme de stabilité électronique de dernière génération, un système anti-patinage et des freins ABS avec distribution automatique de la puissance de freinage.

L’équipement de sécurité comprend en outre des appuie-tête actifs à l’avant, des ceintures à trois points aux sept places avec prétensionneur et limiteur de charge, et des rappels d’oubli de ceinture pour le conducteur et le passager avant.

 

Hyundai  Genesis Sedan 2008.

 

Genesis : l’interpretation de la berline de luxe par Hyundai.

Fleuron de la gamme Hyundai, la Genesis a été conçue pour offrir une qualité réelle et
perçue comparable à celle des véhicules des plus grandes marques de prestige. Son prix
compétitif et son équipement de série généreux lui donnent un avantage sur ses rivales.
Avec une technologie digne de modèles nettement plus coûteux, la Genesis se dote
d’équipements comme les phares adaptatifs « Adaptive Front Lighting System » (AFLS), les systèmes audio Lexicon® ou encore les appuie-tête actifs à réglage électronique.
 

 

Hyundai  Genesis Sedan 2009.

 

Moteur, transmission et performances.
 

Basée sur la toute nouvelle architecture à propulsion hautes performances de Hyundai, la Genesis peut recevoir trois motorisations : des moteurs V6 de 3,3 et 3,8 litres, mais aussi le nouveaux V8 Hyundai Tau de 4,6 litres. Au sommet de ce trio performant, le moteur Tau est d’un efficacité hors normes. Développant plus de 380 CV, il est associé à une boîte automatique ZF à six rapports avec commande manuelle Shiftronic. Dotée de ce moteur V8, la Genesis accélère de 0 à 100 km/h en moins de 6 secondes.

 

Hyundai  Genesis Sedan 2009.

 

Suspension et tenue de route.
 

La Genesis présente une répartition des masses avant-arrière de 52:48. Cet équilibre presque parfait lui assure une tenue de route exceptionnelle et un comportement raffiné. La suspension avant à cinq bras possède des bras supérieurs et inférieurs reliant les roues avant au châssis pour une plus grande réactivité. Les suspensions arrière indépendantes à cinq bras sont tout aussi sophistiquées, avec une géométrie de suspension précise pour un confort optimal et un comportement séduisant.
 

Confort et raffinement.
 

La carrosserie rigide et légère permet de réduire le niveau de bruit dans l’habitacle et contribue à améliorer le comportement routier. L’utilisation d’acier à haute limite élastique aux endroits critiques permet à la Genesis de combiner rigidité dynamique et faible poids de la carrosserie.
 

 

Hyundai  Genesis Sedan 2009.

 

Niveaux d’équipement exceptionnels.
 

La Genesis offre une combinaison irrésistible de technologie, de luxe et de rapport qualité-prix. La Genesis possède de série un tableau de bord élégant aux accents de bois noble, une l’installation mains libres bluetooth et des entrées auxiliaires USB/iPod. Un système de navigation à la pointe du progrès doté d’un écran de 8 pouces (20 cm) est également disponible, tout comme une caméra de recul.
 

Le conducteur est entouré de luxe avec une planche de bord, des contre-portes et une console centrale garnies de cuir, et le siège conducteur chauffant et climatisé lui assurent un confort de conduite optimal. L’excellent système audio Surround Lexicon® est doté de la technologie LOGIC 7®, d’un amplificateur numérique à 11 voies et de 17 haut-parleurs d’une puissance totale de plus de 500 watts.
 

Sécurité.
 

La Genesis est dotée des dernières technologies de sécurité active et passive pour éviter les accidents et protéger au maximum les occupants en cas de collision. L’équipement de série comprend huit airbags, le correcteur de trajectoire Electronic Stability Control (ESC), l’assistance au freinage Brake Assist et la répartition électronique de freinage Electronic Brake Distribution (EBD). Les modèles V8 sont équipés de série de disques de freins de plus grand diamètre. Un système d’appuie-tête actif électronique est également disponible. Celui-ci représente un pas en avant considérable par rapport aux systèmes mécaniques d’appuie-tête actifs pour la prévention du coup du lapin.
 

Le régulateur de vitesse adaptatif Smart Cruise Control System de la Genesis utilise un radar pour régler la vitesse du véhicule et maintenir une distance constante par rapport au véhicule qui précède.

La Genesis possède des phares au Xénon à décharge haute intensité (HID) avec correction d’assiette automatique. L’Automatic Front Lighting System permet aux phares avant de pivoter automatiquement pour assurer une meilleure visibilité en virage.
 

 

Hyundai  Genesis Coupé  ShowCar 2008.

 

Genesis Coupé Showcar.
 

Le tout nouveau Show Car « à propulsion était un autre des temps forts
du salon. En tant que prototype unique, cette voiture est pour le moment la voiture la plus dynamique de Hyundai, et elle présentera un style et une technologie de châssis avancée étonnants.
 

Le concept Genesis Coupé utilise le style marqué du modèle de production – ses lignes de carrosserie en Z et ses courbes puissantes qu’il exacerbe pour créer un véhicule à la fois unique et étonnant. La peinture Sonic Orange confère au modèle d’exposition un aspect spectaculaire, renforcé par son toit en fibre de carbone nue, et autres spécifications qui aident à réduire le poids.
 

La nouvelle Genesis Coupé complétera par ailleurs la gamme Hyundai aux États-Unis.

Aux côtés du coupé actuel, remodelé en 2006, la nouvelle Genesis Coupé jouera essentiellement son rôle dans le segment des coupés premium, catégorie dans laquelle la BMW série 3 Coupé et la Nissan 350 Z donnent le ton.
 

Cette voiture de sport, développée sous le nom de code « BK », se caractérise par un empattement relativement long qui améliore le confort et la tenue de route. Toutefois, ce n’est pas sous les sièges ou la banquette que s’affichent ses ambitions sportives. La Genesis Coupé sera proposée avec un moteur turbo quatre cylindres de 223 CV, couplé à une boîte manuelle six vitesses ou à une boîte automatique séquentielle à cinq rapports Shifttronic. Le modèle sera également disponible avec un V6 3,8 litres de 310 CV, lui aussi couplé à une boîte manuelle ou, en option, à un changement de vitesse automatique Shifttronic à 6 rapports.
 

 

Hyundai  Genesis Coupé  ShowCar 2008.

 

Combinée au moteur 3 litres V6, la Genesis Coupé s’envole à 100 km/h en moins de 6 secondes. La force de freinage requise est fournie par des disques Brembo à 4 pistons. Le châssis sport et/ou le différentiel à glissement limité sont disponibles en option, l’ESC (contrôle électronique de la stabilité) faisant, quant à lui, partie des équipements de série. Il convient également de remarquer que la Genesis Coupé possède une carrosserie de 24% plus rigide que celle d’une BMW M3. La répartition du poids 55/45 avant/arrière assure une tenue de route d’une précision irréprochable.
 

Le bouton de démarrage/arrêt, les phares au xénon HID, les jantes en aluminium 19 pouces, la connexion Bluetooth et l’équipement iPod comptent parmi les autres caractéristiques marquantes de la Genesis Coupé.