Nouvelle boîte de vitesses à double embrayage et modifications de détails pour la Citroën C-Crosser 2010

Classé dans : Actualités - Citroën (F) | 0

CITROËN  C-Crosser HDI 160  DCS  2010.

 

Pour l’année-modèle 2010, le VUS/SUV Citroën C-Crosser s’offre quelques modifications de détails, particulièrement dans l’habitacle.  A l’extérieur, les évolutions se limitent à l’apparition de 2 nouvelles teintes.


Innovation beaucoup plus discrète mais certainement plus importante, la nouvelle boîte robotisée à 6 rapports, à double embrayage.


Ci-joint, le document de presse de Citroën Belux quant aux évolutions du C-Croser pour 2010.

 


 CITROËN  C-Crosser HDI 160  DCS  2010.

Avec l’arrivée de la nouvelle boîte de vitesses DCS (Dual Clutch System) et les évolutions apportées à l’aménagement intérieur, le CITROËN C-Crosser offre à ses utilisateurs une avancée notoire en termes d’agrément de conduite et de bien-être intérieur.

La nouvelle boîte de vitesses DCS, boîte mécanique pilotée à double embrayage, apporte un agrément et un confort exceptionnels dans toutes les configurations. Elle est proposée comme alternative à la boîte de vitesses traditionnelle sur la motorisation HDi 160 FAP.

Le nouvel aménagement intérieur, utilisant de nouveaux revêtements et un combiné aux graphismes revus, permet un gain notoire en termes de perception de qualité, pour un attrait et un raffinement encore meilleurs pour les utilisateurs.

Une nouvelle boîte de vitesses pour plus de plaisir avec une consommation maîtrisée.

La nouvelle boîte de vitesses proposée sur CITROËN C•Crosser est une première pour la Marque.

Dénommée DCS ou « Dual Clutch System », il s’agit d’une boîte de vitesses mécanique robotisée utilisant 2 embrayages. L’agrément de conduite devient extrêmement proche de celui d’une boîte de vitesses automatique, avec des passages de rapports imperceptibles et une grande facilité de manœuvre à basse vitesse, grâce au rampage lorsque l’on lève le pied de la pédale de freins.

Cette boîte de vitesses est combinée à l’aide au démarrage en pente. Elle facilite grandement les démarrages et manœuvres sur les pentes égales ou supérieures à 5°.

 

En cycle mixte, la consommation de carburant est de 7,3 l/100 km et les émissions de CO2 de 192 g/km.

CITROËN  C-Crosser HDI 160  DCS  2010.

Les commandes de la boîte DCS

CITROËN C-Crosser dispose d’un levier de vitesses au plancher avec une position « D », mode qui permet la gestion automatisée du passage des rapports. Un sélecteur, implanté derrière le levier de vitesses, permet le choix entre 2 gestions de passage des rapports : un mode « Normal », systématiquement sélectionné au démarrage du moteur, et un mode « Sport », qui apporte un dynamisme supplémentaire dans les changements de rapports. Un mode manuel, par déplacement transversal du levier depuis la position « D » laisse au conducteur le libre choix du passage des différentes vitesses.

Par ailleurs, des palettes fixes sont implantées sous le volant, avec montée des rapports du côté droit et descente du côté gauche. Elles permettent :
 

• le passage des rapports, en mode manuel, en plus du levier de vitesses,
 

• le passage d’un rapport, en mode automatique, avant un éventuel retour à un automatisme intégral,
 

• le retour au mode automatique après un appui prolongé sur la palette « ».

Le fonctionnement de la boîte de vitesses DCS
 

La boîte de vitesses DCS propose six rapports. Elle est composée de deux demi-boîtes traditionnelles, chacune d’entre-elles dispose d’un embrayage qui lui est propre. La première demi-boîte englobe les rapports impairs : 1re, 3e et 5e et la marche arrière. La seconde comprend les 2e, 4e et 6e rapports. L’originalité du fonctionnement réside dans le fait qu’il y a, dans la plupart des phases de fonctionnement, 2 rapports engagés sur chacune des demi-boîtes.

Lorsqu’un rapport est engagé, le calculateur détermine quel rapport suivant doit être présélectionné et l’engage. Au moment opportun, le premier embrayage s’ouvre tandis que le second, en parallèle, se ferme. Cette dernière manœuvre autorise des changements de vitesses quasi-instantanés et sans aucun à-coup, puisqu’il n’y a pas de rupture de couple. Pour le conducteur, comme pour les passagers, le passage de vitesse reste imperceptible.

Dans le cas où le rapport présélectionné par le calculateur n’est pas adapté (par exemple lors d’une accélération moyenne, si le conducteur souhaite descendre un rapport manuellement pour obtenir une relance vigoureuse), le délai avant le passage s’allongera légèrement, mais la rapidité et le confort de celui-ci n’en seront aucunement modifiés.

Le confort de fonctionnement est comparable à celui d’une boîte automatique, d’autant plus qu’elle propose, lorsqu’une vitesse avant ou arrière est engagée, un « rampage » qui facilite grandement les manœuvres à très basse vitesse.

Pour conserver un volume global compatible avec l’implantation actuelle et une masse raisonnable, les deux demi-boîtes sont installées sur un axe commun, tout comme les deux embrayages. Ces derniers sont alimentés dans un bain d’huile pour transmettre le couple important délivré par le moteur HDi 160 FAP.

Le système de commande des embrayages, comme la commande de passage des rapports, est géré par un système hydraulique. Ce dernier est commandé par un calculateur qui gère les actionneurs dédiés aux embrayages et aux passages des rapports.

CITROËN  C-Crosser HDI 160  DCS  2010.

CITROËN  C-Crosser HDI 160  DCS  2010.

Un nouvel intérieur pour un agrément et une perception qualité encore meilleurs.

De multiples améliorations font leur apparition à l’intérieur de CITROËN C•Crosser. Celles-ci, outre l’augmentation de confort qu’elles procurent, mettent en avant l’aspect qualité qui a été privilégié lors de leurs choix. On peut citer entre autres :

• le revêtement d’une grande partie de la planche de bord, y compris la casquette de combiné, gainé et muni de surpiqûres,
 

• la partie supérieure des panneaux de portes, elle aussi gainée et dotée de surpiqûres,
 

• un combiné avec de nouveaux graphismes, des cerclages chromés et une nouvelle matrice de points,
 

• une nouvelle finition pour les commandes du système de climatisation,
 

• des appuis-tête sur la 3e rangée de sièges dorénavant pleins.

En matière d’équipements, C-Crosser se dote d’un système d’essuyage du pare-brise à commande automatique, avec la possibilité de régler la sensibilité du capteur, afin de s’adapter aux souhaits des utilisateurs.
 

Par ailleurs, la version HDi 160 FAP adopte, sur les 2 niveaux de finition supérieurs, des sorties d’échappement droites et chromées.
 

Pour les modèles équipés du système audio hifi Rockford Fosgate, la puissance de l’amplificateur numérique passe à 710 W au lieu de 650.

Enfin, 2 nouvelles teintes font leur apparition : le brun Mangaro et le bleu Profond qui remplace le bleu Muzzano.

Pour les versions dotées de la motorisation HDi 160 FAP avec une boîte de vitesses mécanique à 6 rapports, la consommation de carburant et les émissions de CO2 sont en baisse avec, pour le cycle mixte, respectivement 7.0 l/100 km et 185 g/km.

 CITROËN  C-Crosser HDI 160  DCS  2010.

CITROËN  C-Crosser HDI 160  DCS  2010.

CITROËN  C-Crosser HDI 160  DCS  2010.

CITROËN  C-Crosser  2010.