L’USINE DE GENK A DEBUTE LA PRODUCTION DE LA NOUVELLE MONDEO

Classé dans : Actualités - Ford Europe | 0

Moins de 12 mois après le démarrage officiel de la production du S-MAX et du nouveau Galaxy, la première Ford Mondeo est sortie des lignes d’assemblage de l’usine Ford de Genk en Belgique le 27 mars 2007.

Un programme d’investissement de 715 millions d’euros a été mis en oeuvre pour organiser la production de ces trois modèles.

Lorsque l’usine fonctionnera à plein régime, près de 1 200 Mondeo, S-MAX et Galaxy seront produits chaque jour, dont 98% seront exportés dans plus de 60 pays.

« Après la reconnaissance et le succès internationaux du Galaxy et du S-MAX, ce dernier élu Voiture de l’Année 2007, la nouvelle Mondeo complète la gamme Ford dans le segment CD européen qui est d’une importance cruciale pour notre marque, » a déclaré John Fleming, président et CEO de Ford Europe.

« Grâce à l’introduction d’un nouveau système de production flexible, en moins d’un an, Ford Genk a amélioré ses rendements et son niveau de qualité. Elle restera l’usine principale de production des grands véhicules chez Ford, » a-t-il ajouté.

A partir d’aujourd’hui, cinq carrosseries différentes sortiront de la même ligne de production de Genk. Il s’agit du S-MAX, du Galaxy, des Mondeo quatre portes, cinq portes et break SW. Genk est le seul site de production pour ces modèles.

« Grâce à la modernisation très poussée de notre site de production, Ford Genk a progressé en terme de qualité et de souplesse de production, nous permettant de répondre rapidement aux demandes en perpétuelle évolution de nos clients, » souligne Guy Martens, directeur général de l’usine de Genk.

Les principaux investissements pour la production de la nouvelle Ford Mondeo ont été concentrés dans les départements d’emboutissage et de fabrication des caisses de l’usine.

L’emboutissage des flancs de la nouvelle Mondeo est désormais réalisé dans le hall des presses de Genk alors que les flancs du S-MAX et du Galaxy sont fabriqués par l’usine Ford de Cologne, en Allemagne.

Cette fabrication sur site permet un meilleur contrôle de la qualité de surface de tous les panneaux extérieurs de carrosserie du nouveau véhicule.

Dans l’atelier de carrosserie de Genk, la toute nouvelle technologie de brasage au laser garantit un meilleur raccordement entre les panneaux de toit et les flancs de la nouvelle Mondeo, augmentant ainsi la rigidité et la sécurité passive du véhicule.

Cette innovation a permis d’abandonner la méthode traditionnelle de soudage des flancs sur le toit avec un profilé en U et des soudures par point. Désormais, les flancs et le toit sont réunis par un cordon de cuivre brasé par rayon laser. Il en résulte un excellent assemblage et une finition plus esthétique du raccord, sans joint en caoutchouc.

Avec trois types de carrosserie de la Mondeo – berline quatre et cinq portes, break SW – sur la même ligne de production, le bureau d’études de l’usine de Genk a mis en oeuvre différents systèmes de contrôle d’erreur afin de s’assurer que les pièces appropriées soient livrées sur la ligne d’assemblage et ensuite montées dans les bons véhicules quelques soient les équipements et options de ceux-ci.

Autre nouveauté, un système portatif permet de tester les systèmes électriques du véhicule au milieu du processus d’assemblage et non plus à la fin de celui-ci. Si une erreur est découverte au niveau d’un connecteur ou d’un module, la correction peut alors être effectuée avant le montage des panneaux de garnissage.

Enfin, tous les véhicules fabriqués à Genk subissent un contrôle sur la nouvelle piste d’essai du site afin de vérifier qu’ils n’émettent aucun bruit ou vibration indésirable avant de quitter l’usine pour rejoindre leur futur propriétaire.