La Ferrari Daytona SP3 : La nouvelle « ICONA »

Cette nouvelle Ferrari Icona a été dévoilée aux côtés des Ferrari Monza SP1 et SP2 lors des Ferrari Finali Mondiali 2021 sur le circuit du Mugello. Cette Targa en édition limitée s’inspire des légendaires prototypes sportifs des années 1960. 

Le 6 février 1967, Ferrari a réalisé l’un des exploits les plus spectaculaires de toute son histoire en s’emparant des trois premières places aux 24 heures de Daytona, lors de la première manche du championnat international des voitures de sport.

Les trois premières voitures à avoir passé le drapeau à damier lors de cette légendaire arrivée au coude à coude sur les terres de Ford furent une 330 P3/4, suivie d’une 330 P4 et d’une 412 P. Elles représentaient l’apogée du développement de la Ferrari 330 P3, un modèle dont l’ingénieur en chef Mauro Forghieri avait considérablement amélioré chacun des trois éléments fondamentaux des voitures de course : le moteur, le châssis et l’aérodynamique.

La 330 P3/4 incarne parfaitement l’esprit des prototypes sportifs des années 1960, une décennie aujourd’hui considérée comme l’âge d’or du « closed wheel racing » et une référence durable pour des générations d’ingénieurs et de concepteurs.

Le nom de la nouvelle Icona évoque ce légendaire triplé et rend hommage aux prototypes sportifs Ferrari qui ont aidé la marque à acquérir son statut unique dans le sport automobile. La Daytona SP3, présentée sur le circuit du Mugello lors des Ferrari Finali Mondiali 2021, est une édition limitée qui rejoint la série Icona dont les débuts remontent à 2018 avec les Ferrari Monza SP1 et SP2.

Jouant harmonieusement sur les contrastes, le design de la Daytona SP3 alterne des surfaces voluptueuses et sublimement sculpturales avec des lignes plus nettes, qui révèlent l’importance croissante de l’aérodynamique dans la conception de voitures de course telles que la 330 P4, la 350 Can-Am et la 512 S.

Le choix d’une carrosserie « Targa » avec toit rigide amovible a également été inspiré par le monde des prototypes sportifs : ainsi, la Daytona SP3 offre non seulement un plaisir de conduite exaltant, mais aussi des performances exploitables.

D’un point de vue technique, la Daytona SP3 s’inspire des solutions d’ingénierie sophistiquées déjà adoptées lors des compétitions des années 1960 : aujourd’hui comme à l’époque, les performances maximales sont obtenues en travaillant sur les trois domaines fondamentaux mentionnés plus haut.

La Daytona SP3 est équipée d’un V12 à aspiration naturelle, monté à l’arrière, dans le style typique des voitures de course. Incontestablement le plus emblématique de tous les moteurs de Maranello, ce bloc moteur délivre 840 ch – ce qui en fait le moteur le plus puissant jamais construit par Ferrari – ainsi qu’un couple de 697 Nm et un régime maximal de 9.500 rpm.

Entièrement constitué de matériaux composites, le châssis met à profit des technologies de Formule 1 qui n’ont pas été vues sur une routière depuis la LaFerrari, le dernier bolide de Maranello. Le siège fait partie intégrante du châssis pour réduire le poids et offrir au conducteur une position de conduite similaire à celle d’une voiture de compétition.

Enfin, comme pour les voitures qui l’ont inspirée, la recherche et la conception aérodynamiques se sont concentrées sur l’obtention d’une efficacité maximale en utilisant uniquement des solutions aérodynamiques passives.

Grâce à des caractéristiques inédites, telles que des cheminées qui extraient l’air à basse pression du soubassement, la Daytona SP3 est la voiture la plus efficace sur le plan aérodynamique jamais construite par Ferrari sans recourir à des dispositifs aérodynamiques actifs.

L’intégration intelligente de ces innovations techniques permet à la voiture d’accélérer de 0 à 100 km/h en 2,85 sec. et de 0 à 200 km/h en seulement 7,4 sec. Les performances exaltantes, le paramétrage extrême et la sonorité enivrante du V12 procurent un plaisir de conduite absolument sans égal.

Automania Team

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

83 − 80 =