Fiat propose des solutions concrètes pour la protection de l’environnement

Classé dans : Actualités - Fiat (Italie) | 0

 

Fiat Natural Power 2008.

 


• Une approche pragmatique de Fiat pour protéger l’environnement

• Une gamme « Natural Power » très complète

• Concept-car Panda Aria : émissions de CO2 de seulement 69g/km

• Panda Panda Climbing : une voiture écologique abordable


Fiat est une des marques automobiles qui affrontent de la meilleure manière, dans le monde, la nécessité de limiter l’impact sur l’environnement.


 


 

Fiat 500 2008.

 

La preuve en est le lancement de la Fiat 500 qui introduit, avec deux ans d’avance, les propulseurs Euro 5 Ready (essence et diesel).

L’engagement de Fiat se traduit également par une anticipation de l‘Euro 5 sur la plupart des propulseurs de la gamme avant fin 2009.

Ajoutons encore que Fiat est à l’origine de la technologie Multijet qui commande tous les diesels de nouvelle génération, et elle est le leader mondial dans le domaine des voitures fonctionnant au gaz naturel.

Du reste, Fiat pense que la propulsion à gaz naturel est actuellement le choix technologique le plus approprié et disponible pour résoudre les problèmes de pollution des aires urbaines, parce que l’emploi du gaz naturel présente une valeur positive tant sur le plan des bénéfices environnementaux (réduction de près de 23% des émissions de CO2 et pratiquement à 0 des émissions de PM) que sous l’aspect économique.

Leader dans cette technologie, Fiat est le premier constructeur qui offre dans sa ligne écologique “Natural Power” une riche gamme de véhicules à double alimentation, gaz naturel et essence, capable de faire face aux exigences de mobilité d’une vaste catégorie d’usagers, y compris le secteur professionnel :

du Doblò (et le Cargo aussi) à la Punto (et le Van aussi), de la Multipla à la Panda (et le Van aussi).

 

Fiat Multipla Natural Power 2008.

 

Et encore : Fiat Automobiles est leader mondial, grâce à la société Magneti Marelli, dans la technologie qui permet d’utiliser des carburants d’origine végétale. Par exemple, au Brésil 95% des voitures commercialisées par Fiat sont équipées du Flex Fuel, un système qui permet d’utiliser des mélanges variables de bioéthanol pur et de gazoline (qui contient déjà 22% d’éthanol).

Un même réservoir est utilisé pour les ravitaillements en bioéthanol et en gazoline. C’est le logiciel du moteur qui reconnaît la composition effective du mélange et qui modifie en conséquence, de manière totalement automatique, les paramètres d’injection et d’allumage.

Les moteurs Flex Fuel sont en mesure de marcher de la même manière et avec les mêmes performances avec les carburant traditionnels et avec les carburants naturels à base d’alcool.

Au niveau environnemental, l’atout de l’éthanol est qu’il s’agit d’une source d’énergie renouvelable qui contribue à limiter les émissions de gaz à effet de serre, car les biomasses d’origine végétale résorbent l’anhydride carbonique émis par la voiture.

A part la recherche dans le domaine des carburants alternatifs, Fiat applique le down-sizing des motorisations, une philosophie dont la nouvelle famille 1.4 T-Jet est une des meilleures applications.

Plus particulièrement, l’adoption d’un turbocompresseur de nouvelle génération associé à un moteur de cylindrée réduite permet d’exprimer des perfor-mances comparables ou meilleures de celles de propulseurs de cylindrée supérieure, mais avec des consommations et des émissions inférieures.

Ce n’est pas tout :

la présence du turbo augmente sensiblement le couple maximum et le rend disponible à un régime de tours très bas, avec le résultat d’offrir une grande souplesse et une rapidité de réponse sans pareille par rapport aux moteurs aspirés traditionnels, avec une simplicité constructive fondamentale, au profit de la solidité et de la fiabilité.

C’est dans ce cadre que trouve sa place le nouveau bicylindre (SGE 900 cc Turbo) équipé du système Multiair® qui permet de réduire les consommations et, par conséquent, les émissions de CO2 et de respecter les limites futures d’émissions Euro 5 et Euro 6, avec des performances à la hauteur de celles des moteurs de cylindrée supérieure.
 

De plus, l’engagement de Fiat Group Automobiles pour l’environnement s’applique à tous les niveaux du cycle de vie des voitures. Chaque site productif du Groupe est certifié conforme à la norme ISO14001 qui garantit le contrôle et l’amélioration constante de l’impact sur l’environnement de ses processus productifs à travers un système efficace de Gestion Environnementale.

En plus de cette certification, fruit d’un choix volontaire, Fiat Group Automobiles a lancé un programme d’amélioration continue dans toute l’aire Manufacturing avec l’objectif d’obtenir, dans le domaine envi-ronnemental aussi, les standards d’excellence prévus par le World Class Manufacturing.
 

Enfin, tous les véhicules de la gamme Fiat sont déjà récupérables à 95%, ce qui anticipe les contraintes d’homologation requises par la directive 2005/64/CE qui deviendront obligatoires à partir de décembre 2008 pour les nouvelles homologations et à partir de juillet 2010 pour les nouvelles immatriculations.

Parallèlement, pour améliorer l’impact environnemental de la fin de vie de ses voitures, Fiat a réduit l’emploi du PVC et des polymères thermodurcissables et a augmenté considérablement la quantité de matériaux recyclés (en offrant ainsi une importante contribution dans la récupération des matériaux provenant des voitures retirées de la circulation).

 

Fiat Panda ARIA Concept.

 

Concept car Panda Aria

Le concept car Panda Aria illustre le point de vue Fiat sur les voitures à impact environnemental minimum :

en effet, ce concept car représente la frontière la plus avancée qu’il soit possible d’atteindre, en termes d’émissions et de con-sommations, en associant de manière synergique les technologies respectueuses de l’environnement actuelles ou réalisables prochainement, une sorte de démonstration de l’engagement de Fiat envers l’environnement.

Le concept car unit une architecture innovatrice du train roulant– constituée par un nouveau moteur à deux cylindres (SGE 900 cc Turbo) équipé du système Multiair® à double alimentation essence/mélange gaz naturel hydrogène, boîte de vitesses MTA et dispositif Stop&Start – avec l’emploi de matériaux respectueux de l’environnement (recyclés, recyclables ou d’origine naturelle) tant pour l’extérieur que pour l’intérieur.

Les habillages intérieurs sont en effet réalisés avec des fibres naturelles (coton et lin), des tressages en fibre de coco et des pièces en matières biodégradables, alors que les panneaux extérieurs sont en résine écologique semitransparente et la peinture de la structure est en “totouch” opaque.

L’ensemble est encore plus intéressant à cause de la minimisation des absorptions d’énergie des dispositifs auxiliaires du véhicule et du moteur (comme par exemple le groupe de climatisation à consommation réduite d’énergie), de la réduction du poids du véhicule (downsizing du moteur, emploi d’aciers de nouvelle génération à haute résistance, bouteilles pour le stockage du gaz naturel en acier hautes performances et en fibre de carbone) et de l’adoption de pneumatiques expérimentaux Pirelli “ultra verts” caractérisés par de nouveaux mélanges et de nouveaux gommages des tissus AOF (Aromatic Oil Free) qui assurent une résistance réduite aux roulement sans pénaliser les performances de sécurité dynamique (distances d’arrêt en freinage et comportement sur chaussée mouillée ou sèche).

 

Fiat Panda ARIA Concept.

 

Enfin, la Panda Aria est équipée d’un système télématique reposant sur l’emploi de l’architecture Blue&Me, prévu pour l’implémentation de nouveaux services d’infomobilité:

elle est aussi dotée d’une application originale qui, à travers le port USB du système Blue&Me, permet d’enregistrer sur une clé USB les consommations et les émissions de chaque voyage effectué et par la suite d’analyser sur ordinateur le style de conduite du client et recevoir des conseils sur une manière de conduire plus “écologique”.

Plus en détail, la Panda Aria est équipée du nouveau moteur bicylindres turbo de 80 CV appartenant à la famille SGE dans cette version doté du système Multiair® à double alimentation essence-gaz naturel. Le système raffiné d’alimentation prévoit déjà le montage pour l’emploi d’un mélange gaz naturel (70%) hydrogène (30%). Le moteur deux cylindres est associé à un dispositif Stop&Start et à la nouvelle boîte MTA (Manual Transmission Automated).

Plus particulièrement, le nouveau moteur bicylindres développé par Fiat Powertrain Technologies est le fruit d’une philosophie visant la réduction des consommations et, par conséquent, des émissions de CO2, dans le respect des li-mites futures d’émissions Euro 5 et Euro 6 et à égalité de performances par rapport aux moteurs de cylindrée supé-rieure.

La notion à la base de ce nouveau moteur est le downsizing d’un moteur traditionnel 4 cylindres à un moteur 2 cylindres suralimenté auquel à été associé le système électronique innovateur de contrôle des soupapes d’admission Multiair®.

A part les avantages dans la réduction des consommations, le moteur deux cylindres permet de réduire de 20% le poids et de 25% l’encombrement dans le compartiment moteur par rapport à un 4 cylindres de même puis-sance.

La puissance maximale débitée par le nouveau moteur deux cylindres, dans la version essence Mono Fuel, est de 105 CV (une version aspirée de 65 CV, toujours dotée du système Multiair®, est en cours de développement).

La famille des moteurs SGE adopte aussi un système d’équilibrage du vilebrequin qui assure une forte réduction des vibrations et du bruit produit par rapport aux autres moteurs à essence à deux/trois cylindres.

Le système innovateur Multiair® permet de contrôler l’air dans les moteurs à allumage commandé (moteurs à essence) sans devoir utiliser le papillon traditionnel et, par conséquent, avec un degré élevé de souplesse par rapport aux sys-tèmes de distribution mécaniques.

Cette technologie d’application des soupapes électro-hydraulique repose sur l’interposition, entre la came et la soupape d’admission moteur, d’un volume d’huile (chambre à haute pression) qui peut être modifié au moyen d’une vanne commandée à son tour par une unité électronique spéciale.

Ainsi le profil de montée de la soupape peut être modifié de différentes manières en fonction de la demande d’air du moteur et du régime de fonctionnement.

Différentes stratégies (Fermeture anticipée de la Soupape – EIVC, Ouverture retardée de la Soupape – LIVO ou Multi-Lift) peuvent être employées pour optimiser l’efficience de la combustion avec de remarquables bénéfices en termes de puissance, de couple, de consommations et d’émissions. Un autre avantage de ce système est donné par la pression de l’air en amont des soupapes, qui est toujours constante.

Cette caractéristique, associée à une forte dynamique d’application du système (de la charge partielle à la pleine charge dans un cycle moteur) permettent d’augmenter la réponse en couple du moteur sans aucun retard, tant dans le cas du moteur aspiré que dans celui du moteur suralimenté, en augmentant ainsi ce qu’on appelle le Fun-to-Drive.

Dans la Panda Aria le nouveau moteur bicylindres est associé à l’emploi de la double alimentation essence et mélange gaz naturel (70%) hydrogène (30%) ; cette solution offre une contribution ultérieure aux réductions des émissions polluantes et assure ainsi une combustion plus efficiente et complète.

Elle permet aussi d’augmenter le rendement thermodynamique du moteur et d’atteindre, dans des conditions de fonctionnement particulières, des valeurs de stabilité de la combustion supérieures même à celles qui peuvent être obtenues seulement avec le gaz naturel.

Par conséquent, les véhicules marchant au mélange de gaz naturel-hydrogène se présentent comme une évolution progressive d’un système technologique déjà existant et ouvert à d’ultérieurs perfectionnements et à de nouvelles applications.

Les mélanges gaz naturel hydrogène représentent un effet un pont qui permettrait de développer dans la moyenne période des infrastructures pour la diffusion future de l’hydrogène.

 

Fiat Panda ARIA Concept.

 

La Panda Aria est dotée du système “Stop&Start”, le dispositif qui contrôle l’extinction temporaire du moteur et son redémarrage successif en correspondance des phases de fonctionnement au ralenti du véhicule à l’arrêt :

dans ces si-tuations, typiques de la circulation congestionnée en ville et pendant les arrêts aux feux, quand les logiques de contrôle le permettent, le système coupe automatiquement le moteur, ce qui entraîne une consommation sensible de carburant (réduction des consommations dans le cycle urbain de plus de 10%).

Ensuite, dès qu’on relâche la pédale du frein ou qu’on engage la vitesse, le système redémarre tout de suite le moteur et fournit à l’usager une prompte réponse à ses commandes.

Enfin, le système “Stop&Start” est associé à la boîte de vitesses MTA qui assure une gestion optimale des changements de vitesse et est caractérisée par une excellente efficience mécanique.

En détail, la transmission automatisée pose les bases pour une gestion “intelligente” de l’état allumé/éteint du moteur.

En effet, à travers la commande de l’embrayage, le système permet de débrayer le moteur thermique de la transmission chaque fois que la traction n’est pas nécessaire et que le moteur peut être coupé.

L’ensemble de ces solutions, développées par le Groupe Fiat (Fiat Group Automobiles, Fiat Powertrain Technologies et Centro Ricerche Fiat), déjà existantes ou disponibles prochainement sur les voitures de la production normale ou futures, assure une forte réduction des émissions.

Par exemple, les émissions de CO2 du concept car Panda Aria atteignent la valeur record de 69 g/km.

 

Fiat Panda Panda Climbing 2008.

Panda Panda Climbing

Intelligente, pratique, sympathique et écologique :

voici les caractéristiques qui distinguent Panda Panda, la nouvelle voiture à impact environnemental minimum de la gamme Natural Power, qui a totalisé près de 45.000 commandes en 2007, et est devenue un des points de repère dans les voitures pour la mobilité urbaine respectueuse de l’environnement.

La nouvelle version Panda Panda Climbing, riche en contenus et à la personnalité affirmée, est à présent disponible en Belgique.

La nouvelle version écologique hérite de toutes les caractéristiques esthétiques de Panda 4×4 Climbing – des pare-chocs spécifiques aux bandes de protection de grandes dimensions et assorties aux sabots d’aile particuliers – ainsi qu’une très riche dotation de série : de l’ABS avec EBD (Electronic Brake Distribution) à la direction assistée électrique DualdriveTM, de l’autoradio Blaupunkt avec lecteur de CD et MP3 au climatiseur doté de filtre à pollen.

Il sera aussi possible de choisir entre 9 teintes de carrosserie, trois habillages intérieurs avec des tissus spécifiques et de nombreuses options et articles de la Lineaccessori.

 

Fiat Panda Panda Climbing 2008.

 

Disponible à présent dans les versions Panda Panda, Panda Panda Van et Panda Panda Climbing qui correspondent à autant de manières de concevoir et d’utiliser la voiture, toutes équipées du moteur 1.2 à double alimentation essence/gaz naturel, Panda Panda Climbing garde toutes les solutions innovatrices de Panda Panda.

En effet, dans le plancher dérivé de la version 4×4 ont été intégrés deux réservoirs séparés de gaz naturel, avec une capacité totale de 72 litres (12 kg), pour offrir la même habitabilité que la voiture originale, tant pour l’espace réservé aux passagers que pour celui destiné aux bagages (avec la banquette arrière entière ou séparée, la capacité du coffre à bagages passe d’un minimum de 190 à un maximum de 840 dm3, mesurés jusqu’au toit).

La capacité de 72 litres assure une autonomie de 270 km dans le cycle mixte avec l’emploi de la traction au gaz naturel uniquement.

La capacité du réservoir à essence reste inchangée par rapport à la version à essence (30 litres), ce qui assure un “plein de tranquillité” même dans les zones où la diffusion des distributeurs de gaz naturel est rare (plus de 700 km à gaz naturel et à essence dans le cycle mixte).

 

Fiat Panda Panda 2008.

 

Fiat Panda Panda 2008.

 

Fiat Panda Panda  2008.

En résumé, avec cette nouvelle version de Panda Panda, Fiat confirme son leadership dans le secteur du gaz naturel et sa recherche incessante de solutions en mesure de marier les exigences des clients (habitabilité inchangée, grande autonomie et sécurité maximum sans renoncer à l’aspect esthétique) au respect accru pour l’environnement.

En effet, les véhicules alimentés à gaz naturel réduisent de près de 23% les émissions de CO2 par rapport aux voitures équivalentes alimentées à essence et ils réduisent pratiquement à 0 les émissions de particules (PM).

Plus en détail, la modalité au gaz naturel enregistre 114g de CO2/Km (cycle NEDC).

Enfin, le modèle Panda Panda est aussi la solution idéale pour les petites flottes d’entreprise qui peuvent ainsi circuler librement dans n’importe quel centre ville.
 

 

Fiat Panda Panda 2008.

 

Fiat Panda Panda Climbing 2008.