La 296 GTB : Ferrari renoue avec le V6

La 296 GTB, dernière évolution du concept de « berlinetta » sport biplace à moteur central-arrière de Ferrari, a été dévoilée.

Elle redéfinit le plaisir au volant, que ce soit pour ses performances, mais aussi dans sa conduite quotidienne.

Pour la première fois sur une voiture de route Ferrari, l’architecture de la 296 GTB se distingue par un moteur turbo 6 cylindres disposé selon un angle de 120° et couplé à un moteur électrique plug-in. Le nom même de la voiture composé de la cylindrée totale (2,9 l) et du nombre de cylindres (6), suivi de l’acronyme GTB (Gran Turismo Berlinetta) dans la plus pure tradition sportive de Ferrari.

Le V6, une histoire vieille de plus de 60 ans

Le tout premier V6 Ferrari, présentait une architecture à 65° et a fait ses débuts sur la monoplace F2 Dino 156 de 1957 de 1500 cm³. Elle a été suivie en 1958 par des versions de plus grande cylindrée sur les prototypes de sport à moteur avant, les 196 S et 296 S, et les voitures de F1 telles que la 246 F1 qui a propulsé Mike Hawthorn au titre de champion des pilotes de Formule 1 la même année.

D’ailleurs, la première Ferrari à utiliser un V6 central-arrière en 1961 était la 246 SP, qui a remporté la TargaFlorio cette année-là et la suivante.
Toujours en 1961, Ferrari remporte son premier titre au Championnat du Monde des Constructeurs de Formule 1 avec la 156 F1, équipée d’un moteur V6 à 120°.

Ferrari a d’abord monté des turbocompresseurs en position centrale sur la 126 CK en 1981, puis sur la 126 C2 en 1982, la première voiture à turbocompresseur à remporter le Championnat du Monde des Constructeurs de Formule 1, suivie du succès de 1983 avec la 126 C3.

Cependant, depuis 2014, toutes les monoplaces de Formule 1 sont équipées de l’architecture hybride V6 turbo.

Un moteur thermique couplé à un moteur électrique

Ferrari propose donc une architecture hybride rechargeable (PHEV) à propulsion arrière.
L’architecture du groupe motopropulseur se compose du V6 à turbocompresseur et de la boîte de vitesses DCT à 8 rapports déjà observée sur d’autres modèles, ainsi que du module électrique MGU-K dans l’axe du moteur thermique, positionné entre le moteur et la boîte de vitesses ; de l’actionneur TMA (Transition Manager Actuator) pour le découplage du module électrique et du moteur thermique ; de la batterie haute tension d’une capacité de 7,45 kWh ; et de l’inverseur qui gère les moteurs électriques.
Sa puissance totale de 830 ch lui confère des performances inégalées avec un son « made by Ferrari ».

Un moteur V6 à 120°

Le V6 d’une cylindrée de 2.992 cm³ a été conçu et développé de A à Z pour la 296 GTB.

Avec 663 ch et 221 ch/l, ce moteur établit un nouveau record de puissance spécifique pour une voiture de route de série. Son architecture à 120° avec combustion équidistante, plus déséquilibrée horizontalement qu’un « V » à 90°, permet d’installer les turbos en position centrale, ce qui réduit les volumes et les trajets d’air tout en maximisant ainsi la perméabilité et l’efficacité des conduits des canalisations d’admission et d’échappement.
Cette architecture augmente la compacité de l’ensemble et répartit les masses de manière optimale

Un moteur électrique compact

Le MGU-K est un moteur à flux axial à double rotor et à simple stator. Sa compacité et sa structure ont permis le raccourcissement axial du groupe motopropulseur, ce qui a finalement contribué à l’empattement plus court de la 296 GTB.

Le module électrique charge la batterie haute tension, allume le moteur thermique, lui fournit un couple et une puissance supplémentaires (jusqu’à 167 ch) et permet aussi de conduire en mode tout électrique (EV). La conception du MGU-K lui permet d’atteindre un couple maximal de 315 Nm.

Les moteurs communiquent grâce à un actionneur appelé TMA (Transition Manager Actuator) qui permet l’utilisation conjointe pour une puissance maximale de 830 ch ou l’utilisation du seul moteur électrique.

Grâce à une conception reposant sur le soudage au laser, la batterie haute tension située dans le plancher de la voiture dispose d’une capacité de 7,45 kWh et un rapport puissance/poids compétitif.

296 GTB- Fiche technique

GROUPE MOTOPROPULSEUR

Type                              V6 – 120°
Cylindrée totale                  2992 cm³
Alésage et course                 88 mm x 82 mm
Puissance maximale du moteur thermique*  663 ch
Puissance maximale du système hybride**  610 kW (830 cv) à 8 000 rpm
Couple maximal                    740 Nm à 6 250 rpm
Régime maximal                    8 500 tr/min
Taux de compression               9,4:1
Capacité de la batterie haute tension    7,45 kWh

DIMENSIONS ET POIDS

Longueur                        4 565 mm
Largeur                           1 958 mm
Hauteur                           1 187 mm
Empattement                   2 600 mm
Voie avant                       1 665 mm
Voie arrière                      1 632 mm
Poids à sec***                  1 470 kg
Rapport poids à sec/puissance     1,77 kg/ch
Répartition du poids              40,5 % AV /59,5 % AR
Capacité du réservoir                    65 litres

PNEUS ET JANTES

Avant                             245/35 ZR 20 J9.0
Arrière                           305/35 ZR 20 J11.0

FREINS

Avant                             398 x 223 x 38 mm
Arrière                           360 x 233 x 32 mm

TRANSMISSION ET BOÎTE DE VITESSES

Boîte de vitesses F1 à double embrayage, 8 rapports

CONTRÔLES ÉLECTRONIQUES

eSSC : eTC, eDiff, SCM, FDE2.0, EPS, ABS Evo, capteur 6w-CDS ; ABS/EBD hautes performances avec récupération d’énergie

PERFORMANCES

Vitesse maximale                  > 330 km/h
0-100 km/h                        2,9 s
0-200 km/h                        7,3 s
200-0 km/h                        107 m
Temps au tour à Fiorano           1’ 21”

Automania Team

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

78 − 75 =