Ford et Schaeffler présentent le projet eWheelDrive

Classé dans : Actualités - Ford Europe | 0

Projet eWheelDrive, basé sur la Ford Fiesta. Moteur électrique

Communiqué de presse.

– Ford et son partenaire technologique Schaeffler présentent la voiture-laboratoire eWheelDrive basée sur la Fiesta, entraînée par des moteurs électriques indépendants dans les deux roues arrière au lieu d’un moteur conventionnel

 

– Le gain de place pourrait faciliter le développement de voitures plus petites et plus agiles optimisées pour les zones urbaines, comme la capacité de se déplacer latéralement pour se garer

 

– Ford va collaborer avec Schaeffler et d’autres partenaires afin de poursuivre le projet de recherche, y compris la production de deux véhicules de route supplémentaires d’ici 2015


Projet eWheelDrive, basé sur la Ford Fiesta.

Ford Motor Company et Schaeffler ont présenté la voiture eWheelDrive basée sur la Fiesta, un véhicule-laboratoire de route pouvant engendrer des améliorations en termes de mobilité et de stationnement en ville, par la création de voitures plus petites et plus agiles.

Entraînée par des moteurs électriques indépendants dans chacune des roues arrière, la technologie eWheelDrive offre l’espace sous le capot occupé dans les voitures conventionnelles par le moteur et la transmission, et dans les voitures électrique par un moteur central.

Projet eWheelDrive, basé sur la Ford Fiesta.  On n'a pas vraiment l'impression qu'il y ait plus de place sous le capot . . .

À l’avenir, cette technologie pourrait faciliter le développement d’une voiture quatre places occupant l’espace d’une voiture deux places actuelle. Parallèlement, la conception du système de direction de l’eWheelDrive pourrait permettre aux véhicules de se garer latéralement – une percée potentielle étant donné la densité croissante de la population et de la circulation dans les villes.

Pim van der Jagt, directeur du département Research & Advanced Engineering de Ford en Europe, a déclaré : « Il s’agit d’un projet passionnant à développer en partenariat avec Schaeffler étant donné qu’il ouvre potentiellement de nouvelles options de développement de véhicules zéro émission avec un ensemble très efficace et une manœuvrabilité exceptionnelle.  À terme, nous avons l’opportunité de déterminer les capacités du véhicule et comment nous pourrions relever certains défis inhérents à la mise en œuvre de la technologie. »

Avec les moteurs-roues, les systèmes d’entraînement, de freinage et d’aide à la conduite sont installés dans un entraînement de moyeu intégré, comprenant le moteur électrique, les freins et le système de refroidissement.

Projet eWheelDrive, basé sur la Ford Fiesta. Moteur électrique

« Cet entraînement de moyeu intégré permet d’entièrement repenser la voiture citadine sans restrictions ; et nous pourrions constituer un facteur déterminant dans de nouveaux concepts de véhicules et de plates-formes automobiles à l’avenir, » a expliqué le Prof. Peter Gutzmer, Chief Technical Officer chez Schaeffler.

Ford a rejoint le projet mené par Schaeffler, le plus grand fabricant et fournisseur allemand de composants automobiles, afin d’examiner le potentiel des futurs véhicules qui pourraient également offrir zéro émission et plus d’espace pour des dispositifs tels que des zones de protection supplémentaires.

Les moteurs-roues sont considérés par de nombreux experts du secteur comme un important facilitateur de technologies d’avenir pour les citadines étant donné l’augmentation de la population et de l’urbanisation dans le monde. Les projections pour 2050 montrent que la population urbaine aura augmenté de 3,4 à 6,4 milliards* ; et le nombre de voitures dans le monde aura quadruplé.

Projet eWheelDrive, basé sur la Ford Fiesta.

Sheryl Connelly, Global Trends and Futuring Manager de Ford, a déclaré : « Nous faisons face à des défis que nous devrons relever avec le temps, de la réflexion et des investissements.  C’est en commençant par examiner comment nous pouvons répondre à ces défis par des projets de recherche tels que l’eWheelDrive, que nous pourrons nous assurer un futur de choix et non pas un futur de contraintes. »

Ford sera ensuite partenaire avec Schaeffler, Continental, RWTH-Aachen et l’Université des sciences appliquées de Regensburg, sur le projet MEHREN (Multimotor Electric Vehicle with Highest Room and Energy Efficiency) afin de développer deux autres véhicules de route d’ici 2015. Le projet a pour objectif d’augmenter l’intégration des moteurs-roues dans les voitures et examinera le contrôle dynamique des véhicules, le freinage, la stabilité et le facteur de plaisir de conduite.

Projet eWheelDrive, basé sur la Ford Fiesta.