Ford teste un feu de stop haute technologie pour prévenir les autres usagers, même distants.

Classé dans : Actualités - Ford Europe | 0

• Ford teste actuellement un système de communication d’alerte rapide entre

  véhicules  qui permet d’envoyer les informations de freinage d’une voiture à

  celle qui la suit, et ce  même dans les virages et à travers le trafic.

 

• Cette technologie expérimentale baptisée « Electronic Brake Light » envoie un

  signal sans  fil qui déclenche un témoin lumineux sur le tableau de bord des

  véhicules suivants.

 

• Cette technologie fait partie des 20 systèmes que Ford teste dans le cadre

  de simTD (Safe Intelligent Mobility) en Allemagne. Les essais de terrain de

  cette recherche industrielle conjointe, qui se sont terminés en décembre

  dernier, ont montré que les systèmes intelligents de transport peuvent

  réduire les encombrements et améliorer la sécurité.

 

• Des modèles Ford S-MAX, spécialement équipés, ont été utilisés pour tester

  des technologies pour le simTD. Ford a également testé le système

  « Obstacle Warning » (avertisseur d’obstacle), qui alerte les conducteurs si

  des objets se trouvent sur la route, ainsi que le système Traffic Sign

  Assistant (reconnaissance des panneaux), qui donne une information à jour

  en provenance des centres de surveillance du trafic.


Electronic Brake Light

Ford Motor Company a participé à un test spécial d’alerte rapide de haute technologie baptisé « Electronic Brake Light », en mesure de prévenir les véhicules suivants d’un freinage, même en virage ou à travers le trafic.

Cette technologie fait partie des 20 futurs systèmes potentiels que Ford teste dans le cadre du « Safe Intelligent Mobility » – simTD, un projet de recherche commun étalé sur quatre années.

En situation de freinage d’urgence, le système « Electronic Brake Light » transmet un signal sans fil qui déclenche un témoin lumineux sur le tableau de bord des véhicules suivants.

L’étude amis en évidence que la technologie pouvait permettre aux conducteurs suivant un véhicule de freiner plus tôt et de réduire potentiellement la force de l’impact ou d’éviter une collision.

Le présentation de clôture du simTD a eu lieu aujourd’hui à Francfort en Allemagne, avec une démonstration des technologies, y compris celles qui ont été testées et développées par Ford, ainsi qu’un résumé des conclusions des essais sur terrain des projets de recherche, qui se sont terminés en décembre 2012.

Les essais sur le terrain du simTD ont eu lieu dans la région de Francfort et ont accueilli 500 conducteurs d’essais dans 120 véhicules, y compris 20 Ford S-MAX. Les testeurs ont travaillé pendant plus de 41 000 heures et parcouru 1,6 million de kilomètres sur des routes publiques et sur circuit fermé.

« La communication inter-véhicule et de véhicule à l’infrastructure représente l’une des avancées principales à venir dans le domaine de la sécurité automobile », a expliqué Paul Mascarenas, Chief technical officer et vice président de Ford, Ford Research and Innovation. « Ford est engagé dans la réalisation d’essais sur le terrain, ici et de par le monde avec pour objectif la mise en œuvre de ces techniques dans un avenir proche ».

Ford a eu recours à des modèles S-MAX spécialement équipés pour contribuer à l’essai des systèmes de communication inter-véhicule et de véhicule à l’infrastructure. Le système « Obstacle Warning » (avertisseur d’obstacle), qui alerte les conducteurs si des objets se trouvent sur la route a également été testé, ainsi que le Traffic Sign Assistant (reconnaissance des panneaux), qui reste connecté aux centres de surveillance du trafic pour donner une information à jour.

Les ingénieurs du centre de recherche Ford à Aix-la-Chapelle, en Allemagne, ont dirigé la

phase de développement, de test et d’analyse des données du système « Electronic Brake Light ».

Parmi les autres technologies testées:

• « Public Traffic Management », qui fournit des informations supplémentaires sur le trafic

   basé sur une information complète. Notamment des scénarios de trafic probables et

   leur impact au moment où ils sont rencontrés plutôt qu’à leur point de départ

• L’accès à internet dans les véhicules qui, par exemple, permet au conducteur de

  recevoir des informations à propos d’emplacements de parking libres ou de vérifier les

  endroits où le trafic est congestionné en recevant des images des caméras de

  surveillance du trafic.

En tant que leader mondial dans la recherche de communication inter-véhicules et de véhicule à l’infrastructure, Ford est engagé dans le programme d’essai sur le terrain de la Commission européenne DRIVE C2X, et aux USA, contribue au « Safety Pilot Model Deployment », un essai sur le terrain de plus de 2800 véhicules en coopération avec l’Université du Michigan à Ann Arbor.

La collecte d’informations à partir de ces programmes permet à Ford d’atteindre son objectif d’harmonisation de la réglementation des messages et du matériel de par le monde qui permettrait de délivrer de nouvelles technologies plus rapidement, de manière plus efficace et plus économique.

simTD est un projet commun mené par les constructeurs automobiles allemands, les fournisseurs de composants, les entreprises de communication, les institutions de recherche et les autorités publiques. Les fonds destinés à ce projet sont d’environ 53 millions d’€ dont 30 millions de support direct au projet ont été avancés par le ministère fédéral de l’Économie et de la Technologie (BMWi) en collaboration avec le ministère fédéral de l’Éducation et de la Recherche (BMBF)

Le projet a également été soutenu par des investissements en infrastructures de la part du ministère des Transports, de la Construction et du Développement Urbain (BMVBS) ainsi que par une participation active de l’état d’Essen. Le consortium comprenait des représentants de tous les groupes d’intérêt principaux, y compris Audi, BMW, Daimler, Ford, Opel, Volkswagen, Bosch, Continental, Deutsche Telekom, des opérateurs d’infrastructures régionaux et des institutions de recherche allemandes (Technische Universität München und Berlin, Universität Würzburg, Fraunhofer Gesellschaft).

Pour plus d’informations sur simTD veuillez visiter www.simTD.de.

Electronic Brake Light