27e Rally Argentina (03-06 mai 2007).

Classé dans : Actualités - Citroën (F) | 0

La ‘flecha roja’ de Citroën et Loeb triomphent en Argentine

Au terme de deux intenses journées de course, Sébastien Loeb et Daniel Elena imposent leur C4 WRC lors de la 27e édition du Rally Argentina.

Sur la seconde Citroën, Dani Sordo et Marc Martí terminent l’épreuve Sud-Américaine à la 6e place.

Les « vraies » spéciales, qui attendaient les concurrents aujourd’hui, n’avaient rien d’une balade dans la sierra. Avec deux passages dans la boucle composée des célèbres Giulio Césare puis El Cóndor, soit presque 80 km chronométrés sans assistance, il pouvait encore se produire bien des évènements. A côté de ces monuments, la super-spéciale à Córdoba, chargée de clôturer le rallye, n’avait comme intérêt que de satisfaire le public.

Après les trombes d’eau qui se sont abattues cette nuit sur Villa Carlos Paz, le calme était revenu au levé du jour. Les deux Citroën C4 WRC ont quitté le service, transformé en parc aquatique, équipées des pneumatiques BFGoodrich à gomme tendre. Un retaillage important avait été pratiqué sur les pneus des deux voitures afin d’obtenir une motricité maximale.

L’une des traditions en Argentine est de pouvoir suivre, quasiment en direct, tout le déroulement d’une spéciale grâce aux ‘palomos’, speakers installés au bord des routes et qui commentent, à la radio, le passage des voitures. Dans un style enflammé, l’un d’entre eux, perché sur un rocher dans la montée d’El Cóndor, hurlait dans le poste : « Y vemos ahora la Citroën C4, la flecha roja de Sébastian Loeb que passa con un estilo espectacularrrrr !!! » Tout était résumé dans cette simple phrase ! Le style de la flèche rouge de Citroën n’était d’ailleurs pas que spectaculaire. Il était aussi et surtout très efficace.

Résolus à conserver la tête du rallye, Seb et Daniel doublaient presque leur avance en deux spéciales : « J’avais décidé de partir vite au cas ou Marcus Grönholm tenterait quelque chose » racontait Seb. « Cela nous a permis de creuser un écart plus important et de vivre une fin de course un peu moins stressante. Cette nouvelle victoire avec la Citroën C4, sur un terrain encore différent de ceux déjà rencontrés, me fait évidemment très plaisir. Hormis le cafouillage de l’organisation le premier jour, c’est toujours plaisant d’évoluer devant un public aussi passionné. La C4 a parfaitement fonctionné sur tous les types de routes empruntés. Nous possédons trois points d’avance au ‘Championnat Pilotes’ sur Marcus. C’est très serré et la bagarre entre nous reprendra dès le rallye de Sardaigne. »

Après leur problème hydraulique d’hier (ES18), Dani Sordo et Marc Martí se sont présentés ce matin avec un moral tout neuf, prêts à en découdre. « Il n’y avait pas beaucoup de kilomètres mais nous pouvions, malgré tout, essayer d’améliorer notre position » résumait Dani. « Le meilleur temps dans l’ES20 nous a permis de passer 7e. J’avais un très bon feeling avec la C4, alors j’ai continué à attaquer et nous avons réussi à prendre la 6e place. Les performances signées sur ces spéciales délicates, les sensations éprouvées et la réduction des écarts avec les meilleurs montrent que je me m’améliore même s’il y a encore du travail. »

« Couru sur seulement deux jours, le rallye d’Argentine s’est transformé en un véritable sprint où la moindre erreur était interdite » analysait Guy Fréquelin après l’arrivée. « La suppression de sept des huit spéciales prévues vendredi nous a contraint à un match en deux sets dont Sébastien et Daniel sont sortis vainqueurs. Pour eux, tout a très bien fonctionné et leur victoire, la 32e en mondial au volant d’une Citroën, est amplement méritée.

En signant 12 meilleurs temps sur les 16 possibles, la C4 WRC a, une nouvelle fois, fait preuve de sa compétitivité. Ce troisième succès consécutif cette saison est le quatrième en six courses . Citroën reste également invaincu en Argentine depuis quatre ans. Cela récompense l’excellent travail accompli par l’ensemble de l’équipe Citroën Sport. Sur ce terrain si exigeant, Dani Sordo, qui est encore très jeune, manquait encore d’expérience. Il a également été malchanceux hier. Cependant, sa prestation d’aujourd’hui me conforte dans mon choix. Je pense qu’il a franchi un cap et qu’il ne cesse de progresser. »

Le rallye en chiffres

Position des C4 WRC et écart par rapport au meilleur temps, spéciale par spéciale.

Sébastien Loeb/_Daniel Elena

Dani Sordo/_Marc Martí

ES19 : Mina Clavero/Giulio Césare 1 (23,18 km) 1er 4e + 23,1 s

ES20 : El Cóndor/Copina 1 (16,82 km) 2e + 9,5 s 1er

ES21 : Mina Clavero/Giulio Césare 2 (23,18 km) 1er 2e + 4,1 s

ES22 : El Cóndor/Copina 2 (16,82 km) 5e + 9,2 s 1er

ES23 : Estadio Córdoba 2 (2,40 km) 1er 32e + 13,7 s

Meilleurs temps en spéciales

Etape 1 :

ES1 : Mikko Hirvonen (Ford Focus) –

ES2 à ES8 : annulées –

ES9 : M. Hirvonen.

Etape 2 :

ES10, ES11, ES12, ES13 et ES14 : Sébastien Loeb (Citroën C4)

ES15 : Marcus Grönholm (Ford Focus)

ES16 et ES17 : S. Loeb

ES18 : M. Grönholm.

Etape 3 :

ES19 : S. Loeb

ES20 : Dani Sordo (Citroën C4)

ES21 : S. Loeb

ES22 : D.Sordo

ES23 : S. Loeb.

Meilleurs performers

S. Loeb 10 meilleurs temps

M. Hirvonen, M. Grönholm et D. Sordo 2 meilleurs temps

Leaders successifs

ES1 à ES9 : M. Hirvonen

ES10 à ES23 : S. Loeb. (ES2 à ES8 annulées).

Classement général final à l’issue du 27e Rally Argentina*

1. S. Loeb/D. Elena (Citroën C4) 2 h 52 min 03,8 s

2. M. Grönholm/T. Rautiainen (Ford Focus) + 36,7 s

3. M. Hirvonen/J. Lehtinen (Ford Focus) + 2 min 15,2 s

4. JM. Latvala/M. Anttila (Ford Focus) + 3 min 43 s

5. H. Solberg/C. Menkerud (Ford Focus) + 4 min 10,1 s

6. D. Sordo/M. Martí (Citroën C4) + 4 min 23,6 s

7. C. Atkinson/S. Prévot (Subaru Impreza) + 4 min 43,4 s

8. M. Stohl/I. Minor (Citroën Xsara) + 5 min 20,2 s

9. F. Villagra/D. Curletto (Mitsubishi Lancer) + 16 min 49,9 s

10. T.Araï/T. Sircombe (Subaru Impreza) + 16 min 59,2 s

Championnat du Monde FIA « Constructeurs » (manche 6/16)*

1. Ford, 81 points

2. Citroën, 72 pts

3. Stobart, 30 pts

4. Subaru, 29 pts

5. OMV Kronos Citroën, 22 pts.

Championnat du Monde FIA « Pilotes » (manche 6/16) *

1. S. Loeb, 48 pts

2. M. Grönholm, 45 points

3. M. Hirvonen, 36 pts

4. D. Sordo, 22 pts

5. P. Solberg, 16 pts

6. H. Solberg, 15 pts

7. C. Atkinson, 12 pts

8. JM. Latvala, 12 pts

9. D. Carlsson, 9 pts

10. M. Stohl, 6 pts

11. T. Gardemeister, 5 pts

12. G.Galli, 5 pts

13. J. Kopecky, 2 pts

14. M. Wilson, 1 pt.

* Sous réserve de la publication officielle des résultats par la FIA.