Un système de contrôle intelligent de la traction disponible sur certaines versions de la Citroën C4 Picasso

Classé dans : Actualités - Citroën (F) | 0

Citroën C4 Picasso 2010

 

L’équipement de sécurité des Citroën C4 Picasso et Grand C4 Picasso à boîte  de vitesses manuelle est complété par un système de contrôle intelligent de la traction.

Bonne nouvelle : cet équipement fait désormais partie de la dotation de série des C4 Picasso et Grand C4 Picasso, donc sans supplément de prix pour le client.

Moins bonne nouvelle: Les versions équipées d’une boîte de vitesses automatique ne peuvent recevoir cette nouvelle aide à la conduite.

Ci-joint, le communiqué de presse de Citroën Belux.


 

Citroën  C4 Grand Picasso  2010.

Après la C5, c’est au tour des C4 Picasso et Grand C4 Picasso de bénéficier du Contrôle de Traction Intelligent, sur l’ensemble des motorisations dotées d’une boîte de vitesses mécanique.

Cet équipement de sécurité est proposé sans surcoût pour le client. Ce système permet, sur routes enneigées et verglacées, une amélioration notable de la motricité. En repoussant franchement les limites d’un système antipatinage traditionnel, le Contrôle de Traction Intelligent permet au conducteur de continuer sa progression dans la très grosse majorité des situations de conduite, sur revêtements glissants.

Ainsi équipée, les déplacements se font avec facilité et sécurité.

Citroën  C4 Picasso  2010.

Fonctionnement de Contrôle de Traction Intelligent

Les véhicules dotés d’un système d’anti-patinage traditionnel (ASR) permettent une régulation du glissement des roues motrices. Dans des conditions d’utilisation extrêmes, ce système peut devenir pénalisant en empêchant le véhicule de progresser.

Pour améliorer cet état de fait, Contrôle de Traction Intelligent apporte une gestion du système anti-patinage inédite, pour permettre à C4 Picasso et Grand C4 Picasso de démarrer et de progresser efficacement sur les routes verglacées et enneigées.

• Le fonctionnement de Contrôle de Traction Intelligent comprend 3 phases :

 
1ère phase : détection des souhaits du conducteur (accélération, angle des roues) et analyse des conditions extérieures (pente, adhérence, épaisseur de neige),

2ième phase : intégration des souhaits du conducteur, comparaison avec la réalité du terrain et calcul des consignes par le calculateur qui sont retransmises au contrôle moteur et aux freins,

3ième phase : contrôle et évaluation de l’écart entres les consignes et la réponse du véhicule pour application des corrections visant à rapprocher le souhait du conducteur de la réalité.

• La progression du véhicule est décomposée en 2 phases distinctes : le décollage et la progression.

Le décollage : la phase décollage est active jusqu’à environ 4 km/h et se caractérise par un pilotage différencié des 2 roues motrices, en alternance. Cette phase est activée si nécessaire, en fonction de la profondeur de neige détectée, de l’adhérence disponible et de l’accélération du véhicule.

La progression : cette phase est activée :

– Après la phase de décollage, lorsque la vitesse du véhicule est supérieure à un seuil défini en fonction de la pente, de la demande du conducteur et de l’adhérence disponible.

– Ou directement si la phase de décollage n’a pas été activée. Elle consiste à trouver le point optimum de fonctionnement du pneumatique en fonction de la volonté du conducteur et de l’adhérence disponible.

• Les autres bénéfices de Contrôle de Traction Intelligent

Contrôle de Traction Intelligent, sur routes mouillées et sèches, autorise une répartition particulière du couple, en courbe, entre les 2 roues motrices. Ceci permet une optimisation de l’utilisation de l’adhérence, pour une meilleure motricité.

Par exemple, avec une forte accélération latérale et lorsque le véhicule ne sous-vire pas, le calcul de la vitesse de consigne de régulation du contrôle moteur va prendre la vitesse de la roue extérieure en référence. Le véhicule ne sera pas soumis à une coupure brutale du moteur comme c’est le cas avec un ASR traditionnel. Si le véhicule sous-vire, progressivement le système va intégrer la vitesse de la roue intérieure dans son calcul de vitesse de référence, afin de contrôler le sous-virage par une action adaptée sur le contrôle moteur.

Citroën C4 Picasso 2010

Citroën  C4 Grand Picasso  2010.