Le Chevrolet Tahoe « Boss » n’a pas besoin de conducteur.

Classé dans : Actualités - Chevrolet (USA) | 0

Chevrolet TAHOE BOSS Concept (Las Vegas DARPA 2007) "© GM Corp."

 

 

La General Motors dévoile lors du « Consumer Electronics Show » un Chevrolet Tahoe capable de se déplacer sans conducteur à son bord.

Grâce à l’électronique de bord, ce véhicule, a parcouru lors d’un essai au mois de novembre dernier, une distance de 60 miles ( env 96 km) en milieu urbain, sans conducteur.

Cette performance lui a permis de remporter le DARPA 2007 Urban Challenge, compétition placé sous la protection du Pentagone (ministère de la défense US).


 

La technologie électronique du Tahoe semble si prometteuse qu’une production en série ne soit pas à exclure.

Le Chevrolet Tahoe à contenu technologique très élevé a été développé par GM et la Carnegie Mellon University avec l’aide de nombreuses autres firmes. Le Tahoe expérimental porte le nom de « Boss », en honneur de Charles F. Kettering, ancien ingénieur de développement et de recherche de la GM.

Le Chevrolet Tahoe « Boss » utilise une combinaison de LIDAR, radar, cartes et GPS pour » voir ». Il reconnaît la route et les éléments du trafic tels les véhicules et autres obstacles. L’auto calcule, à l’aide d’algorithmes intelligents et de divers logiciels, un parcours sûr où elle ne provoquera pas d’accident.

En parcourant une distance d’environ 96 km en moins de 6 heures en milieu urbain, le Chevrolet Tahoe Boss a remporté le Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) 2007 Urban Challenge, sponsorisé par le ministère de la défense des Etats-Unis.

Selon Larry Burns, GM Vice President R&D and strategic Planning, la technologie électronique peut contribuer à un monde sans accidents (hm hm), au trafic fluide et pratiquement sans embouteillages. De plus, il prétend que la technologie du Tahoe Boss est un pas vers une époque à laquelle les navetteurs pourront lire leurs e-mails, déjeuner et suivre le journal parlé tout en allant au travail en voiture.

Parmi les technologies actuellement utilisées dans le monde de l’automobile, nous pouvons mentionner le cruise control adaptatif, les systèmes de contrôle de stabilité, des capteur « pré-crash », les dispositifs pour supprimer l’angle mort et les systèmes pour prévenir lorsqu’on quitte inopinément sa bande de circulation.

Tous ces technologies ne remplacent pas le conducteur mais l’aident à éviter les accidents. Ils doivent également augmenter la sécurité des occupants et également résorber les files.

Aux côtés de la GM et la Carnegie Mellon University, Caterpillar, Continental AG, Intel, Google, TeleAtlas, et Hewlett Packard participent -entre autres- au projet.