La Ferrari 575 GTC Evoluzione 2005.

Classé dans : Actualités - Ferrari (Italie) | 0

Après plusieurs années de domination du championnat FIA-GT, l’année 2005 s’annonçait nettement plus difficile pour les Ferrari 550 GTS et 575 GTC. Effectivement, en 2005, les résultats n’ont pas été à la hauteur des espérances. Malheureusement pour la Scuderia pas uniquement en FIA-GT…

Ferrari 575 GTC

Les 550 GTS ont remporté 2 victoires (Monza et Brno), alors que les 575 GTC n’en ont aucunes… Il faut admettre que la tâche était ardue avec les deux nouvelles marques, Aston Martin et Maserati, qui se sont engagées officiellement dans le Championnat FIA-GT. La première engageait des DBR9 réalisées par Prodrive, le préparateur des Ferrari 550 GTS, dont les DBR9 sont, d’une certaine manière, les héritières. Pour eux non plus, 2005 n’a pas été une année particulièrement faste…Maserati a osé une stratégie nettement plus audacieuse, en lançant, en très petite série, un modèle sur mesure pour ce championnat.

Ferrari 575 GTC

Cette politique s’est révélée être la bonne et a permis à Maserati de gagner le Championnat, dès sa première année de participation. Cependant, la démonstration a sans doute été trop éblouissante, puisque dès 2006, les MC12 seront interdites de Championnat FIA-GT…
Il n’empêche que la Ferrari 575 GTC Evo nous paraît suffisamment intéressante pour vous la présenter.

Sous la direction technique de Maurizio Nardon, l’ingénieur en chef responsable du département GT, la version Compétition Client de la Ferrari 575 a subi d’importantes améliorations techniques, tant au niveau aérodynamique que mécanique.

Jaime Melo & Maurizio Nardon.

Au niveau aérodynamique, d’importantes modifications sont apparues. Les porte-à-faux avant et arrière ont sensiblement été allongés, ce qui a permis une meilleure finesse aérodynamique. Le spoiler avant et le fond plat ont également été modifiés, un béquet surmonte dorénavant le coffre arrière et des entrées d’air sont apparues à l’arrière des roues postérieures.

Ferrari 575 GTC

La carrosserie a été allégée par l’usage de matériaux composites.
Le moteur a également subi de profondes modifications, qui améliorent le couple moteur, rendant la voiture plus efficace. La capacité du circuit de refroidissement a aussi été majorée.

Ferrari 575 GTC

La boîte de vitesses est du type séquentiel à 6 rapports, alors que le triple disque d’embrayage est en carbone.
Les essais ont été menés par le pilote brésilien Jaime Melo. La Ferrari 575 GTC Evo est destinée à l’usage d’écuries privées qui participant au Championnat FIA-GT. Il existe également une version étudiée pour respecter les règlements ACO/Le Mans.

Ferrari 575 GTC 2003.

Données techniques

Dimensions et Poids

Longueur : 4590 mm

Largeur avant : 2035 mm

Hauteur : 1170 mm

Empattement : 2500 mm

Voie avant : 1706 mm

Voie arrière : 1682 mm

Poids à sec : 1150 kg

Capacité du réservoir de carburant (FIA FT3) : 100 L.

Pneus

Avant : 325/650 18”

Arrière : 325/705 18”

Freins

Avant: 380 x 30 mm

Arrière : 355 x 28 mm

Moteur

Type: V12 à 65°

Alésage x Course : 90 x 78.6 mm

Cylindrée unitaire : 499.75 cm3

Cylindrée : 5997 cm3

Taux de compression : 12.9:1

Puissance maximale : 605 CV (444,9 kW) à 6300 rpm

Couple maxi : 730 Nm à 5200 rpm

Ferrari 575 GTC