Citroën Cruise Crosser : Le fruit d’une collaboration entre Citroën Style et Espera Sbarro.

Classé dans : Actualités - Citroën (F) | 0

En 1922, André Citroën organise la première traversée automobile du Sahara. Cinq véhicules équipés de chenilles effectuent la première liaison directe entre l’Algérie et l’Afrique occidentale
française.

Citroën Cruise Crosser (Geneva 2007).

Ces puissantes autochenilles ont la capacité de circuler hors des routes, sur des terrains rocailleux et inhospitaliers. Fort de cet exploit, André Citroën renouvelle l’expérience en organisant successivement en 1924 puis en 1931 les fameuses Croisières Noire et Jaune. Véritables aventures humaines, ces expéditions à travers l’Afrique et l’Asie vont susciter un engouement inouï auprès du public et seront reconnues comme étant de véritables missions économiques, humanitaires, scientifiques et culturelles.

Citroën Cruise Crosser (Geneva 2007).

Citroën a fait aujourd’hui un clin d’oeil à son passé en confiant à l’école Espera Sbarro, en partenariat avec le Style Citroën, la réalisation du Cruise Crosser, un concept car tout-terrain destiné à explorer les contrées les plus reculées. Ce concept dérivé du C-Crosser – le premier SUV haut de gamme de Citroën – est doté de trois essieux et six roues qui, tout comme les premières autochenilles, lui permettent de se mouvoir dans les conditions les plus difficiles (neige, sable,
boue).

Citroën Cruise Crosser (Geneva 2007).

Une promesse d’aventure et d’évasion.

De couleur orange, Cruise Crosser est facilement repérable quel que soit l’environnement dans lequel il évolue. Les larges roses des vents rouges apposées sur chacun de ses flancs renforcent sa dimension sportive et symbolisent sa vocation à voyager de part et d’autre de la planète, du nord
au sud et d’ouest en est.

Cruise Crosser dispose d’un large espace ouvert à l’arrière qui permet d’accueillir des passagers supplémentaires (rang 3 amovible) et d’offrir un volume de chargement important. Bagages, pelles, tentes et autres accessoires peuvent ainsi être transportés sans difficulté. L’ouverture du
hayon arrière facilite le chargement tandis que les marchepieds de chaque côté offrent la possibilité d’accéder au compartiment arrière en toute sim plicité.

Citroën Cruise Crosser (Geneva 2007).

Côté intérieur, Cruise Crosser n’est pas en reste. Les sièges en cuir (rang 1 et 2) bénéficient d’un
design particulièrement high-tech. Le traitement du cuir sous forme de « maillons » suggère leur
caractère sportif mais rappelle également le soin apporté au confort des passagers pour lesquels le
voyage est de qualité. Le souci de l’esthétisme s’exprime également à travers les rappels de la
couleur de la carrosserie dans le contour des sièges, sur le tableau de bord ou encore sur les
panneaux de porte. Tous ces détails apportent dans cet univers d’efficacité une dimension de
plaisir tant visuelle que tactile.

Citroën Cruise Crosser (Geneva 2007).

Une technologie qui respecte l’environnement.

Cruise Crosser bénéficie d’une technologie performante qui permet de profiter au maximum de l’aventure.

Les passagers peuvent être confiants car Cruise Crosser ne leur fera pas défaut. Sur des routes de
montagnes dégradées et autres terrains accidentés, il pourra activer son troisième essieu électrique pour bénéficier d’une motricité exceptionnelle et, en cas d’enlisement, des plaques de désensablage sont prévues à l’arrière du véhicule. Le système de navigation est idéal pour se repérer facilement et se déplacer en toute sérénité ; quant au lecteur de DVD, il agrémente le
voyage des passagers.

Citroën Cruise Crosser (Geneva 2007).

Mais l’exploration ne se fait pas au détriment de l’environnement. Fidèle à l’engagement de la
Marque dans la réduction de la consommation et des émissions de CO2, Cruise Crosser est un concept car hybride Diesel associant un moteur thermique diesel à un moteur électrique implanté sous le plancher de chargement. Le troisième essieu, utilisé en appoint des quatre autres roues
motrices lorsque le véhicule se trouve sur des revêtements difficiles tels que des pierres, du sable ou de la neige, permet d’obtenir une meilleure motricité. Utilisé seul, il offre la possibilité de rouler en mode « ZEV » (Zero Emission Vehicle). Silencieux et non agressif, Cruise Crosser est alors en parfaite symbiose avec l’environnement dans lequel il évolue et permet de profiter au mieux du
voyage.

Cruise Crosser est capable de se rendre dans les régions les plus éloignées et de se déplacer dans
tous les milieux, même les plus accidentés. Il incarne un nouveau type d’aventure. Une aventure rendue possible grâce à une technologie high-tech et performante. Une aventure sportive et audacieuse, pleine de vitalité et d’énergie. Mais aussi une aventure intelligente qui se fait dans le plus grand respect de l’environnement dans lequel elle se déroule.

Citroën Cruise Crosser (Geneva 2007).