GM Corée présente le Chevrolet Mi-ray, un prototype de roadster, lors du salon de l’auto de Seoul 2011

Chevrolet Mi-ray Concept (Seoul Motor Show 2011)

En termes d’importance, GM Corée est le troisième constructeur au « pays du matin calme ».  La firme est issue de la reprise par GM de la branche automobile du conglomérat Daewoo.  Rappelons que le département poids lourds de Daewoo est devenu propriété du groupe indien Tata et que les engins de génie civil sont désormais appelés Doosan.


A l’occasion du salon automobile de Seoul, GM Corée se devait donc de présenter un conceptcar : le Mi-ray.


Ce roadster, réalisé en fibres de carbone et en plastique renforcé de fibres de carbone, est équipé d’une technologie hybride.  Conçu au sein du studio de design avancé de GM Corée à Seoul, il se veut être un hommage aux « grandes sportives signées Chevrolet ».


Ci-joint le communiqué de presse concernant la présentation de ce roadster hautement sympathique.

Chevrolet Mi-ray Concept (Seoul Motor Show 2011)


• Il fête l’arrivée de Chevrolet sur un nouveau marché en rendant hommage au passé de design de la marque

GM Corée présente aujourd’hui le concept Chevrolet Mi-ray au Salon automobile de Séoul 2011. Le roadster fête l’arrivée de Chevrolet sur un nouveau marché, tout en rendant hommage aux 100 ans de Chevrolet qui n’a cessé d’innover avec des designs qui ont étonné le monde.

Selon Mike Arcamone, Président et Directeur général de GM Corée, « Mi-ray signifie ‘futur‘‚en coréen. Au moment où GM lance la marque Chevrolet en Corée, le concept Mi-ray est une ouverture sur de nouvelles pistes pour la marque. Il crée un lien encore plus fort entre le conducteur et sa voiture, et donne une interprétation moderne de ce que pourrait être une future voiture de sport. »

Le Mi-ray a été développé au Studio de Design avancé de GM à Séoul. Conjuguant une motorisation à technologie hybride ultramoderne et un dessin d’avant-garde, il reprend à l’occasion du centenaire de Chevrolet en 2011 les codes classiques du design Chevrolet, qu’il intègre à une ligne imaginative.

Chevrolet Mi-ray Concept (Seoul Motor Show 2011)

Extérieur classique

Le Mi-ray rend hommage aux grandes sportives signées Chevrolet. Il est petit et découvert comme la Monza SS 1963, léger et fonctionnel comme la Corvair 1962 Super Spyder. Son fuselage expressif et aérodynamique rappelle les derniers avions de chasse.

Réalisée en fibre de carbone et en CFRP (plastique renforcé de fibres de carbone), la carrosserie possède des flancs fortement structurés. Ils sont coupés par un pli marqué apportant du caractère, et qui se trouve éclairé par en dessous. Cette particularité fait que la voiture génère un trait lumineux quand elle roule, apportant lumière et chaleur à cette sculpture en mouvement. Les portes en élytre, type Le Mans, s’ouvrent vers le haut en se dégageant, rendant l’accès à la voiture très spectaculaire.

L’avant puissant apporte une nouvelle interprétation à la face avant Chevrolet. La calandre à double étage du Mi-ray est flanquée par des projecteurs à LED équipés de feux diurnes portant la nouvelle signature lumineuse de la marque. Les ailes avant et arrière évoquent les Chevrolet Corvette du passé et expriment l’esprit sportif du concept. Dans les angles, les spoilers en fibre de carbone permettent de contrôler les forces de déportance et les flux d’air.

Les élégants ailerons escamotables prennent aussi part à la gestion des flux d’air tout en permettant d’accéder à la prise de recharge d’un côté et au remplissage d’essence de l’autre. La prise de recharge comporte également un indicateur de charge externe de la batterie. Chaque aile arrière renferme un espace de rangement permettant d’y loger de petits objets. Sous la surface de la casquette, les feux arrière donnent une nouvelle interprétation des classiques doubles optiques de Chevrolet.

Le Mi-ray repose sur des roues en composite aluminium/fibres de carbone, de 20 pouces à l’avant et de 21 pouces à l’arrière. Le motif de la turbine, très puissant, évoque le mouvement, même lorsque le Mi-ray est à l’arrêt.

Vue de haut, l’allure fuselée du Mi-ray renforce sa nature. Du dessus, l’habitacle présente un profil original en forme de diamant.

Intérieur sportif

L’intérieur du Mi-ray évoque la compétition. Comme l’extérieur, il puise son inspiration dans le monde des avions de chasse. Le Mi-ray associe des surfaces mélangeant aluminium brossé, cuir naturel, tissu blanc et métal liquide, qui créent un esprit de vitesse sculpturale.

L’espace habitable est entouré d’une coque en fibre de carbone, ce qui lui apporte tout à la fois légèreté et solidité. Son cockpit en double alcôve, au dessin fluide mais nerveux, vient accueillir conducteur et passager. Les instruments de bord sont tournés vers le conducteur, tirant leur inspiration des mythiques sportives de Chevrolet. Cependant, le passager est également impliqué dans la conduite.

Les sièges asymétriques suivent la portière, composant un habitacle symétrique qui donne au conducteur la sensation d’être totalement connecté à sa voiture. L’éclairage d’ambiance, qui nait en haut de la planche de bord et se poursuit jusque dans la zone des dossiers de sièges, apporte une touche de luxe. Les assises des sièges et les appuie-tête sont réunis par une coque allégée en fibre de carbone et montés sur une originale traverse en aluminium. L’appuie-tête reprend le profil de la forme extérieure, et intègre également une bouche d’air chaud pour la conduite en plein air.

Chevrolet Mi-ray Concept (Seoul Motor Show 2011)

Les designers ont adopté une démarche originale pour afficher les informations, en utilisant une rétroprojection sur le tableau de bord. Les informations sont affichées devant le conducteur sur trois zones, selon leurs priorités. Au premier plan figurent les performances de la voiture. Sur la gauche, on trouve l’autonomie restante, et sur la droite, la navigation et le kilométrage. Ce système élimine tout affichage inutile, permettant au conducteur de se concentrer sur l’art de la conduite.

L’écran tactile central se fond dans un support en aluminium, qui évoque le nez d’un avion de chasse avec le train sorti. La surface extérieure se referme sur l’intérieur avant de rejoindre la console renforcée, venant réunir l’avant et arrière du véhicule.

Implanté au centre, le bouton de démarrage évoque aussi le monde le l’aviation. Quand on appuie sur le bouton, le combiné d’instruments escamotable monté sur colonne se lève comme une verrière de chasseur à réaction et « Interactive Projection » apparaît sur l’écran blanc.

Des caméras de rétrovision escamotables, remplaçant les habituels rétroviseurs extérieurs, sortent des vitres latérales électriquement. En ville, la caméra frontale fonctionne conjointement avec le GPS pour recouper les informations de navigation avec la vidéo en temps réel.

Un système de propulsion sobre et très performant

Le Mi-ray dispose d’un système de propulsion prototype, situé principalement derrière et sous le conducteur, qui optimise la sobriété et les performances.

« De nombreux éléments du système de propulsion du Mi-ray sont une évolution logique de l’offre actuelle de motorisations de GM, » explique Uwe Grebe, directeur exécutif de GM Powertrain Advanced Engineering. « Le concept illustre les possibilités de modification, de redimensionnement et de développement des systèmes de propulsion actuels. »

Le Mi-ray est animé par deux moteurs électriques de 15 kW montés à l’avant, qui offrent de bonnes accélérations et des émissions zéro pour la conduite en ville. Les moteurs sont alimentés par une batterie lithium-ion 1,6 kWh qui se charge par l’énergie du freinage rétroactif. Le Mi-ray offre la possibilité de pouvoir passer de la traction à la propulsion.

Si l’on recherche les performances, le moteur quatre cylindres turbo 1,5 litre du Mi-ray fonctionne en tandem avec les moteurs électriques, qui modulent leur puissance aux roues avant gauche et droite en fonction des besoins. Le moteur thermique high-tech, monté derrière l’habitacle, entraine les roues arrière et reçoit l’appoint du système d’électrification, en apportant cette innovation sur le segment du roadster compact.

La boîte de vitesses à double embrayage (DCT) permet de réduire la taille du groupe motopropulseur en éliminant le convertisseur de couple. Les passages de vitesses sont francs et rapides. Les lois de passage de vitesses ont été adaptées pour pouvoir bénéficier d’une vitesse plus élevée en mode performances. Un système Start/Stop est associé à la boîte DCT.

« Le concept de propulsion s’adapte parfaitement au reste du véhicule, offrant des performances élevées sous un faible encombrement, avec un faible impact sur la route et sur l’environnement, » commente Mike Arcamone. « En associant la technologie de propulsion de GM à un design imaginatif, le Mi-ray annonce le futur des Chevrolet internationales : expressif, jeune et ludique.»

Au sujet de GM Corée

GM Corée est le troisième constructeur automobile de Corée, et représente un des centres de fabrication, de design et de technique les plus importants de GM. Il exploite cinq usines en Corée ainsi qu’une usine de montage au Vietnam. En 2010, GM Corée a vendu sur le marché intérieur et a exporté plus de 1,84 million véhicules, dont des produits en CKD, principalement sous la marque Chevrolet. GM Corée produit une Chevrolet sur quatre vendues dans le monde entier. Il fournit des kits adaptés aux marques et aux marchés pour le montage dans des usines GM en Chine, en Ouzbékistan, au Mexique, en Inde, en Colombie, en Russie et dans d’autres pays. Les véhicules et les kits de GM Corée sont disponibles sur plus de 150 marchés sur six continents.