LA MUSTANG REVIENT À LA COMPETITION.

Classé dans : Actualités - Ford (USA) | 0

La Mustang GT R, avec son moteur5.0L “Cammer” de 440 CV et son style musclé, célèbre 40 années de performance et les fameuses “Yellow Mustangs”.

• La GT R conserve 85 % des composants de la caisse de la Mustang 2005 mais bénéficie de suspensions renforcées issues de la compétition.

• Pratiquement prête pour différentes séries, le modèle développé pour la compétition est déjà disponible, à un prix abordable, pour les pilotes amateurs.

La « virile » Ford Mustang GT R, dévoilée au Salon de New York en première mondiale, fait revivre la légende de la compétition et la magie des Mustang 5.0 litres.

Au moment du 40ième anniversaire de la Mustang, ce concept annonce une véritable voiture de compétition tout en respectant l’esprit et les performances de ces glorieuses aînées.

« La Mustang GT R allie un design actuel à couper le souffle, le palmarès historique de Ford Racing et les technologies de compétition les plus en pointe », a déclaré J Mays, vice-président du design. « La Mustang a développé son image avec le drapeau à damiers, aussi nous estimons que la Mustang GT R est un hommage approprié au 40ème anniversaire de la famille Mustang et qu’elle laisse présager un avenir intéressant».

La voiture en Orange Valencia est inspirée de la fameuse Mustang Boss 302 Trans-Am Grabber Orange de 1970 (les Mustangs jaunes) pilotée par des légendes de la compétition, dont Parnelli Jones. Elle est une véritable vitrine technologique qui, le capot ouvert, révèle un certain nombre de pièces issues de la compétition.

« La Mustang GT R prouve que Ford est de retour et de façon sérieuse dans les courses sur route », déclare Chris Theodore, vice-président Ford chargé des produits avancés.

La Mustang GT R est animée par un moteur “Cammer” de 440 CV, déjà disponible chez Ford Racing et qui peut être préparé pour développer plus de 500 CV selon le règlement des séries.

L’an dernier, une version de 505 CV du moteur “Cammer” a acquis ses lettres de noblesse en terme de performance et d’endurance, en permettant la victoire d’une Mustang aux 24 Heures de Daytona dans la catégorie Prototypes Daytona.

La voiture est conçue pour faire face aux épreuves sur route les plus difficiles au monde. Elle profite d’une structure rigide (dérivée de la toute nouvelle Mustang 2005, qui sera commercialisée à l’automne) et de nombreuses pièces de compétition très sophistiquées. Elle partage 85 % des composants de la Mustang 2005.

La Mustang GT R peut être adaptée en fonction des compétitions et des budgets, elle reste aussi une fantastique machine à rêver pour les passionnés.

Nous avons choisi le moteur ‘Cammer’ du catalogue de Ford Racing et fabriqué une voiture de compétition autour, avec les meilleures pièces que nous avons testées dans le cadre de notre programme de compétition.

A l’origine simple concept, la Mustang GT R a été fabriquée par des personnes intéressées par la compétition et pourrait être redoutable dans les épreuves routières.

Différentes instances comme American LeMans, SCCA Trans-Am, GrandAm Cup et la FIA , pourraient facilement homologuer la Mustang GT R. La voiture pourrait, en effet, répondre à la réglementation de chaque série avec des modifications de base apportées aux freins, roues et pièces de carrosserie.

La Mustang GT R pourrait également être un modèle clé en mains commercialisé à partir du catalogue de Ford Racing et du réseau de distribution.

Moteur

Doug Gaffka – Directeur du design de Ford Performance
Group – a facilement trouvé sa source d’inspiration pour la Mustang GT R :
« Nous nous sommes rendu compte qu’en partant de la Mustang 2005, il n’y avait pas besoin de chercher loin pour la transformer en véritable voiture de compétition », déclare-t-il, soulignant que le compartiment moteur devait être adapté au nouveau moteur et qu’elle devait recevoir des arceaux de sécurité.

Le capot en fibre de carbone laisse immédiatement présager du niveau de performance de la voiture avec son renflement important et une surface matte qui rappelle les fameuses Mustang jaunes à capot noir.

L’avant constitue une nouvelle évolution des concepts Coupé et Cabriolet Mustang GT annonciateurs du design de la Mustang 2005. La Mustang GT R reprend le célèbre cheval sauvage sur la calandre, utilise des matériaux modernes, tels que la fibre de carbone et bénéficie d’un traitement aérodynamique poussé.

Les flancs de la Mustang GT R sont accentués par les importants élargisseurs d’ailes avant, qui permettent d’accueillir la suspension de compétition, les roues de 20 pouces et les écopes d’air supplémentaires. Les ailes arrière également proéminentes abritent des jantes de 21 pouces. En effet, face à la rapidité avec laquelle ces dernières années, les pneus de 18 et 19 » sont devenus standards en compétition, ces nouveaux pneus constituent donc une extrapolation réaliste de l’évolution à venir. Les double sorties d’échappement en acier inoxydable sortent du panneau latéral arrière juste au-dessus des bas de caisse, devant les roues arrière.

Afin de loger le système de ravitaillement « dry-brake » côté conducteur, les vitres de custode arrière de la Mustang sont fixes. Les portes sont totalement fonctionnelles comme le requiert la majorité des catégories d’épreuves existantes.

Un grand logo GT R est situé au-dessus de l’aile avant et encadré par les mots “Mustang” et “40 th Anniversary”. Ce logo est également placé à l’arrière.

L’aileron arrière proéminent, réalisé en matière composite, est certainement l’élément de design le plus frappant et répond aux réglementations de différentes séries de compétition.

La partie arrière, tout comme l’avant, est une nouvelle expression du design du concept GT avec des feux plus grands. Les pilotes d’endurance identifieront instantanément le refroidisseur de différentiel, monté centralement, derrière une grille en aluminium.

A l’intérieur, le tableau des instruments reprend le style de celui de la Mustang 2005 en version fibre de carbone pour la compétition. En anticipation d’une autre tendance actuelle, les designers ont choisi un volant style Formule 1 avec de nombreuses commandes et instruments intégrés dont le compte-tours, l’affichage du rapport, la télémétrie et quelques témoins. Seul le manomètre de pression d’huile et le thermomètre d’eau sont situés sur le tableau des instruments.

« La majorité des voitures de compétition associent différents concepts intérieurs », poursuit Gaffka. « Le volant de type Formule 1 réduit très nettement le nombre d’instruments sur la planche de bord».

Côté passager, des glissières sont prévues pour un second siège afin de satisfaire ceux qui sont à la recherche d’émotions fortes, et qui veulent ressentir en direct les performances de la Mustang GT R. La cage de sécurité en chrome molybdène est fixée à tous les points importants de la structure de la caisse, apportant une rigidité supplémentaire à une cellule de la voiture.

La caisse de la Mustang GT R conserve 85 % des pièces de la caisse de la voiture de série, qui ont été renforcées de 30 % dans le cadre du projet. Les seules modifications concernent les plots de montage de la batterie, située à l’arrière, et un réservoir de carburant, désormais disposé dans le coffre.

La voiture a été construite par le département Véhicules Spéciaux Saleen de Troy, Michigan, par les mêmes équipes officiant sur la Ford GT.

Le « Cinq Litres » est de retour

Le moteur de 440 CV préparé pour la compétition constitue le cœur de la Mustang GT R. Ce nouveau moteur 5,0 litres “Cammer” provient de Ford Racing Performance Parts.

Il provient de la famille des V8 4,6 litres MOD à 4 soupapes par cylindre. Grâce au réalésage des chemises à 94 mm, au lieu de 90,2 mm, la cylindrée a été portée à 5,0 litres.

Et si le moteur reçoit le vilebrequin matricé de la Mustang Cobra SVT à 6 paliers de ligne d’arbre et des bielles à section en H « Manley » pour gagner en résistance, le bloc moteur extrêmement robuste de Ford Racing reçoit des renforts et est réalisé dans un nouveau matériau qui accroît sa résistance et sa longévité. Le bloc est spécialement renforcé au niveau des paliers de ligne d’arbre pour supporter des charges plus élevées.

Les autres principales différences concernent les pistons matricés, le taux de compression de 11,0/1, les culasses à conduits intégrés, les cames à plus haute levée et les ressorts de soupapes hélicoïdaux de forme conique. Le moteur est doté d’injecteurs à haut débit et d’un collecteur d’admission en magnésium à géométrie variable.

Le moteur 5,0 litres “Cammer” reçoit un carter d’huile spécial et des tubulures d’échappement « 4 dans 2 dans 1 » fabriquées sur mesure.

Afin de permettre le passage de la puissance au sol, la transmission à 6 rapports TTC T-56 de Ford Racing est couplée au moteur par un embrayage et un volant moteur renforcés. En sortie de boîte, le mouvement est transmis par un arbre de transmission en aluminium composite spécial vers un différentiel à spécification compétition avec rapport de réduction finale de 4.56/1.

Le moteur « Cammer » a été présenté lors du Salon Specialty Equipment Manufacturers Association (SEMA) en 2002. Le moteur de la GT R est identique au moteur de base à l’exception du calage de la distribution, qui permet d’obtenir davantage de puissance à régime élevé dans le cas d’une utilisation en compétition.

Un châssis compétition éprouvé

La Mustang GT R reçoit le châssis de la Mustang 2005. Il a été développé et mis au point par des ingénieurs, qui bénéficient de l’expérience de Ford Racing ou sont passionnés de compétition. Les suspensions, également dérivées de la compétition, assurent une répartition pratiquement parfaite du poids. Ceci, ajouté à la caisse ultra rigide, constitue un premier aperçu des qualités de la Mustang GT R.

« La GT R est l’expression ultime de la plate-forme Mustang », souligne Hau Thai-Tang, ingénieur en chef de la Mustang. « La gamme Mustang est plus importante que celle de tout autre véhicule – de moins de 20.000 dollars pour le modèle V-6 à 40.000 dollars pour la version compétition. La Mustang GT R montre comment nous pouvons atteindre, sans égal, un tel résultat avec la toute nouvelle plate-forme ».
Le passage sur la piste – dans différentes épreuves – a constitué un élément important du développement de la Mustang 2005. En effet, les ingénieurs châssis ont repoussé les prototypes dans leurs derniers retranchements afin de trouver un compromis parfait entre puissance et tenue de route.

« Nous avons passé de très nombreuses heures à affiner la GT R sur les pistes d’essai », ajoute Mark Rushbrook, Directeur du Développement de la Mustang 2005. « La voiture s’est rendue plusieurs fois sur la piste de Nelson Ledges dans l’Ohio pour des tests d’endurance de 24 heures, et a passé plusieurs mois sur nos tracés de tenue de route, dont les pistes d’essai se trouvent en Arizona, Michigan et Floride ».

Peu après l’apparition en première mondiale de la Mustang 2005 en janvier, les ingénieurs compétition ont commencé de travailler sur cette base saine. Le châssis de la Mustang GT R Concept a été totalement déshabillé pour recevoir des renforts et des améliorations structurelles pour la sécurité du pilote sur la piste. Un arceau a été ajouté ainsi qu’un siège compétition Sparco, doté d’un harnais de sécurité cinq points.

La géométrie de la suspension d’origine a été conservée, mais les éléments clés ont été remplacés de manière à réduire le poids ou à offrir des performances supérieures pour la course. Les pièces de la suspension sont réalisées en tube chrome molybdène allégé. Les amortisseurs de compétition montés dans les ressorts hélicoïdaux sont totalement réglables avec réservoir à distance. Une barre anti-rapprochement accroît la rigidité structurelle de la caisse.

Pour compléter l’équipement du châssis, les roues reçoivent des freins Brembo surdimensionnés. Les freins sont dotés de disques de 14,3 pouces avec étriers à 6 pistons et l’arrière de disques de 13 pouces avec étriers à 4 pistons.

Les jantes compétition de 20 pouces reçoivent des pneus slicks Pirelli 275/35 à l’avant et 305/30 à l’arrière.

La Mustang GT R a été conçue selon les principes de l’aérodynamique moderne : avec une impressionnante prise d’air avant et des panneaux inférieurs en fibre de carbone pour réduire les turbulences sous le soubassement.

Du concept à la réalité

Bien que la Mustang GT R soit un concept, la voiture a été conçue pour être performante en course. Certaines de ses pièces sont déjà disponibles pour les passionnés de la compétition dans le catalogue Ford Racing 2004.

Le moteur 5,0 litres EFI “Cammer” avec le faisceau de câblage est inscrit au catalogue au prix de 14.995 dollars. Le moteur “Cammer” facilite les projets d’installation à bord de la Mustang GT R en proposant différentes longueurs de faisceaux de câblage modulaires et spécialement conçus pour répondre aux configurations de montage les plus courantes.

De plus, les kits de faisceaux de câblage – avec le module de gestion du groupe propulseur (PCM) – comporte tous les connecteurs électriques nécessaires, y compris les bornes, une boîte à fusibles, un boîtier de répartition ainsi que les contacteurs et les relais de pompe d’alimentation.
L’arceau de sécurité, l’aileron arrière et certains composants du châssis font actuellement l’objet de développements supplémentaires.

Une base solide

La Mustang GT R reprend les gènes de la Ford Mustang 2005, qui a été présentée, en janvier, comme la première Mustang possédant sa propre plate-forme. Celle-ci, est 15 cm plus longue, 30 % plus rigide et présente un pont arrière rigide sophistiqué.

A partir d’une feuille blanche, l’équipe d’ingénierie aurait pu arrêter son choix sur n’importe quel type de pont arrière, y compris avec suspension indépendante. Aussi, pourquoi a-t-elle préféré un pont arrière rigide ? La réponse se trouve dans l’image de « muscle car » à l’américaine de la Mustang.

« Nous avons parlé avec de nombreux utilisateurs et pilotes de Mustang lors du déroulement du programme », ajoute Hau Thai-Tang, ingénieur en chef de la Mustang. « Ils forment un groupe très passionné et leur majorité – pratiquement unanime – nous a fortement conseillé de doter la toute nouvelle Mustang d’un pont arrière rigide car il constitue une garantie de bonnes performances et d’une grande adaptabilité ».

Le tout nouveau châssis et le soin apporté à la dynamique du véhicule permettent à la toute nouvelle Mustang de bénéficier d’une suspension et d’une tenue de route de très bon niveau. Grâce à sa structure ultra rigide, les ingénieurs Mustang ont pu affiner les ressorts, les amortisseurs et les bagues à un degré jamais atteint précédemment.

Cet enthousiasme inégalé au volant se prolonge avec un élément également primordial, celui d’un prix accessible. Le modèle V6 lui permet d’être la meilleure voiture à roues arrière motrices pour moins de 20.000 dollars, alors que la Mustang GT sera la voiture haute performance de 300 CV la plus accessible du marché.

Ford et des milliers de fans du monde entier ont célébré le 40ème anniversaire de la Mustang le 17 avril 2004 à Nashville, Tennessee, lors d’une fête organisée par le Mustang Club America. La Mustang 2005 sera visible dans les halls d’exposition à l’automne 2004. Elle sera fabriquée par l’usine d’AutoAlliance International de Flat Rock, Michigan, à quelques dizaines de kilomètres de son lieu de fabrication actuel, à Dearborn sur la Rouge River.

Les tarifs de la nouvelle Mustang seront annoncés quelque temps avant son lancement.