Le Groupe Fiat assure le lien entre l’enseignement et l’industrie

Classé dans : Actualités - Fiat (Italie) | 0

Le projet Diagnose Car a vu le jour en 2009, sous l’impulsion de Dirk Goyvaerts, professeur en techniques automobiles à la TSM de Mechelen (Malines).


Le projet permet aux écoles  (essentiellement) techniques et professionnelles de pouvoir disposer des véhicules les plus récents et des équipements de diagnostic les plus pointus.  En effet, en combinant l’évolution ultra rapide des technologies et les restrictions budgétaires incessantes dans le domaine de l’enseignement, les écoles risquent très vite de manquer de moyens pour acquérir les outils pédagogiques indispensables.


Pour l’heure, Diagnose Car ne fonctionne que dans la province d’Anvers, où cette année académique, 18 établissements scolaires participent au projet.  Le secteur de l’automobile souhaite étendre le projet à la Flandre entière.


Mais que font nos éminences grises en charge de l’enseignement francophone ?  Voilà une occasion rêvée pour dynamiser l’enseignement technique et professionnel et voilà que la francophonie risque de louper le coche.


Pour terminer par une note nostalgique, Fiat a, déjà, par le passé, organisé des actions (sympathiques) pour dynamiser l’enseignement technique et professionnel secteur garage.  On se souvient que la filiale belge du groupe italien avait organisé une compétition dans laquelle les vainqueurs (un par province) recevaient chacun une Fiat Uno, qu’ils devaient décorer et préparer pour la course.  Les élèves (et les profs aussi, bien sûr) se voyaient récompensés par la participation de leur « bolide » à une course sur le circuit de Croix en Ternois et à Zolder.


Ci-joint le communiqué de presse de Fiat Belgique, relatif au projet Diagnose Car de l’année académique en cours.


Fiat Punto TwinAir 2012

Diagnose Car : Le Groupe Fiat assure le lien entre l’enseignement et l’industrie

• Une Fiat Punto 1.3 MultiJet mise à disposition des écoles

• 350 élèves de 18 établissements concernés

• Naissance d’un vrai partenariat entre l’enseignement et l’industrie

• Le Groupe Fiat soutient activement l’initiative

Face à l’évolution permanente de la technologie, les écoles techniques et professionnelles peinent à maintenir à la page leurs ateliers d’apprentissage. Trop souvent, ceux-ci n’ont plus rien en commun avec l’atelier conventionnel d’un garage de marque… Depuis le lancement du projet Diagnose Car, soutenu par Fiat Group Automobiles Belgium, la situation a bien changé.

La technologie automobile évolue à une telle vitesse que, dès leurs études, les jeunes sont confrontés à l’apprentissage permanent. Aussi, sous l’impulsion de Dirk Goyvaerts, professeur en techniques automobiles à la TSM de Malines, des importateurs de plusieurs grandes marques – dont le Groupe Fiat – et des établissements scolaires ont mis sur pied un projet visant à mettre gratuitement à la disposition des écoles de la province anversoise des véhicules modernes et des équipements de diagnostic. Le projet Diagnose Car était né.

Plus-value

En organisant des formations pour les enseignants et en permettant aux écoles d’avoir accès à des véhicules et à un équipement de diagnostic modernes, ainsi qu’aux données techniques des automobiles modernes, on permet aux élèves d’acquérir les compétences de base nécessaires et aux écoles de rester à la page. Cette collaboration de qualité avec des grands constructeurs automobiles mais aussi entre les établissements scolaires constitue une plus-value non négligeable pour l’industrie automobile: les élèves apprennent à travailler sur toutes les marques, des contacts plus étroits sont noués avec les distributeurs locaux, les élèves comprennent mieux l’industrie automobile et les distributeurs rencontrent des travailleurs potentiels. Pour le Groupe Fiat, très soucieux de rester au sommet de l’innovation technique, l’initiative est primordiale.

Fiat Punto TwinAir 2012

Ambition grandissante

Cette année, 18 établissements scolaires de la province d’Anvers, dont 6 écoles techniques proposant une option «technicien de l’automobile» et 7 écoles professionnelles proposant une orientation «automobile», participent au projet. Au lancement de Diagnose Car, en 2009, on comptait 7 voitures pour 11 écoles participantes et chaque école recevait 1 voiture à disposition pendant 5 semaines.

À la fin de l’année académique actuelle, les 18 établissements scolaires recevront une voiture 3 fois par an pendant 10 semaines: ils disposeront donc d’une voiture en permanence dans l’atelier. L’ambition de Diagnose Car ne faiblit pas. L’industrie automobile souhaite d’ailleurs voir le projet étendu à l’ensemble de la Flandre mais aussi à d’autres groupes cibles de l’enseignement ou encore à d’autres formations. Le contenu du projet évolue, lui aussi, constamment, à la demande de l’industrie automobile comme des établissements scolaires.

Une Fiat Punto offerte!

Avec le souci permanent de faire évoluer ses modèles, de développer et intégrer les technologies les plus récentes dans ses modèles, le Groupe Fiat soutient activement Diagnose Car, qui peut donc compter sur la richesse de ses marques, de ses gammes, de ses motorisations et par conséquent de son expérience incomparable sur le marché automobile. Le 19 septembre, Fiat a remis la première voiture supportant le projet Diagnose Car. Il s’agit d’une Fiat Punto 1.3 MultiJet. La berline compacte de la gamme Fiat laissera aux étudiants la liberté de découvrir les solutions techniques employées par Fiat et notamment la division Fiat Powertrain en ce qui concerne les motorisations. Le 4 cylindres MultiJet 1.3 réputé pour son excellent compromis entre performances se révèlera un précieux «matériel didactique».

Fiat Punto 2012