Pile à combustible : Collaboration entre GM et Honda

Classé dans : Actualités - General Motors | 0

Bien que l’utilisation courante de la pile à combustible ne soit pas pour demain, ni même pour après-demain, son application à « grande » échelle semble poindre tout doucettement à l’horizon.

L’accord de collaboration entre GM et Honda, quant à l’étude de la nouvelle génération des piles à combustible, ne peut qu’accélérer les choses.

Ci-après, le communiqué de presse relatif à cet accord, rendu public hier.


GM et Honda vont collaborer sur la prochaine génération de piles à combustible

GM et Honda vont collaborer sur la prochaine génération de piles à combustible


L’objectif est d’aboutir à des piles à combustible et un stockage commercialement viables à l’horizon 2020

NEW YORK – General Motors (indice NYSE : GM) et Honda (NYSE : HMC) ont annoncé avoir abouti hier à un accord définitif à long terme pour mettre au point en commun une nouvelle génération de systèmes de piles à combustible et de stockage d’hydrogène, dont la réalisation est prévue à l’horizon 2020. Cette collaboration est destinée à bénéficier du partage du savoir-faire de chacun, d’économies d’échelle et de la mise en place de politiques d’approvisionnement communes.

GM et Honda envisagent de collaborer avec des intervenants afin de progresser davantage dans la mise au point des infrastructures d’approvisionnement, ce qui est essentiel pour envisager une viabilité sur le long terme et gagner la confiance des acheteurs de véhicules à pile à combustible.

GM et Honda sont considérés comme des leaders de la technologie des piles à combustible. Selon l’Indice de croissance de dépôts de brevets dans les énergies propres (Clean Energy Patent Groth Index), GM et Honda se classent respectivement n°1 et n°2 du nombre total de dépôts de brevets entre 2002 et 2012, avec plus de 1.200 brevets.

« Cette collaboration s’appuie sur le savoir-faire de Honda et de GM qui sont les leaders de la technologie des piles à combustible à hydrogène, » a déclaré Dan Akerson, Président et CEO de GM. « Nous sommes convaincus qu’il s’agit là de la meilleure façon de développer cette technologie importante, ce qui a le potentiel de contribuer à réduire la dépendance au pétrole et d’instaurer une mobilité durable. »

« Parmi toutes les technologies à zéro émission de CO2, le véhicule électrique alimenté par pile à combustible présente un avantage essentiel, en disposant d’une autonomie et d’une possibilité de faire le plein aussi bons que ceux d’une voiture à essence, » a souligné Takanobu Ito, Président & CEO de Honda Motor Co Ltd. « Honda et GM sont désireux d’accélérer la pénétration du marché de cette technologie idéale de mobilité propre, et je suis heureux d’aboutir à cet accord qui va permettre de fusionner nos principales technologies de piles à combustible et de créer un système avancé qui sera plus performant et plus abordable. »

Le programme de GM baptisé Project Driveway, lancé en 2007, a permis d’effectuer près de 5 millions de kilomètres en utilisation réelle en faisant rouler une flotte de 119 véhicules fonctionnant à l’hydrogène, soit plus que tout autre constructeur automobile.

Honda a commencé à proposer la Honda FCX en leasing en 2002, et a ainsi commercialisé 85 unités aux Etats-Unis et au Japon, en comptant son successeur, la FCX Clarity, qui a été élue Voiture verte mondiale 2009. Honda a confié ces véhicules à des clients aux Etats-Unis et a recueilli de précieux enseignements concernant l’utilisation dans la vie de tous les jours des véhicules électriques à pile à combustible.

Honda FCX Clarity

Comme il l’a déjà annoncé, Honda prévoit de lancer le successeur de la FCX Clarity au Japon et aux Etats-Unis en 2015, puis en Europe. GM va annoncer dans un proche avenir ses projets de production de véhicules à piles à combustible.

La technologie de la pile à combustible permet de répondre à de nombreux défis que pose l’automobile aujourd’hui : dépendance au pétrole, émissions, rendement, autonomie et temps de ravitaillement. Les véhicules à pile à combustible peuvent fonctionner à l’hydrogène renouvelable issu de sources comme le vent et la biomasse. Le seul rejet des véhicules à pile à combustible est la vapeur d’eau.

En outre, les véhicules à pile à combustible peuvent disposer d’une autonomie de plus de 600 kilomètres, peuvent être ravitaillés en moins de trois minutes et cette technologie de propulsion peut être utilisée sur des véhicules petits, moyens ou gros.